Urbanbike

Recherche | mode avancée

Ecco Xpedition | 2

Chaussures pour randonnées urbaines

dans ailleurs | dans mon bocal | groummphh | pratique
par Jean-Christophe Courte

En septembre 2008, j’avais écrit un petit billet sur mes chaussures de marche, sujet essentiel à mes yeux…!

Nouveaux lecteurs égarés sur cette page par hasard, il est encore temps de changer de blog si vous êtes hallucinés par la thématique de ce billet…!

Depuis cette date, je les porte quotidiennement hormis quand je bosse chez moi, devant l’un de mes écrans, CQFD.

Après trois ans d’usage, il était temps (quoi que…!) de les remplacer par une version moins râpée (…ou plus entretenue, au choix). Et comme je suis satisfait de ce modèle qui m’a accompagné, j’ai opté pour sa version actualisée. Et toujours chez Ecco (réf. 810004-52570).

Pour mémoire, la version en cours…

@urbanbike

Et la version de ce jour…

@urbanbike

Bon, inutile de me faire un cours sur les bienfaits du cirage et de l’entretien des chaussures…! Ce que je peux juste faire remarquer, c’est deux points d’usure… À l’arrière…

@urbanbike

@urbanbike

Et l’usure assez nette de la semelle…

@urbanbike

@urbanbike

C’est ça de marcher tant sur les sentiers côtiers que de traverser Paris à pied en mode ethnologue du quotidien au lieu de prendre le métro…! Bon, mes balades en brompton ne comptent pas…

Note : ce billet comme tous les autres n’est sponsorisé que par mon travail, Ecco n’est en rien dans sa publication (et sachez parfois que je regrette vu le coût de ces chaussons…!).

le 29/12/2011 à 11:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Deux petits outils pour métrer sur un iPad

Efficaces entre des mains compétentes…

dans iOS | pratique | voir
par Jean-Christophe Courte

Hormis les gros produits de dessin signés par de grands éditeurs, il existe une flopée de produits de dessin technique sur l’iPad.

PadCAD
En cours de développement, pas toujours respectueux des Guidelines d’Apple (l’export par Mail est significatif…), PadCad permet de croquer rapidement un plan précis sur son iPad lors d’un rendez-vous de chantier grâce à ses nombreux outils. Pour le moment, ses options sont encore réduites mais suffisantes pour un métré rapide.

@urbanbike

Il offre de positionner chaque élément du dessin via un astucieux cercle d’ajustement qui déplace la sélection à l’unité de mesure près et permet de la faire tourner sur 360°.

@urbanbike

Une bibliothèque de portes et fenêtres, d’éléments de salle de bains comme de cuisine ou e symboles électriques est proposée mais aux normes US. Il est heureusement simple de dimensionner un élément donné via une palette qui s’affiche dès un double tapotement sur sa représentation…

@urbanbike

Les éléments peuvent être côtés, verrouillés.

@urbanbike

Bonne idée (non montrée), la possibilité en cours de dessin, d’ajouter des images de référence prises avec l’iPad pour mémoriser la configuration d’une pièce, un détail significatif par exemple. Ce sont des rappels pratiques qui n’interfèrent pas avec le dessin.

À noter qu’il existe une version light de PadCAD qui propose de le tester sans possibilité d’enregistrement ni d’export pour s’en faire une idée.

OrthoGraph Architect
Assez rustique également, OrthoGraph Architect propose également de croquer rapidement un métré.

@urbanbike

Puis d’ajuster soit individuellement soit globalement les mesures des murs. Certes, les représentations des ouvrants sont plus rustiques…

@urbanbike

OrthoGraph Architect propose à la fin un rapport précis (tableau) des surfaces, périmètres du bâti, etc. Et ce pour plusieurs plans superposés. Bref, un ensemble de calculs immédiats qu’apprécieront les professionnels.

@urbanbike

En résumé
Ces deux produits sont dans leurs premières versions, leurs développeurs attentifs et à l’écoute des suggestions. Si leurs interfaces laissent encore à désirer, ces applications sont la preuve qu’il y a des besoins à satisfaire, nombre de professionnels du bâtiment préfèrent désormais aller sur leurs chantiers avec un iPad en guise de bloc-note.

À noter que ces deux produits ont des annulations multiples et s’avèrent assez simples en utilisation… À condition de savoir ce que l’on fait, CQFD.

Reste à rendre ces outils plus sexys et respectueux des guidelines d’Apple pour séduire une clientèle habituée à des applications mieux finies en terme d’esthétique.

le 23/12/2011 à 19:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Nebulous Notes 5.1 (for DropBox) sur iPad et iPhone

Choisir, c'est renoncer… Prenons tout…

dans bosser chez soi | dans mon bocal | groummphh | iOS | pratique
par Jean-Christophe Courte

Pas facile de faire un choix définitif d’un traitement de texte sur iPad…! Pire, à quoi bon…!

Chaque mois apporte son lot de nouveautés et le produit qui semblait dépassé se remet en selle avec la fonctionnalité que l’on n’attendait plus… Et qui s’avère, non pas essentielle aux yeux des produits concurrents, mais fort utile. Même qu’on n’y pensait plus…!

Ce matin, c’est Nebulous Notes qui revient (lien iTunes) faire la course en tête dans mon panthéon personnel (…qu’il n’a jamais quitté) avec une injection de fonctionnalités plaisantes.

Déjà, coté typo, l’ajout du Gentium Plus qui a un faux air de Goudy Bookletter 1911. Si la sécurité de l’accès à l’application et donc aux stockages sur le nuage n’est pas chose nouvelle, j’apprécie particulièrement que le développeur se soit enfin attaqué à la gestion de l’interligne, ce qui ne peut que réjouir tous les rédacteurs qui aiment avoir sur leur OliPad un espacement plus large comme sur leurs vieilles machines à écrire…

@urbanbike

Là, c’est un point de confort qui peut paraître dérisoire mais essentiel aux yeux fatigués de votre serviteur. Bon, il est juste dommage qu’une gestion des marges gauche et droite — indispensable en mode paysage — n’ait pas été ajoutée dans la foulée pour ménager la justification de ligne. Mais ce n’est qu’un début…!

@urbanbike

C’est du côté des macros que cela reste un réel bonheur avec une barre additionnelle modifiable à tous moments. J’y ai replacé et réorganisé mes habituelles macros pour Markdown, des macros qui agissent sur une sélection (en bas)…

@urbanbike

Sans oublier la synchro automatique — ou non — vers DropBox (en HTTPS), le support de Markdown,etc.

@urbanbike

À ce propos, il est désormais possible de laisser une CSS spécifique pour prévisualiser du HTML comme du Markdown…! Je pense que cela va plaire à un des mes lecteurs du côté de Tarbes…

Alors…?

Bref, il est clair que je conserve Daedalus touch, iA-Writer et Textastic dans ma tablette à côté de cette nouvelle version de Nebulous Notes tout en m’attendant (!!) à l’arrivée de nouveaux entrants.

En puisant via DropBox dans les mêmes dossiers, employant les mêmes formats de fichier (.txt), j’aurais tort de me priver de tous ces outils de traitement de texte qui me servent selon mes besoins, humeurs… Ou envies.

À suivre…

le 15/12/2011 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Suivi de visites de chantier et iPad

Constatation des désordres et notification aux entreprises avec Archi Pad ou FinalCAD

dans architecture | iOS | mémoire | pratique
par Jean-Christophe Courte

C’est une tendance de plus en plus visible sur iPad, l’arrivée de produits ciblés, des applications verticales répondant à un besoin précis et simplifiant d’un coup des procédures souvent fastidieuses.

Un exemple avec le suivi de réunions de chantier

Lors de la construction d’un bâtiment ou d’une rénovation, à toutes les étapes d’un chantier se déroulent des réunions de chantier (ou visites) qui permettent de s’assurer que la construction, le réagencement suit strictement les plans et instructions établis par l’architecte, le décorateur, l’architecte d’intérieur.

En gros, cette réunion consiste à faire le tour du chantier en l’état, équipes des entreprises et des concepteurs confondues, aux phases critiques. Cette visite permet constater de visu les chameaux, terme englobant les différentes erreurs qui vont de la mauvaise interprétation d’un plan (si, si cela arrive, la trémie réalisée au mauvais endroit) à une malfaçon caractérisée.

Comme le chantier est en cours, il est assez facile pour une entreprise — dès lors qu’un désordre constaté lui est imputé — de faire intervenir une équipe pour corriger le point noté lors de la visite sans bouleverser le calendrier des autres corps de métier qui doivent intervenir derrière.

C’est pourquoi il est notifié dans les comptes rendus une date d’exécution de chacun de ces réajustements. Pas question de laisser filer l’intervention d’un électricien et accepter qu’il débarque après le passage des peintres pour déplacer un interrupteur avec creusement d’une saignée dans un mur…!

Ces dysfonctionnements sont traditionnellement notifiés lot par lot (couverture, plomberie, électricité, etc.) aux entreprises sur une feuille.

Cela s’effectue directement par des annotations sur un tirage papier des plans, les dysfonctionnements sont reportés et notés au fur et à mesure sur des feuilles volantes qui seront parfois ressaisies en un compte rendus de réunion de chantier après validation par tous les corps d’état.

Bref, c’est une opération fastidieuse, l’occasion de nombreuses pertes de temps pour tous le acteurs.

Et c’est ici que l’iPad intervient avec son écran confortable, sa portabilité, son clavier virtuel, son épatante autonomie et, mieux encore, sa liaison Wifi ou 3G.

Deux exemples sérieux, un troisième bricolé comme solution de dépannage et expliquant par l’absurde (quoi que…!) l’intérêt des deux premières solutions…!

Archi Pad

@urbanbike

Cette application verticale offre une version de démo (lien iTunes) avec un bon exemple d’ouvrage qui permet de réaliser une réunion de chantier virtuelle pour illustrer le concept.

@urbanbike

Avec Archi Pad, il suffit dans l’absolu de charger les plans directement dans l’iPad puis de saisir la liste de tous les intervenants (ce qui devrait être quasiment effectué qu’une seule fois dans le meilleur des cas pour chaque chantier).

@urbanbike

Reste ensuite à acter la date de la visite…

@urbanbike

À noter quelles sont les entreprises présentes sur place…

@urbanbike

les faire signer (au doigt sur l’ecran) puis à démarrer le rapport de visite.

@urbanbike

C’est ce dernier qui nous intéresse.

Étage par étage, pièce par pièce, toutes les malfaçons constatées à vue sont notées, expliquées…

@urbanbike

Localisées avec un numéro d’ordre sur le plan, affectée à une entreprise.

@urbanbike

Et toujours la possibilité de zoomer…

@urbanbike

Une date limite d’intervention sur chaque réserve est décidée conjointement avec le représentant de l’entreprise concernée.

@urbanbike

Une fois la visite terminée, tous les chameaux identifiées, l’application permet de consolider puis générer plusieurs types de documents au format PDF qui seront, sur le champ, expédiés aux différents acteurs.

@urbanbike

Gain de temps épatant en perspective. Certes, la version professionnelle d’Archi Pad est à 480 € mais voici un premier produit tout en un qui vous permet de gérer l’intégralité d’une visite depuis un banal iPad.

@urbanbike

Manque juste la possibilité, si nécessaire, d’ajouter une photo à chaque désordre pour mémoire.

FinalCAD

Le positionnement de FinalCAD (lien iTunes) est différent du produit précédant car il utilise, certes, l’iPad (application à 40 €) lors de la visite de chantier mais cette application est à considérer plus comme un satellite d’un programme accessible via internet (prix non communiqué) qui, seul, permet l’export des réserves et des plans au format PDF.

@urbanbike

Pas d’import de fichier DWG et PDF dans la version de base sur l’iPad, juste la possibilité de récupérer des photos et d’en ajouter lors du pointage d’une réserve pour la détailler.

@urbanbike

Comme sur Archi Pad, une échéance peut être ajoutée avec, en complément, un suivi des dépassements des dates d’intervention. Puis le compte rendu de visite expédié à qui de droit, tableau récapitulatif HTML mais pas de fichier PDF depuis la version de base.

@urbanbike

Bref, FinalCAD est un peu moins intégré car toute sa mécanique de calcul et de suivi reste lié à un programme centralisé sur le net comme dit en préambule. FinalCAD propose des démonstrations in situ pour tester leur solution.

Noteshelf (ou un autre…)

Bien sûr, tout le monde n’a pas à traiter de très gros projets et pour la rénovation d’une chambre d’étudiant avec l’intervention d’une seule entreprise générale, on peut se servir utilement d’une petite application de prise de notes dessinées comme Noteshelf (lien iTunes) à moins de 4 euros…

@urbanbike

Bien entendu, cette solution minimaliste est juste un rappel en mode amusé (gag…!) que l’on peut détourner des produits standards dans le cadre d’un usage unique. Dans tous les autres cas de figure, utiliser une application dédiée est un réel plus tant en terme de réactivité qu’en recherche de responsabilité.

Bref, cet exemple de visite de chantier est aussi une manière de sortir des clichés habituels du doudou numérique et autres visions du iPad juste réservé aux bobos, etc.

D’ailleurs, il existe de plus en plus d’applications pour les métreurs ou architectes pour établir des relevés. Nous y reviendrons…

le 14/12/2011 à 11:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

La tempête en direct sur Weather4D sur iPad

Plus didactique, tu meurs…

dans ailleurs | dans mon bocal | iOS | potager | pratique
par Jean-Christophe Courte

J’avais évoqué Weather4D qui tourne sur iPad en juin sur urbanbike

Cette nuit, réveillé par les vitres qui tremblaient, difficile de fermer l’oeil…!

@urbanbike

J’ai d’abord consulté mon set sur la France et la progression de la tempête… Superbe film de la situation en cours…

@urbanbike

…qui me donnait déjà la possibilité de mesurer la force moyenne des vents.

Puis, comme j’étais parfaitement réveillé, je me suis créé un set plus localisé sur la Bretagne…

@urbanbike

Détail de l’affichage…

@urbanbike

Tous ces sets sont paramétrables et c’est très spectaculaire de suivre le passage météo en animation tant dans l’instant que dans les jours à venir. Je vais tester la version professionnelle qui a l’air encore plus démentielle (humour météo).

le 13/12/2011 à 09:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

BookArc pour l’iPad

Support pour saisie

dans dans mon bocal | iOS | pratique
par Jean-Christophe Courte

Que les choses soient claires… Ce BookArc (lien vers le fabricant, twelvesouth) n’est intéressant que si vous utilisez un clavier additionnel pour saisir du texte (… avec un clavier bluetooth qui, rappelons-le, annihile l’affichage du clavier (1) virtuel sur le iPad).

Ou si vous utilisez votre iPad comme écran additionnel…

@urbanbike

Comme j’utilise un BookArc Pro pour maintenir mon portable fermé sur mon bureau depuis deux ans, j’avais envie d’un truc aussi esthétique (…comment cela, c’est le bord*@ sur mon bureau…?!) pour tenir le bestiau quand je teste l’usage d’un clavier…

@urbanbike

L’alimentation arrive par en dessous et les lèvres de silicone maintiennent l’iPad en douceur (…poétique en diable ma prose du matin). Ce que vous voyez en plus sont les connecteurs USB et carte photo (2) ou ailleurs qui sont juste rangés sous le binz…


  1. Oui, il faut repasser par les Réglages et désactiver Bluetooth pour revenir au comportement habituel avec affichage du clavier du iPad, CQFD. ↩

  2. A acquérir chez Apple ↩

le 11/12/2011 à 10:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Sketch Rolls sur iPad

Le rouleau de calque numérique

dans iOS | mémoire | pratique
par Jean-Christophe Courte

Bon, même si je reste emballé par Noteshelf pour écrire, prendre des notes manuscrites au stylet — ou pas — sur iPad, pour dessiner, on se retrouve vite à l’étroit.

Hormis Adobe Ideas qui permet de travailler sur un plus grand plan (mais dans toutes les directions), tous les produits proposent, grosso modo, juste de crobarder sur une taille d’écran.

@urbanbike

Sketch Rolls (le bien nommé…!) vient de passer ce soir en 1.3 (lien iTunes) et apporte ce qui manquait, la couleur.

@urbanbike

16 couleurs avec variation au choix de l’épaisseur. La version précédente se limitait à un simple tracé noir et blanc fort pratique mais limité.

La force de Sketch Rolls, c’est son concept de long rouleau de papier qui me rappelle furieusement les rouleaux de calque que je consommais quand je faisais mes études d’archi…

@urbanbike

De fait, vous pouvez ajouter 5 écrans à celui de départ et vous arrêter où vous le souhaitez dès lors que vous utilisez deux doigts pour le dérouler… Avoir un fond immaculé, ligné ou à petits carreaux…

Et bien sûr, vous n’êtes pas limité à cette valeur de 6 écrans, vous pouvez ajouter dans un même projet d’autres rouleaux/feuilles…

On peut envoyer à la fin un écran recadré ou tout le projet ce dessiné par courriel ou vers l’album du iPad en étant dans le dessin.

@urbanbike

Mais le mieux est l’envoi du projet complet par PDF…! Ou encore au format SRP (Sketch Rolls Project) à un correspondant doté du même produit sur son iPad…! Et ce depuis la bibliothèque des crobards…

Bref, juste génial… D’autant que vous pouvez dupliquer un premier projet pour le compléter, etc.

le 09/12/2011 à 18:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?