Drafts, Things et conservation des notes

Quelques points à retenir…
dans | bosser chez soi | iOS | pratique |

Dans le billet précédent, urbanbike | Drafts, TextExpander et lasagnes de notes, il y a un point qui n’a pas été abordé, c’est celui de la survie de la note affichée sur Drafts après déclenchement de l’action.

Si Drafts rafraichi l’écran au bout de 30 secondes en affichant une page vierge, le document qui là précédemment n’a pas pour autant disparu, il est juste stocké dans iCloud.

Mais il y a de nombreuses fois où ces notes ne méritent pas un tel traitement, comprendre, d’être conservées…!

reduc-450

En reprenant la fenêtre affichée par Drafts pour créer une action, faites glisser son contenu vers le haut. Et là, miracle, la fenêtre affiche des options qui vont vous permet de statuer sur ce qui se passe après action…!

reduc-450

Pensez néanmoins à conserver l’option par défaut quand vous effectuez vos premiers tests et à ne changer celle-ci qu’une fois votre action correctement calibrée. Ou opter pour Do Nothing

Things et Drafts

Le site de Greg se remplit quotidiennement de nouvelles actions comme celui des workflows de Editorial. Pas inintéressant d’y trouver des bouts de scripts astucieux, notamment pour optimiser l’usage de Things (17,99 €) dans son flux de choses à faire.

En chargeant ce matin des actions relatives à Things, le développeur a juste omis de signaler le point qui précède - effacement de la note dans Drafts - dans ses actions(…qui fonctionnent divinement.

En toute logique, sa décision est la bonne, vu que Drafts est bien un dispatcher d’informations.

Vous trouverez donc via Visit Action Directory (en haut à droite dans l’écran de Drafts) quatre actions vers Things dont celle-ci.

À vous de faire vos choix après les avoir testées.

reduc-450

Une option pour éviter de se retrouver avec une page vierge à l’issue de l’action est de cocher Confirm Before Running, ce qui va afficher un petit message d’alerte pas si inutile…!

reduc-450

Du coup, alerte de Drafts avant d’expédier…

reduc-450

Dans Things… CQFD.

Drafts, TextExpander et lasagnes de notes

Empiler des notes dans un seul fichier texte partagé dans DropBox ou autre…
dans | bosser chez soi | iOS | pratique |

Suite à un tweet, je reprends des trucs évoqués naguère pour écrire ce petit billet.

Dans un récent test de Drafts 4 que j’ai rédigé dans MacPlus (hier ! Et responsive ce matin…), dans la partie actions vers d’autres applications, jetez un oeil sur la dernière copie d’écran (juste avant Quid de la compatibilité avec Drafts).

Pour répondre à l’amicale sollicitation de @Joneskind, je suis reparti à zéro (…mon état habituel diront les mauvaises langues…!).

Un écran tout neuf de Drafts 4

Toutes les copies d’écran sont en 800 pixels de large, ouvrez-les dans une fenêtre séparée, si besoin, pour les afficher en grand…

reduc-450

Attention : si vous n’avez pas de compte Dropbox. Je n’ai pas pas testé mais j’imagine que ça fonctionne sous Google Drive, Evernote, etc. Bref, dans les systèmes de stockage dans le nuage reconnus par Drafts…!

L’idée est ici de créer une action avec les caractéristiques qui suivent…

  • Comme cette application permet de prendre des notes, c’est très chouette mais autant toutes les rassembler dans un seul fichier texte
  • Mieux, que ce fichier ne soit pas dans Drafts mais accessible depuis n’importe quel traitement de texte sur Mac ou iOS
  • Et que ces notes s’empilent de manière à ce que la dernière note soit au-dessus de celles qui précèdent…!
  • Enfin, que chaque note soit précédée de la date et de l’heure
  • Et d’une petite étoile pour bien la signaler…! (mode Maniaque ON)

Voilà le programme…!

reduc-450

D’abord créer une action

reduc-450

…qui ouvre une fenêtre…! De haut en bas :

  • Une icône par défaut (déjà remplacée ici) et un espace pour nommer l’action (ici vide)
  • Le choix de la couleur (placé sur rouge sur cette icône de DropBox…)
  • Le nombre d’étapes de cette action (0 pour le moment)
  • Dans quel groupe se trouvera cette action (par défaut, dans le groupe général)
  • La possibilité de laisser une description de l’action…

reduc-450

Le choix de l’icône se fait par un appui prolongé sur cette affichée… Pas très sexy comme propositions mais mieux que rien…

reduc-450

Un appui sur les étapes (steps in english) affiche un panneau vide… À vous de définir ce que vous voulez mettre dedans en appuyant sur le signe +…

reduc-450

Dans le cas présent, je veux accéder à DropBox…! Validons…

Je glisse sur le fait que cette icône de DropBox s’ajoute dans la liste en arrière plan et qu’il faille appuyer dessus pour…

reduc-450

…accéder à ce nouveau panneau. Voici ce qu’il propose par défaut… Prenons le contrôle des informations…

reduc-450

Pour répondre à mon programme (sic…!)…

  • j’indique un nom de fichier (de ouffffLasagnes, quel originalité, je me surprends…!)
  • l’extension (.md fonctionne mais bon ce n’est que du .txt alors autant mettre txt)
  • le chemin dans mon système de stockage (un dossier nommé Brouillons et non Godefroy1
  • Et, essentiel, je précise Prepend… Bref, je spécifie à Drafts que toute nouvelle note doit être ajoutée au-dessus de la précédente…

Note en passant : si le fichier existe déjà, Drafts va l’utiliser. Sinon, il le crée…

reduc-450

Et, en dessous, j’ajoute ceci dont <<,pop>> qui un équivalent TextExpander de mon cru pour ajouter ce qui suit (avec la date de et heure de création -- ★ 20141016 — 13:19 —

Heinnnnn…?

Je vais y revenir par la suite !

Par contre [[draft]] fait partie d’une collection de tags que vous pouvez afficher en regardant en bas de cette même fenêtre…

reduc-450

Validons notre fenêtre d’actions et avant de refermer et valider, juste indiquer (ou pas) dans quel groupe mon action va se placer…

reduc-450

Dans mon groupe export mais vous remarquez que l’on peut également mettre une icône au lieu d’un texte…

reduc-450

Avant de validez, pas idiot d’attribuer un nom à cette splendide action, tiens lasagnes, ça claque bien…

reduc-450

Et, Mesdames et Messieurs, remarquez que cette nouvelle action est bien dans le groupe Export…! Mais aussi dans ALL.

Petite note (avec montage de deux états non visibles dans la copie d’écran précédente)

reduc-450

  • Pour réorganiser, un appui long et on déplace l’action au doigt verticalement pour la placer plus haut si besoin…
  • pour supprimer, un déplacement vers la gauche… Puis Delete
  • pour rééditer, un déplacement vers la droite puis appui sur le crayon

Hop, quelques essais…!

reduc-450

Saisir son texte et envoyer…

Sachez que Drafts peut créer tout seul une nouvelle note après 30 secondes ou une minute… Regardez dans les préférences à Create new draft when returning after… Ou après avoir reçu un Message

reduc-450

Drafts vous signale que l’opération est effectuée via un rappel clair…!

reduc-450

Du coup, j’ouvre Editorial pour aller rechercher sur DropBox le fichier créé… et rempli.

si le fichier est encore vide, c’est que vous êtes trop impatient… on respire un peu avant de se précipiter…!

reduc-450

C’est chouette et l’empilage se fait dans le bon sens… de bas en haut…!

Oui mais si tu expliquais l’interaction de *TextExpander dans le flux…?*

Bon sang, mais c’est bien sûr…!

Ouvrons TextExpander dans l’iPad…

reduc-450

Mon <<,pop>> est constitué de deux éléments… celui qui précède qui emploie en son sein un autre équivalent TextExpander (poupées russes)…

-- %snippet:sstar% %Y%m%d — %H:%M —

reduc-450

Pourquoi…? Simplement parce que j’emploie cette petite étoile noire dans d’autres équivalents…

Revenons aux préférences de Drafts

Vous ne les trouvez pas…? En bas à droite, une fois que le clavier n’est plus affiché…! L’icône de l’engrenage.

reduc-450

Voici la zone qui nous intéresse…!

reduc-450

Et particulièrement celle-ci.

J’emploie l’option Fenced (comprendre, entre << et >>) pour éviter qu’un équivalent TextExpander — qui aurait le même nom que l’un des tags de Drafts — vienne semer… le trouble.

Sage précaution…

Voilà, à vous les scripts pratiques sur Drafts 4 (4,49 €) sous iOS…!

Merci Greg…!


  1. Godefroy de Bouillon (je sais, c’est nul…). 

À bicyclette sur un Kiffy

Un trois roues urbain astucieux…!!
dans | bosser chez soi | brompton | dans mon bocal | pratique |

Lu ce matin dans l’excellent designBboom le lancement du KIFFY: BIO-TIFUL URBAN MOBILITY.

Le site est en français et je vous engage à aller directement lire les spécifications et, surtout, visualiser la vidéo d’annonce de ce produit pensé par Norbert Paytour avec l’assistance de sa fille, Tiphaine.

Norbert est un inventeur fou de vélo. Et cette idée, cela fait un bout de temps qu’il la travaille, la rumine…!

@kiffy

Bref, ce triporteur qui ne chute pas dans les virages a une largeur de 57 centimètres, passe par les portes sans souci et tiendra peu de place tant dehors que chez vous une fois plié…!

Pour le moment, pas encore en production mais on me dit dans mon oreillette que cela va se fabriquer en France.

Et au niveau du prix…?

Hehe, je ne vais pas m’avancer mais ce qui m’a été dit est très raisonnable, le prix d’un Brompton.

Alors, pour vous ce sera plaque de transport, sac de courses ou transport de mouflet…?

Bref, inutile de dire que je trouve ce produit superbe et très envie de le tester en conditions urbaines, dans ma ville en allant au marché ou en trimballant mes boîtiers vers le @potagerduroi…!!

Bonne jounrée…

NB : Norbert va ouvrir un compte Twitter…

Travailler chez vous, mais vous n’y pensez pas…!

(Rire gras…!)
dans | bosser chez soi | dans mon bocal | groummphh |

Eh oui, nous sommes bien en septembre 2014, internet est déployé sur tout le territoire, les réseaux comme les outils informatiques sont performants (…on en parle dès ce soir avec la keynote de la pomme1), les jeunes générations formées, Skype ou FaceTime opérationnels.

Par ailleurs, les problèmes de transport (auto-routiers mais également ferrés), de pollution2 et de logement connus de tous3.

Bref, si on peut éviter de faire faire près de trois heures de trajet chaque jour pour aller travailler, c’est une bonne idée non ?!

Il est donc aisé de mettre en place des solutions pour bosser chez soi en partie4 et donc d’obtenir des salariés retenus une meilleure efficacité, productivité5…?!

Alors pas de problème…?

Erreur, certains employeurs6 résistent encore !!!!

Ce n’est pas une question de génération comme on pourrait le penser, certains vieux (j’en suis un…!) sont plus que partants et ont pigé le bénéfice de telles solutions tant pour leur boite que pour leurs salariés.

Mais, enfer et damnation, certains jeunes patrons de société à haut potentiel technologique (re sic !) renâclent, mal à l’aise dans l’exercice de leurs nouveaux rôles. Et nous rejouent l’entreprise de grand papa en souhaitant avoir leur petit personnel sous la main tout le temps.

Mettez cela sur un manque de confiance (…en eux, dans leurs équipiers, va savoir…!), une organisation interne moyenne, etc7.

Certes, il y aura toujours (…explication pratique et passe partout) des tire-au-flan, etc. Et inversement, des personnes qui ne souhaitent pas bosser chez elles8 pour de très bonnes raisons, raisons auxquelles je souscris car nous ne sommes pas tous taillés pour bosser chez nous.

Par contre, refuser abruptement toute évolution de la manière de travailler est, à mes yeux, un énorme gâchis pour l’entreprise elle-même. Et la planète.

À croire que ceux qui bloquent9 ne sont pas loin d’atteindre leur niveau d’incompétence10

Bref, il y a dix ans, avec Lukino, nous avions démarré un livre sur le thème travailler chez soi, livre qui fut publié l’année suivante11 et j’ai la nette impression que rien n’a bougé…!!

Aussi, bravo à tous ceux qui ne veulent surtout pas que ça change…!


  1. Une entreprise décrite à la radio comme touchée de plein fouet par le scandale des images (sic !) des stars volées. Rappel du proverbe, le sage montre la lune, l’imbécile le doigt, parfaitement illustrée. 

  2. Il suffit de se connecter sur Airparif - Association de surveillance de la qualité de l’air en Île-de-France chaque jour pour s’en convaincre. Et, du coup, urbanbike | Pollution : travaillez chez vous 

  3. …de tous ceux qui ouvrent les yeux, les autres préférant, comme à Issy-les-Moulineaux, fermer les stations de collecte des données et donc casser le thermomètre

  4. Ne demandons pas l’impossible pour commencer, juste un tiers de temps ou un mi-temps…! 

  5. …des mots qu’aiment entendre les patrons habituellement, non…?! 

  6. …une très grosse majorité en vérité (soupir…!) et mes échanges via Twitter ou Messages douchent mon optimisme. 

  7. Et je ne parle pas du besoin de trouver (si, si…!) du punching-ball pour se défouler…! Ce sera le sujet d’une autre humeur. 

  8. Cela va du simple manque de place à l’envie de sortir de chez soi (échapper à son milieu, voir d’autres têtes) en passant par le très légitime ne pas se sentir capable de bosser individuellement… Des arguments parfaitement recevables. 

  9. Là me viennent soudainement quelques exemples que j’ai côtoyé dans mes vies antérieures, une belle collection dont le seul but était de faire perdurer leur situation, maintenir un rideau de fumée…! 

  10. Relire le Principe de Peter toujours d’actualité. 

  11. Cf. urbanbike, notes sans commentaires | Travailler chez soi 

Bosser debout chez soi ? | 3

Mais quid de la monture ?
dans | bosser chez soi | dans mon bocal | groummphh | pratique |

Vendredi matin, sur la route, je me suis souvenu que j’avais oublié l’essentiel dans cette histoire. Et un courriel dans la soirée de Marc, fidèle lecteur, m’a convaincu que, bon sang, mais c’est bien sûr…!

Si la surface de travail et sa hauteur par rapport au sol sont importants, que dire de notre monture, du siège, du fauteuil sur lequel nous passons un temps certain…!

Naguère (en 2005), j’avais raconté comment j’en étais arrivé à m’endetter pour m’assoir quotidiennement sur un Aeron. Je vous renvoie directement à ce billet sur urbanbike | Un siège aérien.

Ce fauteuil de bureau que j’utilise toujours m’a sauvé dans quelques circonstances pénibles dont en 2007, lire sur urbanbike | Travailler en Mode sciatique. Lire également sur urbanbike | Chaises de bureau, Herman Miller en tête à propos d’un article qui m’avait conforté dans mon choix.

C’est comme la selle d’un vélo, quitte à passer du temps sur deux roues, autant que la selle soit aérée, souple et confortable. Pourquoi une Brooks ? Relire mes arguments dans urbanbike | Tous en selle…!, arguments qu’il est facile de transposer à un siège de bureau d’autant que l’on fait nettement plus de kilomètres (sic !) sur ce dernier.

Pour en savoir plus sur :

Bref, levez-vous et regardez avec attention le siège sur lequel vous êtes assis. Pour vous convaincre, je n’hésite pas à convoquer Montaigne et cette splendide vérité… Sur le plus haut trône du monde, on n’est jamais assis que sur son cul, ce qui me permet de vous inciter à regarder d’un autre œil ce trône…!

Bosser debout chez soi ? | 2

L'expérience de l'ami Olivier
dans | bosser chez soi | dans mon bocal | pratique |

J’ai recu un courriel d’Olivier qui bosse à deux pas de Beaubourg (je vous laisse deviner…!)… Je vire juste les infos personnelles et vous livre le contenu quasi tel (l’avantage d’un texte bien construit) et les images de son cru… Je lui laisse la parole.

Il y a deux ou trois ans, j’avais mal au dos et me trouvais « affalé » sur ma chaise. J’ai fait un essai de 6 mois sur un caisson que je trouvais à la bonne hauteur pour moi (1,13 m). Les débuts ont été fatiguants, mais au bout de trois mois, c’était beaucoup mieux : beaucoup plus mobile, je me suis trouvé plus… « dynamique ».

Je m’en sers toujours comme « station d’installation et de dépannage »

@urbanbike

Étant convaincu, j’ai fait la demande au service concerné d’un bureau en hauteur. Quelque mois plus tard, j’ai eu la surprise de recevoir ce bureau, réglable en hauteur électriquement…!

@urbanbike

@urbanbike

J’ai trouvé ça « gadget » au début mais, après plusieurs semaines d’usage, je me suis surpris à changer de hauteur plusieurs fois par jour…

De plus, cela a modifié en partie mes relations sociales, je m’explique : dans mon job, les gens viennent me voir quand il y des éléments qui clochent ou s’ils ne savent pas réaliser un truc précis. Or avec ce dispositif, mes explications sont plus faciles à transmettre (…ou à recevoir) car tout le monde est à la même hauteur… Effet de bord positif à souligner.

Merci Olivier pour cet excellent retour d’expérience…! Et à bientôt dans ton sous-marin…

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Trouvé sur le net, notés sur…

image

cf. lien publié le 23/10/2014 à 07:42

cf. lien publié le 19/10/2014 à 23:46

cf. lien publié le 19/10/2014 à 21:13

cf. lien publié le 19/10/2014 à 21:10

cf. lien publié le 19/10/2014 à 21:08

cf. lien publié le 19/10/2014 à 21:07

cf. lien publié le 18/10/2014 à 23:17

cf. lien publié le 18/10/2014 à 23:16

cf. lien publié le 18/10/2014 à 23:13

cf. lien publié le 18/10/2014 à 23:11

Ailleurs… | blogroll désordonnée…
Follow me on App.net
image

Contributions… | d’urbanbike sur…

image