Et si CC cessait de nous les…?!

Imposer l'abonnement…? Mauvais plan…
dans | dans mon bocal | groummphh | iOS | mémoire |

J’apprécie Adobe depuis des décennies. Depuis illustrator 88, depuis notre première LaserWriter PostScript, nos premières typos achetées à prix d’or (…de l’ITC Lubalin), mais avant tout depuis la première version1 de Photoshop dès 19852. Je ne parle pas de Adobe Lightroom, de InDesign que j’ai rapidement adopté. Et que dire d’Acrobat 1.0.

Juste un énorme regret, un (très) fort sentiment de gâchis même, quand Adobe a laissé tomber FrameMaker sur Apple en ne le déployant pas sous OSX.

Or là, avec cette volonté de forcer coûte que coûte l’utilisateur à basculer sous CC, c’est même contre productif. Pas mieux.

Je discute avec quelques amis graphistes encore en activité. Ces derniers fouillent l’AppleStore à la recherche de perles logicielles pour remplacer leur suite CS. Seul InDesign résiste mais pour combien de temps ?!

Pression sur les apps iOS

Sous iOS, un déluge récent de très chouettes applications dont le remplaçant de Kuler hier, remplaçant qui se nomme Adobe Color CC.

Même produit sauf que sur la version française, les choses ne sont pas trop évidentes. Sur la version américaine, c’est clair : INTERNET CONNECTION AND FREE MEMBERSHIP TO ADOBE CREATIVE CLOUD ARE REQUIRED.

En français…? Connexion Internet et adhésion à Adobe Creative Cloud requises.

En gros, impossible d’employer l’application distribuée sans avoir un ID Adobe et se connecter.

J’en ai un depuis des lustres vu le paquet d’applications achetées dans ma vie de graphiste professionnel. Mais je n’ai pas envie de me lier à nouveau à ce service, recevoir des sollicitations…!

J’aime acquérir une application puis en faire ce que je souhaite sans recevoir, je galèje (sic !)… Un message m’indiquant que cela fait tant de jours que je n’ai employé l’application que je viens d’ouvrir (et que c’est bien dommage), que cette application fonctionne divinement avec telle autre et que je devrais essayer celle-ci qui est exceptionnelle (voir le lien sur l’écran), qu’un concours est ouvert pour gagner de nombre de lots dont la possibilité de voir mon travail publié gratuitement ci ou là.

C’était ma minute marketing inventif

Je sais que l’abonnement n’est pas excessif, c’est la méthode qui me dérange, l’obligation de m’inscrire même pour essayer une application 5 minutes…

L’abonnement de 20 Go de stockage sur Creative Cloud est proposé au prix de 1,79 € par mois.
Le montant sera débité sur le compte iTunes lors de la confirmation de l’achat.
L’abonnement est renouvelé automatiquement, à moins que l’utilisateur ne désactive le renouvellement automatique au moins 24 heures avant la fin de la période en cours.

Par contre, je n’aime pas du tout la fin du ¶ qui suit :

Les services en ligne d’Adobe ne sont pas disponibles dans tous les pays ni dans toutes les langues. Ils peuvent nécessiter un enregistrement de l’utilisateur et faire l’objet de modifications ou d’une interruption sans préavis.

Voilà, voilà…

Bêtement, j’ai effectué certaines mises à jour sans regarder les notices et, joie, c’est désormais valable pour tous les produits Adobe qui sortent… Comme je n’ai pas conservé ma précédente version de Adobe Ideas, c’est rapé. Elle devrait d’ailleurs être renommée Adobe Ideas CC, non…?!

Idem Adobe Shape CC, Adobe Reader, Adobe Illustrator Draw. Même Lightroom sous iOS n’échappe pas à CC…

Bien entendu, je ne vais pas rompre brutalement avec des applications avec lesquelles j’ai partagé tant d’heures à l’écran sur des projets clients3 près de trente ans… même si je ne suis plus en activité.

Il est clair que je n’aime pas la direction que commence à prendre cette boîte qui fut fondée en 1982 par deux types géniaux — John Warnock et Charles Geschke — et qui ne sont plus aux commandes. D’ailleurs, auraient ils apprécié ces nouvelles dérives4 qui surprennent…?

Bref, si Adobe pouvait cesser de nous les briser menu… Car l’acronyme de CC, c’est bien celle d’une stratégie casse-cou… Ouille…!


  1. Quand ce produit des frères Knoll se nommait Barneyscan en 1988. 

  2. C’est Andreas Pfeiffer (perdu de vue depuis, nous etions jeunes…) qui m’avait démontré les qualités de cet outil vectoriel… 

  3. Bon, je pourrais aisément vu que je suis passé dans la case inactif, chercheur d’emploi en attendant de basculer en mode retraité. 

  4. Merci Nicolas pour l’info. Lire ceci… Adobe is Spying on Users, Collecting Data on Their eBook Libraries. Idem sur l’emploi des typos embarquées sur les sites web. 

Pourquoi garder les photos banales réalisées avec un iPhone…?

La timeline du quotidien
dans | dans mon bocal | mémoire | photo | vieillir |

En vidant le contenu de mon iPhone dans Adobe Ligntroom, je suis pris d’un doute…

— dois-je conserver ce millier d’images comme les fois précédentes…? Je me suis entendu répondre une sorte de… Et comment mon neveu…!

Je m’explique : je fais des photos mémos, en vrac…

  • telle marque de café, de thé, de pâtes trouvée chez biiiiiip à reprendre au prochain passage,
  • le souvenir ému de la dernière tarte aux quetches de Béatrice,
  • Ce double escalier dans ce village écrasé de soleil (…pour accéder à un magasin d’alimentation sans grâce mais dont la caisse enregistreuse etait sous Windows NT… j’ai aussi la photo de l’écran…!)…
  • un rappel de la couverture de tel bouquin que nous avions hésité à acheter à Silvacane (même le code barre a été photographié…),
  • un panneau rigolo,
  • la plaque du crétin qui a grillé le feu et failli me percuter,
  • tel végétal non identifié (et qui l’est resté…!),
  • un jeu d’ombre et de lumière sur l’asphalte,
  • ma vieille underwood désormais chez Benoît, etc.

@urbanbike

@urbanbike

@urbanbike

@urbanbike

@urbanbike

Cet iPhone est également truffé de copies d’écran au format .png pour illustrer des billets. La, facile de les identifier par leur format et les virer sans crainte (quoi que…!).

L’intérêt de tout virer dans Adobe lightroom est que cette application identifie les images de mon iPhone qui sont déjà dans sa base et ne rapatrie que celles réellement nouvelles. J’ajoute juste un tag #quotidien pour les identifier…

Du coup, les 1841 images de mon iPhone peuvent être destroyées sans souci (hormis quelques photos de mes gamins). Après sauvegarde sur un second disque néanmoins…!

Mais pourquoi tout garder…?!

Quelle utilité de conserver ces photos banales…?! Conserver les RAWs des photos réalisées au @potagerduroi ou sur mon île a du sens. Mais ces mémos photographiques de mon quotidien…?

Si, si… Toutes ces photos ont du sens…!!!

@urbanbike

Chaque image raconte une histoire : la mienne, celle de mes proches… et puis elles sont horodatées, geolocalisées… Ce qui n’est pas le cas des tirages en noir et blanc de mon enfance…

Du coup…

Je me souviens du déménagement du fiston (tel jour et pas à la fin du mois).
Je me souviens du gag de l’entrebâilleur qu’il a fallu scier…
Je me souviens de ce lit compliqué à descendre (…et qui a quand finit à la benne, ne passant pas par l’embrasure réduite de la fenêtre du cinquième étage)…

Mais cela va plus loin parfois…

Une couverture de livre, un objet, une pochette de disque… Celle-ci, par exemple, banale également…

@urbanbike

Je me souviens de Anyone who had a heart que j’entendais en boucle, mouflet, chanté par Dionne Warwick… La force d’évocation de la pochette est intacte, pochette que j’ai photographiée du coup avec… mon iPhone…!

Aussi je conserve tous ces mémos à coté des vraies photographies (provoc, provoc, provoc…) réalisées avec de vraies boites à pixels comme le Canon EOS-1D X.

Et puis, sérieusement, quelle différence parfois…?!

Et comme le note Anthony sur Twitter, Lightroom a d’autres vertus dont la correction d’objectif et un poil de post-traitement pour redonner du tonus à une image un peu molle… Désolé, les copies d’écran qui précédent n’ont pas eu droit à cette faveur, elles ont été brutalement extirpées telles de mon iPhone…

J’y reviendrais car billet écrit tout à trac, à vif…! Pas relu…

Onze ans et plus toutes ses dents…

Urbanbike, CQFD
dans | dans mon bocal | groummphh | mémoire | vieillir |

Zut, j’ai oublié l’anniversaire de ce blog (cf. ce billet en 2013)… Oublié de claironner le nombre1 de billets d’urbanbike.com comme de inexten.so…!

Un coup de mou ?

Ou la prise de conscience que tout ceci est vain, qu’une fois disparu, urbanbike en fera de même avant coupure du serveur, formatage des disques…!?

Alors, pourquoi continuer ?

Je ne vous laisse pas le temps d’y réfléchir, mon argumentaire n’a pas varié, juste pour le plaisir de partager, lu ou non.

Ici, toujours pas de commentaires pour me convaincre de mon impérieuse nécessité d’être présent sur la toile (sic !), pas de citations à défaut de billets, juste le plaisir de relever, noter deux ou trois trucs qui m’amusent.

Une photo réalisée par ma fille…

Bref, le premier lecteur d’urbanbike est ma pomme. C’est ma manière de lutter contre Alzheimer, d’éviter de sombrer dans ce gouffre nommé retraite…!

Aussi, un seul mot d’ordre : profitez de la vie à fond, vivez chaque jour comme si c’était le dernier sur cette planète que nous sommes en train de saccager2

Une autre photo réalisée par Aurélia…


  1. …même pas multiplié par trois leur nombre pour que cela soit relayé avant de corriger en catimini… C’est à ces détails que je ne regrette pas ma décision… 

  2. Entendu hier soir le discours de biiiiip qui, pour fêter son retour, se dit favorable au gaz de schiste. Encore un qui n’a pas pris conscience des effets délétères de leur exploitation, regardé attentivement Gazland

Canon EF 135mm f/2L USM | 6

Et retour au 5D mark 0…!
dans | ailleurs | autisme | dans mon bocal | mémoire | photo |

Ce matin, safari photographique au @potagerduroi. Plus de Canon EOS-1D X (rendu début septembre à son propriétaire) et hors de question de priver ma fille du Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM vissé sur le Canon EOS-1D Mark II de Renaud.

  • Alors, le Canon EOS M ?

Non, j’ai rechargé les batteries (deux de rechange) du Canon EOS 5D, passé la bombe à air (efficace !) et lui ai alloué le Canon EF 135mm f/2L USM que je n’avais quasiment pas utilisé (comme le 5D d’ailleurs) depuis des années.

Et hop, on est arrivé tôt au potager sur nos Bromptons, son cours d’espagnol ayant sauté ce matin.

@urbanbike

Je vous laisse découvrir ce que la Miss réalise en jetant un œil sur son album du jour… Autislande - Photager. Elle est passée en mode AV et gère seule sa mise au point (oublié l’AF…!) pour avoir des fonds doux.

Pour ma part, juste rappeler que, comme le Canon EOS-1D Mark II qui accuse sans soucis ses onze ans, le Canon EOS 5D de première génération après remplacement du miroir et un an de tiroir (ça rime) fonctionne fort bien.

@urbanbike

Bon, un appui souple et précis sur le déclencheur est nécessaire pour ne pas bouger, c’est pas une flèche, mais avec le Canon EF 135mm f/2L USM, c’est un chouette duo…! Ce 135 est une optique incroyable même si non stabilisée. Elle est mal aimée alors qu’à pleine ouverture, c’est un véritable scalpel.

Quelques vues en vrac.

@urbanbike

@urbanbike

@urbanbike

@urbanbike

Voir toutes mes images du jour ici : Potager du Roi - Photager

Bref, ce billet pour rappeler que l’on peut honnêtement faire des images passables avec ces vieux boîtiers et ces vielles optiques.

@urbanbike

Et que Le potager du roi reste un très très chouette objet de balade à 30 minutes de Paris (certes, soucis sur le RER C en ce moment).

Même quand il fait gris et brumeux (et pas de vent, parfait…!)

A suivre.

Petite flore | Belle-île-en-Mer

Étienne Lebigre
dans | ailleurs | dans mon bocal | mémoire | potager |

Trouvé hier aux Poulins cette Petite flore de Belle-île-en-Mer mais aussi de Hoëdic, Houat, Groix et Quiberon. 192 pages en couleur avec deux photos par type de végétal (près de 300).

Cette petite flore a rejoint illicio Fleurs en poche que je trimballe sur mon iPhone et iPad.

Un ouvrage remarquable qui n’était plus disponible. Il a été réédité en Mai 2014 (…en savoir plus).

@urbanbike

Petite flore | Belle-île-en-Mer Hoëdic, Houat, Groix et Quiberon
Étienne Lebigre
CPIE | Maison de la nature
9782953160710
24 €

Plus d’informations (et de suggestions…!) sur belle-ile-nature.org. Manque juste un fil twitter…

Pour information, la Maison de la Nature de Belle-Ile en Mer est une association Loi 1901 créée en décembre 1990. Elle est labellisée Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) depuis 2003, et adhère à l’Union Nationale des CPIE reconnue d’utilité publique.

Bref, de quoi occuper mes prochaines semaines en décryptant nos clichés…!!! J’écris nos clichés car ma fille contrinbue de plus en plus…

Fils de ploucs | tome II

Jean Rohou
dans | ailleurs | dans mon bocal | lire | mémoire |

J’étais persuadé d’avoir écrit une chronique sur le premier volume de Fils de ploucs mais pas retrouvée dans urbanbike. Peut-être sur un autre site fermé depuis…!

Bref, voici le second pavé de Jean Rohou qui est dédié a la langue (bretonne) et à l’école. Pendant que ma fille lit le Cheval d’orgueil de Pierre-Jakez Hélias, j’ai démarré la lecture de ces 800 pages de cet auteur, né en 1934 et qui a appris le français tardivement.

Le premier tome s’est quand même écoulé à 45 000 exemplaires et je ne peux croire que ce sont les seuls touristes accablés par des journées de pluie sur mon île qui l’ont acheté pour combattre l’ennui…!

Bref, c’est passionnant et ne se résume pas… même s’il est facile de constater qu’aujourd’hui le breton ne se parle quasiment plus (soyons précis, “plus dans la rue” comme je l’entendais encore il y 25 ans). Il y a peu, c’était le 44e Festival Interceltique de Lorient à Lorient mais qui parle breton dans les jeunes générations…?

Ma gamine nous a dit qu’elle souhaitait l’apprendre et se met à nous expliquer les noms de village. La relève est bien là…

Alors, juste ces deux liens et cette photo pour vous donner envie de vous interroger sur la Bretagne d’aujourd’hui.

Tome 1

image caddie

Tome 2

image caddie

@urbanbike

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Trouvé sur le net, notés sur…

image

cf. lien publié le 28/10/2014 à 22:03

cf. lien publié le 28/10/2014 à 05:58

cf. lien publié le 28/10/2014 à 05:56

cf. lien publié le 28/10/2014 à 05:56

cf. lien publié le 24/10/2014 à 22:18

cf. lien publié le 23/10/2014 à 07:42

cf. lien publié le 19/10/2014 à 23:46

cf. lien publié le 19/10/2014 à 21:13

cf. lien publié le 19/10/2014 à 21:10

cf. lien publié le 19/10/2014 à 21:08

Ailleurs… | blogroll désordonnée…
Follow me on App.net
image

Contributions… | d’urbanbike sur…

image