MaxCurve, des courbes et des calques sous iOS

Puissant outil de post-traitement…
dans | dans mon bocal | grospod | iOS | outils | photo | pratique |

La version 1.2 de MaxCurve ⚑ vient d’arriver et c’est de la bombe…!

Vous reprenez ce qui a déjà été dit dans ce billet urbanbike | MaxCurve et post-traitement dynamique de vos images sous iOS et dans cet autre si vous préférez agir via votre iPad — urbanbike | MaxCurve et post-traitement dynamique de vos images sous iOS | 2 — et vous ajoutez des calques !!

Illustration :

reduc-450

  • Un nouveau bouton dans la barre des actions et deux options…

reduc-450

  • À gauche | Pour le filtre/calque couleur, choisissez la teinte et intensité
  • À droite | et le mode d’application…! fusion, opacité

reduc-450

  • À gauche | le second bouton permet de choisir une texture à appliquer… et également de choisir le mode de fusion et d’opacité
  • À droite | mais vous n’êtes pas limité à ces deux calques…!

reduc-450

  • À gauche | N’importe quelle action de transformation avec les autres options donne lieu à la création d’un calque :
  • À droite | que vous pouvez masquer, déplacer… Et enregistrer à terme comme set.

Inutile de dire que je suis encore plus accro. Je précise que mes sets précédents sont conservés…!

À suivre !!!

Day One 2 en action | 1

Chacun fait comme il lui plaît…
dans | ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | iOS |

J’ai effectivement noté lors d’une synchronisation depuis la version 2 dans la matinée de jeudi, jour du lancement, un peu de lag lorsque les premiers utilisateurs ont commencé à se connecter (…et donc exporter leurs propres données) via le dispositif propre à Day One mais cela n’a pas été catastrophique (…toujours ceux qui ont les plus petites… bases qui s’effarouchent à la première difficulté !). Certes, mes 3231 entrées + 1583 photos étaient déjà dans le nuage de Day One, seul avantage d’avoir utilisé la beta pendant deux mois…

Depuis Jeudi donc, je suis passé à Day One 2 à 100%. Et j’ai décidé, dans la foulée, de virer la version Classique — vers laquelle je ne crois sincèrement pas revenir — de tous mes écrans.

Hier matin lors de l’annonce de la sortie, tout en discutant avec Sébastien via Twitter, j’ai lancé un export de l’ensemble de mes billets et images dans Day One 2 via l’iPad.

reduc-450

Ce fichier global de 1.45 Go était donc en attente…

reduc-450

Je pouvais le copier sur dans le nuage via DropBox ou sur mon FTP via Transmit.

reduc-450

Ce que je n’ai pas fait, question de temps… Bref, en fin d’après-midi, je me suis souvenu que j’avais du ménage à faire, dont virer quelques applications. J’en dégagé une bonne dizaine en passant par l’ancienne version de iA Writer qui faisait doublon avec… iA Writer 3.1, c’est fou le nombre de trucs que l’on conserve…

Pour transférer plus rapidement le fichier de 1,45 Go depuis l’iPad vers le Macintosh, je n’ai pas trouvé plus rapide que iTunes.

reduc-450

Il suffit de glisser le .zip sur le bureau depuis iTunes et hop… Une décompression du .zip pour me rassurer (oui, les 1583 photos et un seul fichier texte de 7 Mo sont bien présents)…

reduc-450

Ouverture de ce fichier sous BBEdit pour consulter son contenu sans souci…

reduc-450

Ne restait plus qu’à supprimer sur le Mac la version désormais Classic de Day One comme les autres applications en ligne de mire.

reduc-450

Tout d’abord rechercher l’emplacement des sauvegardes, ouvrir le dossier concerné…

reduc-450

Puis lancer une suppression propre avec l’aide de CleanMyMac (qui m’a opportunément indiqué une mise à jour oubliée).

reduc-450

Mon Macbook s’est retrouvé avec quelques Go de libre.

Auto Backup ou expédier vers un autre site une sauvagarde…?

Pour défaut, Day One fait un auto-backup chaque jour… Comme ses fichiers sont parfois redondants, vous pouvez aisément en supprimer ou, inversement, en créer…

reduc-450

Attention : l’action Send Backup va créer un dossier .zip complet… que vous pouvez expédier vers l’emplacement de votre choix.

Bref, je ne suis pas allé plus loin (houuuuuuuu…!) pour deux raisons, fichier conséquent pour une connexion ADSL assez ridicule chez moi (être loin du DSLAM est une horreur) et le fait de pouvoir effectuer une sauvegarde conséquente de temps à autre sur le iPhone 6s+ me contente. Mais dès que j’ai l’occasion (en 4G, par exemple), je teste…

Pour finir, iA Writer ⚑ a été mis à jour, ajoute quelques options pour peaufiner vos touches de la barre d’espacement et indique plus agréablement les parties de code dans un texte Markdown. Bertrand Chamayou a enregistré les pièces de Ravel ⚑ pour piano seul, je ne vous dis que cela (écouté cette nuit)…

Enfin, Day One 2… de sortie…!

Bien plus qu'un simple carnet de notes, assurément !
dans | ailleurs | écrire | grospod | iOS | mémoire | pratique |

Voilà, Day One version 2 est disponible… vous la trouverez sous deux formes :

Et la question que tout le monde se pose est la suivante :

Q: Are you giving a discount for users of Day One Classic?

Yes, during our launch week we are offering a 50% discount. Mac will be $19.99 and iOS will be $4.99.

En résumé, pas de prix de mise à jour mais une période limitée pendant laquelle le prix est divisé par deux, ne tardez pas trop si vous êtes intéressé ou souhaitez renouveller !!

reduc-450

  • À portée de doigt, Touch ID oblige (!) pour déverrouiller le mot de passe ainsi que 3D Touch pour choisir d’emblée l’action souhaitée…

Pour ma part, je n’avais pas noté de problème lors de l’import de mes propres données — 2925 billets et 1188 images — de la version précédente dans cette version 2. C’est rappelé ici dans cette note sur le site de l’éditeur.

Pour les grandes lignes de cette nouvelle version, je vous renvoie à ce long billet : urbanbike | TL;DR : Gérer plusieurs flux avec Day One sous Mac, iPad ou iPhone… que je compléterais par des coups de projecteur comme ce celui-ci urbanbike | Pratique : les deux modes de recherche sur Day One 2.

J’ai eu beaucoup de plaisir à tester ce produit1 ces mois derniers car il répond à mes usages en démarrant de l’iPhone pour ouvrir une note. Certes, j’étais réservé face au système de sauvegarde désormais propriétaire2. Déjà, se souvenir que chaque occurence de Day One enregistre jusqu’à 10 fichiers de sauvegarde sur le support utilisé. Ensuite, ce serait se priver d’un dispositif qui fonctionne bien.

À quoi ça sert…!

Généralement, c’est une photo emblématique3 qui sert de prétexte à une note plus ou moins élaborée par la suite. Les ingrédients pour la rédiger sont présents, il s’agit de l’heure et de la date de la prise de vue. Day One ajoute diverses informations pratiques comme la météo en se basant sur la géolocalisation de l’image, le nombre de pas effectués. Bref tous les éléments pour faciliter de suite, mais généralement en différé, la saisie d’une note dans l’un de mes trois journaux.

Et c’est ici que cette application fait la différence, le break. En autorisant la multiplication des journaux et/ou carnets de notes4, voire de voyages5, en permettant de glisser jusqu’à dix clichés par billet, il dépasse le simple journal dans lequel consigner ses états d’âme…!

reduc-450

  • À gauche | Exemple sur un billet récent d’urbanbike… Un simple appui sur l’icône dédiée pour accéder à la barre additionnelle en lieu et place des outils de date, localisation, etc.
  • À droite | Le rendu du balisage Markdown

Entre les tags, le Markdown, le MultiMarkdown, l’export en .txt, la création de PDFs avec les images des billets, Day One est devenu un carnet d’écriture fabuleux à placer dans son iPhone6.

À suivre…

Rappel sous OSX

Sur un Mac, pas de souci pour ces deux options : divisé ou plein écran…

reduc-450

Et donc une seule colonne de texte lors de la saisie…

reduc-450

Et ensuite…?

Ce que j’attends désormais sur Day One est le mode nuit7. Puis, qui sait, d’autres modes d’export dont un format ePub pour partager, justement, un carnet de voyage avec force photos, voire même du Book Printing. Il nous faudra attendre une prochaine mise à jour pour publier à nouveau un billet8 depuis Day One sans disposer d’un site web, j’y reviendrais dès que disponible.

À suivre…

Pour finir : Si la version 2.0 vient d’arriver, que les utilisateurs9 de la version classic se rassurent : sous iOS, Day One Classic ⚑ a été mise à jour le 2 février en 1.17.6. Sous OSX, cf. Day One Classic ⚑ ce fut fin novembre 2015.

— J’ajoute, comme d’habitude, quelques notes de bas de page pour préciser deux/trois points au lieu de surcharger mon propos.


  1. Je ne vais pas revenir (et vous bassiner) sur ma découverte de cette application — relire urbanbike | Day One sur iPad — en octobre 2011, application que j’ai de suite achetée et installée sur mon iPad, Markdown oblige. À l’époque, je découvrais ce balisage étrange et il n’y avait pas tant de produits que cela qui proposait de jouer de l’astérisque…! Ensuite, c’est ma propre fille qui en a fait son outil d’écriture quotidien. Installé sur nos iPhones, il est en bonne place pour noter un fait ou une idée. 

  2. Sans photos, il serait possible de se passer de synchro et exporter les sauvegardes via FTP (ou DropBox pour le coup) sans utiliser le système mis en place par l’éditeur… Mais quelques excellents arguments en parcourant cette page En savoir plus sur le dispositif de synchronisation et la suppression du compte si besoin est. 

  3. je m’en suis expliqué ici : urbanbike | De l’importance de l’image associée à une note 

  4. L’an passé, il nous a accompagné en Italie et c’est la première fois que je conserve une trace aussi complète et fiable de nos pérégrinations. Cette année, je vais récidiver sur des balades plus ou moins longues et j’ai déjà viré nombre d’applications de mon iPhone pour faire de la place pour mes images mais aussi pour les sauvegardes que Day One version 2 effectue. 

  5. Idem, parcourir ce billet urbanbike | TL!DR | Voyager léger avec un iPhone 

  6. Relire urbanbike | De l’importance de l’iPhone pour Ulysses et Day One ainsi que urbanbike | Prendre des images et notes photographiques avec Ulysses sous iOS… 

  7. Je complète très souvent mes notes le soir dans mon lit (ou tôt le matin). L’idée est d’éviter que la lumière de l’écran du iPad réveille ma compagne et, surtout, cesse de bruler mes yeux qui sont déjà assez fatigués comme cela…! Cette demande a été prise en compte par les développeurs. 

  8. Entre créer un compte tendance sur Médium (…pour publier deux billets par an) et la publication à la volée depuis sa version de Day One d’une note, pour moi il n’y a pas photo …malgré le manque patent de notoriété…! Pffff… je me suis encore fait des copains…! 

  9. La version Classic est maintenue pour le moment et certains utilisateurs ne souhaitent pas basculer vers cet environnement, c’est le cas de ma propre fille qui préfère maintenir son unique journal dans la formule actuelle ! Notez que cela m’arrange pour suivre les deux versions… Pour avoir plus d’infos en direct de chez l’éditeur, c’est ici… 

Longues expositions avec ProCamera 9.3 sur iPhone

Emportez deux pinces en guise de trépied !
dans | ailleurs | grospod | iOS | photo | pratique |

J’ai régulièrement évoqué ProCamera sur iPhone1 et son mode HDR dans quelques billets dont celui-ci, urbanbike | ProCamera, HDR et iPhone 6s plus, avec le iPhone 6s+.

Mercredi matin, hop, sortie de ProCamera + HDR ⚑ avec, surprise, un nouveau module nommé Lowlight +. L’ancien mode nuit (renommé Lowlight) est toujours disponible dans la version de base. Mais, comme pour le HDR et son module vividHDR, le module Lowlight + est un achat intégré que vous pouvez tester avec un filigrane de démo. Mieux, ces deux modules se combinent est-il écrit dans la notice. À ce propos, un mode d’emploi embarqué est disponible en anglais et les options fort nombreuses.

reduc-450

  • je vous passe les tombereaux d’options. Notez le widget paramétrable qui vous permettra également d’appeler depuis les notifications un mode particulier (que cinq dans ce contexte : vidéo, appareil photo, HDR, Lowlight + et Lowlight)…

reduc-450

  • À gauche | un appui à gauche du déclencheur pour accéder à la barre des modes (horizontale et glissante pour les contenir tous)…
  • À droite | les options pour le mode HDR (non, je ne rentre pas dans les détails…!)

reduc-450

  • À gauche | en haut, l’usage (ou non) conseillé d’un trépied (!) et en bas, le bouton Lux+ pour capturer un maximum de lumière si besoin…
  • À droite | les options propres à ce mode + un bouton info à droite qui va afficher le mode d’emploi… Je passe sur les modes Selfie, Scanner ainsi que sur la vidéo

Bref, c’est le cas de le dire, il n’y a pas photo : j’ai essayé la version déverrouillée de Lowlight + avec mes petites pinces d’architecte2 et mes écouteurs…

reduc-450

  • L’image n’est pas cadrée, c’est histoire de montrer à quel point le rendu est propre (…aucune lampe allumée, juste la lumière du soir)

En pause longue, il est clair (sic !) qu’il faut être méthodique, prendre le temps. Et déclencher avec ses écouteurs pour éviter faire vibrer le iPhone.

reduc-450

  • idem, lumière du soir exclusivement…

De plus, les temps de pose peuvent être très longs, l’analyse de la scène également et un dispositif de trépied, de stabilisation est souvent indispensable.

Certes, si la scène est bien éclairée, le dispositif va réduire le bruit et vous pouvez quand même agir à main levée. C’est là où le iPhone 6s+ avec son IS (stabilisateur intégré) offre quelques petits plus, à condition de ne pas espérer de miracles !

reduc-450

  • Ici, une seule lampe de chevet allumée et quelques tranches de livres à 4 mètres de là… Aucune photo à main levée, ces trois images sur pinces (!)

Bref, en 12 MP (en moyenne 3008 par 4010 pixels max), les résultats sont épatants vu que le principe est de combiner plusieurs prises de vue à la suite. Leur nombre dépend des conditions de lumière, on ne va pas y revenir 100 fois. Le mode Lux+ est réservé à de très longues posés3 avec une forte remontée de bruit à mes yeux, pas convaincu…

Le module vividHDR a également été amélioré (…jusqu’à 5 images mixées pour obtenir une photo plus dynamique) et propose les mêmes options que sur les versions précédentes — relire urbanbike | Photographie HDR avec ProCamera 8 — c’est à dire cinq options de rendu de votre cliché (un seul est conservé à la fin, CQFD).

reduc-450

  • HDR éclatant très proche de la vérité sur cette image (banale)

reduc-450

  • HDR noir et blanc

Bref, vous l’avez compris, on est loin de l’option HDR de l’appareil photo d’Apple qui ne demande pas de réglage particulier.

À vous d’apprécier si cela vaut le coup. Ou non.


  1. Ne m’attendez pas sur la prise de vue avec un iPad pour le moment même si certains comparent cela à une prise de vue avec une chambre, je n’ai pas patience de trimballer l’iPad pour faire des photos. 

  2. L’option pinces d’architecte est ici : urbanbike | iPhone, pinces et stabilité | 2, billet qui suivait également celui ci urbanbike | Long temps de pose avec Slow Shutter! et mes pinces de chez Lefranc & Bourgeois

  3. Un tour sur le blog de l’éditeur n’est pas inutile… Notamment pour Lowlight + 

Une 3.1 iA Writer confortable pour les doigts et les yeux sous iOS et OSX

Plein de petites choses agréables à l’usage…
dans | bosser chez soi | dans mon bocal | écrire | grospod | iOS | pratique | vieillir |

Tiens, pour une fois, je ne vais pas grogner contre l’oubli systématique de TextExpander1 sous iOS même si cela me manque cruellement pour tapoter mes billets, quoi qu’en pensent les développeurs de iA Writer. Autant le dire de suite, cette version est une agréable surprise. Et tant sous OSX que sous iOS.
Explications…!

Cette version ne comporte a priori rien de fondamental, c’est toujours un excellent traitement de texte markdown, voire MultiMarkdown2, puissant comme l’est Byword et quelques autres, partageant sa vie entre iOS et OSX. D’ailleurs les deux versions de iA Writer ont été mises à jour simultanément…

Mais, en profondeur, plein de micros ajustements pour un confort amélioré à l’écran et sous les doigts.

Pour mémoire, depuis sa version précédente, iA Writer sous OSX effectuait un discret travail de substitution des apostrophes droites par des apostrophes courbes…

L’outil Syntax est désormais coloré en fonction de ce que vous souhaitez voir apparaître dans votre texte (tout, si vous le souhaitez…) — verbes, adjectifs, etc. — et je dois convenir que cela ajoute du plaisir à relire, corriger son texte, non pour cet aspect arc-en-ciel amusant, mais pour mettre l’accent sur les répétitions et autres scories qui se glissent dans nos textes. Sous OSX, vous découvrirez ces options en bas de fenêtre (en lieu et place de Format)…

reduc-450

C’est sous iOS que c’est le plus épatant. Et notamment sur iPhone…!

reduc-450

  • À noter que les options de Syntax sont quasiment plus lisibles en mode nuit.

Une barre additionnelle qui appelle les menus sous iOS

La barre additionnelle reste modifiable et personnalisable. Néanmoins, avant de vous précipiter, testez les options masquées…

  • Un appui léger déclenche l’action indiquée par l’icône…
  • Un appui plus long affiche pour chaque touche les six options disponibles (1) et un glissé du doigt permet d’accéder à telle ou telle action…

reduc-450

  • Un appui encore plus long (2) affiche un pointillé bleu autour de chaque option. Deux possibilités s’offrent à vous :

reduc-450

  • Changer une option par une autre en tapotant dessus (3). En ce cas, vous accédez à une fenêtre affichant la liste de toutes les options disponibles. Dont les items des menus.
  • Ou déplacer l’ordre (4) des éléments existants…

Or, pratique, vous pouvez désormais appeler un item d’un menu via une icône…

reduc-450

  • Testez Syntax sous iPhone pour modifier à la volée les éléments à afficher en couleurs lors de votre relecture et appréciez la fenêtre proposée pour ce faire…!

Une typographie de labeur spécifique

iA Writer a toujours disposé de sa propre typo, un choix depuis la toute première version de ce traitement de texte. Sous iOS comme sous OSX, le rendu typographique de cette version me semble bien plus net (mais c’est peut-être une simple impression…!).

Mais ce sont surtout les options des rendus des trois modèles de prévisualisation (Preview) qui ont été complétés. Avec, au passage, la possibilité de ne pas prendre en compte les métadonnées (pratique itou).

reduc-450

  • Ici, un montage des 4 panneaux sous OSX qui affichent toutes les options disponibles… Dont les alignements des titres ou les retraits dans les CSS des modèles…

Concurrence oblige, après Byword (recordman des options d’export avec WordPress et bien d’autres plates-formes) puis Ulysses, l’exportation vers Medium a été ajoutée dans cette version d’iA Writer.

reduc-450

  • Présentation des discrètes différences (voir les titres également… Fer à gauche ou centré)…

Rappel de l’organisation sous iOS

Pas de copies d’écrans sous iPad (une à la fin) car plus didactique de montrer, deux par deux, l’interface de iA Writer sur iPhone…

reduc-450

  • À gauche | en haut la possibilité de se rendre dans le dossier de travail… et ce, à gauche du menu File (et de ses nombreuses options d’export)
  • À droite | La liste des fichiers (ici, mes fichiers de travail dans DropBox). Si vous appuyez à nouveau sur la flèche en haut à gauche…

reduc-450

  • …Vous atterrissez dans les préférences (…idem ce qui se trouve sous 4 panneaux sous OSX) dont les options propres aux Modèles, l’accès à Medium ou DropBox. Et, loin d’être inutile, les choix pour l’impression (prise en compte ou non de l’entête et du pied de page).

Mais revenons au traitement de texte…!

reduc-450

  • À gauche | Après le menu File, le menu Edit avec sa recherche remplacement, entre autres…
  • À droite | Via le menu View… les Mode Nuit, Focus et Machine à écrire… Ainsi que les fameuses options Syntax … celles qui me semblent plus astucieuses, sur un iPhone 6s+, à appeler depuis la barre additionnelle à l’usage (oui, j’en remets une couche)…
  • Et encore plus à droite en haut, le passage à la prévisualisation (Preview) du texte balisé…

reduc-450

  • À gauche | En appuyant sur le nom du modèle, l’accès aux trois mises en pages disponibles (…ne pas oublier que deux options de leurs CSS respectives sont désormais liées aux choix effectués dans les préférences — remontez deux séries de copies d’écran plus haut si cela vous a échappé…!)
  • À droite | Au lieu de revenir au menu File, les options d’export sont immédiatement accessibles… Troublant mais pratique vu que vous avez le résultat de votre balisage sous le nez : si vous en êtes satisfait, autant ne pas perdre de temps…!

reduc-450

  • Bien entendu, cette version tourne sous iPad…

Ne disposant pas d’un iPad Pro (…urbanbike n’est pas un site professionnel et son rédacteur sait à peine écrire…), je ne peux rien vous confirmer…

Alors…?

Alors, iA Writer est un chouette outil de production de texte (au même titre qu’un Ulysses ou un Editorial, CQFD).

La prochaine étape devrait être (… c’est ma minute prospective…) de gérer l’export d’un ensemble donné de fichiers et non de simples documents individuels, export que maitrisent déjà Day One comme Ulysses dans des registres différents…

Mais force est de reconnaitre que cette version 3.1 est épatante …même si elle ignore nombre de plateformes populaires de blog comme WordPress pour ne citer que celle-ci…

À mes yeux, de très belles options pour rédiger des documents balisés…

Un regret, la disparition de la barre additionnelle dès lors qu’il y a segmentation en deux écrans sur iPad. Or sur iPad, c’est une manière de travailler de plus en plus prisée. Et, pendant que j’y pense, pourquoi ne pas corriger sous iOS les apostrophes droites en courbes à la volée comme sous OSX ? Certes, cela se voit dans l’affichage de la preview mais ce serait plus utile en tâche de fond comme sur Mac.

À suivre…!


  1. Avis personnel : toujours la même frustration, l’absence de TextExpander sous iOS

  2. MultiMarkdown avec certaines balises qui ne sont pas compatibles avec Markdown. Ainsi, la gestion des notes en bas de page sont dans une forme, (re)lire ce billet 

ProCam 3 devient universel sous iOS

Une application photo et vidéo à revisiter (expression “bateau” mais bien réelle)
dans | ailleurs | dans mon bocal | grospod | iOS | photo |

Attention : Je ne vais pas traiter la partie vidéo. Seule la partie photo me parle (…et je fais comme si je comprenais !). J’apprécie les quelques ajouts apportés par cette version 7 (…oui, le nom de l’application est déconnecté des versions) désormais universelle tant sur iPad que iPhone. Bref, adieu ProCam XL 2 qui était une version 5.9 sur mon iPad.

Pour mémoire, j’en avais parlé ici urbanbike | Photo et iPhone | Shoot plutôt que ProCam 3 ? mais les vieux ont le droit de radoter, ce que je m’empresse de faire…! Pour commencer j’ai dégagė ProCam XL 2 du iPad et, sur iPhone, Shoot de ProCam ⚑ qui doublonnaît cette 3.0 de ProCam.

Bref, chouette confort à l’usage en ce qui me concerne. J’apprécie le HDR de ProCamera ⚑ — lire urbanbike | ProCamera, HDR et iPhone 6s plus — mais à condition de l’utiliser assez modérément. Sur ProCam, le HDR est disponible en mode photo (pas en mode nuit, bien entendu) et sans options multiples. Or sur le iPhone 6s+, c’est amplement suffisant, même si je ne répugne pas à un petit coup de post-traitement via MaxCurve ⚑

Bref, ce qui est intéressant avec cette application en particulier reste son ergonomie compacte, sa capacité à offrir des réglages fins en toutes circonstances. L’interface pivote quand je passe en mode paysage et des appuis longs sur certaines parties de cette dernière laissent apparaître d’autres réglages.

Son HDR est efficace car léger et le format TIF permet de retraiter a minima les images comme si nous avions affaire à un fichier Raw.

reduc-450

  • Rappels : À gauche | accès aux options…
  • À droite | faites vos (nombreux) choix…!
  • Au centre et en haut | d’autres options qui peuvent être masquées automatiquement…

reduc-450

  • Un appui sur SET (en bas, à droite de l’écran) vouspermet d’accèder à bien d’autres options de fond…

reduc-450

  • En mode nuit, nombre d’options se désactivent pour n’afficher que celles indispensables…

reduc-450

  • Un essai tout simple pour illustrer…

reduc-450

  • À gauche | en appuyant sur l’icône à droite de déclencheur, vous trouverez des options comme utiliser tout l’écran pour déclencher ou des retardateurs
  • À droite | une fois une photo prise, nombre de possibilités dont la supprimer de suite.

reduc-450

  • Oui, il pleuvait durant notre partie de ping-pong ce matin (…en mode Holliday on mud)…!

Bref, une application qui vient s’intercaler entre l’Appareil Photo d’Apple et ProCamera ⚑. À tel point que je m’interroge sur cette dernière…

Sans oublier Provoke ⚑ pour le noir et blanc…

Du coup, je commence à virer nombre d’applications du iPhone, histoire de laisser du stockage pour faire des clichés lors de mes balades… Mais ceci est une autre histoire.

À suivre…

Note de fin : j’aurais du ajouter des copies d’écran avec le iPad …sauf que je ne fais pas de photo au iPad.

Gérer votre liste de voyage sur l’iPhone…

Avec une application du même nom assez astucieuse…
dans | ailleurs | grospod | iOS | mémoire | pratique |

En plein hiver, on a souvent l’envie d’organiser quelques voyages, changer d’air, filer vers d’autres cieux1. Et se dire que prendre 3 ou 4 jours, 2 ou 3 nuits dans une chambre d’hôte, une pension sympathique ne seront pas de trop !

Certes planifier les jours dans Fantastical ⚑, lister ce qu l’on doit emporter avec un simple traitement de texte avec des boîtes à cocher comme Drafts 4 ⚑ suffit amplement. Sans oublier quelques alarmes ci et là, histoire de réserver ses billets à temps…!

J’avais téléchargé naguère Liste de voyage ⚑ à un moment où il devait être en promotion mais je l’avais à peine utilisée.

À l’occasion d’une mise à jour très récente, j’y ai jeté à nouveau un œil (…puis deux…!) et sa gestion de liste par défaut est loin d’être sotte d’autant que vous pouvez l’amender et même la compléter.

reduc-450

  • À gauche | il suffit de créer une nouvelle liste
  • À droite | …de définir en sus (…si vous le souhaitez) un planning en ajoutant une période…

La gestion de jours via le planning permet de voir de suite le nombre de nuitées mais sans la souplesse de Fantastical. Notez que vous pouvez empiler des infos de nature différentes dans un même jour…

reduc-450

  • À gauche | À vous de personnaliser, amender et ajouter des alarmes

Mais le plus intéressant reste la gestion des effets, objets, éléments à emporter qui sont regroupés par thème.

reduc-450

  • À gauche | Pas mal d’éléments sont déjà en place dont certains assez pittoresques…
  • À droite | Pas très compliqué de cocher ce que vous souhaitez emporter…

reduc-450

  • À gauche | Si certains objets doivent être pris en nombre, pas de souci…! Et avec une alarme si ce sont des éléments à emprunter ou à louer…
  • À droite | Du coup ces changement sont visibles dans la liste active et réduite à vos besoins…

reduc-450

  • À gauche | Cette liste peut être expédiée par Courriel…
  • À droite | Les éléments entrés dans votre sac à dos ou bagage sont aisément marqués…

reduc-450

  • Toutes ces informations sont éditables et masquables à volonté, pas la peine de faire défiler le thème plongée ou nourrissons si vous partez seul à la montagne.

Notez que dans les réglages vous pouvez changer la position des boutons de validation pour les placer en bas…

reduc-450

  • L’application vous alerte sur le nombre d’objets manquants (mais cela ne dépend en réalité que de vous) et des alarmes…
  • À droite | Une fonction qui peut être assez astucieuse si vous bougez fréquemment (changement de lieu) et si vous n’avez pas coché tous les éléments de la liste à chaque fois…

Bref, sur le papier et sur l’écran, cela semble cohérent et devrait permettre aux distraits de ne pas trop semer d’objets lors de leurs balades… Sauf s’ils égarent leur iPhone, CQFD.

Au final, on peut trouver l’ergonomie discutable, voire parfois usine à gaz etc. Mais les avis des utilisateurs de cette application basique sont éloquents. À noter que l’app affiche la liste sur une Apple Watch…

Pour ma part, je n’ai pas eu de difficultés et seul le planning est un peu limité pour le moment mais les données sont bien transférées vers le calendrier.

À suivre (et à tester en conditions réelles…!). Bon voyage…


  1. Cela me fait penser que je dois réviser ce billet : urbanbike | TL!DR | Voyager léger avec un iPhone en fonction du iPhone 6s+

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Trouvé sur le net, noté sur…

ex. Inexten.so

cf. lien publié le 05/02/2016 à 14:41

cf. lien publié le 04/02/2016 à 13:42

cf. lien publié le 04/02/2016 à 09:09

cf. lien publié le 04/02/2016 à 08:45

cf. lien publié le 04/02/2016 à 07:59

cf. lien publié le 03/02/2016 à 18:25

cf. lien publié le 03/02/2016 à 09:55

cf. lien publié le 03/02/2016 à 09:53

cf. lien publié le 02/02/2016 à 20:26

cf. lien publié le 02/02/2016 à 16:34

Follow me on App.net

Urbanbike est hébergé par…

image

Ailleurs…

image

image