Onze ans et plus toutes ses dents…

Urbanbike, CQFD
dans | dans mon bocal | groummphh | mémoire | vieillir |

Zut, j’ai oublié l’anniversaire de ce blog (cf. ce billet en 2013)… Oublié de claironner le nombre1 de billets d’urbanbike.com comme de inexten.so…!

Un coup de mou ?

Ou la prise de conscience que tout ceci est vain, qu’une fois disparu, urbanbike en fera de même avant coupure du serveur, formatage des disques…!?

Alors, pourquoi continuer ?

Je ne vous laisse pas le temps d’y réfléchir, mon argumentaire n’a pas varié, juste pour le plaisir de partager, lu ou non.

Ici, toujours pas de commentaires pour me convaincre de mon impérieuse nécessité d’être présent sur la toile (sic !), pas de citations à défaut de billets, juste le plaisir de relever, noter deux ou trois trucs qui m’amusent.

Une photo réalisée par ma fille…

Bref, le premier lecteur d’urbanbike est ma pomme. C’est ma manière de lutter contre Alzheimer, d’éviter de sombrer dans ce gouffre nommé retraite…!

Aussi, un seul mot d’ordre : profitez de la vie à fond, vivez chaque jour comme si c’était le dernier sur cette planète que nous sommes en train de saccager2

Une autre photo réalisée par Aurélia…


  1. …même pas multiplié par trois leur nombre pour que cela soit relayé avant de corriger en catimini… C’est à ces détails que je ne regrette pas ma décision… 

  2. Entendu hier soir le discours de biiiiip qui, pour fêter son retour, se dit favorable au gaz de schiste. Encore un qui n’a pas pris conscience des effets délétères de leur exploitation, regardé attentivement Gazland

Une journée où tout part en vrille…!

Rien de grave, juste du temps perdu…
dans | dans mon bocal | groummphh | iOS |

Hier matin, je commande sur un site quelques produits. Puis, face à l’absence de mail de confirmation qui aurait, dans mon esprit, dû clore la transaction… gros doute velu (…le pire…!).

Première erreur de ma part : se souvenir que dans de toutes petites structures, la personne qui reçoit la commande peut n’être pas présente ou, en toute logique, s’assure qu’elle dispose bien des quantités commandées, etc.

Sauf que j’ai vérifié illico si la boite était encore cliente de son hébergeur, pas en faillite, etc. Bref, dans le registre suspicieux, j’ai battu des records…!

Entre temps, l’ayant contacté par Mail avec mes coordonnées, je reçois un coup de fil et… Merci Jean-Yves, ma commande est bien passée…! Je parlerais de ses produits dans une autre chronique.

Comme c’était ma journée, je me décide à entendre la demande implicite de ma fille, installer iOS 8 sur son iPad 2 vu que ça fonctionne sur son iPhone 4s (elle le trouve même plus… rapide) et sur mon iPad 3 (impeccable sous mes doigts)…

Là, avant d’aller plus loin, si vous êtes heureux avec la 7.1.x, posez vous la question (…d’ailleurs lisez les notes de Benoit sur son site bpepermans.com) mais aussi sur le partgae familial1. Le gain en terme d’options vous fera peut être sauter le pas mais lisez en ce cas la suite de cette mini-chronique.

Après avoir réalisé une sauvegarde complète de sa machine, confiant dans l’idée qu’il sera toujours aisé de revenir en arrière au cas où, je lance la mise à jour et…

Seconde erreur : il m’apparut clairement sous les doigts que ce n’était pas ça du tout…!! Non pas que le système 8 ne tourne pas, juste que l’on a dépassé les limites de l’exercice sur une machine déjà en fonction

Pas grave, je lance une restauration de la dernière sauvegarde. La sauvegarde, certes, mais pas le système…!!

Troisième erreur liée à la précipitation, c’est bien entendu la même chose qui est restaurée… Revenir sous iOS 7.1.2, version du 30 juin 2014 me semble quand même un peu idiot…

Aussi, même pas peur, je lance une restauration complète de l’iPad (on efface tout…!) mais sachant d’ors et déjà que la version 8 sera à nouveau réinstallée… mais plus proprement. Je subodore qu’il est important de faire le ménage dans l’iPad, virer, nettoyer des pans entiers de code inutiles pas réellement retirés lors d’une mise à jour…

Ouf…! Cette restauration complète est un semi-succès. Ma fille qui faisait la moue à 13:00 est ravie de retrouver à 18:00 un écran nettement plus réactif et des cases prédictives pour l’espagnol et l’anglais en plus2… Bon, on attend du coup une version 8.0.2…

J’en ai profité pour virer des apps jamais réouvertes, installer des outils pour bosser ensemble dont Things en mode partagé… Mais également virer des sauvegardes plus anciennes conservées sur mon Mac dans itunes et ainsi regagner des Go de stockage…


Note de fin : ce matin iOS 8.0.2 installé sur tous mes devices… tout fonctionne, rien n’est plié…!


  1. Je ne l’active pas plus que la nouvelle version de iCloud. 

  2. Bref, à terme, ce sera la même punition pour le dernier iPad 2… 

Markdown et largeur d’image sur le Web

Chouette, encore un truc que je viens de comprendre
dans | groummphh | photo | pratique |

Je savais que cela se gérait dans la CSS mais je n’y avais pas encore mis mon nez, préférant automatiser et réduire la taille de mes images à 450 pixels de large directement dans Photoshop… Et puis, là, un peu de temps et je vous livre de suite le résultat…

En Markdown, baliser une image s’écrit comme ceci…

![texte alternatif](./monimage.jpg

Vous le savez si vous avez suivi le cours parodique de Mark Dukown (voir le jour 7…!!).

Le souci est que cela reste assez éloigné des options de gestion de taille d’image en HTML.

En cherchant sur le net, j’ai trouvé une solution simple car elle s’appuie justement sur ce texte alternatif et la CSS…

Dans urbanbike, j’ai besoin d’une image dans la colonne de gauche de 450 pixels de large et, éventuellement, d’une image ramenée à 250 pixels dans la colonne de droite…

Même si je ne vais pas perdre l’habitude de réduire mes images pour les optimiser, j’ai ajouté deux lignes dans ma CSS…

img[alt=reduc-450] { width450px}

img[alt
=reduc-250] { width250px

Ensuite, je me suis créé deux équivalents dans TextExpander, un premier équivalent nommé mz4

![reduc-450](./monimage.jpg

Ce qui précède est simplifié, CQFD. Ce qui donne…

reduc-450

Et un second équivalent nommé mz2

![reduc-250](./monimage.jpg

Ce qui donne…

reduc-250

Dans les deux cas, je fais appel à une image de 800 par 1200 pixels… mais c’est bien ce fameux texte alternatif qui est employé par la CSS pour réduire (ou non…!) l’image.

SI vous ouvrez l’image seule dans un onglet, vous pouvez constater que l’image est à la taille de 800 par 1200 pixels…

J’imagine que vous le saviez mais, dans le doute, je préfère le noter au moins pour moi ici car je vais certainement oublier dans quelques heures…

C’est tout.

iOS 8 | TextExpander 3 quand même…

Changé d'avis…!
dans | dans mon bocal | écrire | groummphh | iOS |

Je sais, c’est un truc à se faire engueuler par mes trois lecteurs réguliers.

  • Non, mais attends JC, c’est quoi ces changements à 180°…?!

Je vous répondrais que, par précaution, j’ai préféré tout d’abord fermer les écoutilles avant de tester calmement ce dimanche.

Il est clair que sous Editorial, Drafts, Day One, Daedalus touch, Nebulous Notes ou TextCenter, je n’ai pas besoin — a priori — de ce clavier supplémentaire puisque ces applications supportent TextExpander.

Mais, souci, aucune application Apple ne reconnaît ces équivalents.

Je vous entends déjà me répondre…

  • Inutile JC puisque Raccourcis fonctionne…

Erreur : Censé fonctionner…!!

Le gag est que le passage à iOS 8 n’a, en aucun cas, résolu ma synchro de ce fameux groupe de Raccourcis, même totalement inutile d’essayer d’en créer de nouveaux, je suis définitivement maudit…! Relire ce billet de juillet

Ensuite, certaines applications comme Things, iA Writer ou Writer Pro ne supportent pas (ou plus) TextExpander.

Idem Riposte sous iPhone (pour mes tweets sur app.net) mais qui, lui, supporte des liens Markdown.

@urbanbike

La seule option que j’ai testée est donc d’ajouter TextExpander comme clavier alternatif, et lui seul, avec toutes les options (contrôle total, pas la peine de m’engueuler, Benoît…).

Mais de ne basculer vers ce dernier que quand j’ai besoin d’un de mes Raccourcis habituels.

Ici sous iA Writer

@urbanbike

Un appui sur le globe, je tapote mon équivalent, il s’affiche en clair, je repasse aussi sec au clavier Apple.

@urbanbike

Idem sous Writer Pro

Bon, cela a un coût… TextExpander 3 (4,49 € sous iOS).

À suivre.

Désaccoutumance | 2

Merci ma box
dans | dans mon bocal | groummphh | lire |

Dimanche matin, vers 07:30, notre box a décidée de nous offrir une première journée sans internet. Puis quasiment une seconde.

J’ai bien essayé de la convaincre de fonctionner, l’ai relancée une dizaine de fois, rien.

Pire, elle s’est transformée en guirlande de Noël en alternant l’affichage de ses témoins lumineux.

Heureusement, la 4G de Free est activée dans mon coin et, dès lundi, j’ai contacté OVH et son service efficace. Nous avons testé pas mal d’options, fait un reset de la box avant de statuer sur une dégradation nette de la ligne pour des causes aussi banales que l’oxydation (déjà vécu sur mon île), etc.

Du coup, passage d’un technicien en chair et en os dès que possible.

  • Oui, mais Netflix ?

La radio qui reste ma principale source d’information le matin quand nous petit-déjeunons en famille nous serine la disponibilité de ce nouveau service.

Bon sang, mais c’est dra-ma-tique !! Cette chute de débit va nous marginaliser et, à terme, nous serons incapables de citer (en anglais, CQFD) un florilège de répliques de séries culte.

Zut de crotte…!

Tant pis.

Nous allons nous contenter de voler des photos au @potagerduroi ou de nous affronter à balles réelles …de ping-pong. Bref, nous limiter à des activités qui nous priveront d’être haletants, les yeux rivés sur un écran, en regardant une vieille saison 2 ou 3 cultissime.

Je galèje.

Cette interruption sur 48 heures m’a permis de lire des polars, quelques pages scientifiques et un essai assez sombre de Yves Paccalet écrit en 2006 - L’Humanité disparaîtra, bon débarras !- aussi pessimiste que moi-meme.

je peux comprendre que certains soient choqués à la lecture de ce texte (…difficile de rire de tout avec tout le monde) mais je retrouve quelques envolées qui convoquent autant Thomas Disch (The Ruins of Earth).

C’est le quotidien, le côté banal de notre existence qui est devenu notre cauchemar. En fait, les bombes sont déjà en train de tomber, l’oxyde de carbone de plus en plus pollue l’air de Roseville, du mercure empoisonne nos eaux, nos poissons, nous-mêmes, et, l’une après l’autre, nos technologies font disparaître les formes de vie dont dépend notre existence sur cette planète. Ce ne sont pas là des catastrophes imaginaires, c’est tout simplement ce qui se passe.

…que Jared Diamond dans Effondrement1 quand Paccalet écrit…

Les communautés humaines dites « primitives » meurent de quatre tragédies combinées : l’épuration ethnique ; les maladies transmises par les envahisseurs (grippe, rougeole, variole, poliomyélite, syphilis…) ; le cataclysme de l’économie marchande ; la destruction massive de l’environnement. Ces désastres ont frappé les Indiens d’Amérique ; les Aborigènes d’Australie ; les Nouba, les Pygmées ou les Bochimans d’Afrique ; les Inuit, les Samoyèdes ou les Tchouktches de l’Arctique… Les responsables, c’est nous, les « nations civilisées », avec nos vagues d’explorateurs, de conquistadores, de soldats, de commerçants, de missionnaires…

Puis ajoute…

On reproche aux écologistes leur catastrophisme. Ils ne sont qu’objectifs. Les lois de la physique, de la chimie et de la biologie s’exercent dans un autre champ que celui de la foi, de la morale ou de la politique. La nature n’est ni gaie, ni triste ; ni remplie d’espérance, ni désespérée. Elle anéantira notre espèce en toute innocence.

Puis, plus loin…

L’humanité disparaîtra d’autant plus vite qu’elle cumule les conduites ineptes. Elle s’imagine au-dessus de la nature : elle est dedans. Elle y barbote et elle y gigote, au gré des pulsions essentielles qui l’animent…

Donc en 2006, d’aucuns ont trouvé ces phrases exagérées…?! Ah bon. Mais en 2014…?

Allez, à un de ces quatre2.


  1. Lire cette petite note, urbanbike | Pourquoi certaines sociétés prennent-elles des décisions catastrophiques ? 

  2. Quand je ne suis pas ici, je suis chez MacPlus… 

Travailler chez vous, mais vous n’y pensez pas…!

(Rire gras…!)
dans | bosser chez soi | dans mon bocal | groummphh |

Eh oui, nous sommes bien en septembre 2014, internet est déployé sur tout le territoire, les réseaux comme les outils informatiques sont performants (…on en parle dès ce soir avec la keynote de la pomme1), les jeunes générations formées, Skype ou FaceTime opérationnels.

Par ailleurs, les problèmes de transport (auto-routiers mais également ferrés), de pollution2 et de logement connus de tous3.

Bref, si on peut éviter de faire faire près de trois heures de trajet chaque jour pour aller travailler, c’est une bonne idée non ?!

Il est donc aisé de mettre en place des solutions pour bosser chez soi en partie4 et donc d’obtenir des salariés retenus une meilleure efficacité, productivité5…?!

Alors pas de problème…?

Erreur, certains employeurs6 résistent encore !!!!

Ce n’est pas une question de génération comme on pourrait le penser, certains vieux (j’en suis un…!) sont plus que partants et ont pigé le bénéfice de telles solutions tant pour leur boite que pour leurs salariés.

Mais, enfer et damnation, certains jeunes patrons de société à haut potentiel technologique (re sic !) renâclent, mal à l’aise dans l’exercice de leurs nouveaux rôles. Et nous rejouent l’entreprise de grand papa en souhaitant avoir leur petit personnel sous la main tout le temps.

Mettez cela sur un manque de confiance (…en eux, dans leurs équipiers, va savoir…!), une organisation interne moyenne, etc7.

Certes, il y aura toujours (…explication pratique et passe partout) des tire-au-flan, etc. Et inversement, des personnes qui ne souhaitent pas bosser chez elles8 pour de très bonnes raisons, raisons auxquelles je souscris car nous ne sommes pas tous taillés pour bosser chez nous.

Par contre, refuser abruptement toute évolution de la manière de travailler est, à mes yeux, un énorme gâchis pour l’entreprise elle-même. Et la planète.

À croire que ceux qui bloquent9 ne sont pas loin d’atteindre leur niveau d’incompétence10

Bref, il y a dix ans, avec Lukino, nous avions démarré un livre sur le thème travailler chez soi, livre qui fut publié l’année suivante11 et j’ai la nette impression que rien n’a bougé…!!

Aussi, bravo à tous ceux qui ne veulent surtout pas que ça change…!


  1. Une entreprise décrite à la radio comme touchée de plein fouet par le scandale des images (sic !) des stars volées. Rappel du proverbe, le sage montre la lune, l’imbécile le doigt, parfaitement illustrée. 

  2. Il suffit de se connecter sur Airparif - Association de surveillance de la qualité de l’air en Île-de-France chaque jour pour s’en convaincre. Et, du coup, urbanbike | Pollution : travaillez chez vous 

  3. …de tous ceux qui ouvrent les yeux, les autres préférant, comme à Issy-les-Moulineaux, fermer les stations de collecte des données et donc casser le thermomètre

  4. Ne demandons pas l’impossible pour commencer, juste un tiers de temps ou un mi-temps…! 

  5. …des mots qu’aiment entendre les patrons habituellement, non…?! 

  6. …une très grosse majorité en vérité (soupir…!) et mes échanges via Twitter ou Messages douchent mon optimisme. 

  7. Et je ne parle pas du besoin de trouver (si, si…!) du punching-ball pour se défouler…! Ce sera le sujet d’une autre humeur. 

  8. Cela va du simple manque de place à l’envie de sortir de chez soi (échapper à son milieu, voir d’autres têtes) en passant par le très légitime ne pas se sentir capable de bosser individuellement… Des arguments parfaitement recevables. 

  9. Là me viennent soudainement quelques exemples que j’ai côtoyé dans mes vies antérieures, une belle collection dont le seul but était de faire perdurer leur situation, maintenir un rideau de fumée…! 

  10. Relire le Principe de Peter toujours d’actualité. 

  11. Cf. urbanbike, notes sans commentaires | Travailler chez soi 

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Trouvé sur le net, notés sur…

image

cf. lien publié le 30/09/2014 à 23:11

cf. lien publié le 30/09/2014 à 23:07

10 idioms only the French understand

cf. lien publié le 30/09/2014 à 23:05

cf. lien publié le 30/09/2014 à 22:57

cf. lien publié le 30/09/2014 à 16:14

cf. lien publié le 30/09/2014 à 16:13

cf. lien publié le 30/09/2014 à 16:11

cf. lien publié le 30/09/2014 à 16:08

cf. lien publié le 30/09/2014 à 14:57

Briques de céramique : une nouvelle structure interne pour une meilleure isolation phonique

cf. lien publié le 29/09/2014 à 23:13

Ailleurs… | blogroll désordonnée…
Follow me on App.net
image

Contributions d'urbanbike sur | MacPlus