Derniers feux avant la prochaine extinction…

Et la planète, la santé de ses habitants, on en cause un jour…?
dans | dans mon bocal | groummphh | vieillir |

Je ne reviens pas sur le cirque médiatique, tout le monde a gagné, c’est juste fou… Je ne supporte plus cette politique de cour de récré avec ses chefs de bande et… [biiiiiip…!].

On oublie simplement de prendre du recul sur ce qui nous concerne tous, les seuls qui regardent au delà des grilles, ceux qui osent encore parler d’écologie, sont pris pour de doux dingues.

Qui a dit : l’écologie, ça suffit…! Un visionnaire assurément…

Pourquoi on parle peu du gros nuage d’emmerdements climatiques qui va s’abattre prochainement sur cette même cour hexagonale…?!

Nous sommes en pleine pensée magique. Comme si l’essentiel était juste d’appartenir à une couleur politique.

Or nous sommes les passagers d’un vaisseau que nous saccageons quotidiennement. Et ce ne sont pas ces politiques gangrénés par les lobbys et les affaires qui semblent les mieux placés pour résoudre les problèmes environnementaux…

Je regarde qui se présente aux USA et pas mieux. La démagogie de comptoir, de fausses assertions (…plus c’est gros, plus ça passe) démenties aussi sec par des responsables de programmes comme la NASA. Et, dans certains états, le retour du religieux à fond de train au lieu de se pencher sur les causes de la pollution…

Faire diversion, prêcher pour sa paroisse (hihi…!), opposer les une aus autres en oubliant que nous appartenons tous à la même espèce, quelle que soit notre couleur de peau. Que cette espèce est aussi menacée que les derniers rhinocéros ou gorilles… Eh oui, pas mieux…

Bref, botter en touche en prétendant que les problèmes sont chez les autres est d’un ridicule achevé. Qu’ici, tout va très bien Madame la marquise… Que le nuage de pollution n’est qu’à 80 sur 100 et l’on peut encore respirer.

Ou, pensée magique toujours, que les générations futures vont trouver une solution. Et gérer, comme qui rigole, les tombereaux de déchets que nous allons leur laisser en héritage… Ouais, trop sympa…! Encourageons les après avoir bouffé toutes les ressources…!

Bref, ne changeons rien : consommons, consommons, consommons…

Allez vous travailler chez vous en 2015…? Non…

Merci au management affuté…
dans | ailleurs | bosser chez soi | groummphh | vieillir |

Je comprends pourquoi notre bouquin a fait un flop il y a dix ans…!! À l’époque, les mentalités n’étaient pas prêtes et, manifestement, en parcourant cet article des Échos (…merci Regis pour le lien), cela n’a pas changé…!

— Mais, JC, ce n’est pas une découverte…

Oh que non…! Déjà l’an passé, Travailler chez vous, mais vous n’y pensez pas…!. Et ce malgré quelques expériences positives, lire le télétravail serait devenu tendance…?!.

Bref, si les employés (…six sur dix quand même…!) qui ont une activité compatible avec le travail à distance souhaitent basculer de temps à autre, le refus vient du management (lire intégralement l’article des Échos).

Pourtant, il ne n’agit pas de travailler tous les jours chez soi mais simplement :

  • d’éviter de passer une grande partie de sa vie dans les embouteillages en tous genres (…voiture ou entassé dans les transports en commun),
  • se taper des problèmes logistiques à huit heures du soir (…mômes entre autres) alors que l’on pourrait faire aisément plus simplement tout en étant plus disponible pour son employeur.
  • Réduire le bilan carbone de la planète en évitant de se déplacer en même temps. Ou pas du tout.
  • Voire ne pas respirer collectivement le splendide nuage de pollution…!

Pour mémoire, en mars 2014, le problème vécu la semaine dernière était identique, lire Pollution : travaillez chez vous.

Ben non, surtout pas…!

Pourquoi tant de haine ?!

M’enfin, ces gueux pourraient en profiter pour glander chez eux… Puis, c’est essentiel de rappeler qui est le boss, qui a le redoutable pouvoir de nuisance, merde quoi…!

Huguette (Gérard, bidule…), je veux vous avoir à l’œil…!

Du coup, les arguments contre décoiffent :

  • Manque de confiance dans son personnel (sympa…!).
  • Plus grave, refus complet de principe… Naaaaa…

C’est comme ça.

Car un chef de service sans public, sans personnel à humilier aurait nettement plus de mal à justifier son salaire, voire son poste. Pire, comme on bosse beaucoup mieux sans être (biiiiiip…) par sa hiérarchie, concentré et efficace, ça finirait par se voir. Aussi continuons comme avant…

Pour finir, on est véritablement les champions…

Le télétravail est entré dans le Code du travail en mars 2012. Selon les dernières données disponibles, environ 10% des salariés y auraient recours en France, un taux très en-deçà des pays anglo-saxons et scandinaves (entre 20% et 35%).

Je ne parle pas même des zones rurales qui se désertifient et qui apprécieraient d’avoir des emplois sur leurs territoires, etc.

Couper le bruit de fond, couper le son…

Et continuer à pondre des billets tl;dr…!
dans | dans mon bocal | écrire | iOS | vieillir |

Pffffff… Trois semaines que j’ai coupé le son… Ne plus être noyé par le bruit de fond permanent auquel je participais, c’est un sacré changement. Même en photo1, j’ai coupé les ponts…

Cela ne m’empêche pas de lire autant mais dans un mode nettement moins haché. Du coup, plus de temps pour mes proches et me plonger dans des problématiques qui m’intéressent, de continuer à explorer l’univers des traitements de texte.

J’ai même retrouvé du temps pour écouter un peu de jazz et faire des découvertes comme celle du pianiste Marc Mangen via ARTE. Même pour les infos2, ras le bol des sujets traités en 20 secondes et donc coupé également certaines fréquences…

Comme je ne suis pas éternel, je vais même lever le pied. Ce qui est chouette quand on devine que le chemin va s’achever et eu la chance de passer une grande partie de sa vie dans des conditions de conservation honorables (sic !), c’est que nombre de situations3 qui sont montées en épingle et me faisaient autrefois décoller restent à leur échelle, insignifiantes.

Sauvegarder une Stack de Ulysses dans DropBox

Note de fin : encore un chouette script de Roy à lancer avec l’application Workflow sous iOS et qui propose tout simplement, depuis Ulysses for iPad, d’exporter et donc de sauvegarder le contenu complet d’un dossier dans DropBox.

reduc-450 reduc-450

Le tout arrive au format .zip dans mon dossier DropBox à l’adresse suivante My Notes/Ulysses Snapshots… Bref, de quoi être paré pour écrire sans réserves dans Ulysses.


  1. J’ai viré mon compte Pro sur Flickr… Et, de facto, tous mes clichés. 

  2. Quasiment plus que RFI, une radio ouverte sur autre chose que nos petites interrogations franco-françaises… 

  3. Je ne pense pas que ce soit la lecture de Jared Diamond ou de Stephen Jay Gould, quoi que…! 

Esprit Macplus

Plus de hauts que de bas…!
dans | dans mon bocal | groummphh | vieillir |

Tiens, cela va faire huit mois que je me suis peu à peu intégré en troisième ligne à la rédaction de Macplus.net. Répondant à un coup de fil d’Arnaud que j’avais rencontré à l’occasion de l’un de ses déplacements à Paris, j’ai accepté aussitôt.

Ce malgré des expériences ici ou là, de feu MacDigit avec mon ami Dominique à Cuk ou encore chez 01 avant le départ de Michaël en Chine.

Cela m’amusait à condition de conserver urbanbike. Comme vous avez pu le constater, mes copains ont peu de temps en dehors de leurs activités, ces dernières consomment toute leur énergie. Je ne vais pas leur jeter la pierre, j’en ai fait l’expérience en finissant ma propre activité fin juin 2013 après 29 années de navigation.

Alors, intégrer un petit groupe qui fonctionne depuis 1997 avec une histoire haute en couleurs, des tempéraments bien trempés, cela a parfois été rugueux…!

Ce qui rend ce groupe attachant ? Un certain esprit rugby. Quelques coups de mouchoirs (…je ne suis pas le dernier pour en distribuer) mais aussi une épatante cohérence dans les situations de crise. Bref, comme vous avez pu l’apprécier (ou non), ça bouge. L’arrivée de Benoît en prise de touches, Arnaud comme ouvreur font que tout le groupe pousse désormais dans le même sens.

Ce qui nous différencie…? Toute l’équipe a une activité à temps plein ou un passé professionnel atypique. Hormis Arnaud qui est un vrai journaliste fondu de technologie, vous seriez surpris par la diversité des profils.

Bref, vous n’avez pas fini de nous entendre…

Donc cette montre est un gadget…?

Entendu ce matin sur inter
dans | dans mon bocal | groummphh | vieillir |

Bon, je suis à la fois amusé ce matin (par cette affirmation qui me remet en mémoire les mêmes saillies sur l’iPhone puis sur l’iPad…!), agacé (…nom de Zeus, les Raccourcis de Apple supprimés hier revenus ce matin… ahhhhhhhhh…!) et triste (…mais qu’est ce que Florence allait faire dans cette galère…).

Je ne vais pas revenir sur le dernier événement, vos journaux vont l’évoquer en abondance et je tiens à conserver l’image liée à mon adolescence de cette navigatrice emblématique.

Bon, la montre Apple, un gadget, définitivement…?!

Amusant, j’ai déjà entendu cela à propos du premier iPhone (hihi !) puis de ce truc inutile sur lequel je rédige ce billet sous ma couette, cet écran de consultation comme le décrivaient alors tous les experts convoqués à s’exprimer sur le iPad à sa sortie (hihi hihi !).

Mais pour moi qui vis avec des ressources limitées, ce n’est pas le nouveau MacBook, la montre même dans sa version la plus accessible qui m’interpelle, c’est la sortie de iOS 8.2.

Bon, une nouvelle app aussi sec balancée dans le dossier Apple (le jumelage avec la montre) et je suis allé voir si Apple avait enfin repondu à mes problèmes de simple utilisateur, cf. Coup de gueule : les raccourcis indestructibles iOS / OS X.

Donc, je suis allé à nouveau détruire consciencieusement ma liste trop généreuse de Raccourcis, une fois sur le iPhone passé en 8.2 puis sur le iPad également mis à jour.

Et attendu ce matin pour jeter un œil sur le contenu des Raccourcis dans les réglages…

Mais, bord… [biiiiip, nous nous excusons pour ce problème de réception du assurément à un brouillage d’origine électromagnétique …!] de [biiiip, nous faisons notre possible pour assurer le relais entre le blog et votre écran… ], c’est quoi cette incapacité à répondre aux problèmes de centaines d’utilisateurs des fameux Raccourcis proposés pas Apple…! (Sanglots…!)

Non, c’était plus urgent de menacer les développeurs de TextExpander de leur couper l’accès aux machines (…et emmerder au passage ses utilisateurs), mettre en place une solution pommée qui devait super bien fonctionner… à la condition expresse de ne jamais modifier un seul de ces Raccourcis.

Bref, qu’est ce que je retiens de cette soirée d’hier (…hormis m’être bien amusé à participer à la retranscription de la keynote avec mes amis de MacPlus…)…?

Que le problème soulevé par des tas d’utilisateurs sur une fonctionnalité qui capote n’est toujours pas réglé !

Mais bique de crotte !!

Apple, je t’adore quand tu sors de splendides produits que ma future retraite regardera de loin en loin, j’adore tes keynotes pleines de surprises, je suis fan de ton écosystème qui me permet de me concentrer sur l’essentiel. Mais je te déteste quand tu n’es toujours pas foutue de corriger un dysfonctionnement repéré par des tas d’utilisateurs depuis des lustres.

là, tu me me fais réellement braire.

Certes, je peux heureusement employer TextExpander sur Editorial, Drafts 4, Ulysses for iPad (hé hé !) et bien d’autres traitements de texte. Mais si Apple pouvait ajouter (je me répète) un bouton remettre à zéro les Raccourcis, ce serait un petit pas pour la pomme et un grand dans mon utilisation quotidienne.

Note de fin : après avoir terminé cette chronique, j’ai jeté un oeil distrait sur le contenu de mes Raccourcis dans mon iPhone et — accrochez-vous…! — seule une petite portion était revenue (…que j’ai immédiatement destroyé sans pitié…!)… Pfffffffffff…!

Je vous rassure, par contre toute la bande des Raccourcis est bien dans mon iPad, au complet…

Allez, je vais aller faire un ping-pong avec ma fille dès son retour du lycée, histoire de lacher la vapeur…!!! Ou relire Fiancée de l’Atlantique, certainement la meilleure alternative…

Deux livres de Maurice Genevoix qui ont quasiment traversé le siècle…

Et non lus…
dans | dans mon bocal | lire | vieillir |

Pas de polémique inutile, je suis juste tombé ce matin sur ces deux ouvrages de Maurice Genevoix qui ont été offerts à mes grands-parents1 avant 1940. Une petite carte de vœux accompagne celui de 1930, l’autre est de 1926.

reduc-450

Tamponné avec le cachet qu’utilisait mon père pour marquer ses livres mais, surprise, deux ouvrages non coupés, comprendre que le pliage des pages est intact et qu’il faut employer un coupe-papier.

Bref, je résume pour les plus jeunes, ils n’ont jamais été lus…!

La preuve ? Les Cahiers imprimés (une page recto/verso étant simplement un élément d’une grande feuille de 8 à 24 pages imprimée2) sont simplement pliés.

Aujourd’hui, on massicote les livres (la précision de l’impression et des massicots à trois lames a tout changé) mais encore récemment, cette pratique n’existait pas et c’était un plaisir du lecteur que de déflorer (sic, encore un propos machiste…) son ouvrage pour accéder au contenu.

Bref, j’ai récupéré ces deux bouquins car j’ai encore en mémoire la voix de Maurice Genevoix entendue à la radio. Et, sans jeu de mots, quelle voix et quel précision dans les descriptions.

Ensuite, même si mes souvenirs de Sologne sont assez minces3, en mémoire quelques balades en forêt à la recherche de champignons, activité rare qui me changeait des journées à rêvasser sur les illustrations des catalogues Manufrance.


  1. Démystifions de suite le propos ! Mes grands parents étaient de simples épiciers rue de Bourgogne à Orléans, épiciers chez qui les Genevoix venaient faire quelques courses. 

  2. Pour tout comprendre, lire cet article sur l’Imposition (imprimerie) 

  3. …Des séjours surprise chez Leonne et Maurice entre Vitry-aux-Loges et Fay-aux-Loges. Pas de compagnie d’autres enfants, ma solitude simplement déplacée à la campagne. 

Clip de fin pour BandCochon

Pas pires aveugles que ceux qui ne veulent pas voir
dans | ailleurs | groummphh | mémoire | vieillir |

Reçu un mail de Prince Cuberdon et de Princesse Fraise dimanche soir. Ces deux anonymes (…oui, ils ne sont ni prince ni princesse… et c’est bien dommage) qui ont lancé et maintenu BandCochon.re pendant trois ans jettent l’éponge.

Relire notre premier billet de 2012…

Leur boulot exemplaire de repérage des cochonneries (comprendre, de belles canches sauvages, décharges à ciel ouvert, manquements évidents à l’hygiène), est terminé

En résumé, tout va bien sur leur île vu que personne (élus, politiques entre autres) ne constate les mêmes incivilités.

C’est donc que signe qu’il n’y en a pas, hein…?!

  • Dans mon coin d’île de France où je fais des parties de ping-pong avec ma fille, les cadavres brisées de bouteilles, les ordures à deux mètres des poubelles sont une hallucination.
  • Sur mon île de Bretagne, les déchets de plastiques et autres balayures de mer qui maculent les plages de simples coïncidences farceuses apportées par les marées. D’ailleurs, qui se souvient encore des marées noires, ces racontars colportés par les anciens pour faire parler d’eux à Noël…?!

Comme Prince Cuberdon et Princesse Fraise, je pense qu’il nous faut le reconnaître, l’avouer : nous avons été collectivement victimes d’hallucinations.

C’est ballot.

La pollution est une farce inventée par l’anti-France. Les batteries automobiles usagées échouées, les déchets balancés dans la nature de pures illusions. Les photos (non photoshoppées)…? De purs hasards ovniesques qui se sont assurément volatilisés dans les 5 minutes qui ont suivi.

Bref, comme le disent, en guise de conclusion, nos deux amis, gardons bien nos lunettes roses sur le nez.

Note de fin : Ce qui arrive à ces deux lanceurs d’alertes écologiques n’est malheureusement pas surprenant. Ce qui me rassure, façon de parler, c’est que le prix à payer à la fin sera le même pour tous. Et il sera particulièrement lourd. Mais j’entends déjà les habituelles excuses… On ne savait pas. Alors je vous redonne le lien vers le site… Au cas où…

reduc-450

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Lire les contributions… | d’urbanbike sur

image

Trouvé sur le net, noté sur…

image

cf. lien publié le 01/04/2015 à 14:19

cf. lien publié le 01/04/2015 à 09:23

cf. lien publié le 01/04/2015 à 09:19

cf. lien publié le 31/03/2015 à 22:14

cf. lien publié le 31/03/2015 à 14:09

cf. lien publié le 31/03/2015 à 13:03

cf. lien publié le 31/03/2015 à 12:58

cf. lien publié le 31/03/2015 à 12:53

cf. lien publié le 31/03/2015 à 12:52

cf. lien publié le 31/03/2015 à 12:51

Urbanbike est hébergé par…

image
Follow me on App.net
image