Typo et Daedalus touch | 3

Medium et iPhone
dans | dans mon bocal | écrire | iOS | pratique | typo |

Une remarque positive de plus suite à la possibilité de charger des typos de qualité dans son iPad (et sur l’iPhone…).

J’ai rappelé que l’on pouvait s’adresser par Mail quelques typos pour allonger la liste de ces dernières dans Daedalus touch.

Puis dans un second billet, j’ai montré comment cela se passait avec celles du fondeur Hoefler & co via une installation de profils.

Et, accessoirement, pérenniser inopinément un investissement coûteux réalisé naguère… quand j’avais encore un job de graphiste de livres…!

Hier soir, en basculant sur le mode nuit de Daedalus touch, la chasse Book de la typo Archer m’a parue un poil trop fine et donc pas suffisamment confortable pour mes yeux usés…!

Mais, bon sang, j’ai bien chargé toutes les graisses, non ?!

@urbanbike

Et d’opter illico, dans cet environnement sombre, pour la Archer médium. Sans avoir à basculer sur l’option gros caractères disponible dans Daedalus touch.

C’est d’ailleurs un point que je signale à tous les développeurs de traitements de texte, pensez à associer au changement de thème une variation infime de graisse pour le confort des utilisateurs de vos applications.

…et sur l’iPhone ?

Mêmes manipulations et ça fonctionne parfaitement. La preuve en copies d’écran.

@urbanbike

Il faut avoir accès à la version complète, CQFD…

@urbanbike

Avec la possibilité d’opter pour une graisse plus soutenue, etc.

@urbanbike

Tiens, je suis d’humeur taquine. Ainsi cette contradiction rigolote que je relève avec un sourire à quelques jours d’intervalle…

C’est pas bien de causer des outils Markdown au lieu d’écrire.

Mais se pâmer sur la qualité d’un carnet de marque confidentielle, si…

J’suis snob… J’suis snob
J’suis ravagé par ce microbe
J’ai des accidents en Jaguar
Je passe le mois d’août au plumard
C´est dans les p’tits détails comme ça
Que l’on est snob ou pas

Merci Boris

@urbanbike

Je vous ai dit que j’étais revenu à nofinder…?!

Typo et Daedalus touch | 2

Installation des typos sous iOS, suite…
dans | dans mon bocal | écrire | iOS | pratique | typo |

Du coup, j’ai installé mes autres typos via la procédure réglementaire avec des profils et, bonheur, toutes les chasses des typos sont présentes…!

@urbanbike

Cela s’installe depuis Safari (et non via le navigateur de 1Password, groumph…!)

@urbanbike

Un clic, un profil à chaque fois…

@urbanbike

Et hop…

@urbanbike

Même si je peste pour le Tungsten limité à la version 2009 (je vais en discuter avec le fondeur)…

Du coup, sous Daedalus touch, dans les typos personnalisés de ce matin, la déclinaison complète (…pas que le Book)…

@urbanbike

Et dans les polices standard, la totale pour les nouveaux arrivants…

@urbanbike

Ici Tungsten (en haut) et Vitesse pour le corps du texte juste pour les besoins de la copie d’écran…

@urbanbike

Je vais remettre mon choix de ce matin…

Voilà…

NB : cela ne fonctionne que sur les applications Apple et Daedalus touch pour le peu que j’ai constaté…

À suivre.

Typo et Daedalus touch

Hoefler, iOS et usages
dans | dans mon bocal | écrire | iOS | outils | pratique | typo |

Comme les conditions d’usage ont changé chez Hoefler & co, je me suis permis de recharger toutes mes typos achetées (même si la Tungsten est restée sur la pack de 2009 alors que je l’avais complétée deux ans plus tard, groumph…!) et c’est un vrai changement pour moi en terme de confort visuel sur le iPad Retina.

@urbanbike

Et détail à 100 %

@urbanbike

Oui, Daedalus touch permet de charger des typos et j’ai opté pour la Forza Book en titre et la Archer Book pour le texte courant.

@urbanbike

Les gros caractères comme le thème nuit permettent de varier les options…

@urbanbike

Maintenant je vais vérifier si je peux installer plus confortablement mes typos dans iOS mais c’est déjà un sacré plus.

À suivre !

Afficher des logotypes nets sur iPad en SVG

Oui, il n'y a pas que le PNG dans la vie…!
dans | dans mon bocal | potager | typo |

En toilettant urbanbike avec l'aide de @doopix et @monarobase, j'apprends des tas de choses plus ou moins compliqués.

Mais dans la série astucieuse (et pas compliquée) pour affichage sur écrans Retina, opter pour d'autres formats que les sempiternels .jpg ou .png n'est pas inutile.

Enfin, quand c'est possible.

Le seul hic est de mettre les utilisateurs de vieux navigateurs hors course. En même temps, vu la masse de lecteurs d'urbanbike, si j'en perds 50 % (sic !), cela me vaudra que deux mails de protestation auxquels je répondrais bien volontiers. J'deconne !

Jusqu'à présent, j'exportais mes logotypes (…vous savez ces trucs avec écrit en gros urbanbike ou photager…!) en .png mais au double de la résolution native, soit 150 en lieu et place du sempiternel 72 dpi.

Cela permettait d'avoir un affichage pas trop vilain sur l'iPad.

Et puis, en discutant avec Richard de @monarobase, il évoque le format SVG que je connais par ailleurs (…pour mémoire, Inkpad exporte en SVG) mais que je n'emploie jamais pour le web. Erreur !

@urbanbike

Avertissement, cela ne fonctionne de manière optimale que pour des éléments vectorisés. Et comme il s'agit ici de deux logotypes, démonstration.

@urbanbike

Comme vous pouvez le vérifier par vous même, en pinçant l'écran du iPad (ou d'un iPhone sur la version non mobile) pour zoomer, c'est juste impeccable et le poids des fichiers fort léger.

@urbanbike

Bien entendu, cela fonctionne aussi sur un Mac avec ⌘ + activé plusieurs fois pour grossir le contenu affiché de votre navigateur…

Merci @monarobase pour ce point de détail fort utile…!

Note de fin : si vous débarquez sur leur site, c'est vieillot car leurs développeurs n'ont pas le temps de s'en occuper, ensevelis sous les demandes exigeantes des clients… Bon, les gars, ça vient là…? Hop, je sors le fouet…!

Markdown et typo | 2

Un constat en passant
dans | dans mon bocal | écrire | iOS | typo |

Ces derniers temps, j'ai pondu (…le terme n'est pas heureux mais il traduit assez bien mon sentiment !) quelques billets dédiés aux traitements de texte. J'ai listé les avantages des uns et des autres, évoqué leurs barres additionnelles, etc.

Mais il y a un point de confort sur lequel je souhaite ouvrir une petite parenthèse (…quitte à la refermer aussitôt !), celle des typos proposées par ces produits.

@urbanbike

Mon premier brouillon saisi au départ dans Daedalus touch…

De fait, tous ces applications proposent, peu ou prou, les mêmes déclinaisons. Plus amusant, ces derniers temps, l'Helvetica Neue — avec sa variante light — fait son apparition (étrange, non ?!).

  • Ce même texte copié et collé dans 1Writer (détail et vue d'ensemble)

@urbanbike

@urbanbike

J'ai pour ma part apprécié la Meslo mais également la Inconsolata. Et bien sûr, la Source code pro proposée par Adobe (que j'emploie sous OSX en définitive (voir cette chronique sur urbanbike)). Je n'ai pas dédaignée Avenir, Ubuntu ou Anonymus Pro.

Seul iA Writer et Daedalus touch sortent du lot.

  • Dans le cas de iA Writer, son unique typo a été dessinée (à confirmer) par son developpeur.

@urbanbike

@urbanbike

  • Pour Daedalus touch, le choix de la Goudy Bookletter 1911 que je trouvais bizarre au tout début de mes premiers textes s'est imposée peu à peu.

@urbanbike

@urbanbike

C'est celle que je privilégie quotidiennement…

Et tu veux en venir où ?

Nulle part, juste insister sur ce point qui paraît anodin et qui s'avère aussi important que les marges gauches et droites, la taille de la typo et de son interlignage.

Bref, rappeler que tester les différentes typos de son traitement de texte n'est pas une perte de temps mais, un peu comme on prend le volant d'une voiture en réglant son siège et ses rétros, permet de mieux se caler pour écrire.

C'est tout !

Note de fin : @doopix m'indique que la typo de iA Writer est en fait la Nitti dessinée par Pieter van Rosmalen

Markdown et typo

Mais pourquoi saisir ou baliser triste…?!
dans | écrire | outils | typo |

Encore un élément de plus en faveur du Markdown et des traitements de texte minimalistes que nous pouvons employer sur nos écrans, ici celui de mon portable… Le choix de la typo…

Trois événements — dans l’ordre — m’ont conduit à tester la Dolly Pro italique sur Byword ce soir…

  • Hier, j’ai chargé la Goudy Bookletter 1911 pour l’employer dans Ulysses III et ainsi retrouver l’esprit de ce que je vois/lis sous Daedalus touch. Pour mémoire, elle est dans le domaine public… Et donc très agréable d’avoir la même ambiance typographique sur mon Mac et mon iPad…
  • Ensuite j’ai reçu d’Underware au titre de vieux et fidèle client — qui s’est déjà offert la Bello Pro et la Liza en son temps — un courriel me proposant de télécharger une typo gratuitement… Tiens donc…? Bien entendu, l’idée est également de suggérer à l’auteur de ces lignes un passage sur leur site et, accessoirement, de déclencher une envie irrépressible d’achat de fontes (…ils y sont presque arrivés… [1]).
  • Enfin, un petit mail sympa de Flô (mais restons discret…!)… Or il se trouve qu’elle emploie dans son courriel de l’italique pour ses citations et que j’ai trouvé cela très chouette…

— Bon, et alors me direz-vous…?

Tout ceci m’a conduit enfin à cliquer sur le lien d’Underware et de suivre leur proposition, de choisir enfin dans leur bibliothèque de typos la Dolly Pro… italique…!

— Ah, mais c’est ballot, tu aurais du prendre la Dolly Pro roman

Certes, en toute logique cartésienne, j’aurais du. Sauf que non…!

Difficile de résister, non…
Difficile de résister, non…

Comme il nous est possible de tester en direct sur leur site la typo en entrant un bout de texte, j’ai été attiré par ses jambages (…elle a… de belles gambettes, c’est vrai…!!)… Et hop, cet italique a atterri dans mon FontAgentPro.

Je disais que je l’ai testée sous Byword sous OSX et je la trouve très élégante, agréable à l’oeil.

— Oui, mais comment tu fais pour voir l’italique avec ta typo italique, hein…?

Héhé…! Permettez-moi de vous rappeler que je balise en Markdown et que dans mon brouillon de saisie, un mot en italique est entouré de part et d’autre par un astérisque… Pas plus compliqué que cela pour discerner ce qui est en italique de ma saisie… en italique…! Une fois copié dans WordPress ou transformé en code HTML, c’est bien la typo du site — plus exactement, de la CSS — qui prend la main… Et puis, si souci, je fais appel à Marked, CQFD.

Ce que je lis sur mon écran en mode saisie…
Ce que je lis sur mon écran en mode saisie…

Ensuite, dans Byword, les balises sont atténuées en gris léger et ne nuisent nullement à la lecture… À moi, tapoteur consciencieux, de relire mon texte à l’aune de ces informations subtiles et discrètes, de passer outre des ligatures…!

Mais quel plaisir de juste saisir ainsi son billet en lieu et place de la très efficace Source Code Pro. D’autant que c’est rien de changer d’ambiance typographique selon ses besoins…


  1. Vous avez vu ses petites capitales en regular…? Et ce gras splendide, hein…? Non, je résiste, je résiste…  ↩

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Trouvé sur le net, notés sur…

image

cf. lien publié le 02/09/2014 à 14:17

cf. lien publié le 02/09/2014 à 08:00

cf. lien publié le 02/09/2014 à 07:54

cf. lien publié le 01/09/2014 à 21:49

cf. lien publié le 31/08/2014 à 23:02

cf. lien publié le 31/08/2014 à 22:53

cf. lien publié le 31/08/2014 à 22:53

cf. lien publié le 31/08/2014 à 22:24

« J’assiste à des réunions concernant les ventes de produits dérivés où pas une minute n’est passée à essayer de savoir comment nous pouvons aider les clients. Il s’agit seulement de savoir comment on peut en tirer le plus d’argent possible »

cf. lien publié le 31/08/2014 à 22:08

cf. lien publié le 30/08/2014 à 21:09

Ailleurs… | blogroll désordonnée…
Follow me on App.net
image