Bosser dans son fauteuil

Billet taquin…
dans | dans mon bocal |

Il est certain que l’on a beaucoup ironisé sur l’argument marketing qui a accompagné la sortie de l’iPad, à savoir le fauteuil sur la scène à côté de Steve.

— Ah, là, là, quelle grosse ficelle. Quel vendeur, etc.

Cela fait combien de temps que l’iPad est sorti maintenant ?
Trois ans, quatre ans[1] ? Ce petit billet est à destination de tous ceux qui pensent (encore) que la tablette n’est qu’un outil de consultation, etc.

Justement, je suis en train d’écrire ce petit billet confortablement installé dans un fauteuil (je sais, vous n’avez pas l’image…). Je suis dans mon immense salon et, au travers de la véranda, je vois les arbres centenaires et mes chevaux qui s’ébattent dans mon vaste parc, la risée qui court sur l’immense piscine qui borde mon manoir (…comprendre, je suis dans mon fauteuil et il me semble même apercevoir la lueur du soleil, ce qui me fait délirer !). Blague à part, les chevaux de la police municipale passent en ce moment dans ma rue !

Mais ce qui est réel dans mon histoire est d’être là, assis dans un fauteuil, confortablement calé, l’iPad en lisière des genoux, Daedalus touch ouvert et hop, je tapote tranquillement mon écran pour saisir ce texte.

La preuve en image…!
La preuve en image…!

À ce propos, j’ai parcouru aujourd’hui un article sur un site an anglais à propos d’un clavier physique ultra mince que l’on dépose sur son écran pour disposer d’un vrai clavier ! Exactement le type de produit que je ne souhaite pas même tester.

Je m’explique.

Car s’il y a un autre point essentiel que je peux ajouter à la fantastique nomadité de l’iPad, que ce soit en déplacement ou au sein de mon propre logement, c’est également le concept du clavier tactile, quoi qu’en pensent les experts.

J’apprécie le fait de pouvoir basculer vers un clavier anglais ou espagnol à tout instant (oui, je le dis à nouveau)… avec, faut-il le rappeler, le dictionnaire et donc la correction orthographique idoine selon la langue activée.

Ma fille ajoute à ces trois claviers le grec et, si tout va bien, le russe l’an prochain. Le simple fait de savoir qu’elle va en disposer sur son iPad, et sans altération aucune de sa machine, la comble de joie.

Bref, nul besoin d’ajouter des périphériques supplémentaires sur un iPad, le simple fait de pouvoir basculer d’une langue à une autre et, ce, dans le même document est d’un confort incomparable.

Mais il est vrai que pour comprendre ces deux aspects, il faut avoir le besoin d’écrire. Si vous jouez ou employez la tablette pour lire ou encore suivre une émission de TV en streaming, vous n’êtes pas dans cette cible. Mais rien ne vous empêche de commencer dès maintenant hormis vous-même (et je suis persuadé que vous avez des choses à dire et à partager)…

Bref, je dédaigne de moins en moins cette possibilité, c’est-à-dire, éteindre mon Mac — doté, c’est certain, d’un vrai clavier (!!). Et venir peu à peu occuper cette pièce confortable qui ne servait jamais de lieu de travail !

Plus d’espace (…ce n’est pas anecdotique), un mobilier nettement moins destiné à la production et, paradoxe, c’est dans cette atmosphère plus détendue que je trouve l’inspiration pour (vous) raconter mes salades !

Bon, tout n’est pas rose.

Écrire dans un fauteuil, certes, mais sur une table, c’est pas mal non plus. Moins éprouvant pour les bras. Et devenez quelle est ma seconde pièce de prédilection ? Celui qui vient de penser les WC se trompe dans le classement ! Non, c’est ma table de la cuisine. D’ailleurs, il est temps d’effectuer une légère translation dans sa direction pour m’y rendre d’autant qu’un demi coulommiers m’y attend.

Prise en vue à liphone, CQFD
Prise en vue à l’iphone, CQFD

Ça avec un verre de biiiiiip, bonheur assuré.

Je sais, on peut aussi y venir avec un Mac Book Air. Mais ce dernier collectionne les miettes de pain entre ses touches, pas fameux à l’usage ! Encore un argument qui milite en faveur de l’iPad.

Note de fin : merci à tous ceux qui ont réagi à mon précédent billet à propos de mon 5D. Je vais tâcher de le faire réparer dès lundi chez le fabricant. Merci à ceux qui m’ont même proposé de me prêter leurs boîtes à pixels, c’est trop ! Je vais déjà faire faire un diagnostic (il semble que Canon ait eu un problème de colle sur les premiers 5D pour fixer les miroirs). À suivre.

NB : images faites en utilisant Photo BWtest à lire dans tiaaft. Un peu lent à l’usage mais amusant en post traitement…


  1. L’iPad a été annoncé le 27 janvier 2010 ! Quatre ans se sont écoulés.  ↩

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike


Recherche | mode avancé

Follow me on App.net