Sauvegarde de dossiers épars sur plusieurs disques sur un seul support

Avec Synchronize! Pro X à tout moment
dans | bosser chez soi | pratique |
Dans le cadre de mes nombreuses sauvegardes de la semaine et, surtout, dans la réorganisation de mes disques suite à l'ajout d'un disque interne et changement de capacité de celui supportant le système, j'ai imaginé un système de sauvegarde simple et rapide de mes dossiers clés qui se trouvent répartis sur trois disques.

En résumé, quand je travaille, j'ai 4 disques actifs de 750 Go. Mon système CalDigit (deux disques) contient mes dossiers de travail sur l'un et mes images sur l'autre ; le disque de démarrage, les applications et le système. Le second disque interne est intégralement dévolu aux sauvegardes clés. Cela ne m'empêche pas de sauvegarder chaque semaine trois de ces disques (les CalDigit et le système) sur des disques identiques qui ne servent qu'à cette opération et sont rangés le reste du temps. Vu le coût des disques SATA en ce moment et les capacités qui ne cessent de croître (1.5 To est le dernier "must"), il est dommage de ne pas mettre en place un vrai dispositif de sauvegarde redondant que l'on soit un professionnel ou non…!

SuperDuper! toujours…
Dans le cas de copies complètes, je fais appel à SuperDuper! qui m'a encore rendu service jeudi. Comme quoi, oui cela arrive.

Mon MacBook Pro refusait toute vérification après avoir éteint son écran après une ultime opération de gravure de CD-Rom. J'avais d'abord pensé que c'était le disque interne qui était définitivement mort avant de découvrir que c'était l'écran qui refusait de s'afficher. Lors de l'opération de résurrection (en utilisant une recopie vidéo et un écran additionnel), l'utilitaire de disque m'a montré la triste réalité : Disque pas mort mais mal en point.

D coup, j'ai backupé son contenu "tel" sur un vieux disque SATA (mon maxtor 160 Go qui était dans mon G5) via un dock de base USB (relire ce billet sous urbanbike). J'ai ensuite formaté le disque du MacBook Pro et remis tout le contenu de cette sauvegarde à nouveau via SuperDuper! J'ai certainement eu de la chance mais résultat impeccable (pas besoin de réinstaller quoi que ce soit) et défragmentation de facto des fichiers en prime se manifestant par une vitesse accrue.

Synchronize! Pro X en appui…
Mais j'utilise toujours Synchronize! Pro X (la version 5.0.6 en ma possession est assez ancienne, on en est — déjà ! — à la 6.0.5 chez Qdea) pour transférer des contenus via internet de dossier à dossier. J'avais fait un long billet sur feu Macdigit mais je ne l'ai pas conservé…

Mais je l'utilise également en local.
Le principe est assez simple dans ce cas précis, il suffit de créer un nouveau set de travail (je ne rentre pas trop dans les détails, ce qui importe ici, c'est le principe)…

image

De choisir Multiples items dans le menu Options

image

Ceci ouvre une fenêtre dans laquelle vous pouvez ajouter des dossiers, dossier source à gauche et dossier d'arrivée à droite, ligne par ligne (ici des dossiers d'exemple pour ce test)…

image

Ces dossiers pouvant être sur des disques différents. En gros, il s'agit de sauvegarder, en une seule opération lancée par un unique set, le contenu de multiples dossiers vers leur(s) pendant(s) sur un disque de sauvegarde.

Quand vous lancez l'opération, l'application mouline rapidement…

image

Puis affiche les fichiers qui seront à sauvegarder, dossier par dossier…

image

À ce stade là, vous pouvez ponctuellement annuler la sauvegarde d'éléments si besoin est.
Dès que vous validez, Synchronize! Pro X va opérer (A vers A', B vers B', etc.) et écraser les fichiers de même nom déjà en place dans les sauvegardes, CQFD.

À la fin de l'opération, un log affiche les résultats…

image

L'intérêt d'un tel dispositif est de limiter les risques, pas de les annuler. En cours de journée, lors d'un long coup de fil, hop ! je lance mon set et je sais que tous les travaux effectués jusqu'à ce moment précis sont déjà dupliqués sur un autre support. Bien évidemment, le premier traitement est plus long que les suivants.

Bref, c'est un Time Machine à ma façon et cela me permet surtout de ne cibler que les dossiers (et sous-dossiers contenus) réellement importants dans mon activité.

Néanmoins, cela ne suffit pas et SuperDuper! prend le relais une ou deux fois par semaine, sauvegardant, lui, absolument tout dont une version bootable de mon système… Mais c'est une opération nettement plus lente.

Notez que je pourrais utiliser exclusivement Synchronize! Pro X pour toutes ces opérations, le soft de Hugh Sontag sait parfaitement faire une sauvegarde bootable.

En résumé…
Synchronize! Pro X existe en version anglaise mais aussi en version japonaise, allemande ou française avec des différences de prix pour rémunérer les traducteurs. Cette application est très puissante, offre de multiples options et demande une bonne analyse de ce que vous souhaitez faire. C'est une application que j'utilise depuis la version 3 de Sychronize sous Classic, c'est-à-dire depuis près de 10 ans…!

Outils de conversion sur l’iPhone

Measures
dans | ailleurs | bosser chez soi | iOS | pratique |
Comme pour le niveau à bulle évoqué hier, il existe des tas d'applications sur iTunes pour le iPhone, des gratuites comme… UniCon ou Devise. Bon…

Comme les lecteurs d'urbanbike le savent, je ne suis pas un fanatique du tout gratuit et je ne répugne pas, loin de là, à payer pour une application bien fichue. J'en ai trouvé une, payante, Measures qui combine tout ce que je souhaitais (gestion des devises monétaires avec mise à jour automatique des cours) et conversions d'unités tous azimuts. Le tout associé à une ergonomie agréable et personnalisable.

L'aspect d'origine est assez banale…

image

Mais le développeur a eu le bon goût de proposer une version plus esthétique (et ce n'est pas fini)…

image

De gauche à droite en bas, le type de conversion identifié par un pictogramme puis les unités à convertir qu'il suffit de faire tourner d'une pression du doigt… Ci-dessus, les devises monétaires dans le sens souhaité puisque les deux colonnes qui défilent à droite sont identiques…

Mais aussi les pointures (…il y a plus dé références mais j'ai limité à mes besoins)…

image

Les surfaces…

image

Etc.
Comme il nous est proposé des centaines de possibilités de conversion, le développeur a eu la bonne idée de nous permettre de limiter le choix aux unités souhaitées via des préférences très bien fichues, type de conversion par type de conversion et même d'indiquer celles par défaut en les marquant en orange…

image

Ainsi dans les longueurs, par défaut, j'ai sélectionné Mille anglo-saxon et kilomètres…

image

Comme il peut y avoir énormément d'unités, en bas d'écran se trouvent six options pour "trier" ces dernières… Ici en alphabétique.

image

Enfin, pour la mise à jour des devises, une option automatique au lancement ou manuelle est disponible…

image

C'est propre, bien pensé. Le seul point d'amélioration auquel je pensais était de paramétrer les quatre boutons orange en regard du clavier numérique, même de répéter certaines conversions comme celles des devises, genre $ vers € et réciproquement. J'ai expédié un mail en ce sens au développeur, Michael Neuwert, qui m'a répondu cela 5 minutes après…
i shall tell you that it is possible to re-programm all four orange buttons. Just select a conversion you like, then tap and hold any of these buttons for approx. 1 second. Then short vibration will confirm the reprogramming and the symbol on the button will change.

En fait, cela existait, il suffit après une conversion donnée de laisser son doigt enfoncé sur la touche souhaitée et la conversion est enregistrée… C'est parfait…! Du du coup, j'ai programmé mes boutons dont les deux conversions monétaires…

image

Plus d'informations sur le site du développeur, neuwert-media.com

NB : j'oubliais, en cliquant sur la partie supérieure de l'application, les options de conversion du bas disparaissent au profit d'une calculatrice complète…! Oui, cette application est bourrée de surprises…

NB 2 : il se peut que la version que vous découvrirez aujourd'hui soit la 1.2.4 qui est annoncée comme encore plus design.

En résumé, Measures est entré en quelques heures dans mon "top five" des meilleurs applications sur mon iPhone avec feu Francilisy, i41CXp, Stanza (plusieurs billets), AeroWeather (à égalité avec TanZen qui ne cesse d'évoluer et de proposer de nouvelles figures…!). Du coup, vous avez noté que j'ai ajouté une catégorie iPhone et mobilité…

Outils de mesures de charpentier sur l’iPhone

Outils de mesures de charpentier sur l'iPhone
dans | dans mon bocal | iOS | pratique |
Non, je ne rêve pas… Depuis des mois, je me doutais bien que mon lit était très légèrement penché, que j'avais la tête en dévers… Ce matin, j'ai utilisé mon iPhone pour m'en assurer… Un bon degré.

image

Ce niveau appartient à un ensemble d'outils de mesure, iHandly Carpenter, qui font appel aux fonctions du iPhone…

image

Il en existe un grand nombre de ces outils mais celui-ci a un petit plus, l'interface est particulièrement belle et soignée… Ce niveau existe d'ailleurs en version gratuite. La version complète coûte 1,59 €…

Mais dans cette version gratuite vous ne trouverez pas la rapporteur d'angle…

image

La règle en centimètres ou inch (ok, il existe une application gratuite qui fait la même chose, Ruler).

image

Ou encore le fil à plomb…

image

Ou le niveau de surface…

image

Bref, c'est en utilisant ces outils dans sa maison que l'on se rend compte que rien n'est droit…!

Le littré sur votre iPhone

Un des meilleurs dictionnaires de la langue française
dans | iOS | lire | mémoire | pratique |
Merci mille fois à Thomas Chapuis et son équipe pour cette version du Dictionnaire Littré à emporter avec soi dans son iPhone… Un souci lors d'une partie de scrabble, une discussion dans le train où une simple recherche d'un terme ardu lu dans le journal…? Hop, le Littré est là ! Pas en "n" volumes mais sur votre iPhone.

Le mode d'emploi est des plus évidents…

image

Entrez le début du mot recherché… Et hop, vous avez la liste des mots qui commencent par les lettres saisies…

image

Une fois le mot sélectionné, accès à la définition réduite…

image

Ou étendue (en cliquant sir le signe + en haut à droite)…

image

Notez que vous pouvez revenir à tout moment sur la liste des mots en cliquant en haut à gauche.


Merci Dominique pour m'avoir signalé cette splendide application, gratuite de surcroît.
Info(s) pratique(s)…

Et sur le web, c'est ici. Même équipe et François Gannaz au XML.
NB : ce dernier propose également un dictionnaire Japonais/Français en ligne… Argh…!

PopChar X 4.1.x

D'ASCII à Unicode et au-delà…!
dans | pratique | typo |
Bien que disposant de CreativeSuite 4 et, de facto, des glyphes de InDesign, j'ai souvent des absences, des trous de mémoire dès lors que je suis sur une autre application…! D'où l'usage de PopChar X qui permet de visualiser les options d'une police mais aussi les codes ASCII et Unicode. Car avec les OpenType, le contenu d'une fonte est nettement supérieur à ce que nous avions l'habitude d'utiliser…

image

Ci-dessus, les caractères ASCII habituels…

image

Or le contenu de la Lucida Grande, OpenType incluse dans les polices du système OSX, par exemple, va nettement plus loin…!

image

Un peu de thaï ou de tibétain…? C'est d'ailleurs l'occasion de découvrir des glyphes de toute beauté…

Bien évidemment, il est possible de regarder fonte par fonte. Et graisse par graisse…

image

En fait, c'est un peu à cause de Guillaume Gete (si, si…!) que j'en suis arrivé à acquérir PopChar ! Guillaume m'avait fait remarquer que le signe "…" n'apparaissait pas dans les fils RSS d'urbanbike alors que cela ne pose pas de problèmes lors de l'affichage du site.

Bon, me suis-je dit, il suffit de remplacer le signe trois points par son équivalent HTML… Sauf que je ne le connaissais pas. Bref, après avoir ouvert un outil comme GoLive ou BBEdit, j'ai retrouvé son équivalent mais en ayant bien conscience que ce n'était pas bien rapide.

Avec PopChar collé à gauche de mon écran, retrouver n'importe quelle équivalence se fait en quelques secondes.

image

Du coup, j'ai trouvé à cette applicatif bien d'autres vertus dont celle de me montrer le contenu intégral des typos OpenType dont je dispose, certaines sont nettement plus riches que d'autres en nombre de glyphes… D'autant qu'il y a deux manières de visualiser ce contenu…
Version sobre.

image

Où nettement plus "visible via la petite loupe en bas à gauche"…!

image

Cet utilitaire me rend bien plus service que l'usage de simple pense-bête auquel je le destinais au départ. À noter deux des panneaux des préférences (le dernier est dédié à la surveillance des nouvelles versions)…

image

Pour un positionnement et un paramètrage de PopChar selon ses besoins…

image

Ou afficher les caractères en plus gros, etc.

Pour en savoir plus sur Unicode, la bible en français d'Unicode 5.0 écrite par Patrick Andries.
Note(s) de lecteur(s)…

Gilles nous conseille ce widget… Et Vincent va bientôt nous parler d'un bouquin nommé Fontes & Cadrages

Recyclez vos disques SATA en disques externes

SATA docking station en USB ou Firewire
dans | bosser chez soi | mémoire | pratique |
Quand je regarde dans le rétroviseur de mon activité (relire cette vieille chronique de 2001), j'ai consommé depuis 1984 des tas de disques, de disquettes, de bandes, de Bernoulli, Jazz, etc. Bref, des supports magnétiques en pagaille…! Or depuis près de 5 ou 6 ans, je ne grave plus de DVD, quasiment plus de CD-Rom, je n'utilise plus de supports amovibles. Tous les contenus de mes CD et DVD d'archives sont désormais sur des disques durs (autre chronique, mais de février 2006) rapides et nettement plus vastes en terme de volume.

Pour résumer, mon unité de compte est le disque dur de 750 Go…! En attendant la prochaine génération. Mais ce qui me gène avec les disques durs, ce sont les boîtiers externes avec chacun leur look spécifique et leur alimentation différente (chaque fabricant s'ingénie à avoir une connexion électrique différente)…!

Récemment, l'alimentation de mon CalDigit s'est suicidée mais, heureusement, le support de CalDigit aux USA m'a fait parvenir son replaçant par la voie des airs… Pendant quelques semaines, je me suis posé la question que faire si cette alim était introuvable. Comme les disques de la solution CalDigit sont disposés dans des tiroirs qui leur servent de berceaux amovibles, il me suffisait de dévisser chaque disque maintenu dans ce dispositif et le relier autrement… Oui, mais comment hormis un passage dans mon G5…?

La solution de dépannage envisagée à l'époque reste un périphérique proposé par MacWay, le SI-7908, un simple connecteur SATA avec son alimentation et un câble USB 2 que l'on trouve disponible sous divers kits. Depuis ce même revendeur propose des solutions en FireWire 400 plus rapides, voir ici ou . Et même une version USB multidock. Bien évidemment, cela ne fonctionne malheureusement pas pour les disques IDE ou autres (c'est bien dommage d'ailleurs) que je possède mais, désormais, je n'acquière plus que du SATA que je peux ainsi loger dans ce système basique et efficace.

image

Ici, mon fidèle Maxtor 160 Go interne arrivé avec mon G5 bi-pro poursuivant une seconde carrière en tant que disque de sauvegarde externe.

La seule faiblesse réside dans le manque de ventilation du disque mais à usage de backup, c'est suffisant. Je pense à notre ami Laurent Thion (…dont vous avez pu lire le test sur le Nikon D90 ou encore les livres sur le D3 ou D300) qui réalise fréquemment pour ses clients de très gros panneaux à partir de centaines d'images au format RAW. Voici une solution astucieuse qui lui évitera d'avoir des armoires remplies d'alimentations et de câbles inutiles. Il lui suffit d'ajouter directement sur le corps métallique de chaque disque le numéro et la date de chaque mission ainsi sauvegardée…

image

Ce sont les connecteurs de gauche qui sont standards…

Pour ma part, c'est une solution vers laquelle je me dirige car il me semble que c'est l'une des plus écologiques et certainement la plus économique. Moins sophistiquée que celle proposée par CalDigit avec ses tiroirs mais plus universelle…

Bien évidemment entre FireWire et USB, la vitesse est différente. Mais si l'on part du principe que chaque disque n'est plus qu'un simple support de stockage, les 16 Mo — et des poussières — par seconde de transfert constatés sont bien suffisants…

image
Note(s) de lecteur(s)…

Patrick de Bruxelles nous signale cette autre possibilité…!

André Sterpin (un autre belge…) ajoute ceci…
Perso, j'emploie ceci qu'on peut voir …!

Merci André et Patrick…!
image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Trouvé sur le net, notés sur…

image

cf. lien publié le 23/10/2014 à 07:42

cf. lien publié le 19/10/2014 à 23:46

cf. lien publié le 19/10/2014 à 21:13

cf. lien publié le 19/10/2014 à 21:10

cf. lien publié le 19/10/2014 à 21:08

cf. lien publié le 19/10/2014 à 21:07

cf. lien publié le 18/10/2014 à 23:17

cf. lien publié le 18/10/2014 à 23:16

cf. lien publié le 18/10/2014 à 23:13

cf. lien publié le 18/10/2014 à 23:11

Ailleurs… | blogroll désordonnée…
Follow me on App.net
image

Contributions… | d’urbanbike sur…

image