Dropbox en action | 3

Quelques informations en passant
dans | bosser chez soi | iOS | pratique |
Mon utilisation de DropBox monte doucement en puissance, le temps d'expédier sur mon volume en ligne les infos sélectionnées dans mon environnement de travail selon mes besoins.

Toujours des liens symboliques pour connecter des dossiers épars et dispersés sur des volumes de stockage externes chez moi. La possibilité prochaine de synchroniser — ou non — tel ou tel dossier depuis DropBox sur ma machine renforce mon utilisation actuelle…!

D'ailleurs, les suggestions ne manquent pas dans la communauté d'utilisateurs dont cette dernière…!

20100531_dbox.png

Par ailleurs, deux excellents billets à lire à propos de DropBox…

Dropbox : Le business model décortiqué en 4 chiffres par Jean-Nicolas Reyt

Dropbox : quand les médias sociaux sauvent une entreprise par Alexis Thobellem

iStats Menus 3.x

Surveillance de sa machine
dans | bosser chez soi | pratique |
Fini les versions gratuites de iStats Menus. Les développeurs de bjango.com vendent désormais leur version 3 et ce n'est pas mal de penser un jour à les rétribuer tant leur produit est pratique pour avoir nombre d'informations techniques sous les yeux.

Ces infos sont ajoutées dans vos menus à votre guise…

20100527_is_009.png

Et peuvent se concentrer pour occuper le minimum de place…

20100527_is_020.png

Via une gestion des préférences bien fichue…

20100527_is_018.png

20100527_is_019.png

Bon, mais après…?!

Chaque appui sur un des icônes ajouté dans les menus va afficher un long panneau d'information… Quelques exemples parfois doublés…

20100527_is_030.png

20100527_is_031.png

20100527_is_032.png

20100527_is_033.png

Bien entendu, d'autres types d'infos comme l'état de la batterie, heure et date, réseaux…

20100527_is_012.png

16 dollars + tva. Existe une version iPhone et, bientôt, une version iPad.

Le guide de la restauration écologique

Coordination de Myriam Burie
dans | archi | dans mon bocal | potager | pratique |
Bon, d'emblée, évitons au lecteur de saliver inutilement !
Non, ce guide de la restauration écologique n'est pas un livre de recettes de cuisine mais un bon bouquin pour remettre en état votre dernier coup de coeur patrimonial, cette ruine que même l'agent immobilier se désespérait de vendre…!

Alors cette vieille grange pleine de charme qui n'a jamais été isolée, cette bâtisse ancienne aux pignons en pierre qui partent en vrille, comment restaurer ces produits qui n'ont rien de standard et faire regretter à tous ceux qui se gaussent dans votre dos de ne pas avoir eu, comme vous, le courage d'entreprendre…!

C'est toujours ainsi, quand le chantier est enfin terminé, les gens découvrent que vous aviez eu raison d'être obstiné. Et, seul contre tous, de vous investir dans ce qui est devenu soudainement l'objet de toutes leurs convoitises…!

224 pages en quadri et dans un grand format pour vous remettre dans les rails d'une restauration réussie. Mais pas n'importe quelle restauration. Celle qui allie écologie et réflexion sur la qualité des produits employés. Je n'aime pas trop le terme bio qui est mis à toutes les sauces mais là, il est bien à sa place. En même temps, je ne suis pas non plus pour une reconstruction totalement à l'identique.

Il n'est pas interdit, loin de là, de s'offrir des facilités développées ces dernières années et refuser, par exemple, de recourir à des fenêtres qui suivent la pente de toit…! En allant encore plus loin, ne pas hésiter à opter pour des vitres pleines aux fenêtres au lieu de revenir sans cesse à l'option petits carreaux. Pour mémoire (non, je ne radote pas…!), les petits carreaux employés par nos ancêtres n'étaient pas une volonté artistique mais juste une incapacité à en produire des plus grands… J'ai visité en Italie de superbes restaurations où les architectes n'ont pas hésité à employer les matériaux d'aujourd'hui, le résultat est splendide.

En tous cas, ce livre est un bon guide pour tous ceux qui désirent améliorer, restructurer de vieux bâtiments en proposant au lecteur un grand nombre de pistes avec un bon nombre d'exemples pratiques. Beaucoup d'informations chiffrées également et, surtout des dessins en couleurs pour illustrer tous les problèmes que vous êtes susceptibles de rencontrer.

Bref un livre à s'offrir avant de signer, de passer à l'acte.



Le guide de la restauration écologique
Isolation, Enduits et peintures, Équipements et réseaux
Coordination par Myriam Burie, architecte dplg
Collection Pour habiter autrement
Eyrolles
9782212121926 | 32 € | 220 pages

image caddie

20100526-IMG_2675_ub.jpg

En complèment, pas inutile de regarder les ouvrages suivants :
Bâtir écologique, Chronique d'une construction en bois par Emmanuel Carcano chez Terre vivante ;
Rénover et aménager son extension de maison par Benoît Couzi, Eyrolles ;
Maçonnerie de pierre, Matériaux et techniques, désordres et interventions par Jean et Laurent Coignet, Eyrolles.

La suite sur cette page.

printfriendly et readability

Indispensables pour la lecture et l'archivage de billets
dans | lire | mémoire | pratique |
Combien de fois nous nous retrouvons nez-à-nez face à un contenu intéressant sur le Web que nous souhaitons archiver de manière pratique. Un simple bookmark ne suffit pas, il est souvent nécessaire de le copier/coller en partie ou de l'enregistrer en PDF in extenso. Sauf que c'est souvent une archive pub comprise.

20100525_pf_002.png

Après readability conçu pour offrir un affichage formaté et constant du contenu des sites en terme de lecture — par le biais d'une CSS pratique…

20100525_pf_008.png

Voici printfriendly, un autre produit intéressant dédié à l'impression et mise en page optimisée — et utilisé par le précédent d'ailleurs, cliquez sur l'icône imprimer depuis readability pour vous en rendre compte…!

printfriendly n'est pas encore totalement finalisé mais s'avère très, très pratique car il propose certes d'optimiser la mise en page du contenu mais, surtout, de supprimer les éléments tenus pour superflus par le lecteur.

20100525_pf_001.png

Le concept est basique, proposer d'imprimer ou d'enregistrer en PDF un billet quelque que soit sa longueur. Exemple en se basant sur le billet sur la gestion de colonnes sous InDesign CS5…

Au lieu de l'imprimer sur un grand nombre de pages, printfriendly optimise l'espace pour concentrer l'information sur un minimum de pages…

20100525_pf_015.png

En utilisant les options de printfriendly, il est également possible de supprimer soit toutes les illustrations…

20100525_pf_004.png

20100525_pf_016.png

Soit, plus intéressant, virer tout ce qui ne nous intéresse pas (portions de textes ou images) en survolant l'info affichée…! Bref, de ne conserver que l'essentiel pour son propre usage.

20100525_pf_006.png

Après coup, il reste à générer une impression papier ou un PDF… Cette dernière option est la plus intéressante.

20100525_pf_007.png

Un conseil, n'utilisez pas l'option génération de PDF direct car les caractères accentués ne sont pas encore bien supportés, optez pour l'impression depuis votre navigateur puis enregistrement direct d'un PDF via les options d'OSX…

20100525_pf_003.png

Et hop…!

Ces deux produits — printfriendly et readability — ne fonctionnent que pour des billets isolés. Cliquez dans les liens dans la colonnes de droite d'urbanbike pour isoler chaque billet et trouver ces informations supplémentaires en fin d'article.

20100525_pf_011.png
20100525_pf_012.png

Ou passez par partager

20100525_pf_013.png

Pensez à placer le Bookmarklet dans la barre de votre navigateur à coté de celui de readability concocté à votre guide…!

20100525_pf_005.png

Pour finir, notez que vous pouvez utiliser Yojimbo — relire ce billet de 2007 et désormais en version 2.1 — ou Yep! pour placer toutes ces informations collectées ci et là au format PDF…

Un petit aller et retour sur la CS5 | 4

En mode pochoir sous Illustrator
dans | outils | pratique |
En regardant la nouvelle version d'Illustrator, vous constaterez qu'hormis de quelques nouvelles icônes dans les outils, trois petits indicateurs d'état de masque se trouvent en bas de cette palette… Exemple en images…

20100518_ill_006.png

Si je sélectionne une partie du corps de cet oiseau présent sur ce fichier… c'est l'indicateur de gauche qui est activé par défaut…

20100518_ill_001.png

Changeons d'indicateur et cliquons sur celui de droite pour l'activer.

20100518_ill_002.png

Une sorte de bounding box entoure désormais notre sélection…

Après avoir changé les attributs de couleur et opté pour l'outil de formes ovales, hop, je dessine des cercles dans la partie masquée sans que cela ne déborde dans ce pochoir vectoriel… Tout fonctionne dont les brosses.

20100518_ill_003.png

Dernier essai, je sélectionne tout l'oiseau et je change à nouveau d'indicateur pour opter pour celui qui est au centre…

20100518_ill_004.png

Cette fois-ci, on agit en arrière-plan de la sélection… Je peux ajouter de gros nuages circulaires…

20100518_ill_005.png

Bon, ce n'est pas réellement une nouvelle fonction mais c'est une manière à priori plus pratique pour construire un dessin. Il suffit d'ailleurs de regarder l'état des calques dans la palette dédiée pour suivre le dispositif d'empilement des objets.

Promis, je m'arrête là pour ce soir.
À jeudi peut être…!

Un petit aller et retour sur la CS5 | 3

Et la gestion de colonnes dans les paragraphes…?
dans | outils | pratique |
Hop, juste pour finir, quelques copies d'écran pour montrer ce qu'il est possible de faire sur InDesign (et là, je reconnais que cela change de FrameMaker) de manière plus approfondie que dans le premier billet de cette rapide série.

À la FrameMaker d'abord…
Prenons un bloc texte déjà maquetté sur 3 colonnes… Ici trois styles qui se battent en duel dont un qui marque les inters (en rouge). Tout ce qui suit est juste pour illustrer, rien de plus…

20100518_col_007.png

Dans le panneau des formats styles de paragraphe, l'option étendue de colonnes affiche ceci : une seule colonne

20100518_col_008.png

Si nous sélectionnons dans le pop-up l'option Étendue de colonnes en laissant l'option 2 colonnes active…

20100518_col_010.png

Immédiatement notre paragraphe barre les deux colonnes…

20100518_col_009.png

Qui a dit que deux colonnes ?! Hop, basculons à trois colonnes…!

20100518_col_012.png

Et immédiatement…

20100518_col_011.png

En jouant sur les espaces avant et après, nous agissons comme avec des retraits…

20100518_col_014.png

20100518_col_013.png

Voilà…! Oui, mais les autres options, me direz-vous ?

Méthode inDesign…!

Au lieu de partir d'un bloc texte déjà maquetté sur trois colonnes, conservons le même texte sur une sule colonne. Et laissons le style qui est affiché en rouge sur une seule colonne…

20100518_col_008.png

Et donc le bloc texte apparaît ainsi…

20100518_col_015.png

Par contre, c'est sur le le style paragraphe courant que nous allons intervenir… En scindant son unique colonne en deux…

20100518_col_016.png

Notre style rouge continue à barrer l'unique colonne du bloc mais le style paragraphe et le style associé (celui avec des puces) simule deux colonnes…

20100518_col_017.png

Ici aussi nous pouvons intervenir sur les espacements haut et bas mais, plus amusant, sur les gouttières (il est inutile de m'écrire pour me dire que cela se nomme des caniveaux, c'est entré désormais dans le langage courant suite à une mauvaise traduction…!)…

20100518_col_019.png

Ce qui donne…

20100518_col_018.png

Bref, deux philosophies et celle propre à InDesign est loin d'être inintéressante…

À suivre (peut être…!)

PS : Marc, il te reste à écrire une version de InGutter réadaptée… Mais c'est passionnant.

En conclusion. Bref, à force de regarder, je vais finir par devoir négocier avec ma banquière… Bon, je vais regarder côté Illustrator et Photoshop du coup.

Note de fin : je rêve où Photoshop CS5 optimise réellement mieux les fichiers exportés au format PNG…?

Un petit aller et retour sur la CS5 | 2

Second essai en allant dans les coins… d'InDesign
dans | outils | pratique |
Journées suivantes.
Bon, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.

Je n'ai pas envie de m'offrir cette CS5, financièrement parlant. Pourtant, en décidant de basculer certains de mes travaux sur cette nouvelle version le temps d'un test, passer en production pour être précis, pas mal de petites choses pratiques dans les coins.

Ainsi dans InDesign.
Je ne reviens pas sur ce que j'ai écrit dans le billet précédent et que j'attendais, les formats paragraphes traversant les colonnes comme sous Adobe FrameMaker par exemple. Ce qui suit n'a rien de spectaculaire mais du bestialement pratique. Tiens, les marges autour du document de travail.

Table de travail à nos mesures.
C'est un exemple cosmétique qui ne paye pas de mine. Sous CS4 c'est ça, et rien d'autre…

20100518_ind_003.png

En cause, les préférences avec une seule option qui ne fonctionne que dans la hauteur…

20100518_ind_002.png

Sur la CS5…

20100518_ind_005.png

20100518_ind_004.png

Idem pour savoir quels sont les éléments verrouillés ou pas… Un petit cadenas visualise le contexte…

20100518_ind_006.png

J'en profite pour annoncer que l'excellent script de Marc Autret, Hurry Cover (billet sur urbanbike), fonctionne parfaitement… Je n'évoque pas les plus récents qui le sont de facto.

Verrouillé ou pas…?
Autre petit plus lié à cet affichage des éléments verrouillés, cette option dans les préférences…

20100518_ind_007.png

Si vous sélectionnez tous les objets de votre maquette, seuls ceux non verrouillés seront copiés… Bon, cette option vous donne le choix mais cela me convient parfaitement.

Prévisualisation des documents sous la forme de vignettes.
Bon, là, un peu de peine car ce n'est vrai que sous Bridge (et non sous le finder ou PathFinder). Quand vous avez un dossier correspondant à une mission avec un paquet de versions, hormis bosser en mode liste }— ce que je fais — pour retrouver le dernière version, il est astucieux de visualiser le contenu des fichiers InDesign.
Cela s'active et se paramètre dans les préférences avec la limitation soulignée.

20100518_ind_009.png

20100518_ind_010.png

20100518_ind_011.png

Et cela s'affiche dans les proportions du format du document dans Bridge…

20100518_ind_008.png

Export PDF.
Impression ou interactivité…?!

20100518_ind_001.png

Si la partie impression n'a pas changée, c'est les options interactives qui sont nouvelles…

20100518_ind_012.png

Et si vous partez d'un fichier avec du CMJN, avertissement immédiat…

20100518_ind_013.png

Gestion des calques et donc des objets.
Si vous connaissez Illustrator, ces trois copies d'écran vous sembleront familières…

20100518_ind_014.png

20100518_ind_015.png

Et donc facile de désactiver temporairement un objet…

20100518_ind_016.png

Équilibrage entre deux blocs&hellip:
Opération récurrente, donner plus d'air en haut, moins en bas tout en conservant l'espacement…

20100518_ind_017.png

Dans la barre d'outils, nouvel outil dédié qui vous permet ceci :

20100518_ind_018.png

20100518_ind_019.png

En enfonçant la touche commande, cel :

20100518_ind_020.png

Nuancier plus accessible.
Bon, et puis ergonomiquement parlant, l'ajout du nuancier dans la barre du haut est très pratique à mes yeux… Même si c'est largement redondant (en bas des outils, dans les palettes et ici désormais)

20100518_ind_021.png

D'autant que toutes les options de travail usuelles sont accessibles…

20100518_ind_022.png

Bon, il ne faut pas limiter Indesign à ces quelques ajouts cosmétiques mais il est difficile de nier que cela participe à un meilleur confort en production.

Bon, et l'aspect inter-colonnes vu rapidement dans le billet précédent…?

À suivre…
image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Lire les contributions… | d’urbanbike sur

image

Trouvé sur le net, noté sur…

image

cf. lien publié le 27/03/2015 à 08:32

cf. lien publié le 27/03/2015 à 08:21

cf. lien publié le 26/03/2015 à 19:32

cf. lien publié le 26/03/2015 à 19:30

cf. lien publié le 26/03/2015 à 17:16

cf. lien publié le 26/03/2015 à 17:07

cf. lien publié le 26/03/2015 à 17:05

cf. lien publié le 26/03/2015 à 17:05

cf. lien publié le 26/03/2015 à 17:02

cf. lien publié le 26/03/2015 à 17:00

Urbanbike est hébergé par…

image
Follow me on App.net
image