Things Maker ?!

Bilan personnel
dans | dans mon bocal | iOS | pratique |

Dans une vie antérieure, celle où j’avais un job, des clients et des émoluments en fin de mois, je fus un fervent utilisateur de FileMaker. Que ce soit pour des bases de données images partagées sur le web, de la mise en pages automatisée de catalogues pour des opérations de marketing. Ou gérer la comptabilité.

Peu à peu, j’ai cessé de souscrire à la toute-dernière-mise-à-jour-payante, me stabilisant sur une version à un chiffre.

Puis j’ai arrêté mon activité.

Ce n’est pas dans sa 62ème année que l’on retrouve du taf : trop vieux, aucun diplôme informatique en poche1. Ou trop indépendant, trop rugueux dans mes contacts2.

Bref, depuis deux ans, je décroche. Cela se traduit par la désactivation progressive de mes anciens compagnons numériques de travail. Dont FileMaker qui est en version 13 si j’ai tout suivi.

Le problème est que l’on conserve des habitudes. On essaye de ne pas éparpiller ses notes, on teste la méthode Patrick Rhône, tel soft superbe mais qui devient peu à peu usine à gaz.

Pour mes billets, urbanbike me suffit finalement même si je conserve tous mes fichiers Markdown et un accès rapide à leurs contenus via nvAlt (non, pas navet comme vient de me le suggérer le correcteur).

Sauf que je n’emploie pas que des outils de traitement de texte. Et, ces derniers temps, le seul qui poursuit imperturbablement sa route, sans être ultra sexy mais fiable, c’est Things.

Cette application que j’emploie sur mon antique Mac, l’iPad 3, l’iPhone et dont les données sont échangées via leur propre cloud.

Pas compliqué depuis Drafts de balancer une note vers cette application.

reduc-450

Mais, plus intéressant, c’est que le partage d’info vers Things est disponible sous Yosemite… Mais aussi sous iOS en mode partage…

D’ailleurs, j’ai scindé ce billet en deux : le côté réflexion grognon ici et les copies explicatives sur MacPlus…!

J’y reviendrais…

Note de fin Si vous passez à Paris, perdez (sic !) deux bonnes (et belles) heures à visiter l’exposition Hokusai… Mais réservez via internet.

@urbanbike


  1. C’est ballot d’avoir tout appris sur le tas depuis 1984 et d’avoir même écrit des bouquins, ça ne sert à rien…! 

  2. … avec de jeunes personnes certainement expérimentées et adorables dans leur vie hors de l’entreprise mais peu enclines à s’emmerder avec un ancêtre. 

Drafts, Things et conservation des notes

Quelques points à retenir…
dans | bosser chez soi | iOS | pratique |

Dans le billet précédent, urbanbike | Drafts, TextExpander et lasagnes de notes, il y a un point qui n’a pas été abordé, c’est celui de la survie de la note affichée sur Drafts après déclenchement de l’action.

Si Drafts rafraichi l’écran au bout de 30 secondes en affichant une page vierge, le document qui là précédemment n’a pas pour autant disparu, il est juste stocké dans iCloud.

Mais il y a de nombreuses fois où ces notes ne méritent pas un tel traitement, comprendre, d’être conservées…!

reduc-450

En reprenant la fenêtre affichée par Drafts pour créer une action, faites glisser son contenu vers le haut. Et là, miracle, la fenêtre affiche des options qui vont vous permet de statuer sur ce qui se passe après action…!

reduc-450

Pensez néanmoins à conserver l’option par défaut quand vous effectuez vos premiers tests et à ne changer celle-ci qu’une fois votre action correctement calibrée. Ou opter pour Do Nothing

Things et Drafts

Le site de Greg se remplit quotidiennement de nouvelles actions comme celui des workflows de Editorial. Pas inintéressant d’y trouver des bouts de scripts astucieux, notamment pour optimiser l’usage de Things (17,99 €) dans son flux de choses à faire.

En chargeant ce matin des actions relatives à Things, le développeur a juste omis de signaler le point qui précède - effacement de la note dans Drafts - dans ses actions(…qui fonctionnent divinement.

En toute logique, sa décision est la bonne, vu que Drafts est bien un dispatcher d’informations.

Vous trouverez donc via Visit Action Directory (en haut à droite dans l’écran de Drafts) quatre actions vers Things dont celle-ci.

À vous de faire vos choix après les avoir testées.

reduc-450

Une option pour éviter de se retrouver avec une page vierge à l’issue de l’action est de cocher Confirm Before Running, ce qui va afficher un petit message d’alerte pas si inutile…!

reduc-450

Du coup, alerte de Drafts avant d’expédier…

reduc-450

Dans Things… CQFD.

Drafts, TextExpander et lasagnes de notes

Empiler des notes dans un seul fichier texte partagé dans DropBox ou autre…
dans | bosser chez soi | iOS | pratique |

Suite à un tweet, je reprends des trucs évoqués naguère pour écrire ce petit billet.

Dans un récent test de Drafts 4 que j’ai rédigé dans MacPlus (hier ! Et responsive ce matin…), dans la partie actions vers d’autres applications, jetez un oeil sur la dernière copie d’écran (juste avant Quid de la compatibilité avec Drafts).

Pour répondre à l’amicale sollicitation de @Joneskind, je suis reparti à zéro (…mon état habituel diront les mauvaises langues…!).

Un écran tout neuf de Drafts 4

Toutes les copies d’écran sont en 800 pixels de large, ouvrez-les dans une fenêtre séparée, si besoin, pour les afficher en grand…

reduc-450

Attention : si vous n’avez pas de compte Dropbox. Je n’ai pas pas testé mais j’imagine que ça fonctionne sous Google Drive, Evernote, etc. Bref, dans les systèmes de stockage dans le nuage reconnus par Drafts…!

L’idée est ici de créer une action avec les caractéristiques qui suivent…

  • Comme cette application permet de prendre des notes, c’est très chouette mais autant toutes les rassembler dans un seul fichier texte
  • Mieux, que ce fichier ne soit pas dans Drafts mais accessible depuis n’importe quel traitement de texte sur Mac ou iOS
  • Et que ces notes s’empilent de manière à ce que la dernière note soit au-dessus de celles qui précèdent…!
  • Enfin, que chaque note soit précédée de la date et de l’heure
  • Et d’une petite étoile pour bien la signaler…! (mode Maniaque ON)

Voilà le programme…!

reduc-450

D’abord créer une action

reduc-450

…qui ouvre une fenêtre…! De haut en bas :

  • Une icône par défaut (déjà remplacée ici) et un espace pour nommer l’action (ici vide)
  • Le choix de la couleur (placé sur rouge sur cette icône de DropBox…)
  • Le nombre d’étapes de cette action (0 pour le moment)
  • Dans quel groupe se trouvera cette action (par défaut, dans le groupe général)
  • La possibilité de laisser une description de l’action…

reduc-450

Le choix de l’icône se fait par un appui prolongé sur cette affichée… Pas très sexy comme propositions mais mieux que rien…

reduc-450

Un appui sur les étapes (steps in english) affiche un panneau vide… À vous de définir ce que vous voulez mettre dedans en appuyant sur le signe +…

reduc-450

Dans le cas présent, je veux accéder à DropBox…! Validons…

Je glisse sur le fait que cette icône de DropBox s’ajoute dans la liste en arrière plan et qu’il faille appuyer dessus pour…

reduc-450

…accéder à ce nouveau panneau. Voici ce qu’il propose par défaut… Prenons le contrôle des informations…

reduc-450

Pour répondre à mon programme (sic…!)…

  • j’indique un nom de fichier (de ouffffLasagnes, quel originalité, je me surprends…!)
  • l’extension (.md fonctionne mais bon ce n’est que du .txt alors autant mettre txt)
  • le chemin dans mon système de stockage (un dossier nommé Brouillons et non Godefroy1
  • Et, essentiel, je précise Prepend… Bref, je spécifie à Drafts que toute nouvelle note doit être ajoutée au-dessus de la précédente…

Note en passant : si le fichier existe déjà, Drafts va l’utiliser. Sinon, il le crée…

reduc-450

Et, en dessous, j’ajoute ceci dont <<,pop>> qui un équivalent TextExpander de mon cru pour ajouter ce qui suit (avec la date de et heure de création -- ★ 20141016 — 13:19 —

Heinnnnn…?

Je vais y revenir par la suite !

Par contre [[draft]] fait partie d’une collection de tags que vous pouvez afficher en regardant en bas de cette même fenêtre…

reduc-450

Validons notre fenêtre d’actions et avant de refermer et valider, juste indiquer (ou pas) dans quel groupe mon action va se placer…

reduc-450

Dans mon groupe export mais vous remarquez que l’on peut également mettre une icône au lieu d’un texte…

reduc-450

Avant de validez, pas idiot d’attribuer un nom à cette splendide action, tiens lasagnes, ça claque bien…

reduc-450

Et, Mesdames et Messieurs, remarquez que cette nouvelle action est bien dans le groupe Export…! Mais aussi dans ALL.

Petite note (avec montage de deux états non visibles dans la copie d’écran précédente)

reduc-450

  • Pour réorganiser, un appui long et on déplace l’action au doigt verticalement pour la placer plus haut si besoin…
  • pour supprimer, un déplacement vers la gauche… Puis Delete
  • pour rééditer, un déplacement vers la droite puis appui sur le crayon

Hop, quelques essais…!

reduc-450

Saisir son texte et envoyer…

Sachez que Drafts peut créer tout seul une nouvelle note après 30 secondes ou une minute… Regardez dans les préférences à Create new draft when returning after… Ou après avoir reçu un Message

reduc-450

Drafts vous signale que l’opération est effectuée via un rappel clair…!

reduc-450

Du coup, j’ouvre Editorial pour aller rechercher sur DropBox le fichier créé… et rempli.

si le fichier est encore vide, c’est que vous êtes trop impatient… on respire un peu avant de se précipiter…!

reduc-450

C’est chouette et l’empilage se fait dans le bon sens… de bas en haut…!

Oui mais si tu expliquais l’interaction de *TextExpander dans le flux…?*

Bon sang, mais c’est bien sûr…!

Ouvrons TextExpander dans l’iPad…

reduc-450

Mon <<,pop>> est constitué de deux éléments… celui qui précède qui emploie en son sein un autre équivalent TextExpander (poupées russes)…

-- %snippet:sstar% %Y%m%d — %H:%M —

reduc-450

Pourquoi…? Simplement parce que j’emploie cette petite étoile noire dans d’autres équivalents…

Revenons aux préférences de Drafts

Vous ne les trouvez pas…? En bas à droite, une fois que le clavier n’est plus affiché…! L’icône de l’engrenage.

reduc-450

Voici la zone qui nous intéresse…!

reduc-450

Et particulièrement celle-ci.

J’emploie l’option Fenced (comprendre, entre << et >>) pour éviter qu’un équivalent TextExpander — qui aurait le même nom que l’un des tags de Drafts — vienne semer… le trouble.

Sage précaution…

Voilà, à vous les scripts pratiques sur Drafts 4 (4,49 €) sous iOS…!

Merci Greg…!


  1. Godefroy de Bouillon (je sais, c’est nul…). 

Et si CC cessait de nous les…?!

Imposer l'abonnement…? Mauvais plan…
dans | dans mon bocal | groummphh | iOS | mémoire |

J’apprécie Adobe depuis des décennies. Depuis illustrator 88, depuis notre première LaserWriter PostScript, nos premières typos achetées à prix d’or (…de l’ITC Lubalin), mais avant tout depuis la première version1 de Photoshop dès 19852. Je ne parle pas de Adobe Lightroom, de InDesign que j’ai rapidement adopté. Et que dire d’Acrobat 1.0.

Juste un énorme regret, un (très) fort sentiment de gâchis même, quand Adobe a laissé tomber FrameMaker sur Apple en ne le déployant pas sous OSX.

Or là, avec cette volonté de forcer coûte que coûte l’utilisateur à basculer sous CC, c’est même contre productif. Pas mieux.

Je discute avec quelques amis graphistes encore en activité. Ces derniers fouillent l’AppleStore à la recherche de perles logicielles pour remplacer leur suite CS. Seul InDesign résiste mais pour combien de temps ?!

Pression sur les apps iOS

Sous iOS, un déluge récent de très chouettes applications dont le remplaçant de Kuler hier, remplaçant qui se nomme Adobe Color CC.

Même produit sauf que sur la version française, les choses ne sont pas trop évidentes. Sur la version américaine, c’est clair : INTERNET CONNECTION AND FREE MEMBERSHIP TO ADOBE CREATIVE CLOUD ARE REQUIRED.

En français…? Connexion Internet et adhésion à Adobe Creative Cloud requises.

En gros, impossible d’employer l’application distribuée sans avoir un ID Adobe et se connecter.

J’en ai un depuis des lustres vu le paquet d’applications achetées dans ma vie de graphiste professionnel. Mais je n’ai pas envie de me lier à nouveau à ce service, recevoir des sollicitations…!

J’aime acquérir une application puis en faire ce que je souhaite sans recevoir, je galèje (sic !)… Un message m’indiquant que cela fait tant de jours que je n’ai employé l’application que je viens d’ouvrir (et que c’est bien dommage), que cette application fonctionne divinement avec telle autre et que je devrais essayer celle-ci qui est exceptionnelle (voir le lien sur l’écran), qu’un concours est ouvert pour gagner de nombre de lots dont la possibilité de voir mon travail publié gratuitement ci ou là.

C’était ma minute marketing inventif

Je sais que l’abonnement n’est pas excessif, c’est la méthode qui me dérange, l’obligation de m’inscrire même pour essayer une application 5 minutes…

L’abonnement de 20 Go de stockage sur Creative Cloud est proposé au prix de 1,79 € par mois.
Le montant sera débité sur le compte iTunes lors de la confirmation de l’achat.
L’abonnement est renouvelé automatiquement, à moins que l’utilisateur ne désactive le renouvellement automatique au moins 24 heures avant la fin de la période en cours.

Par contre, je n’aime pas du tout la fin du ¶ qui suit :

Les services en ligne d’Adobe ne sont pas disponibles dans tous les pays ni dans toutes les langues. Ils peuvent nécessiter un enregistrement de l’utilisateur et faire l’objet de modifications ou d’une interruption sans préavis.

Voilà, voilà…

Bêtement, j’ai effectué certaines mises à jour sans regarder les notices et, joie, c’est désormais valable pour tous les produits Adobe qui sortent… Comme je n’ai pas conservé ma précédente version de Adobe Ideas, c’est rapé. Elle devrait d’ailleurs être renommée Adobe Ideas CC, non…?!

Idem Adobe Shape CC, Adobe Reader, Adobe Illustrator Draw. Même Lightroom sous iOS n’échappe pas à CC…

Bien entendu, je ne vais pas rompre brutalement avec des applications avec lesquelles j’ai partagé tant d’heures à l’écran sur des projets clients3 près de trente ans… même si je ne suis plus en activité.

Il est clair que je n’aime pas la direction que commence à prendre cette boîte qui fut fondée en 1982 par deux types géniaux — John Warnock et Charles Geschke — et qui ne sont plus aux commandes. D’ailleurs, auraient ils apprécié ces nouvelles dérives4 qui surprennent…?

Bref, si Adobe pouvait cesser de nous les briser menu… Car l’acronyme de CC, c’est bien celle d’une stratégie casse-cou… Ouille…!


  1. Quand ce produit des frères Knoll se nommait Barneyscan en 1988. 

  2. C’est Andreas Pfeiffer (perdu de vue depuis, nous etions jeunes…) qui m’avait démontré les qualités de cet outil vectoriel… 

  3. Bon, je pourrais aisément vu que je suis passé dans la case inactif, chercheur d’emploi en attendant de basculer en mode retraité. 

  4. Merci Nicolas pour l’info. Lire ceci… Adobe is Spying on Users, Collecting Data on Their eBook Libraries. Idem sur l’emploi des typos embarquées sur les sites web. 

iOS 8 sous les doigts | 6

À l'usage, ce que j'aime bien…
dans | dans mon bocal | iOS |

Cela fait une dix jours que iOS 8 est disponible, nous avons eu quelques mises à jour depuis qui, pour mes propres écrans, n’ont pas eu de conséquences désastreuses. Dix jours de pure découverte pour moi, n’ayant pas souhaité charger préalablement de versions de développement, préférant être le candide de service.

D’emblée, je n’ai aucun regret, aucune nostalgie vis-a-vis du système précédent. Et ce, que ce soit sur l’iPad sur lequel je consigne ces quelques notes ou sur mon iPhone.

Par contre, j’ai une courte liste de points de confort qui rendent mon quotidien plus agréable. Alors en vrac et totalement incomplet…

  • Bien entendu ces trois cases prédictives qui ajustent leur résultat en fonction du contexte. Comme cela se renforce en fonction de ma saisie, les suggestions sont de plus en plus fines et précises. Sachant que cela fonctionne en espagnol et en anglais, c’est un vrai plaisir. Et sur Messages sous l’écran du iPhone, que de vitesse gagnée en interactivité.
  • À ce propos, Messages a bien évolué et j’apprécie la possibilité de localiser ma correspondante à tout moment (avec son consentement) sans passer par l’application Mes amis.
  • Toujours à propos de Messages, j’apprécie également de pouvoir répondre sans quitter l’application sur laquelle je me trouve (traitements de texte ou autres). Ou même depuis l’écran verrouillé de mon iPad. Par contre, si la personne envoie deux messages à la suite (je dois bien penser à quelqu’un, là…!) et que vous avez le malheur d’essayer de répondre à son premier message, cette dernière réponse sera effacée sans sommation avant d’avoir le temps de l’expédier…!
  • Dans Mail, j’aime pouvoir désormais supprimer un courriel d’un simple balayage vers la gauche. Du coup, même l’app Dispatch sur mon iphone a été oubliée…
  • l’ouverture de nombre d’applications aux notifications. Ainsi WeatherProHD affiche désormais les infos dans ces dernières et cela est aussi source de confort.
  • Je me suis déjà laissé à dire tout le bien de Safari sur iPad, lire urbanbike | iOS 8 | Safari est nettement plus confortable mais oublié de signaler que l’on peut afficher des sites comme inhabitat.com en version non mobile, ce qui est d’un confort très appréciable.
  • J’ai apprécié la possibilité de pouvoir opter pour duckduckgo comme de pouvoir plus facilement virer les données des sites stockés.
  • Raccourcis a définitivement rendu l’âme sur mon compte et je suis bien aise de recourir à la version 3 de TextExpander. Bien entendu, sous Editorial, son clavier ad hoc ne m’est d’aucun secours mais sous Mail comme sur toute application qui ne le supporte pas (iA Writer par exemple), pas d’inquiétudes pour continuer à n’employer que les équivalents nécessaires.
  • Je peux me tromper mais j’ai le sentiment très net que mon iPhone 5s a gagné en autonomie. Est-ce dû à la couverture en 4G dans mon secteur ou réellement à iOS 8, je penche pour ce dernier car ma fille a le même sentiment vis-à-vis de son 4s.
  • Autre interface agréable sur le iPhone, le calendrier d’Apple que je retrouve avec plaisir même si je reste un inconditionnel de Fantastical avec sa possibilité de noter très simplement des événements, des rendez-nous ou des rappels.
  • Pratique quand on réalise beaucoup d’images, le placement en favoris de certaines images. Évite de se repasser tous ses clichés !

À suivre…


Oui, j’oscille entre urbanbike et MacPlus, selon l’humeur…

Tiens, Caméra+ en version 6 pour iPhone

Séduisant mais à assimiler…
dans | dans mon bocal | iOS | photo |

L’application de prise de vue pour iPhone, camera+ — se méfier des imitations, vient d’être remise à jour1. Parmi les nouvelles options proposées (lire le lien précédent…!), la possibilité de pouvoir contrôler la valeur ISO et la vitesse de la prise de vue au lieu de laisser l’application gérer cela même si elle le fait fort bien.

Mais aussi de pouvoir débrayer cela pour ajuster en manuel l’exposition, choisir au moment de la prise de vue la température de lumière et même agiter sur le mise au point.

Tout ceci livré ainsi dans le désordre demande un peu de pratique pour assimiler l’interface proposée par les développeurs…! Aperçu rapide…

@urbanbike

@urbanbike

Avant post-traitement, quelques images brutes de fonderie… Dont en mode dit Macro qui m’a pas mal interpelé…!

@urbanbike

@urbanbike

@urbanbike

@urbanbike

Détail

@urbanbike

Souvenez-vous que tout est en français…

@urbanbike

Et que Camera+ reste un chouette outil de Post-Traitement (voir cette ancienne chronique sur urbanbike) …

@urbanbike

Comme le remarque justement @bpepermans, dommage de ne pouvoir substituer sur l’iPhone cette application (ou une autre) à celle par défaut d’Apple…

À suivre…


  1. Pour la version iPad, on attendra un peu… 

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Trouvé sur le net, notés sur…

image

cf. lien publié le 19/10/2014 à 23:46

cf. lien publié le 19/10/2014 à 21:13

cf. lien publié le 19/10/2014 à 21:10

cf. lien publié le 19/10/2014 à 21:08

cf. lien publié le 19/10/2014 à 21:07

cf. lien publié le 18/10/2014 à 23:17

cf. lien publié le 18/10/2014 à 23:16

cf. lien publié le 18/10/2014 à 23:13

cf. lien publié le 18/10/2014 à 23:11

cf. lien publié le 18/10/2014 à 09:39

Ailleurs… | blogroll désordonnée…
Follow me on App.net
image

Contributions… | d’urbanbike sur…

image