Urbanbike

Recherche | mode avancée

Une couverture iPad pour le mode portrait, jamais ?!

Je plaisante à peine…!

dans bosser chez soi | dans mon bocal | écrire | iOS
par Jean-Christophe Courte

Certes, cela m’intéresse essentiellement sur le iPad Pro et pour les raisons évoquées dans un billet précèdent même si l’on se débrouille avec la version de base en la déconnectant de sa charnière magnétique…

reduc-450

Mais à condition d’inverser le sens de l’iPad pour placer l’alimentation (en haut) sans qu’elle me gène. Comme je n’utilise pas la caméra, pas de crainte de traumatiser un correspondant qui serait en contre-plongée avec vue sur mes narines…!

Maintenant que je pense avoir trouvé le pourquoi de mes soucis de clavier et, surtout, comment les résoudre, plus de frein pour repartir à fond (enfin, faut pas pousser…) sur mes projets1.

Et SplitView, même en mode portait, est parfaitement supportable. Ce qui pose problème par contre, c’est la taille des icônes quand on cherche l’application ad hoc à placer dans cet espace (…l’idée d’une simple liste n’effleure personne chez Apple !?).

reduc-450

Du coup, que ce soit avec Safari, Tweetbot, Reeder ou simplement Messages, cette seconde zone pour les lire est fort agréable.

reduc-450

Bref, autant j’étais dubitatif les premiers jours, autant je n’ai plus de regrets hormis le poids et la position d’écriture du Air 2 quand j’utilise ce grosPad sur ma couette…!


  1. J’ai toujours toujours fonctionné de cette manière. Tant que je ne comprends pas, je m’accroche… 

le 25/05/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

À quoi carburent mes écrans | 8

iPad Pro : on prend les mêmes mais en mode portrait

dans bosser chez soi | dans mon bocal | écrire | iOS | outils
par Jean-Christophe Courte

Près de dix jours se sont écoulés et il est temps pour moi de (me) faire un premier point sur l’usage de ce iPad Pro grand format versus le iPad Air 2 …désormais sous les doigts agiles (et ravis) de ma fille.

Pour mémoire, la protection de cet iPad est en deux parties (coque et couverture magnétique) et la couverture qui protège l’écran — ou suréleve l’iPad pour l’incliner en mode paysage — est amovible.

Ça tombe bien, je ne la place que quand je me déplace1 (rime riche !) car, le reste du temps, j’emploie le mode portrait (et fort dommage de ne pas avoir une couverture en accordéon dans ce sens là…).

Une touche Tab qui me handicape

Bon, je ne me suis toujours pas fait au gigantesque clavier en mode paysage et, de facto, je saisis de plus en plus fréquemment en mode portrait.

L’énorme avantage est bien entendu de laisser affiché une vaste partie de ma saisie, ce qui me permet de mieux structurer mais, pas assez assurément, de me relire. Mais essentiellement de ne pas taper en plus que la touche tabultation que j’ai tendance à effleurer pour un oui ou un non…

Et je crois avoir compris le pourquoi de ma gène…

reduc-450

  • En superposant les deux claviers sur cette copie d’écran à la même taille, bon sang, mais c’est bien sûr…

Cela n’explique pas tout… Comparons ces deux claviers sur une photo avec Ulysses ouvert…

reduc-450

  • Celui du haut est le classic, le Pro est en dessous en bas… Et c’est bien à gauche que se situe la nouveauté avec la touche Tab que je heurte dix fois par minute…! Je ne m’y fais pas, trop imposante à mes yeux et à mes… maladoigts !!

J’ai bien réactivé le clavier externe Bluetooth mais c’est un fil de trop à ma patte de nomade… cf. iPad Pro, traitements de texte et clavier Bluetooth

Passons aux outils de texte… Pas de gros changements hormis le sens d’utilisation…

Drafts 4, mes premières notes…

reduc-450

  • tous mes premiers jets sont saisis sur cette application puis filent vers Editorial, Ulysses ou Drafts 4… Très bonne synchro entre iPhone et iPad, même barre additionnelle, mêmes actions, tout est synchronisé… Sans oublier TextExpander, CQFD.

Drafts 4 ⚑ (9,99 €)

Ulysses, mes multiples projets…

reduc-450

  • les marges laterales sont confortables. Et, bien entendu, on peut bosser plein écran et avec un clavier Bluetooth. Mais ce que vous ne voyez pas, ce sont les dossiers, les projets avec, pour chacun, un paquet de feuillets…

Ulysses ⚑ (24,99 €)

Editorial, pour peaufiner les billets…

reduc-450

  • J’insiste pas, tous les billets passent nécessairement par lui, ses workflows (que je modifie si besoin est) me font gagner un temps précieux…

Editorial ⚑ (9,99 €)

Carnets de route sur Day One 2…

reduc-450

  • le flux de ma patite existence, c’est dans Day One 2. Je doutais de sa synchro mais elle s’avère epatante…

Day One 2 ⚑ (4,99 €)

iA Writer, pour me relire…

reduc-450

  • Même s’il lui manque toujours TextExpander, je ne rechigne plus à employer iA Writer mais c’est souvent en mode relecture et corrections

iA Writer ⚑ (4,99 €)

D’autres outils…? Pas que des traitements de texte…

Autant j’apprécie Byword sur Mac, autant son usage se réduit sur iOS — Byword ⚑ (5,99 €). Dommage car c’est aussi un très bon traitement de texte. Je me restreins à ceux évoqués ci-avant.

reduc-450

  • Mais ce mode portrait est idéal également avec Reeder ⚑ (4,99 €) pour suivre mes fils RSS et m’informer à toute heure…

Voilà, rapide tour d’horizon effectué… Dois-je ajouter que les outils iOS sont iPad et iPhone…?

À suivre…


  1. Voire la nuit, dès que je décide de me réfugier dans les bras de Morphée. J’y pose mes bésicles sur l’ensemble en équilibre sur le tabouret qui me sert de table de chevet… Je sais, c’est passionnant ! 

le 24/05/2016 à 11:10 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

FoldingText disponible en version 2.2 sous OSX

Tiens, tiens : des mises à jour plus régulières…?!

dans bosser chez soi | dans mon bocal | écrire | outils
par Jean-Christophe Courte

Dans la série des traitements de texte Markdown disponibles sur Macintosh, il y a FoldingText qui vient d’être mis à jour en version 2.2 et désormais disponible via l’AppStore…

Je ne suis pas toujours tendre avec son développeur qui nous a fait languir pour les mises à jour de ce produit pendant des mois… Mais, comme je l’écrivais ici, depuis que Jesse est épaulé par l’excellent Mutahhir, j’ai commencé à nouveau à l’utiliser. De fait, il est devenu au fil des mois une sorte de version OSX de Editorial qui n’existe, lui, qu’en version iOS !

FoldingText reste intéressant pour plusieurs raisons dont :

  • l’usage du format TaskPaper, ce qui m’évite d’avoir un outil de plus pour utiliser ce format — mis au point par Jesse (je me refuse à basculer sur la version 3 de l’application dédiée, TaskPaper, je m’en suis expliqué ici) — et permettant de gérer des projets et des taches à réaliser…
  • La possibilité de masquer, si souhaité, les balises Markdown ce qui permet, d’une certaine manière, de ne pas avoir toujours besoin d’un mode preview,
  • La coloration syntaxique …à la seule condition de mettre les doigts dans le fichier user.less mais c’est assez sympathique de pouvoir personnaliser l’apparence de son outil d’écriture !
  • Une collection (pas très étoffée) de modules (Plug-Ins), parfois très spécialisés (et astucieux),
  • Le support de CriticMarkup (cf. ce billet)
  • La possibilité de réduire ou développer les niveaux d’un texte, voire de ne travailler que dans une section en masquant le reste…
  • La version 2.2 officialise la possibilité d’afficher sur le côté gauche de la page la structure du texte en cours (ou via commande-alt-T)… Ce dispositif complète (…ou remplace selon votre usage) le FocusHeading (commande-u et commande-majuscule-U)
  • Et un support assez actif à cette adresse

Structure…?

Autant illustrer…

reduc-450

  • commande-alt-T pour afficher la partie gauche…

reduc-450

  • un clic sur l’item pour s’y rendre…

reduc-450

  • un double clic sur l’item pour l’isoler…

Certes, FoldingText est bien moins complet sur le plan des formats d’export que Ulysses ou iA Writer. Mais redoutable dans nombre de situations…

Bon, question confort, j’aimerais pouvoir choisir mes balises et donc n’utiliser que des *. Ou éviter de me retrouver avec une capitale à chaque correction que je réalise dans le texte… Mais le format TaskPaper est l’un des grands atouts de cette application en sus de Markdown même si — je pinaille — les tags @ ne peuvent pas être comme dans Editorial limités à un seul caractère1 mais en nécessitent deux…!

Pour finir, je suis en attente de la version 3 de MultiMarkdown Composer sous OSX, son développeur préférant passer plus de temps à perfectionner le standard MultiMarkdown, son dernier apport étant la balise {TOC}, balise pas encore supportée par… FoldingText.

À suivre…

pour mémoire,


  1. dans l’exemple développé ici, mes @1 à @4 sont devenus @x1 à @x4 pour être exploités par FoldingText

le 11/05/2016 à 13:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Pratique : gérer sa liste de courses avec taskpaper dans Editorial

iPhone et iPad. Et avec FoldingText sur Mac

dans bosser chez soi | dans mon bocal | grospod | iOS | pratique | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Même en mode vieux, on peut avoir l’usage d’une liste de courses sur iPhone et s’en servir de manière rusée. Jusqu’à présent, j’ai tenté de maintenir une liste sous ThinkBook1 puis je m’en suis lassé…

Du coup, j’avais envie d’utiliser un simple traitement de texte, retrouver TextExpander, échanger les fichiers entre iPad, Mac et iPhone via DropBox. J’ai pensé au formet TaskPaper. Certes, j’ai acquis naguère l’application Taskpaper sous iOS (mais supprimée de mes écrans) et je me refuse2 à basculer vers la nouvelle version, la 3, sous OSX. Dileme…!

Bon sang, mais j’emploie Editorial ⚑ (9,99 €) sur iPhone et iPad ! Qui permet d’exploiter des fichiers Markdown mais également fountain ou encore taskpaper ! Et j’utilise FoldingText sur Mac… Sauvé !

Mode opératoire…

Avant de partir en courses

Simplement définir la liste des produits à acquérir, en ajouter si absents de cette liste et fixer les quantités.

reduc-450

  • J’ai constitué une liste des trucs que nous achetons régulièrement, liste triée par grandes rubriques.

En utilisant le format .taskpaper dans Editorial ⚑, je peux utiliser une série tags en @quelquechose… Celui marqué @done indique que telle tâche est achévée mais, pourquoi pas, que tel produit est dans le panier…

Au lieu de mettre @courses puis une quantité, le plus simple est de considérer que si surligné, c’est donc dans la liste des trucs à prendre… Et employer — par exemple — une valeur de @1 à @4… Ces infos sont à modifier dans les préférences de Editorial.

reduc-450

  • Bien entendu, il est possible de fonctionner autrement, mais le but de ce billet est également de faire preuve a minima de pédagogie…! Et vous laisser trouver des options (si, si, elles existent…!) plus adaptées à vos besoins…!

En cours de route

Du coup, en cochant les cases à cocher…

reduc-450

  • les produits sont rayés (avec le tag @done) et considérés comme étant dans le caddie /sac à dos/panier/brompton…!

J’ai désactivé l’option pour ajouter une date que je trouve inutile dans ce cadre précis…

Remise à zéro…

Une fois de retour… l’idée est de remettre la liste à zéro pour un prochain usage… Et en une opération…!

reduc-450

  • C’est ici ou un script (…renommé Virer les @) entre en action… Mais pas sur tous les tags vu que l’idée est de distinguer ce qui est de l’ordre du magasin dit de proximité de ce qui peut être commandé sur le net…

C’est un exemple pour vous montrer que les options sont assez vastes.

Quel script…?

Au départ, j’ai regardé de près Editorial Workflow — Uncheck All. Il est idéal pour supprimer tâches marquées par @done (avec ou sans date).

Sauf que cela ne fait pas du tout mon affaire. En effet, ce qui m’intéresse n’est pas de supprimer les lignes mais juste les nettoyer, de virer les tags des aquantités et/ou le @done. Remettre ma liste à zéro !

Du coup, je me suis appuyé sur un autre script,Editorial Workflow — Remove . Qui fait exactement ce dont j’ai besoin… à condition de le modifier pour mes usages (…et vous de même…!).

Ce que je veux, c’est virer les quantités @1 à @4 et les @done, les@urgent également. Mais non les @web vu que ce sont des commandes ponctuelles.

reduc-450

  • Du coup, les doigts sur le clavier pour personnaliser le code de ce dernier script (une série de recherche/remplacement). Et, pour éviter de le déclencher dans un autre fichier, bien spécifier au départ de ne fonctionner que dans un seul fichier (mon fichier de courses…!)…

Sur iPhone…?

Juste se souvenir de bien paramétrer les items TaskPaper dans les préférences de manière identique à la version iPad…!

reduc-450

  • Et dans les rayons, juste appucyer sur la case à cocher pour valider sa prise en compte dans la liste…

Pour finir, je pourrais exporter ce script également dans l’iPhone mais, comme je complète de temps à autre ma liste, que cela reste plus confortable de la traiter sur l’iPad, je laisse à ce dernier le soin de disposer du script pour nettoyer cette liste…

Et sur Mac…?

L’excellent FoldingText ⚑ fait parfaitement l’affaire3. J’y reviendrais prochainement…

reduc-450

C’est tout…!

À vous de regarder et d’améliorer ce binz…


  1. Très bon produit au demeurant mais non Markdown, ne supportant pas TextExpander et exclusivement en mode partage de fichiers via iCloud à condition de s’offrir le module idoine. Cf. Urbanbike | Pratique : gérer une liste de courses unique avec ThinkBook 

  2. cf. urbanbike | TaskPaper 3 après combien de (non) mises à jour ?! 

  3. cf. urbanbike | FoldingText revient en version 2.0 après 15 mois d’attente | 3 pour paramétrer les couleurs des éléments… la 2.2 est arrivée hier soir dans l’AppStore…! 

le 11/05/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Messagerie sécurisée | Sous iOS, ProtonMail intègre Touch ID

Version nettement plus confortable avec sécurité graduée selon vos besoins…

dans ailleurs | bosser chez soi | dans mon bocal | grospod | groummphh | iOS | outils | pratique
par Jean-Christophe Courte

Si vous n’avez pas envie que vos courriels se baladent en clair sur le net, ProtonMail ⚑ est assurément l’une des meilleures solutions pour travailler sur un dossier, échanger des infos professionnelles confidentielles par Mail.

Certes, en mode normal, ProtonMail fonctionne comme tout client de messagerie et votre correspondant recevant un message pourra le lire directement sur Mail par exemple…

Jusqu’ici, rien de particulier…

Un mot de passe pour attendre le contenu du Courriel

Mais ProtonMail offre un dispositif nettement plus intéressant, celui de demander un mot de passe à votre destinataire pour prendre connaissance du contenu du message que vous lui adressez et qui se trouve dans… ProtonMail.

En effet, dans ce mode avec mot de passe, le courriel expédié en clair depuis ProtonMail ne transporte en fait que le lien vers une porte d’entrée temporaire à votre coffre (…enfin, une partition de votre coffre pour votre destinataire).

Son contenu ne quitte pas ProtonMail. Certes, ce contenu pourra être copié par le destinataire mais en connaissance de cause. Cela évite pas mal de soucis dont celui d’être protégé des possibles curieux.

Pour accéder au contenu du message placé dans votre coffre, votre destinataire devra entrer un mot de passe qui sera convenu entre vous. Ce mot de passe peut être glissé quelques temps avant au téléphone ou via un SMS. Mais vous pouvez également laisser un indice pour lui rafrachir ma mémoire (attention aux indices trop simplistes comme celui de mon exemple…!)…

Enfin, très pratique, le message expédié peut avoir une durée de vie assez brève et ne plus être accessible dans les heures qui suivent l’envoi…

En amont, le service ProtonMail est protégé

De votre côté, comme pour un coffre de banque, vous devez avoir une première clé pour pénétrer sur le serveur de ProtonMail, dans la salle des coffres pour schématiser…

Puis une seconde clé pour ouvrir votre coffre, clé codée que vous pouvez remplacer à votre guise…

Cette double authentification avec deux mots de passe était l’une des difficultés d’usage de la messagerie sous iOS. Non pas que cela ne fonctionnait pas, bien au contraire, mais que cela restait un poil compliqué à l’usage.

Avec la nouvelle version (1.2.3), tout peut être réduit à une pression de Touch ID ou/et à une combinaison entrée au clavier.

pour les plus paranos, la solution avec saisie au clavier de cette combinaison est assurément la plus sûre même si elle reste la plus longue.

Illustration sur l’iPhone

Cela fonctionne depuis un navigateur web, sous Androïd mais aussi iPad. Ici, via l’application iOS sous iPhone avec des explications brossées à grands traits…

reduc-450

  • À gauche | les deux options sont disponibles, code numérique ou Touch ID…
  • À droite | Dans les préférences, nombre de possibilité (comme les avoir tous les deux et, surtout, un temps contrôlé de fermeture de l’application comme pour 1password ⚑

reduc-450

  • À gauche | Quand vous saisissez un message, vous pouvez donc lui adjoindre une clé, un mot de passe, avec ou sans indication (hint)…
  • À droite | Indication de la demande de mode de passe mais aussi de la durée de vie du message (sera traité par la suite dans ce billet) et, bien entendu, pièce(s) jointe(s).

Comment cela se passe pour le destinataire ?

En gros, si un mot de passe est utilisé…?!

reduc-450

  • À gauche | Le titre de votre message est lisible sous Mail et suivi d’une demande saisie de mot de passe avec un indice si besoin…
  • À droite | En tapotant sur le bouton dans le corps du courriel, vous quittez automatiquement Mail pour vous rendre sur le navigateur web via une liaison HTTPS…

reduc-450

  • À gauche | Il vous reste à rentrer le mot de passe puis à valider…
  • À droite | …Et vous accédez au contenu, toujours via la liaison HTTPS…

En résumé le contenu de ce courriel n’est jamais déplacé sur Mail… Pas mal non…?

Notez que le message sera inaccessible par défaut pendant un certains nombre de jours… Mais vous pouvez réduire cette durée. Exemple…

reduc-450

  • Dans la fenêtre de saisie de votre message dans ProtonMail, vous pouvez lui allouer un mot de passe (come expliqué au départ), ajouter des pièces jointes et préciser une durée de vie…

Pourquoi utiliser ProtonMail !?

Je pourrais répondre simplement que, même si nous n’avons rien à cacher, je ne vois pas pourquoi nous devrions être aisément surveillés, espionnés. Question de principe…

Ensuite, dans le cadre d’un procédure judiciaire ou notariale, des échanges professionnels, il n’est pas inutile de renforcer le secret de ces communications. C’est dit.

Si ProtonMail est gratuit, cela ne vous empêchera pas de regarder les diverses options qui sont visibles sur leur site, protonmail.com et en partie en français… Et de faire un don.

Bref, comme le VPN — cf. urbanbike | Hide My Ass! — ou encore l’application Signal ⚑, ProtonMail permet de se mettre à l’abri des gens… un peu trop curieux…!

À suivre…

le 04/05/2016 à 13:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Windyty | La météo à dix jours sur votre navigateur

Prévisions globales ou à l’échelle de votre quartier

dans ailleurs | bosser chez soi | dans mon bocal | outils | pratique | voir
par Jean-Christophe Courte

Bien sûr, observer le ciel au lieu de regarder son écran est amplement suffisant même si tous les nuages ne sont pas porteurs de pluie. Néanmoins, rien de nous interdit d’être un peu plus curieux…

reduc-450

Si RainToDay ⚑ — ci-dessus — couplé avec WeatherPro ⚑ fait partie des mes indispensables sur tous les écrans iOS, le web propose de fabuleuses ressources qu’il faut prendre le temps de redécouvrir… Dans mon cas, ce dispositif est dans Safari depuis des années mais j’y reviens seulement1 dans urbanbike maintenant…

Météo globale…?

reduc-450

Ainsi Windyty.com qui reste à explorer en prenant le temps de scruter toutes ses options…! Dont le rendu des bourrasques et rafales ou coups de vent…

reduc-450

reduc-450

Ou météo locale…

reduc-450

Avec les informations des Webcams… si elles existent dans les parages…

reduc-450

Ne pas oublier de passer un moment dans les options et préférences mais pas d’application sur iOS semble-il…

reduc-450

Bonne découverte…

Comment ça je vous ai pourri une partie de la journée…? Elle ne l’était pas déjà…?!


  1. Qui a dit long à le détente…? Oui, il y a de cela…! 

le 11/04/2016 à 10:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

En pratique | Réorganiser Mail sur iPhone pour plus de confort…

Une option… parmi des tas d'autres…!

dans bosser chez soi | dans mon bocal | grospod | iOS | pratique
par Jean-Christophe Courte

Ce qui suit est un rappel destiné à ceux qui ont de multiples adresses courriel et s’embrouillent dans la consultation de ce qui leur est adressé quotidiennement.

De fait, certaines options subtiles de Mail ne sont pas affichées par défaut dans les onglets. Or comme trop souvent, l’utilisateur n’a pas eu le curiosité, l’opportunité de regarder ce qui est disponible dans ses outils, il passe à côté de ce qui pourrait simplifier grandement sa vie au quotidien…!

Je suis exactement dans la cible avec une tétrachiée (sic…!) de comptes tant sur GMail que me.com, urbanbike, photager, etc. Bref, il m’arrivait encore ces derniers temps de pester contre les rares spams (…liés aux comptes qui ne passent pas par SpamExpert1) qu’il me fallait aller débusquer dans chaque compte… C’est désormais du passé…!

Alors, je vous livre ma solution qui n’engage que ma pomme…!

reduc-450

  • (De gauche à droite) l’accès à ces options est simple, il suffit de tapoter sur Modifier.
  • Puis d’aller chercher en bas de colonne (!) les options comme Aujourd’hui (tiens, pas bête, les mails du jour…!) ou Toute la corbeille (pour virer en une seule fois les mails sans intérêts dispersés dans tous les comptes). Pensez à remonter ces options (1) pour qu’elles soient immédiatement visibles (2) à l’ouverture de votre application de Messagerie…
  • Du coup, quel que soit le nombre d’adresses courriel employées, tous les mails entrants sont regroupés dans un unique espace.

Effet KissKool, virer les indésirables les supprime aussi sec des serveurs et, de facto, vous ne les retrouvez plus sur votre Mac ou votre iPad : autant de temps gagné.

D’ailleurs vous remarquerez que dans l’onglet Toute la corbeille, plus besoin de sélectionner chaque mail à virer… Un appui sur Modifier puis sur Tout suppr. est disponible…

Tchaaaaaacccc…!

Par contre, si vous vous plantez, pas d’annulation…! On se console de suite : un Mail de perdu, dix spams d’affichés !

Dois-je ajouter que procéder de même sur iPad (réorganiser les onglets) est loin d’être une mauvaise idée !? À vous de penser le pour et le contre, ne placer que les options souhaitées…


  1. relire ce billet de fin 2013…! 

le 04/04/2016 à 11:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?