Urbanbike

Recherche | mode avancée

Provoke, appareil photo et BLACK sur iPhone

Quelques réflexions sous la pluie…

dans dans mon bocal | grospod | photographie
par Jean-Christophe Courte

En attendant le retour de ma tribu (chacun son rôle, je joue à saute places de stationnement), quelques rappels avec le iPhone 6s+.

Si j’utilise Provoke ⚑ quotidiennement, parfois je retraite l’image noir et blanc précédemment capturée par Provoke dans… BLACK ⚑. Car, cette app n’est pas réservée au post-traitement d’images couleur !

Rapide démonstration …depuis mes places de stationnement !

reduc-450

reduc-450

Certes, sur des images déjà filtrées en X800, c’est subtil mais cela n’échappera pas à vos yeux de lynx.

reduc-450

si vous ne voyez aucune différence… soyez attentif. Pour démarrer, autour du mot pâtissier.

reduc-450

Certes il semble plus naturel de partir d’une image en couleurs — ici depuis l’application appareil photo — mais bon.

reduc-450

reduc-450

Enfin, souvenez-vous également que les filtrages sont également nombreux dans Provoke ⚑ qui propose même quatre filtres couleur sur lesquels je reviendrais…

reduc-450

  • HPAN, NPAN, LPAN, X800, I800…

reduc-450

  • Z800, D100, H100, E100, Nofilter… Et trois autres pas pris ici en compte

Relire cet ancien billet : Photographie Noir et Blanc avec Provoke 2.1. Pour ma part, j’alterne entre X800 More High Contrast with more noise et HPAN High Contrast…

Bon WE

le 22/05/2016 à 10:25 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Provoke + Tinge, un duo sympa sur iPhone

Sur le mien en tous cas…

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | iOS | photographie
par Jean-Christophe Courte

Toshihiko a jouté Touch 3D (merci !!) dans la dernière version de Provoke ⚑.

reduc-450

Avec les filtres intégrés et la gestion de l’exposition, bonheur…

reduc-450

Et des résultats selon vos aspirations (ici, les miennes)

reduc-450

J’aime bien utiliser la dernière version de Tinge ⚑ en post-traitement…

reduc-450

Et même avec du noir et blanc, on peux obtenir des images intéressantes (enfin, c’est ce que j’en dis…)

reduc-450

Une autre option est d’employer MaxCurve ⚑ avec Provoke ⚑ et se fabriquer ses propres sets…

Allez, bon vweek-end…

le 21/05/2016 à 14:35 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

un vendredi …treize épatant !

un vendredi …treize épatant !

dans ailleurs | iOS | photographie | voir
par Jean-Christophe Courte

Paradoxalement, l’endroit où je me rends le moins reste Paris. Aussi, quelle drôle d’idée de s’y rendre un vendredi 13 avec alerte orages et averses diluviennes…?

reduc-450

En sortant de la station Musée d’Orsay, c’est un Paris fraîchement lavé par la pluie qui m’accueille. Passage par le jardin des tuileries pour débouler dans mon ancien quartier, là où j’ai passé plus de trente ans à gratter.

reduc-450

Ça démarre par un passage chez mes amis opticiens que je cueille dès l’ouverture et qui s’occupent illico de mon inusable monture en titane.

reduc-450

Elle n’est pas à la dernière mode et ne pèse rien sur mon nez1. Néanmoins, je dois faire vérifier les deux machins usagés qui sont en arrière-plan (!) et ensuite changer de verres.

reduc-450

Après coup, tour dans ce quartier, passage devant nos anciens bureaux et un peu de nostalgie en déambulant…

reduc-450

reduc-450

reduc-450

Avant d’atterrir à Neuilly pour discuter d’un peu d’activité à la rentrée…

reduc-450

reduc-450

Mon vieux copain (Bob, 35 ans…? Au bas mot…?!) m’a préparé une surprise à tester…

reduc-450

Je précise que la sienne est sans bulles…

reduc-450

Enfin, dument lesté, je reprends la voie ferrée…

reduc-450

Avant de finir, 24 heures plus tard, les transferts de données d’un écran vers l’autre… Merci Bob.

À suivre…

  • clichés effectués comme d’habitude avec Provoke ⚑ — l’ami Henri Dominique m’est témoin (…car en copie du Mail), Toshihiko Tambo va ajouter Touch 3D à la prochaine version de cette application…

  1. J’avais perdu l’une des pattes d’appui sur mes naseaux depuis des mois mais, même pas eu à discuter, mes besicles sont revenues en quelques minutes comme neuves… merci à eux… et ça fait quelques décennies que ça dure…! 

le 14/05/2016 à 14:20 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Eyeem The Roll, un outil pour jauger vos images…

Et pondre des collections de mots clés

dans dans mon bocal | grospod | iOS | outils | photographie
par Jean-Christophe Courte

Je teste depuis des mois la plateforme qui propose cette application, Eyeem ⚑ — lire urbanbike | EyeEm sous iOS | de la prise de vue à la vente de vos clichés…. Avec ma fille, nous y avons même déposé quelques images. Certaines ont été retenues par Getty via Eyeem.com mais la partie la plus pénible reste bien la phase d’attribution de mots clés dans la langue de Donald Trump au moment de proposer nos clichés…

Eyeem vient de lancer une application dédiée (j’ai reçu un Mail à ce propos ce soir…), Eyeem The Roll ⚑, un outil gratuit qui permet de construire des sélections thématiques, d’organiser les images. Et même de fournir une appréciation esthétique, de scorer (sic !) ces images en fonction d’algorithmes. Non…? Si…!

Mais, surtout à mes yeux, de décrire chaque image avec des mots clés…!

Du coup, j’ai eu envie de tester de suite le bazar au lieu de bouquiner et voilà un premier essai …à l’arrache…!

Ayant encore plus de 1400 photos dans mon iPhone (pas eu le temps de faire le ménage depuis l’Italie même si elles sont déjà dans Lightroom et sur trois disques), j’ai chargé cet outil sur l’iPhone puis ai passé à la moulinette de The Roll mes propres images.

Même pas peur…!

reduc-450

  • Après une série d’écrans explicatifs, on lance le binz en sachant que les images restent sur place (dans l’iPhone) mais sont analysées une après l’autre par l’application… Et que ceci peut prendre du temps…

reduc-450

  • Très vite The Roll construit des catégories en utilisant également les EXIF des clichés et leur localisation. Dans chaque catégorie, une option est proposée pour inverser l’ordre de visualisation…

reduc-450

  • Bref, chaque image se voit attribuer un score et, en cliquant sur l’info, The Roll extrait les infos de l’EXIF mais, surtout, formule une liste de mots clés

reduc-450

  • Parfois, deux vues sont considérées comme semblables ou appartenant à la même séquence (…ce qui n’est pas faux) et The Roll vous suggère de virer celle qu’il considère comme le moins intéressante… Mmmmouiiii… Et non…!

reduc-450

  • En effet, pas si évident de considérer que certaines images sont identiques (…ou appartiennent à une même séquence — ce qui n’est pas le cas dans l’exemple qui précède…!) et de proposer de supprimer les moins bonnes. Là aussi, j’ai un peu de mal avec les recommandations proposées…!

reduc-450

  • Là où je commence à fremir, c’est à la lecture du Score élévé de certaines images que je conserve justes comme de simples témoignages urbains…

reduc-450

  • Ouf, les photos de mes gamins sont également évaluées mais je ne suis pas d’accord avec ce %@#*$ d’algorithme…! 100 pour chacun…!

Non, je ne vais pas pousser de grands soupirs (quoi que !). L’idée est intéressante et ces outils ne vont pas s’arrêter en si bon chemin même si j’ai bien du mal à trouver géniale ce que l’algorithme de cet outil considère comme étant ma meilleure photo… Ah bon ?!

reduc-450

  • En fin d’analyse de toutes les images, il reste à parcourir les catégories…

reduc-450

  • S’interroger sur ce que l’algorithme considère comme belles images (ces anciennes images de mes gamins, ok…!)

reduc-450

  • Et se marrer face à certaines des catégorisations proposées (non, ce n’est pas chez moi mais dans un Musée…!)…

Bref, c’est loin d’être nul (pondre des mots clés pour chaque photo me plaît bien), mais c’est encore assez expérimental, à affiner.

Néanmoins, je suis très (très…!!) réservé — dubitatif — sur le concept d’analyse de la beauté d’une image par un système dit expert…

À suivre dans le temps…

le 12/05/2016 à 20:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

PureShot ou 645 Pro Mk III…?

Résumons : sans filtres ou avec filtres…?

dans ailleurs | grospod | iOS | photographie
par Jean-Christophe Courte

Deux belles mises à jour chez Michael Hardaker ce matin et forte envie de repartir avec le iPhone 6s+ pour tester ces deux applications… Si, si…!

PureShot est la version dépouillée de 645 Pro Mk III selon moi…

reduc-450

  • Cela se voit dans l’interface…

Certes mais pourquoi cette différence de teinte dans l’image…?

reduc-450

  • Post-traitement et filtres serais je tenté de dire…

Je vais tester à nouveau1 mais je reconnais que sur le iPhone 6s+, ça prend une autre dimension en terme de confort (surtout quand on est doté de gros doigts maladroits… Des maladoigts, CQFD…!

Ça tourne sur iPad et iPhone, pour mémoire… et, pour une différence de 1 euro, comment dire…?!

À suivre.


  1. relire urbanbike | PureShot sur iPad et iPhone en 2013 et urbanbike | 645 PRO sur iPhone en 2012. Dois-je rappeler que les mises à jour récentes sont gratuites ? Merci au developpeur (une fois de plus !) 

le 10/05/2016 à 11:35 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Mon carnet de voyage sur iPhone…? Day One 2

Notes, clichés, géolocalisation et plus encore

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | mémoire | photographie | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Les quelques lecteurs réguliers de urbanbike se souviennent (je les ai saoulés) que j’ai abondamment évoqué1 Day One 2. Ce billet revient — je pensais faire court, encore raté…! — sur quelques options pratiques pour créer de nouvelles notes dans Day One 2 et utilisées ces dernières semaines en conditions réelles, c’est à dire en balade…

Avertissement : Oui, nous avons eu parfois des soucis de synchronisation avec le serveur dédié de Day One 2 (si, si…!) mais, au risque de nous répéter (!), nous — ma fille comme moi — avons vécu ces interruptions sans stress aucun …pour trois bonnes raisons…!

  • Nous employons Day One depuis octobre 2011 et n’avons jamais perdu quoi que ce soit… Certes, jusqu’à présent…! Ensuite, 99,9 % de nos écrits sont déjà synchronisés sur ce serveur. Et également sur nos autres écrans…
  • Même en l’absence de connexion internet ou de synchronisation correcte avec le dispositif de Day One 2, nos iPhones2 conservent l’intégralité de nos textes et images. Ça va sans dire mais c’est mieux en le rappelant…! Dès que le dispositif de synchro fonctionne à nouveau, les éléments rédigés entre temps sont exportés vers leur serveur dédié. Puis, dès connexion, atterrissent à leur tour sur nos iPads ou Macs…
  • Enfin, la qualité du développement effectué par de Bloom Built, notamment par Paul Magne, le soin accordé à tous les détails nous semble être un gage patent de sérieux…

C’est notre avis, CQFD, et nous le partageons3…!

Au pire, il est reste toujours la possibilité — depuis Day One 2 — d’exporter tous nos journaux : relire urbanbike | Exporter un journal au format texte depuis Day One 2 sous iOS.

Non, le vrai problème serait de se faire piquer (ou égarer…!) un iPhone avant cette synchronisation. Mais là, cela ne dépend plus trop des développeurs, non…?!

Comment insérer des images dans son flux Day One…?!

Je n’ai pas exploité à fond toutes les options qui suivent dont la prise de vue depuis Day One 2.

reduc-450

  • À gauche | 3D Touch est disponible pour les iPhones récents et équipés de cette option. Du coup, très simple d’ajouter une photo, mieux de se servir de la dernière photo ajoutée dans l’album.
  • À droite | Une autre option est de passer par Day One 2

reduc-450

  • À gauche | Et, au lieu de choisir une image, appuyer sur Camera…
  • À droite | Ici une vue de mon écran sous Photoshop… Certes, pas de HDR ou de mode noir et blanc à la Provoke ⚑ mais c’est parfait pour des notes photographiques… qui seront géolocalisées.

Pour ma part, je n’utilise pas comme ma fille Day One 2 dans la journée… C’est dans la soirée ou le lendemain au réveil que je rattrape mon retard en allant piocher dans les images enregistrées la veille (ou les jours précédents) dans l’iPhone et, ce, depuis Day One 2

reduc-450

  • À gauche | La méthode la plus simple est de remonter en haut de la chronologie pour atteindre l’icône de l’appareil photo…
  • À droite | Puis de choisir dans les images de l’album (oui, on accède immédiatement à toutes les images de l’album du iPhone) la ou les images d’un moment notable… Pensez bien à appuyer sur Done (…l’application n’est pas encore traduite à 100 % en français mais chaque version apporte son lot de correctifs, notamment linguistiques…) pour valider l’utilisation des photos sélectionnées…

Ensuite, à vous de saisir le texte afférent. Ou pas…

Encore une option pratique, ajouter des images sans pour autant les commenter. De fait, la date de prise de vue de l’image de votre choix est employée pour ranger chronologiquement cette entrée dans votre flux… et, bien entendu, leur localisation…

Cette manière d’aller récupérer des images via Day One 2 est la plus évidente mais elle n’est pas la seule. Elle a d’ailleurs parfois un défaut, celle de planter (sans conséquences…!!) l’application (…enfin, la version que j’emploie).

Je lui préfère — de temps en temps — et pour une seule image une autre méthode, celle qui consiste à passer par l’album (…avec un seul risque, ne pas me rendre compte que j’ai déjà employé telle ou telle image…!)…

reduc-450

  • À gauche | Cette troisième méthode consiste à faire défiler mes images en plus grand format dans l’album (…plus pratique que les miniatures dans Day One 2) puis exporter l’image que je souhaite…
  • À droite | L’image étant sélectionnée, reste à envoyer vers Day One 2 (si l’icône Day One 2 est absente, cherchez dans cette rangée l’icône Autre, appuyez dessus puis activez Day One 2, positionnez même ce dernier en haut de liste si besoin est…)

Si aucune icône d’application ne s’affiche, c’est peut-être du au fait que vous n’avez pas sélectionné d’image…!

reduc-450

  • À gauche | En validant l’envoi vers Day One 2, iOS affiche une fenêtre dans l’album qui reprend quasiment tout ce dont vous avez besoin… Vous pouvez saisir un micro note (ou plus, si vous le souhaitez…), changer de Journal…
  • À droite | ici, j’opte pour le journal nommé Balades

reduc-450

  • À gauche | Vous pouvez ajouter de suite un ou plusieurs tags…
  • À droite | Une fois la fenêtre remplie (…ou pas, j’insiste sur le fait que vous pouvez aussi publier tel…), appuyez sur Publier

Généralement, il ne se passe rien…! Logique, l’opération s’est effectuée en arrière plan…

Je ne vous cache pas que cela ne fonctionne à tous les coups… Comme j’utilise des versions beta de Day One 2 et de iOS, je ne sais qui pose problème…! Aussi je signale ces dysfonctionnements aux développeurs…

reduc-450

  • Généralement, ça fonctionne et vous retrouvez votre entrée dans Day One 2 à sa position chronologique et, dans la page complète votre photo, le texte qui l’accompagne mais aussi une carte…

Photos ou Carte…?

Si la fonction recherche est très efficace — relire urbanbike | Pratique : les deux modes de recherche sur Day One 2 — j’emploie deux autres modes…

reduc-450

  • À gauche | A | Soit je recherche visuellement sachant que Day One 2 trie les images chronologiquement…
  • À droite | B | Soit je recherche par localisation sur une carte

reduc-450

  • À gauche | en zoomant sur la carte, j’isole peu à peu les images et retrouve le point approximatif de ma prise de vue…
  • À droite | Un appui sur la position de l’image permet d’afficher la note ; ensuite, un appui sur Épingle de la carte permet de revenir sur la carte…

à propos des trois icônes en haut à gauche de la carte, la première vous permet d’afficher une vue satellite, la seconde de retrouver votre position actuelle sur la carte, la troisième de circonscrire la carte à toutes vos photos enregistrées dans cette application…

Pourquoi j’utilise Day One 2…?

Ce qui précède est une illustration de quelques options de cette application qui ne sert pas qu’aux voyages ou aux journaux d’adolescents…! C’est au quotidien que je l’emploie et ceci explique mes divers journaux qui sont autant de dossiers d’écriture indépendants…

Je ne suis pas un expert, un gars qualifié pour m’exprimer en termes doctes et définitifs… Je ne suis qu’un simple utilisateur qui, à cet instant, a confié 3529 notes écrites + 1869 photos concernant 1428 jours à cet outil de traitement de texte.

En premier lieu, Day One 2 est un excellent traitement de texte Markdown qui peut recevoir des textes balisés en provenance de Drafts 4, iA Writer et bien d’autres applications… Ceci explique aussi pourquoi il est très rapide en synchronisation texte.

Ensuite, Day One 2 est devenu, au fil des années, une part de ma mémoire (…au même titre que urbanbike…!). J’y note des tas de choses tant personnelles (voyages, événements…) que pratiques, des réflexions plus techniques, des idées…

Très souvent je démarre ma note en mode brouillon dans Drafts 4 avant de l’exporter via une action x-callback-url dans Day One 2.

J’apprécie avant tout à Day One 2 de me simplifier la vie en employant ce dispositif ante-chronologique qui range immédiatement ma note, en y accolant des informations pratiques comme le lieu de l’image ou de ma note si elle est dépourvue de photo mais également une information météo, le nombre de pas que j’ai effectué à ce moment là depuis le début de la journée, etc. D’aucuns trouveront ceci inutile, superfétatoire… Libre à eux de le penser…

Day One 2 me permet de retrouver dans la minute des événements précis, me remémorer de la période où nous nous sommes rendus dans tel coin, telle situation. C’est tellement efficace que j’ai ajouté ultérieurement des infos qui préexistaient avant mon utilisation intensive de Day One 2.

Pour conclure, si je ne devais ne disposer que d’une seule application sur mon iPhone en dehors de celles proposées par Apple — et malgré mes usages quotidiens de produits comme Ulysses, Editorial, iA Writer, Drafts 4 et autres — ce serait, sans discussion possible4, Day One 2. Tout d’abord pour cet aspect traitement de texte Markdown avec support de TextExpander. Ensuite pour cette exploitation générale des EXIF de mes images… Je me répète, Day One 2 est un prolongement de ma mémoire…

Voilà, c’est dit…

Dois-je ajouter que j’apprécie l’élégance de cette application…? Son ergonomie…?


  1. Dans la case de recherche de ce blog, entrez Day One 2. Désolé pour le nombre d’entrées…! 

  2. Aurélia utilise un iPhone 4s et moi un iPhone 6s+, ces deux écrans sous iOS 9.3 

  3. Bien entendu que c’est une répétition… Pensez à changez de site si cette manière d’écrire vous déplaît… 

  4. Et même si je regrette de ne pouvoir utiliser un autre service comme DropBox, s’il me manque un mode nuit, etc. Ah, si : je rêve de la récupération des données de Moves… avec une carte de mes pérégrinations quotidiennes. Ou entre telle et telle heure de la journée, histoire de compléter mes notes par une carte de mes déambulations… 

le 01/05/2016 à 12:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

iPhone 6s+ en voyage ? Un compagnon idéal !

Pourquoi s’encombrer ?!

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | iOS | photographie | pratique | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Ce billet fait suite à urbanbike | iOS et sac à dos…

Certes, de retour, j’annote ce texte sur un iPad… Bref, en résumé, je suis parti avec deux écrans mais suis désormais convaincu que j’aurais pu/dû ne partir qu’avec le iPhone 6s+1. Si, si…!

Explications…

C’est un constat sur dix jours, balloté entre divers hébergements dans une demi-douzaine de cités reliées par le chemin de fer. En effet, rien ne vaut un début d’expérience en conditions réelles avec ses aléas (retards de train, correspondances…), périples à pied dans les villes (Moves m’indique plus de 150 kilomètres en dix jours avec des pointes à plus de 18…). Tout en prenant des clichés et en se dirigeant dans l’urbain, ci et là, en mode boussole.

Et sans oublier les tweets, la récupération des courriels, les échanges par SMS avec les hébergements ou le fiston arrivé, pour Venise, en avion low-cost.

Savoir quand on arrive, quand on repart est essentiel pour l’hébergeur2. Sans oublier le problème des clés à rendre, la consigne des sacs. Tout ceci se négocie au cas par cas.

Une autonomie rassurante

Dire que l’autonomie de cet iPhone grand format est franchement remarquable n’est pas une surprise. Mais plus clair de le constater dans les conditions d’un voyage.

Étonnamment, la fin de la journée était rarement en dessous de 40% de charge. Du coup, de la marge pour ressortir manger un morceau, filer sur un quai, boire un Spritz et revenir en évitant soigneusement les ruelles en impasse sur un canal…!

Rappel utile : en Italie, la 3G3 se capte quasiment partout dans les villes. Même dans le train (…dans les wagons où l’on trouve souvent des prises pour recharger). En gros, cette excellente couverture téléphonique a aussi une incidence claire sur l’autonomie.

Boussole plus qu’itinéraire…

En ville, la consultation de Plans est parfaite. Mais nous avons renoncé assez vite à nous fier à l’itinéraire par étapes.

Montrer comment rejoindre au plus vite à pieds depuis notre géolocalisation une adresse finale est pratique mais suivre les indications par étapes en mode piéton dans une ville bourrée de ruelles pêche en terme de vitesse. Mieux vaut afficher le trajet proposé puis suivre sa géolocalisation sur cet itinéraire. Le point bleu signalant la position du iPhone, il est facile de constater si l’on est sur la bonne route ou carrément dans les choux.

En prenant le temps, le mode boussole s’avère utile pour repérer un édifice puis s’y rendre à l’estime. Cela permet, de plus, des découvertes imprévues.

Notes photographiques

Prendre des clichés avec ProCamera en mode HDR et 5 visuels est d’autant plus confortable que la stabilisation de l’optique sur le 6s+ joue particulièrement pour des scènes intérieures (musées ou églises…).

Néanmoins, j’ai usé et abusé au départ de cette application au lieu de laisser la main à l’application Appareil photo d’Apple. Et trop souvent, je n’ai pas fait le choix du mode HDR naturel pour opter pour HDR Éclatant, voire Dramatique. Bon, pas de regrets, on apprend de ses erreurs.

Dans nombre de situations, je préfère shooter en noir et blanc. Et pour cela, même s’il m’est possible de convertir des clichés couleur issus de l’album, j’ai utilisé Provoke.

Ceci me ramène quelques décennies en arrière, à l’évoque où je me défonçais le dos en trimballant un Hasselblad et deux dos films argentiques amovibles : un pour le noir et blanc, le second pour la couleur. Ici. Il me suffit de changer d’application.

Oui, le iPhone 6s+ est une bonne boite à pixels. Néanmoins, je reste partagé et — même si j’ai du écrire l’inverse ailleurs…! — j’apprécie le Canon M et son EF-M 22mm f/2 STM. Un exemple ci-dessous…

reduc-450

Rappels

Si j’ai bien apprécié le Wallet et le rappel des billets de train, ce sont surtout les alertes de Fantastical avec les informations tant des horaires des trains ou des réservations, infos souvent fournies par les services que nous avons utilisé, de Booking à Capitain Train

Rappel : imprimer nos billets ne fut pas inutile non plus.

Carnet de route

Enfin, chaque jour, écrire son journal de bord. Si Day One 24 reste l’outil le plus adapté pour conserver la chronologie en récupérant l’horodatage des images et leur localisation, j’ai préféré employer un traitement de texte Markdown pour rédiger un billet de la journée complète. Et comme j’avais pu récupérer la dernière version de iA Writer en me connectant en 3G, j’ai employé ce dernier.

…agréable mais avec deux faiblesses à mes yeux, l’absence de TextExpander et, surtout, une certaine lenteur à synchroniser via iCloud. Du coup, je suis revenu sur Drafts 4.

Mais, Théo, qu’est-ce que tu racontes !?

Okay, les modèles de prévision météorologiques ont eu du pain sur la planche fin avril… WeatherPro nous a servi des prévisions assez hasardeuses et éloignées de la pluie que l’on se ramassait, je ne parle pas même de RainToDay qui n’est pas encore activé en Italie.

Pour finir…

  • Translator nous a servi une seule fois. Le reste du temps, c’est généralement l’anglais et nos tentatives de communiquer en italien. Hormis une fois à Turin en prenant un pot à La Maison de Marie, le maître des lieux parlant un excellent français pour nous communiquer son amour de sa ville.
  • Gerty pour les longs moments dans le train pour lire…
  • Moves qui est passé en 2.7.11 en cours de voyage et qui enregistre nos parcours…
  • WikiLinks bien pratique pour répondre à des questions sur l’instant et proposant, via notre localisation, des données sur ce qui nous entourait
  • Booking et TripAdvisor pour des infos pratiques avant et pendant
  • Nest qui nous a permis de constater que le chauffage se relançait correctement chez nous pendant notre absence (pointes à -2°) et permettait de conserver notre logis à 13°C. C’est cette même application qui nous a permis de rentrer dans des volumes revenus à 17°C car programmée depuis le train du retour…
  • Hide My Ass! qui n’a fonctionné que sur deux écrans en même temps (Apple m’a remboursé mon second achat…) et bien pratique dans les gares.
  • Podcasts d’Apple pour meubler les soirées sans connexion ou les épisodes ferroviaires trop longs.
  • Assistance Free qui remplace le service de FreeMobile via Twitter et qui m’a permis de comprendre pourquoi l’iPhone de ma fille et le mien n’avaient pas basculé sur le réseau du partenaire italien après la frontière. Un échange en vidéo depuis l’hôtel avec le technicien m’a permis de comprendre que nos iPhones avaient mémorisé l’ancien partenaire et non le nouveau. Il fallait donc désactiver le mode Automatique dans Réglages/Opérateurs et choisir le nouveau prestataire.

Voilà, voilà !

Pour finir, des liens vers les applications utilisées…

reduc-450

  • Deux images réalisées capturées par un Canon M à… Burano (…clichés dédiés à Sylvie Niel…!)

  1. bon, comme Apple se casse la gueule en bourse, que Apple est mort, cette chronique est désormais inutile ! 

  2. J’ai reçu mes droits d’auteur 2015 ce midi et cela me permet de régler deux nuitées sur neuf… Je vais finir par me lancer dans la politique, c’est nettement plus rémunérateur…! 

  3. Free bosse désormais avec Vodophone et cela se sent en terme de couverture 

  4. comme nombre d’utilisateurs, j’ai vécu — sans stress, j’insiste — les périodes sans synchronisation du iPhone vers le serveur de Day One 2. Mais tout est revenu dans l’ordre et mon carnet de voyage est désormais tant sur le iPhone 6s+ que sous iPad ou Mac. 

le 30/04/2016 à 16:10 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?