Allergies | 3

Miel
dans | ailleurs | dans mon bocal | groummphh |

Nouveau billet à destination des deux ou trois personnes allergiques qui me lisent…

— Toi aussi, vis ma vie d’allergique…! suite.

Même si je bois fort peu de vin, je fais de plus en plus gaffe aux sulfites qui, elles, ne m’aiment pas du tout. Une gorgée, 10 secondes d’attente et je sens si je peux continuer ou pas. Si légère sensation d’étouffement, de gonflement, il est clair que… non. C’est pourquoi le vin bio moins dosé chimiquement me convient mieux même si je consomme que des fonds de verre.

Et le miel…?

Récemment, nous sommes allés dans une chouette crêperie que nous fréquentons depuis quasi 15 ans (damned…!), histoire de partager quelques crêpes au blé noir. Chacun en commande une avec un assemblage différent et prélève une part dans toutes les assiette pour gouter…!

@urbanbike

Comme cet établissement propose de fort bonnes glaces, nous nous sommes partagé une glace au sarrasin servie avec une onctueuse crème chantilly, le tout sur un lit de pommes cuites au beurre et napées de miel.

Divin.

Trente minutes plus tard, paf, douleurs au niveau du sternum. Et votre serviteur blême, plié en deux… deux bonnes heures.

Ce ne pouvait être les crêpes et ses produits locaux, pas la boisson (je suis resté à l’eau du robinet qui est filtrée), quid…?

Le miel, mon bon Monsieur, ce produit fabriqué par les petites abeilles…! Trop de miel tue à petit feu le chroniqueur…!

Ma compagne en met avec parcimonie dans certaines de ses préparations cuites à base de légumes… Pas de trouble…

Là, le miel est bien ajouté à froid sur les pommes cuites au beurre comme me l’a confirmé amicalement au téléphone la patronne de la crêperie… Et je fais bien une allergie à cela, ce qui, pour un petit fils d’apiculteur, est un poil agaçant…!

Bon, plus qu’à y retourner fissa pour tester une autre glace. Mais sans miel…! Note, c’est l’une des meilleures créperies (la meilleure pour moi) de l’île…

Oui, je sais, ma vie est passionnante !

Fotopedia, fin…

En passant
dans | groummphh | mémoire | photo |

Bon, comme expliqué sur le blog de Fotopedia, cette superbe aventure est terminée.

J’en avais parlé sur Urbanbike dès janvier 2010 avant de tester cette base de données photographique contributive dix jours plus tard.

J’avais déposé des images de Chine et d’Ethiopie fournies par Marguerite, clichés anciens qui m’ont permis de rencontrer Yvon et Hugues. Puis de participer à notre enquête collective sur Alexandre Marchand, enquête qui est loin d’être terminée via Un Train En Afrique | Hugues Fontaine.

Deux ans après, j’avais rencontré JMH à Paris, quasiment au moment d’un changement majeur de l’interface du site de Fotopedia.

Puis j’avais été assez décontenancé par le suivant (…de changement) et j’ai cessé de contribuer, ayant d’autres soucis professionnels puis personnels à gérer dans les mois qui ont suivi (cf. urbanbike | Décompression | 2).

Ce qui m’attriste, c’est bien entendu cette fin brutale et rapide sans, me semble-il, avoir fait appel aux contributeurs des photos eux-mêmes.

La liste des services photo en ligne qui disparaissent ne cesse de s’alourdir, inutile d’insister.

Ce que je veux juste rappeler est qu’il faut imperativement rester autonome même si l’on partage des photos sur tel ou tel site, et quelque soit la qualité du service.

Cela a un coût annuel supérieur à un service en ligne (celui d’un disque dur de grande capacité chaque année en résumé…), c’est pas redondant, n’a rien d’automatique avec une interface sexy. Mais au moins, en cas de problème, vous savez à qui vous en prendre.

@urbanbike

Regret que Apple ne se soit pas intéressé à Fotopedia, n’ait pas proposé de reprendre le dispositif mais, bon, plus grand chose ne me surprend.

Canon EOS-1D X à l’usage | 3

Et en macro…?
dans | ailleurs | groummphh | photo |

Bon, j’ai fini par repartir par monts et par champs avec le Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM qui reste mon optique de prédilection. De préférence, le matin (ou le soir) avec une lumière rasante pour mieux détacher les détails.

@urbanbike

Inutile d’insister, cette mure s’est volatilisée à peine photographiée…!

@urbanbike

Bref, prendre le temps de se balader et de se vider l’esprit (…bon, dans mon cas, pas grand chose dans ma petite tête…!)

@urbanbike

Après un premier passage avec le 100, j’en ai fait un second avec le Canon EF 180 mm f/3.5 L Macro USM. Heuuuu, nettement plus lourd le couple 180 + Canon EOS-1D X…

@urbanbike

Le 180 n’étant pas stabilisé, dans un environnement (très…!) venteux, passer au 1/400 et à 400 ISO ne sont pas de trop.

@urbanbike

Toujours des univers épatants à découvrir de retour devant l’écran…

@urbanbike

L’auto-focus du 180 reste horriblement paresseux, la proportion d’images floues en nette croissance mais quand c’est bon, ça pique…!

@urbanbike

La photo rapprochée, c’est egalement l’occasion de petites danses devant les végétaux pour trouver la bonne lumière comme le meilleur fond d’image… De quoi intriguer ceux qui m’observent à distance (…et commentent, oubliant le vent portant…!)

@urbanbike

Note de fin : rien, à voir, dimanche matin, ça bouchonnait sec dans l’arrière port rempli comme un oeuf à cause de la dégradation météo…!

@urbanbike

Images après les averses de la nuit et avant le retour de la marée (…et au Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM)…

@urbanbike

Ben oui, faut attendre que ça remonte dans le port…!

@urbanbike

Rappel, pour lire les infos EXIF des images dans Safari, installez ExifExt de Friedrich Preuß. C’est même en français…! Et, pour finir, ce billet de Chris GampatNo One is Making a Bad Camera, You’re Just a Bad Photographer — qui m’a fait rigoler car je partage totalement son point de vue…!

Tu sais que tu deviens vieux | 11

Quand tu prends conscience de bruits permanents…
dans | groummphh | vieillir |

L’avantage de changer de lieu est de bousculer ses habitudes. À vivre dans un environnement légèrement bruyant, tu t’habitues au bruit de fond continu.

Là, sur mon ile, hormis le vent et les mouettes, c’est le silence. Dans la piaule que j’occupe, plus de doute, ces sifflements permanents dans mes oreilles ne sont pas dus au voisinage, pas à un quelconque appareil laissé en veille.

Tu as beau te boucher les oreilles, tester des boules Quiès, ton enquête personnelle te mène vers une seule piste, les acouphènes.

Groumphhhhh !

Cela ne modifie pas l’audition, juste que tu aimerais que le robinet sonore se ferme un peu. Hier, pour m’endormir, j’ai écouté au casque connecté à l’iPad une heure d’échanges de Michel Onfray avec le public puis, comme cette charge sonore restait trop présente, je me suis passé un épisode des Des Papous dans la tête (dans les deux cas, des podcasts de France-Culture).

Ça fonctionne bien et je ne sais si c’est la voix de Jehanne Carillon qui m’a bercé, j’ai fini par sombrer malgré ma cascade (oui, pour mettre à distance ces acouphènes, je me raconte que je me balade avec un bout des Chutes du Niagara).

Ce matin, au moment où je rédige ces lignes, ces acouphènes sont bien présentes. Quand je pressentais que vieillir était un naufrage…! Que je ne ferais pas un beau vieillard…!

Du coup, laisser ma fenêtre ouverte pour équilibrer les acouphènes avec un bruit de fond naturel, boire moins de café, galoper plus longuement sur mon Brompton…? Je vais tester quelques actions non médicamenteuses…

Chhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh…!

Wifi en panne… Again

Jamais dramatique, juste agaçant !
dans | ailleurs | groummphh |

En gros, que le wifi soit disponible ou non, cela ne me dérange pas. J’aimerais juste que cet état soit figé. Oui ou non !

Bref, que le wifi partagé soit actif tout le temps ou carrément déconnecté…!

Mais le mode oscillant (et, dans oscillant, il y a… lent…!) est gonflant : tu penses avoir accès à tes courriels, twitter, internet, drop box, synchro (…barrez tout…!) et, paf…! Rien de rien alors que le signal est au maximum.

Il est vrai que ce dernier est excellent, et pour cause : le répéteur, un Novodio Wirless R300, fait son boulot, lui !

Ici comme ailleurs, pas de souci, il y a du wifi…!

Combien de fois ai-je cru mes interlocuteurs avant de me retrouver confronté à un flux anémique…?!

En juillet, profitant d’un passage rue La Fayette, j’ai fini par acquérir à vil prix ce Novodio Wirless R300.

L’idée est simplement de répéter et distribuer le wifi pour le partager dans les lieux moins exposées. Rien, à dire, ça fonctionne.

Certes si la connexion est faible d’emblée, n’attendez pas de miracles. Un débit entrant faible restera faible…!

Mais si la box répétée est, elle-même, tombée… Le beau réseau artificiellement installé ne sert à rien…! Si, si, la première fois à incriminer le répéteur, erreur…!

Attendre que le possesseur de la box constate que le débit est inexistant, qu’il la reboote. S’il a son propre wifi (ça arrive), il faut le croiser et parlementer pour qu’il agisse.

Le rêve serait un dispositif qui reboote seul la box toutes les six heures car la probabilité pour que cette dernière chute est de cet ordre là…!

Heureusement j’ai parfois un peu de 3G… Mais un second billet serait nécessaire…!

Est-il possible d’écrire en restant connecté au Net ?!

…nooooooon, sérieusement ?!
dans | ailleurs | écrire | groummphh |

Je suis tombé sur un tweet qui renvoyait à un billet sur l’impossibilité d’écrire correctement si connecté au net. En gros, ce billet expliquait que l’on ne peut être un véritable écrivain si l’on continue à jeter un œil sur Twitter (ou autre).

Ah ?

Et quand tu as des mômes, que tu dois changer ou nourrir l’un de tes bambins…? Quand tu écris au boulot entre deux tâches à effectuer…? J’ai une liste de très bons auteurs qui arriv(ai)ent à faire les deux.

D’ailleurs, c’est quoi un vrai écrivain ?!

Employer un stylo plume et un beau carnet avec du papier foulé aux pieds selon des méthodes ancestrales (…je galèje !)…? S’isoler dans un bistrot avec sa machine à écrire…? Écrire debout mais sans musique, pieds-nus ?! Laisser la radio allumée, bourrer une pipe… D’ailleurs, est-ce qu’utiliser un iPad et un traitement de texte Markdown est autorisé…?!

Bref, rien ne m’agace plus que ce type de marronnier .

1000 bouquins, 1000 façons d’écrire… Et toc.

La vraie question n’est pas de savoir si on est connecté à internet (…venez sur mon ile, même le réseau téléphonique est taquin selon la direction des nuages…) mais si l’on a un truc à dire.

Comme l’écrivait sur twitter l’ami Cyril (…lui qui écrit parfois entre deux anesthésies), se vider la tête passe par un tour en deux roues (avec ou sans moteur), une balade, prendre des photos. J’ajouterais faire les courses, la cuisine, prendre une douche. Ou lire des brèves de 140 signes avant de reprendre le fil de son histoire…!

@urbanbike

Bref, écrivez comme vous le voulez.

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Trouvé sur le net, notés sur…

image

cf. lien publié le 2014-08-21 07:50:33 GMT

cf. lien publié le 2014-08-20 21:36:34 GMT

cf. lien publié le 2014-08-20 21:34:11 GMT

cf. lien publié le 2014-08-20 21:20:10 GMT

Disability doesn't stop Liverpool girl following her dream

cf. lien publié le 2014-08-20 21:11:29 GMT

40 maps that explain the Roman Empire - Vox

cf. lien publié le 2014-08-20 20:40:08 GMT

Stylist Spends Every Sunday Giving Haircuts to the Homeless - My Modern Met

cf. lien publié le 2014-08-20 20:37:05 GMT

cf. lien publié le 2014-08-20 15:30:36 GMT

cf. lien publié le 2014-08-20 15:29:26 GMT

cf. lien publié le 2014-08-18 20:06:46 GMT

cf. lien publié le 2014-08-18 20:05:10 GMT

cf. lien publié le 2014-08-18 16:45:14 GMT

cf. lien publié le 2014-08-18 16:40:48 GMT

Fracking's impact on wildlife remains unknown, study finds | Environment | theguardian.com

cf. lien publié le 2014-08-16 20:34:37 GMT

5 Key Threats to California From Climate Change

cf. lien publié le 2014-08-16 20:31:14 GMT

cf. lien publié le 2014-08-16 15:24:07 GMT

cf. lien publié le 2014-08-16 11:29:06 GMT

Taku-Tanku - Stereotank

cf. lien publié le 2014-08-15 19:02:55 GMT

cf. lien publié le 2014-08-15 17:49:21 GMT

cf. lien publié le 2014-08-14 19:26:54 GMT

Ailleurs… | blogroll…
Follow me on App.net
image