Retour sur iBooks Author 2 | 1

Quid de Markdown ?
dans | écrire | groummphh |

Cela fait quelques semaines que j’ai téléchargé iBooks Author, la seconde version de cette application de traitement de texte gratuite éditée par Apple et je n’avais pas encore eu le temps de double-cliquer dessus !

Ce que je retiens avant tout de l’annonce de cette nouvelle version reste :

  • la possibilité d’employer des typos autres que celles proposées par Apple,
  • le choix désormais de l’orientation de la mise en pages, mode portrait ou mode paysage.

Se souvenir que cette application vous propose de réaliser et appliquer aisément une mise en forme très précise. Mais ce au prix d’une méthodologie traditionnelle :

  • Préparer ses maquettes de texte courant
  • Tous les formats styles paragraphe et caractères en cascade (folios y compris) qui sont moteurs (d’où mon enthousiasme à l’idée d’employer mes propres typos)
  • ne pas oublier les maquettes alternatives…!

Reste ensuite à placer le texte…

Trois méthodes s’offre à l’utilisateur :

  • le saisir en place (…la bonne blague !),
  • Copier/coller du texte en perdant tout balisage dynamique,
  • importer les fichiers au format Pages ou Word pour conserver les formats style.

Et c’est tout.

— Pardon…?
— Oui, c’est tout…!

Et Markdown…?

Là, j’ai un peu craqué car bossant pratiquement exclusivement en Markdown pour éviter — justement ! — le piège des applications de texte aux formats propriétaires, quel déception de découvrir que iBooks Author ne répond pas à la flopée de traitements de texte tournant sur Mac, iPhone et bien sûr iPad qui, eux, respirent et parlent Markdown ou MultiMarkdown…!

D’autant plus épatant que ces traitements de texte exportent généralement en HTML ou en RTF. C’est ballot…!

En effet, il n’existe pas encore de possibilité de récupérer nativement un fichier .txt correctement stylé en Markdown ou exporté en RTF ou HTML. Pas même des fichiers OPML…

Du coup, c’est franchement pénalisant à moins d’aimer bosser sous Word ou Pages

Mais t’as qu’a…

Là, j’entends les conseils habituels des taka

— Mais si le format RTF est bien reconnu par Pages ou Word, quel souci…? Il te suffit de le convertir en passant par un traitement de texte bureautique…
— Ton éditeur Markdown exporte en .doc…? Ben alors…?

Certes mais la gestion de niveaux (et donc de styles…), si elle est bien affichée dans Pages ou Word, n’est rattachée qu’à un seul style, paragraphe pour ne pas le nommer… On est réellement en mode Canada Dry : cela à l’apparence d’un texte bien stylé.

Mais dès que l’on clique dans l’importe quelle branche de la structure, celle-ce renvoie au style paragraphe par défaut…

Comme un problème…!

— Et…?
— Si tu penses utiliser les niveaux patiemment élaborés en Markdown pour styler après coup dans Pages ou Word puis dans iBooks Author, c’est non…
— Oh…!

Voilà pourquoi je suis un peu agacé… J’ai certainement dû louper quelque chose mais comme le gros sentiment que… non.

Or cela doit être possible. cf. Indesign…

À ce propos, je reviens au billet sur ce script de Jongware pour InDesign qui permet d’importer du Markdown… Je n’avais pas tout montré…

@urbanbike

De fait, les niveaux comme les styles Markdown sont bien importés ET reconnus comme des entités modifiables dans Indesign…

Explication sous la forme de copies d’écran dans InDesign, CQFD.

@urbanbike

Il est possible de changer sans souci les attributs des différents styles paragraphes ou caractères…

@urbanbike

Ceux modifiés par vos soins ne sont plus suivis de la petite disquette qui indiquait style par défaut

@urbanbike

Alors, on fait quoi en attendant qu’Apple s’y colle…?

Et comme iBooks Author et Pages sont assez proches, autant insérer la même moulinette dans les deux applications…

Suite dans un prochain billet…

Pour mémoire, à propos de la version 1 ici et

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike


Recherche | mode avancé

Sans oublier…!

image
Follow me on App.net