Petite flore | Belle-île-en-Mer

Étienne Lebigre
dans | ailleurs | dans mon bocal | mémoire | potager |

Trouvé hier aux Poulins cette Petite flore de Belle-île-en-Mer mais aussi de Hoëdic, Houat, Groix et Quiberon. 192 pages en couleur avec deux photos par type de végétal (près de 300).

Cette petite flore a rejoint illicio Fleurs en poche que je trimballe sur mon iPhone et iPad.

Un ouvrage remarquable qui n’était plus disponible. Il a été réédité en Mai 2014 (…en savoir plus).

@urbanbike

Petite flore | Belle-île-en-Mer Hoëdic, Houat, Groix et Quiberon
Étienne Lebigre
CPIE | Maison de la nature
9782953160710
24 €

Plus d’informations (et de suggestions…!) sur belle-ile-nature.org. Manque juste un fil twitter…

Pour information, la Maison de la Nature de Belle-Ile en Mer est une association Loi 1901 créée en décembre 1990. Elle est labellisée Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) depuis 2003, et adhère à l’Union Nationale des CPIE reconnue d’utilité publique.

Bref, de quoi occuper mes prochaines semaines en décryptant nos clichés…!!! J’écris nos clichés car ma fille contrinbue de plus en plus…

Fils de ploucs | tome II

Jean Rohou
dans | ailleurs | dans mon bocal | lire | mémoire |

J’étais persuadé d’avoir écrit une chronique sur le premier volume de Fils de ploucs mais pas retrouvée dans urbanbike. Peut-être sur un autre site fermé depuis…!

Bref, voici le second pavé de Jean Rohou qui est dédié a la langue (bretonne) et à l’école. Pendant que ma fille lit le Cheval d’orgueil de Pierre-Jakez Hélias, j’ai démarré la lecture de ces 800 pages de cet auteur, né en 1934 et qui a appris le français tardivement.

Le premier tome s’est quand même écoulé à 45 000 exemplaires et je ne peux croire que ce sont les seuls touristes accablés par des journées de pluie sur mon île qui l’ont acheté pour combattre l’ennui…!

Bref, c’est passionnant et ne se résume pas… même s’il est facile de constater qu’aujourd’hui le breton ne se parle quasiment plus (soyons précis, “plus dans la rue” comme je l’entendais encore il y 25 ans). Il y a peu, c’était le 44e Festival Interceltique de Lorient à Lorient mais qui parle breton dans les jeunes générations…?

Ma gamine nous a dit qu’elle souhaitait l’apprendre et se met à nous expliquer les noms de village. La relève est bien là…

Alors, juste ces deux liens et cette photo pour vous donner envie de vous interroger sur la Bretagne d’aujourd’hui.

Tome 1

image caddie

Tome 2

image caddie

@urbanbike

Fotopedia, fin…

En passant
dans | groummphh | mémoire | photo |

Bon, comme expliqué sur le blog de Fotopedia, cette superbe aventure est terminée.

J’en avais parlé sur Urbanbike dès janvier 2010 avant de tester cette base de données photographique contributive dix jours plus tard.

J’avais déposé des images de Chine et d’Ethiopie fournies par Marguerite, clichés anciens qui m’ont permis de rencontrer Yvon et Hugues. Puis de participer à notre enquête collective sur Alexandre Marchand, enquête qui est loin d’être terminée via Un Train En Afrique | Hugues Fontaine.

Deux ans après, j’avais rencontré JMH à Paris, quasiment au moment d’un changement majeur de l’interface du site de Fotopedia.

Puis j’avais été assez décontenancé par le suivant (…de changement) et j’ai cessé de contribuer, ayant d’autres soucis professionnels puis personnels à gérer dans les mois qui ont suivi (cf. urbanbike | Décompression | 2).

Ce qui m’attriste, c’est bien entendu cette fin brutale et rapide sans, me semble-il, avoir fait appel aux contributeurs des photos eux-mêmes.

La liste des services photo en ligne qui disparaissent ne cesse de s’alourdir, inutile d’insister.

Ce que je veux juste rappeler est qu’il faut imperativement rester autonome même si l’on partage des photos sur tel ou tel site, et quelque soit la qualité du service.

Cela a un coût annuel supérieur à un service en ligne (celui d’un disque dur de grande capacité chaque année en résumé…), c’est pas redondant, n’a rien d’automatique avec une interface sexy. Mais au moins, en cas de problème, vous savez à qui vous en prendre.

@urbanbike

Regret que Apple ne se soit pas intéressé à Fotopedia, n’ait pas proposé de reprendre le dispositif mais, bon, plus grand chose ne me surprend.

Alors ? Tu en penses quoi ?!

iOS, OSX, etc.
dans | ailleurs | dans mon bocal | groummphh | mémoire | potager |

J’en pense rien.

Et rien, c’est déjà quelque chose (clin d’œil posthume à Raymond…).

Je veux bien tester une application de traitement de texte mais ne suis pas enthousiasmé par un Operating System. Bref, n’attendez pas de billet sur tel point super cool de iOS ou de OSX. Naaaaaan…!

Ma vie est déjà assez bousculée pour ajouter un tombereau de problèmes en sus…!

Certes, je serais payé pour cela avec une machine dédiée, oui.

Mais, là, en tant que simple utilisateur, j’attends les surprises (ou pas) qu’offriront les versions finales. Plus question de jouer des démineurs comme avant.

J’ai des préoccupations nettement plus essentielles à mes yeux. Tiens, avec ma fille, je suis allé en vélo au @potagerduroi.

@urbanbike

@urbanbike

J’ai mis une heure à retrouver le nom de cette boule bleue butinée par les abeilles (…echinops… petit hérisson)…

@urbanbike

J’ai reconnu la bardane qu’Anne-Marie de @potagercarres nous avait indiquée hier.

@urbanbike

Pour mémoire, j’apprécie les cartels disposés dans le potager, cartels que je photographie pour identifier ensuite les végétaux…! Ici de la sauge sclarée

Puis, en rentrant, mis quelques plombes à développer sous lightroom les images avec mon antique portable à pédales qui fatigue aussi.

Mon objectif personnel est d’arriver à identifier les trucs qui poussent dans ce potager, compléter (et corriger) mon bout de thesaurus pour accoler les bons termes, indications aux photos que je publie dans @photager. Et comme j’ai peu de mémoire, le jeu va durer jusqu’à mon dernier souffle…!

À ce propos, ma liste sous Tree gonfle doucement. Je regrette juste de ne pas disposer d’une version sous iOS de ce chouette outliner.

Bref, pas d’OS à ronger…!

@urbanbike

Note de fin : la nature est une fine calligraphe…

Les seules surprises de ma part seront d’autres billets avant octobre… si je suis inspiré… Pour le moment je laisse la place à mon alter ego, @dukown…!

Voyager léger avec un iPhone, Day One et iMoves

Mot d'ordre : ne plus se charger inutilement…
dans | ailleurs | écrire | iOS | mémoire | vieillir | voir |

Certes, j’ai emporté le Canon EOS M, mais il est clair que j’aurais pu (du…?!) ne me charger que du iPhone. Je ne regrette pas le M que j’ai employé exclusivement avec son 18-55 de série, optique reconnue dans lightroom.

J’y pense pour de brèves balades en solitaire quand le reste de ma tribu est au loin. J’ai un sac à dos léger qui va sur ses 18 ans (…un bel âge) et qui s’y prête bien, de quoi embarquer quelques t-shirts, un vêtement de pluie, du linge de rechange. Et un iPhone.

sans oublier une bonne paire de chaussures. Mes ecco ultra-légères et aérées m’ont soulagé de ma tendinite, j’ai pu ainsi galoper dans les villes escarpées sans trop grimacer.

Dans mon iPhone, quelques applications…

Côté application de prise de vue, celle signée par Apple et Provoke. Sans oublier, flickr pour poster quelques images quand le réseau est disponible.

Et basta.

Day One sur iPhone

Je l’ai déjà écrit, je suis un utilisateur inconditionnel de Day One qui me permet de commenter avec du balisage Markdown mes balades.

Fin juin, j’ai suivi le programme mis en place par ma compagne tant en termes de destination que d’hébergement. Et la période s’y prêtait merveilleusement. Juste avant le début des grandes vacances, alors que les étudiants planchent sur leurs examens, il est donc possible de baguenauder dans les villages sans être bousculé par des hordes de touristes…!

Le iPhone me permet de réaliser quelques images emblématiques des lieux rencontrés (ou situation annecdotique comme cet écran XP), reste à les utiliser ensuite comme autants d’entrées dans Day One.

@urbanbike

  • Soit je laisse juste l’image comme entrée sans texte et cela me permet de récupérer les infos de date, heure, localisation et météo
  • Soit je complète avec un bout de texte que je peux amender au fur et à mesure avec d’autres données (site internet, etc.)… Voire corriger les fautes de frappe ultérieurement en me relisant…!

Mieux encore, ma fille a réalisé des photos dans des endroits où je n’ai fait que prendre le temps de regarder (…ou, plus souvent pris des images avec le M), pas de souci : via Messages, nous partageons nos images, ce qui nous permet à l’un et l’autre de disposer de plus d’iconographie pour nos écrits…

L’un et l’autre avons, hors connexion, tapoté nos impressions mais nous avions nos iPads pour ce faire.

À la réflexion, le iPhone pourrait amplement suffire. Mais je reconnais qu’une version avec un écran un poil plus grand ne serait pas déplaisant pour ce type de déambulation. Avec une autonomie multipliée en conséquence…

— Météo, localisation en prenant en compte les infos de chaque image…

@urbanbike

— Une action facile… mais ne pas oublier le compteur de pas de l’iPhone 5 dont les informations peuvent être ajoutées globalement (en bas, à droite au-dessus de la carte) dans chaque billet…

@urbanbike

— Pour les circuits tordus, iMoves se charge de suivre mon parcours sans besoin d’expédier mes infos à un serveur et de produire, à ma demande, une simple carte…

@urbanbike

…Carte évidemment produite par iMoves GPS tracker avec les EXIF idoines et donc relue, reconnue par Day One.

Bon, et si je rédigeais un billet par village rencontré, histoire de partager quelques options de balade…? France, Italie…?

À faire dès que j’aurais un peu de temps…

@urbanbike

Mais sauvegardez bon sang !!!

Un petit ebook pour vous l'expliquer
dans | bosser chez soi | dans mon bocal | groummphh | lire | mémoire | outils | pratique |

Non, ce n’est pas un spécial copinage, je n’ai jamais rencontré Anthony ni fait le pèlerinage à Lyon pour rencontrer la secte de macg…!

Mais le propos de son petit opuscule - Sauvegardez ! - est un sujet très sensible qui, c’est bien connu, ne touche strictement personne.

Jusqu’au jour ou vous découvrez avec stupeur (…sa présence ne vous servira à rien… Pas plus que celle de stupéfaction !) que vous avez perdu des données essentielles.

Que ce soit un fichier (généralement clé, histoire quand même d’être plus pénible) ou un disque complet, c’est pareil, vous avez tiré le Mistigri…! Perdu…!

C’est ballot ET c’est trop tard

@urbanbike

Pour ma part, je suis un adepte de l’excellent SuperDuper! (point d’exclamation compris dans son nom) et admiratif du travail que fait Dave depuis des années.

@urbanbike

Ce produit m’a sauvé (…littéralement…!) plusieurs fois.

@urbanbike

Or, les règles de bon sens rappelées par Anthony sont simples à suivre, juste ne pas différer leur mise en place. Mettez vous immédiatement au boulot après l’avoir lu (ou là, de suite)…

Il ne sert à rien d’attendre un jour de plus en agitant votre patte de lapin fétiche porte-bonheur ou en vous signant trois fois de suite. L’esprit du Bad Bloc est imprévisible…!

Car le disque qui se met en rideau est fantasque, que dis-je, facétieux : il ne va rarement vous prévenir par un crouic-crouic-crouic. Il plante et voilà.

Depuis 1984 - relire mon ancienne chronique de 2001 -, j’ai eu des disquettes qui se sont faits hara-kiri (…et j’ai bien failli en faire de même tant nous étions alors coincés au niveau des deadlines client…), des DAT qui refusaient de me laisser retrouver mes précieuses données mais finissaient en zolis guirlandes brunes, des syQuest récalcitrants, des disques qu’il fallait frapper contre un mur après les avoir mis au frigidaire (et faire vite pour récupérer les infos). Je ne parle pas des chaînes SCSI avec ou sans bouchon pour connecter plusieurs disques durs ou périphériques, des CD-Roms qui boudaient telle marque de lecteur (snobisme de mauvais aloi). Par contre, jamais eu un souci avec mes disques Bernoulli Box (des 44 Mo puis 90 Mo dans les années quatre-vingt) qui furent ensuite remplacés par des Jaz (1 Go pour mon usage) et des Zip moins performants sacrifiés en 2005.

Bref, ayant vécu tout cela (galères et pertes de temps comprises), je ne peux que saluer la sortie de ce petit ouvrage pratique.

Ma propre sauvegarde en ligne est sur iCloud, DropBox, Box mais aussi (et surtout) sur HubiC, un système de sauvegarde encore perfectible proposé par OVH, et qui reçoit peu à peu tous mes fichiers RAW. Encore 1,4 To à transférer avec une ligne à petit débit…!

Le chapitre sur le choix des disques me fait penser que les miens sont arrivés à saturation (ras-la-gueule…!), raison de plus pour les changer et opter pour de plus grosses capacités…

Effrayé, alors cliquez sur Sauvegardez !…!

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Trouvé sur le net, notés sur…

image

cf. lien publié le 02/09/2014 à 14:17

cf. lien publié le 02/09/2014 à 08:00

cf. lien publié le 02/09/2014 à 07:54

cf. lien publié le 01/09/2014 à 21:49

cf. lien publié le 31/08/2014 à 23:02

cf. lien publié le 31/08/2014 à 22:53

cf. lien publié le 31/08/2014 à 22:53

cf. lien publié le 31/08/2014 à 22:24

« J’assiste à des réunions concernant les ventes de produits dérivés où pas une minute n’est passée à essayer de savoir comment nous pouvons aider les clients. Il s’agit seulement de savoir comment on peut en tirer le plus d’argent possible »

cf. lien publié le 31/08/2014 à 22:08

cf. lien publié le 30/08/2014 à 21:09

Ailleurs… | blogroll désordonnée…
Follow me on App.net
image