L’iPad ne boit pas la tasse…!

Il est juste trop solide
dans | ailleurs | dans mon bocal | groummphh |

Ce matin, depuis Florence, je lis les sites internet qui causent de l’actualité d’hier chez Apple et je ne partage pas totalement les vues de mes camarades.

Les iPads, j’en vois tous les jours dans les mains des touristes qui arpentent les mêmes lieux chargés d’histoire, tant pour lire des notices comme hier aux Offices devant les peintures. Ou encore dans la ville, face aux édifices encore en réfection. À Perugia, même avec un temps menaçant, des iPads, toujours des iPads.

Le problème, façon de parler, vient du iPad lui-même…!

Trop solide…!

Même avec des caractéristiques nettement dépassées, un iPad 2 ou 3 rend les services que l’on attend de lui… je peux continuer à tapoter un texte sur Drafts, lire les infos qui m’intéressent, analyser une carte, retrouver une notice sur Anders Zorn découvert hier.

Ou lire la nuit sur iBooks.

En gros, ai-je besoin de changer d’écran ? Le programme de reprise des iPads anciens répond en partie à ce probleme mais il y a un autre point que d’aucuns oublient, on s’attache à nos tablettes.

Même pour blaguer, la réaction de mes voisines est sans appel.

- Pourquoi changer, ils fonctionnent très bien…?

Bref, Apple a créé un produit qui vieillit très bien, c’est ballot.

Et moi, ai-je réellement besoin d’un Air certes plus rapide…?

Moves à l’usage | 3

Mémoire des lieux visités et des dates précises
dans | ailleurs | dans mon bocal | iOS | mémoire |

Avec Moves, plus la peine de poser cette question, cette application de suivi d’activité ne fait pas que comptabiliser le nombre de pas effectués chaque jour mais mémorise tous les arrêts.

En voyage, on a pas toujours le temps de noter les événements qui filent. Ni même le nom des villages, le nom du bistrot qui nous a servi un cappuccino en nous passant un peu de Diana Krall (bon, là, bien évidemment, je m’en souviens, c’était à Cortona au Caffè degli Artisti, photo au iPhone pour m’en souvenir…),

Mais pour Gargonza ou encore Villa Basilica, Moves s’avère clé d’autant qu’il conserve — certes imparfaitement — les trajets réalisés en voiture.

Bien entendu, c’est seulement maintenant en Italie que j’ai compris que Moves n’avait pas besoin dans la journée de 3G. Les données de parcours sont enregistrées par le iPhone et c’est juste le soir en me connectant à internet que le serveur distant analyse le tout et me renvoie mes parcours.

À moi ensuite de préciser, toujours sur Moves, que ce lieu inconnu est en fait telle adresse.

Ensuite, le nombre de kilomètres n’a pas grand intérêt. Ici, c’est surtout le nombre de pas qui nous amuse. 7527, 15811, 20174, 14432, 16719, 13823, 16003, chaque chiffre nous remet en mémoire les ruelles tortueuses de tel village de montagne, les pentes qu’il a fallu gravir (…plus raide que Cortona, Castiglion Fiorentino même si Assisi n’était pas mal…!).

Bref, si vous avez à voyager, Moves est un outil utile sur votre iPhone.

C’est pourquoi je rêve de le voir couplé à Day One.

À suivre.

Certaines chambres d’hôtes sont des poèmes…

Et l'aspect pratique, jamais…?
dans | ailleurs | groummphh |

C’est notre manière de voyager, ici comme en France. Le choix d’une chambre d’hôtes est variable selon notre mode de transport. Là, vu le nombre d’étapes, train puis véhicule de location. Et donc choix de lieux hors des villes si possible.

Parfois, se souvenir que l’enfer est pavé de bonnes intentions.

Contrairement aux précédentes, cette chambre d’hôte vient d’ouvrir. Pas d’encore référencée, elle est située dans la compagne. Après l’avoir cherchée dix minutes malgré l’assistance sans failles de TomTom, ma douce fredonne une chanson de Maxime Leforestier en la voyant…

C’est une maison jaune…

L’accueil est adorable, chaleureux, on se parle par signes, on se devine.

Par contre, l’ambiance du salon annonce la couleur. Arrivé dans la chambre, je pense que je suis mauvaise langue, que ce n’est pas aussi abomifreux qu’envisagé. Juste mal aménagé.

On se dit in petto que c’est un démarrage, que cela va s’améliorer un de ces quatre même si nous en faisons les frais. Oublions les passementeries qui vont prendre la poussière, la vierge Marie (pieuse attention…) au-dessus du lit, la salle de bains où il est difficile de se mouvoir.

Regardons le côté positif : les fruits qui nous attendent en plus des trucs industriels emballés pour le petit déjeuner. Et, surtout, cette micro cuisine inattendue qui nous sera bien utile pour limiter nos dépenses.

Mais c’est après coup que l’impression de départ se révèle… juste. Le débit anémique de la douche et du wifi, les lits trampolines ou encore les aménagements de la cuisine, genre le frigo dont la porte est dans le sens inverse de… la porte qui le masque, l’ensemble cheap vite monté qui est déjà en train de se déglinguer. Ou l’écoulement de l’évier qui hoquete, l’absence de hotte, etc.

Bref, plein de petits détails qui font que l’on regrette de ne pas avoir été consulté au moment des plans…!

Je glisse sur l’absence de VMC (ventilation mécanique contrôlée) car la fenêtre de la salle de bain s’ouvre largement.

Dans d’autres endroits, la VMC ne fonctionne que lorsque la lumière est activée. Or, une VMC c’est fait pour fonctionner tout le temps.

Inutile de penser à se connecter, le wifi saute toutes les cinq minutes.

Plus amusant, c’est manifestement le système de sécurité qui fonctionne le mieux et nous fusille de son œil rouge la nuit quand l’un de nous se déplace vers les toilettes…!

Les jours précédents, nous avons eu la chance de passer deux nuits dans une vieille villa près de Lucca au confort impeccable et chambre vaste. La veille en arrivant de Paris, un B&B qui fonctionne sur la gentillesse de son gérant et une situation exceptionnelle dans Florence.

Des couettes !

Et ce soir sur Perugia, nous voici dans un chouette lieu en hauteur… qui se mérite, quasi montée en première pour y accéder…!

Tout serait absolument parfait si les chambres étaient un poil insonorisées. Ou, plus évident, si les gamins en bas âge un peu mieux tenus par leurs parents…! Mais ici, propriétaires adorables qui ajoutent sur une carte quelques options de visites intéressantes dont l’église ronde de San Angelo.

Vue splendide, couettes (bon point !), sorties de bain, eau potable légèrement minéralisée au robinet et wifi de course pour me permettre de poster ce billet après deux jours d’absence.

Sachez que déambuler chaque jour dans ces villes nous font un bien fou. Elles me vident l’esprit des soucis en cours.

Note de fin. Vous pouvez trouver quelques vues de ce périple sur Instagram. Désolé, ce ne sont pas des images artistiques retraitées avec force filtres pour leur conférer le charme de l’argentique des origines, juste des notes de voyage en mode partage.

À suivre…!

Publication de photos en voyage sous iOS… | 2

À l'usage, tout ne fonctionne pas si bien. Ou pas si mal !
dans | ailleurs | dans mon bocal | iOS | photo |

Dans la série bonne nouvelle, Instagram couplé avec PhotoToaster et l’album de l’iPhone fonctionne pas mal. Mais penser à publier comme ça en cours de route et à l’étranger est juste un doux rêve.

J’attends patiemment soit de trouver un réseau (là, c’est mon entourage qui se révolte avec juste raison !), un gratuit comme celui de SubWay proposé à ses clients ; soit de rentrer au lieu d’hébergement du soir avec, à chaque changement, le même jeu de piste : entrer le code d’accès sécurisé de 30 caractères (sic !) puis trouver la meilleure disposition pour capter le wifi anémique.

Et donc, pour chaque image choisir de poursuivre vers twitter et/ou tumblr. À priori ça fonctionne.

Là où je me suis totalement trompé est à propos de la récupération de mes images au format CR2 du Canon EOS M.

Non, que cela ne fonctionne pas, mais ma carte de 64 Go étant légèrement, heu, remplie, l’album de l’iPad (version 3) met un temps infini à afficher les prévisualisations, autant dire que… non, merci, ce n’est pas la peine. Il aurait été plus astucieux (et moins économique) de multiplier les cartes de 8 ou 16 Go.

Tant pis.

Du coup, je me suis surpris à faire pas mal d’images à l’iPhone avec l’idée d’un partage sur Instagram pour le fiston resté à la maison et les quelques copains amicalement intéressés.

Pas de concours de la plus belle image, juste une prise de notes pour donner envie de cocher comme possible c haque destination pour un futur voyage.

Je reviendrais à mon retour sur Pise comme sur Lucca. Et les autres.

Le choix du Canon M et du 22 mm est un bonheur en terme de poids et d’encombrement. Le iPhone une fois libéré de contrainte du 3G (TomTom s’en fout et Moves également…) fait preuve d’une bonne autonomie. Par contre, j’apprécie de pouvoir le recharger en roulant.

Moves permet chaque soir de constater que nous passons la journée à déambuler en mode piéton. Ainsi le tour des remparts de Lucca excède Les 4 kilomètres. Bref, marcher une bonne quinzaine n’est pas un exploit, juste une norme. Et l’usage de Moves permet de cerner correctement ces déambulations comme nos arrêts.

Note de fin : je suis arrivé à renverser ma tasse de café sur le iPhone qui n’a pas bronché, essuyé immédiatement, sa protection Applesque jointive a parfaitement évité la catastrophe. Aucun problème dans la journée, tant en échanges de messages qu’en téléphonie, en mode TomTom actif dans les routes de montagne ou dans les embouteillages autour de Lucca. Juste moi qui ai vieilli de 10 ans sur le coup. Premier message de test à mon fils qui m’a répondu hilare que j’étais bien son digne père.

Textastic revient en 5.1 sous iOS

Avec une nouvelle librairie pour MultiMarkdown
dans | dans mon bocal | iOS | lire | outils |

C’est le genre de nouvelle qu’il est difficile d’ignorer, même en se baladant, tant cette application de traitement de texte est superbe. Elle concerne essentiellement les développeurs ou codeurs. Mais en fait, elle s’adresse à tous ceux qui manipulent du texte.

En effet, Textastic n’a rien d’un outil a priori pour rédacteur mais peut, accessoirement, assister ce dernier car c’est l’un des rares outils à proposer un outil FTP intégré, une coloration syntaxique avec différents thèmes pour ne pas s’exploser les yeux, la possibilité d’opter pour un clavier noir (…et donc, dans le même esprit, se protéger d’un excès de luminosité en bosqnt sur son iPad), TextExpander et une barre additionnelle ramassée avec cinq options par touche…

@urbanbike

Pour ma part, c’est la coloration syntaxique que je trouve remarquable même si elle a tendance parfois à ne pas se mettre à jour immédiatement, ce qui a tendance à m’agacer.

Bref, je signale la mise à jour de cette application remarquable à tous ceux qui codent et qui écrivent. Néanmoins, je reste pour ma part attaché à Editorial dont la mise à jour se fait attendre, attendre, attendre…!

Un dernier point, la ligne courante d’un texte long n’est pas collée à la barre d’espacement, ce qui m’a surpris au départ mais s’avère très confortable. C’est à l’utilisateur de déplacer son flux de texte.

Publication de photos en voyage sous iOS…

À partir de l'iPhone en premier lieu, CQFD…
dans | ailleurs | dans mon bocal | iOS | photo |

Avant de partir, je fais toujours quelques tests qui peuvent, je le sais fort bien, saouler le lecteur qui s’est abonné ci ou là sans se rendre compte de son erreur…!

Comment publier de manière paresseuse et/ou sans toujours avoir la possibilité d’écrire…? En postant quelques images qui vont s’afficher dans la colonne de droite d’urbanbike à défaut d’un billet.

Notes photographiques depuis l’iPhone…

Du coup, j’ai réactivé Instagram (je sais, c’est mal…) sur l’iPhone.

Mais comme je n’aime pas toujours expédier une image carrée, comment contourner cette contrainte…? En utilisant PhotoToaster.

Du coup, je prends d’abord une photo avec l’iPhone et son application intégrée, l’image se dépose dans l’album.

Ensuite, j’ouvre PhotoToaster, applique un réglage par défaut, cadre si besoin est. Puis exporte vers Instagram.

Astuce. Je n’enregistre pas le post-traitement depuis PhotoToaster pour éviter de perdre du temps et, surtout, éviter de surcharger l’espace de stockage de l’iPhone.

L’image étant dans Instagram, elle garde son format ramassé dans le carré obligatoire en ajoutant du blanc de part et d’autre selon son orientation. Nul besoin de post traitement dans Instagram, juste une légende et un tag. Et, éventuellement, une localisation si besoin est.

Mais, mieux, je peux simultanément - si je le souhaite - tweeter et/ou expédier vers tumblr

Et, par effet de rebond, expédier le visuel dans urbanbike…! Enfin, presque…

Dans le dernier cas, en exportant vers tumblr, l’image arrive dans mon domaine compagnon inexten.so et, au bout de quelques minutes, elle s’affichera toute seule dans la colonne de droite de urbanbike.com (à votre droite là…!).

Voilà. Il est par contre pas dit que je poste en cours de journée, vu que ça pompe assez efficacement la charge du iPhone.

Publications depuis l’iPad…

Pour le reste, je vais me débrouiller avec GoodReader et Reduce pour nourrir mes billets depuis iOS.

Les images au format .CR2 du Canon M sont reconnues par le iPad, il me suffit de les utiliser telles et les réduire à 450 pixels. Puis les envoyer en FTP sur le serveur.

Ensuite, copier le nom de l’image dans Editorial avec un script sur mesure pour ajouter le code idoine de part et d’autre.

Enfin, publier via iCab comme ici…

@urbanbike

À suivre. Ou pas…

Note de fin : sans oublier le principal…
SI
il y a du Wifi avec une connexion suffisamment véloce…!
Fin de SI.

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Sans oublier…!

image

les liens vers des billets proposés sur…

image

cf. lien publié le 2014-04-23 16:44:31 GMT

cf. lien publié le 2014-04-23 15:22:37 GMT

cf. lien publié le 2014-04-22 18:19:30 GMT

cf. lien publié le 2014-04-22 18:18:59 GMT

cf. lien publié le 2014-04-22 17:56:44 GMT

cf. lien publié le 2014-04-22 17:53:11 GMT

cf. lien publié le 2014-04-22 17:47:34 GMT

cf. lien publié le 2014-04-22 17:39:24 GMT

cf. lien publié le 2014-04-22 17:37:26 GMT

cf. lien publié le 2014-04-22 17:29:34 GMT

cf. lien publié le 2014-04-21 17:20:42 GMT

cf. lien publié le 2014-04-21 17:10:39 GMT

cf. lien publié le 2014-04-21 17:09:06 GMT

cf. lien publié le 2014-04-21 17:01:08 GMT

cf. lien publié le 2014-04-21 16:50:11 GMT

cf. lien publié le 2014-04-21 16:47:30 GMT

cf. lien publié le 2014-04-20 15:27:45 GMT

cf. lien publié le 2014-04-19 17:11:13 GMT

cf. lien publié le 2014-04-19 17:02:29 GMT

cf. lien publié le 2014-04-19 16:52:29 GMT

Ailleurs… | blogroll…
Follow me on App.net
image