Lettres et symboles compliquées, code oublié ? Testez Simbol sur iPhone

C'est gratuit, bien foutu avec le code HTML adéquat
dans | écrire | iOS | pratique |

J’avais évoqué, il y a peu, une application assez chouette qui permet d’ajouter un clavier avec nombre de caractères rares, Uni keyboard ⚑ (Gratuit) sur iPhone et iPad, relire urbanbike | Quelle touche déjà pour tel ou tel caractère sous iOS ?.

Mais j’ai fini par masquer ce clavier dédié, tombant dessus trop régulièrement en passant du français à l’anglais. J’ai d’ailleurs désactivé nombre de claviers tiers dont TextExpander ⚑, vu que j’utilise essentiellement des applications de traitement de texte qui supportent l’application TextExpander nativement. L’application reste bien entendu présente1, c’est juste son clavier qui est désactivé, pas de blagues…!

Mais j’ai parfois besoin sur l’iPhone de retrouver un caractère spécial et là, groumphhhh…!

C’est ici que je dégaine Simbol ⚑ (Gratuit) qui, certes, ne tourne que sous iPhone mais est adapté au iPhone 6s+.

En images…

reduc-450

  • À gauche | Une longue liste de caractères qu’il suffit de faire défiler…
  • À droite | un appui en regard de caractère souhaité affiche ses codes et la possibilité de copier soit le symbole même pour le copier dans un traitement de texte, soit son code HTML

reduc-450

Et, dans cette liste, les espaces comme les tirets…

reduc-450

  • À gauche | Pour rechercher un symbole, hop, recherche… en anglais.
  • À droite | vous pouvez ajouter autant de symboles dans la barre du haut, les copier. Ou les effacer…

Voilà…


  1. relire Pratique | TextExpander, iOS, OSX et les dates pour comprendre pourquoi il m’est indispensable…!! 

EyeEm sous iOS | de la prise de vue à la vente de vos clichés…

Un système complet dans votre iPhone mais aussi dans votre Mac
dans | ailleurs | grospod | iOS | photo |

Après VSCO1, j’ai rechargé EyeEm ⚑ sur l’iPhone et me suis souvenu que je n’avais pas été plus loin que la fenêtre d’inscription naguère.

Comme pour VSCO, j’ai ouvert un compte vers ce site qui annonce, sans rire, A community & marketplace for real photography. Ayant très mauvais esprit, j’ai la détestable habitude de tout tourner en dérision.

Mais je dois reconnaître que, comme le site, l’application est bientôt bien foutue, assez réactive (moins que l’usine à courbes2 que j’ai maintes fois évoquée…) et, concept totalement assumé, orienté vente de vos images.

De plus, un passage sur le site web de EyeEm montre que ce ne sont pas que les images issues d’un iPhone que vous pouvez proposer.

Néanmoins, pour accéder à cette étape, EyeEm demande plus de détails sur l’auteur que vous êtes. De lire puis de valider des clauses vous liant au site (ce qui est le minimum).

Les prix de vente sont clairs, $20 pour une licence standard — commerciale ou éditoriale — et $250 pour un usage nettement plus large. Pour chacune desoptions, un PDF en anglais est à télécharger…

Oui mais…?

Pas de mais, les règles sont claires :

  • All revenues are split 50/50 between you and us.
  • A photo can sell to multiple clients again and again. And you’ll earn money each and every time.
  • EyeEm Market is non-exclusive - you can still use and sell your photos elsewhere.

Bref, en résumé, c’est du 50/50, vous pouvez vendre la même image plusieurs fois et EyeEm n’est pas votre distributeur exclusif…

Des galeries, des auteurs…

Avant de faire vos propres images, EyeEm vous propose de vous balader dans les galeries des auteurs… Ici, pas de filtres à vendre, mais une place de marché avec toutes sortes d’images…

reduc-450

  • À gauche | Toutes sortes de thématiques à découvrir… Pour mémoire, la photo de la jeune femme était masqué par un rectangle gris et un avertissement3
  • À droite | Des auteurs que vous pouvez ajouter à votre guise pour les suivre…

reduc-450

  • À gauche | Des demandes spécifiques avec un challenge…
  • À droite | Et, bien évidemment, de vous inciter à produire de l’image à votre tour…

Et l’application photo…?

Comme dit plus haut, vous n’êtes nullement tenu à des images brutes de décoffrage de votre iPhone. Pour autant, l’application sous iOS va vous permettre de prendre des images, d’en récupérer d’autres dans votre album faites avec des produits tiers.

Et, dans tous les cas de figure, de post-traiter ces images avant de les expédier (ou pas) vers votre espace dans EyeEm.

Mais revenons à l’iPhone avec quelques copies d’écran décrivant à grands traits le fonctionnement…

reduc-450

  • À gauche | le dispositif de prise de vue est des plus élémentaires… En haut, optez pour l’usage du flash, une grille ou un selfie… En bas, le bouton déclencheur mais aussi une gestion de luminosité…
  • À droite | …et ses trois options.

Basique et efficace… Mais non obligatoire…!

reduc-450

  • À gauche | Une fois la photo prise (…ou importée de votre album), trois séries d’outils… Recadrage, filtrage et Correction…
  • À droite | Cinq outils pour le recadrage dont celui-ci avec une grille très fine pour un positionnement précis…

reduc-450

  • dans la partie filtrage, une série bien définie par thématiques avec la possibilité de nuancer l’application de chaque filtre de base…

reduc-450

  • le fait de placer les outils de correction à la fin n’est pas innocent… les deux premières étapes devraient suffire en règle général…
  • À droite | reste à partager… ou non…!

Diantre mais comment sauvegarder mes images dans mon album sans les publier…? Facile, dans la seconde partie, celle du filtrage, toute validation enregistre votre image post-traitée avec un filtre de EyeEm dans l’album (et même dans un dossier spécifique)…

Mais l’idée est — en toute logique — de nourrir la base de visuels disponibles de EyeEm, CQFD.

Voilà, pas mal du tout même si je reste un incorrigible sceptique. Sauf que EyeEm est une société basée à Berlin et que certains reportages m’ont fortement intéressé.

À suivre…!


  1. Cf. urbanbike | VSCO, un univers photos + post-traitement + publication sous iOS 

  2. Cf. urbanbike | Post-traitement : MaxCurve 1.2.1 affiche les valeurs 

  3. Ce qui me surprend toujours, un tour au Musée du Louvre en montre nettement plus même si, soupir…, on masque désormais des statues pour des visites protocolaires et signer des contrats… 

Des nouvelles d’Ulysses…? | 1

Sous iOS, la beta affiche une barre revisitée…
dans | écrire | iOS |

Les développeurs de Ulysses n’hésitent pas à se remettre en question et peaufinent la prochaine version…

reduc-450

  • Sous iPhone, hyper astucieux d’avoir intégré le tout autour des cases prédictives…

reduc-450

  • Sous iPad, tout aussi remarquable — surtout en mode SplitView comme ici…

Bref, c’est du temps, de la réflexion, des échanges.

Pour ma part, j’importe désormais mes fichiers Markdown depuis box.net avec transformation en Markdown XL.

Patience, ça avance…!

  • Ulysses ⚑ (19,99 €) sur iPad et bientôt sur iPhone (pour le moment, non disponible vu que ce qui précède est un rappel des options à venir, CQFD)
  • Ulysses ⚑ (44,99 €) sur Mac

Nest, le thermostat connecté… | 5

Ah bon, une feuille par jour…?
dans | bosser chez soi | dans mon bocal |

Reçu ce matin par Courriel un relevé de Nest sur notre consommation de gaz.

reduc-450

Mon plombier est repassé la semaine dernière pour autopsier un radiateur qui s’est mis peu-à-peu en vrille. On attend la fin de la période de chauffe pour purger le circuit et intervenir sur ce dernier.

Par contre, sous un autre radiateur, il a libéré un coude dans le circuit qui avait stocké du dépôt et n’alimentait plus un panneau dans le séjour.

reduc-450

Du coup, les températures en interne sont plus équilibrées depuis samedi (…la dernière ligne de la copie d’écran de droite montre également la journée de vendredi où il est intervenu) et je ne serais pas surpris de meilleures performances pour février malgré les températures plus fraîches.

Bref, mon erreur est de ne pas avoir voulu le déranger (…alors qu’il m’avait prévenu que ce serait peut-être nécessaire après leur intervention1, le temps que les résidus de boue dans le circuit se déplacent…!). Depuis vendredi, c’est indéniable.

Rappel, on vit très bien avec des températures plus fraîches (on dort nettement mieux !), il faut simplement prendre en compte une courte période, le temps que le corps s’adapte2. Là, 15,6° dans mon atelier/piaule… bonheur…!

Sous iOS, Drafts 4 joue un rôle pivot pour mes textes…

Un “en pratique” personnel pour le coup…!
dans | dans mon bocal | écrire | iOS | outils | vieillir |

Plus que jamais, j’ai fait de Drafts 4 ⚑ mon outil de prise de notes sous iOS. Mon seul regret, façon de parler car le developpeur m’a déjà répondu négativement, est de ne pas disposer d’une version OSX.

J’ai du l’écrire dans urbanbike une dizaine de fois (!!) mais c’est l’application que j’ouvre en premier lieu, jour et nuit, pour noter une idée, rédiger un tweet.

reduc-450

  • Ambiance nocturne pour écrire sans se flinguer les yeux…

reduc-450

  • Produit d’autant plus génial avec cette barre additionnelle personnalisable…

Quand je suis sur safari, c’est également Drafts 4 qui me permet de capturer des urls, des infos et de les retrouver dans un unique fichier. Et même pour écrire un billet qui filera dans Day One 2 ⚑1, c’est dire son rôle pivot dans mon système d’écriture.

reduc-450

  • Share…

reduc-450

  • Choix du traitement de texte distant…

reduc-450

  • Ici, Day One 2 et donc accès à ce panneau qui me permet de ne pas oublier l’essentiel…

reduc-450

  • Et hop, c’est dans la boite et le bon journal…!

J’apprécie le soin que le developpeur met à ajouter des petites fonctionnalités pratiques, autant de petites pièces que chaque utilisateur ajoutera ou non à la personnalisation de son outil. C’est cela également que j’apprécie, le fait de pouvoir façonner, à partir d’une base solide, un outil personnalisé et orienté vers mes besoins. Et non de me retrouver avec un produit, certes splendide, mais à l’usage immuable.

C’est bien cette personnalisation qui, comme dans pour Editorial ⚑, rend les choses plus agréables. Alors, certes, il me manque quelques scripts en plus mais c’est oublier que je peux également passer d’un outil à un autre sur l’iPad, voir partager l’écran2 pour tirer le meilleur des applications.

Actuellement, une nouvelle version est en fin de test et ce sont plein de petites pépites utiles qui arrivent. Mais bon, je n’en dis pas plus, laissant au developpeur le soin de les dévoiler au moment opportun. J’y reviendrais à sa sortie (si, si !).

Note de fin : je pensais avoir trouvé un bon compromis avec le clavier SwiftKey ⚑ et, à l’usage, non. Retour au clavier Apple.


  1. avec ce super script Share (selection) en lieu et place de celui-là qui est parfait si l’on ne dispose que d’un seul journal. Le premier permet d’accéder à la fenêtre des informations avant de transférer vers Day One 2 et donc d’attribuer tags et autres au fichier que vous transmettez. Sans oublier que c’est soit la totalité de votre texte saisi dans Drafts 4, soit qu’une sélection de ce dernier. 

  2. Certes, Editorial ne le permet pas encore…! Et c’est bien dommage mais bon, patience ! 

VSCO, un univers photos + post-traitement + publication sous iOS

À condition de n'être pas pressé, fort élégant…
dans | ailleurs | grospod | iOS | photo |

Je ne connaissais pas VSCO1 et c’est en lisant ce billet de The VergeVSCO is now publishing original content on its platform que je l’ai chargé sur l’iPad puis sur l’iPhone…

Habitué à employer des applications autonomes tant pour capturer des images qu’effectuer un peu de post-traitement après coup, il est clair que VSCO est à l’opposé de mes usages avec un dispositif complet qui va de la prise de vue, le post-traitement avec une palanquée de filtres (quelques éléments gratuits, les autres payants) jusqu’à la publication de vos images avec commentaires, tags (…désolé d’avoir été facétieux pour ma première incursion) et même tenue d’un journal…

Le tout dans un univers graphique élégant, très retenu, sobre…

Bon, tout ceci est séduisant et après avoir testé pendant une bonne heure sans m’inscrire, histoire de comprendre toutes les options offertes par VSCO ⚑ sur le filtrage des images (…un très beau morceau avec une interface à tiroirs2 qui n’a pas épuisé ma patience mais explique pourquoi les filtres prêts à l’emploi se vendent comme j’ai pu le découvrir sur les commentaires d’iTunes…), je me suis décidé à regarder, de l’intérieur, la proposition de VSCO…

Bon, je ne reviens pas sur mes précédents essais, de l’excellent Everpix3 à Instagram, en passant par Flickr, Path, Zapd, pudding.to, Starmatic, etc.

reduc-450

  • À gauche | Dès le départ, l’app vous incite à vous inscrire mais allez à l’essentiel…
  • À droite | Testez…!

reduc-450

  • À gauche | Je vais y revenir plus tard (les copies d’écran sont parfois dans un ordre bizarre… dans une sorte d’imparfait du subjectif !) mais tout ce que vous allez entreprendre est modifiable, action par action… C’est dit.
  • À droite | Première image réalisée et possibilité — à tout le moins — d’enregistrer votre image amendée dans votre album…

reduc-450

  • À gauche | une série d’outils bien foutue
  • À droite | une ergonomie sobre…

Des sets par défaut

La force de VSCO ⚑ sont ses sets par défaut et tous ceux que vous pouvez acquérir pour mettre en scène vos propres images.

reduc-450

  • À gauche | Les sets de base et en fin de ligne un onglet shop
  • À droite | Dans cet onglet, des sets payants et quelques gratuits

Mais le plus simple est de partir de l’une des options gratuites puis :

  • moduler l’intensité du filtre de départ
  • Et/ou jouer avec tous les outils disponibles

Des couches de modifications transférables

D’une image à une autre : vous copiez les transformations pour les coller à une autre… Il vous reste ensuite à rééditer ce set et ajuster vos réglages…

reduc-450

  • À gauche | Choisissez une photo que vous avez traitée (entourée d’un cadre donc)… choisissez copier les modifications…
  • À droite | Sélectionnez une nouvelle image (ici importée de l’album) et coller les modifications (paramètres aurait été un terme plus adapté…)

reduc-450

  • À gauche | Vous pouvez vous arrêter là si vous avez votre martingale chromatique…
  • À droite | Ou intervenir sur l’image… Sélectionnez-là, les infos en bas changent…

reduc-450

  • À gauche | Soit un autre filtre (soyons fous…)
  • À droite | Soit un ajustement des options présentes…

reduc-450

  • À gauche | un simple changement de teinte…
  • À droite | Validez…

reduc-450

  • Notez que, pour plus de confort, vous pouvez réorganiser sur votre iPhone l’ordre des sets par défaut mais aussi celui des outils…

Publication sur la toile

Si vous vous êtes inscrit, c’est également la possibilité de publier vos images ainsi traitées en ajoutant un texte et/ou tag de votre choix, autoriser la communication de l’emplacement de l’image, etc.

reduc-450

  • Explorez les options disponibles…

reduc-450

  • Vous pouvez moduler les informations accompagnant vos photos… Notez que le filtre de base est indiqué (ce qui est parfois étrange vu les modifications apportées. Mais VSCO n’est pas une oeuvre philanthropique, il faut inciter d’autres utilisateurs potentiels à essayer et à acquérir des sets).

Vous pouvez également rédiger des billets (sans l’aide Markdown) avec titre, sous-titre et image emblématique…

Éditez vos préférences…

Là également, un certain respect de vos images…

reduc-450

  • Ainsi ce petit plus, des options sur votre copyright et la confidentialité du lieu de prise de vue si nécessaire…

Et plus si affinités…

Ensuite, il vous reste à explorer le site même de VSCO…

reduc-450

Retrouver votre galerie (sur VSCO)…

reduc-450

Découvrir des publications…

reduc-450

Voir envisager d’acquérir des filtres pour Lightroom…

reduc-450

Mais, là, c’est une autre histoire…

À suivre…

Note de fin : Et toi, tu en penses quoi…? Même si c’est très séduisant (si, si…!) je vais conserver mes outils habituels4 tout en m’essayant à VSCO… le côté multi-tiroirs des options est parfois agaçant, le retour de l’application de l’effet souvent lent. Mais je parle de mon écran, à vous de glisser vos doigts sur l’application.


  1. …un nom pas très évident à mémoriser — je suis effroyablement dyslexique — aussi je le retiens plus aisément en l’associant à V(a)sco (de Gama) — le réel découvreur de la route des Indes par la mer… 

  2. Sur ce plan, la version iPad est plus confortable, les outils plus sur les doigts. Mais on reste quand même dans un dispositif peu linéaire 

  3. lire, sur The Verge… Out of the picture: why the world’s best photo startup is going out of business Everpix was great. This is how it died. Ou sur urbanbike | Everpix, le DropBox à clichés et le billet suivant… 

  4. En ce moment, Provoke ⚑ et MaxCurve ⚑ 

Qui est dans l’erreur pour le changement de Touch ID ? Apple, vraiment…?!

Bref, seul le coût vous chagrine ?
dans | dans mon bocal | groummphh | vieillir |

J’ai lu les réactions indignées de lecteurs à propos de l’affaire de l’error 531. Un changement de la serrure, pardon, du capteur d’empreintes Touch ID ailleurs2 que chez Apple bloque le iPhone depuis iOS 9. C’est ballot…

En résumé, le concert d’indignation se résume à : Scandaleux, obligé de payer au prix fort tout ça pour un simple changement de pièce, etc.

Votre contenu n’a donc aucun prix…?!

Un simple changement de pièce ?!

Hahaha !! Juste le changement de la serrure pour accéder à tout le contenu de votre iPhone…!

Comme les esprits sont échauffés (…genre “meurs, Apple, meurs…” pour ces prix intolérables…), je vais vous raconter une histoire.

Il y a quelques semaines, un particulier appelle mon plombier3 de choc pour qu’il intervienne sur sa chaudière en panne. Première sujet d’étonnement, il lui précise que c’est une installation récente4 datant d’un mois…

Mon plombier arrive, les mains dans les poches, fait le tour de la chaudière. Puis sort son iPhone, fait quelques photos, relève le numéro de la machine et tapote une série de notes.

Le particulier, surpris de ne pas le voir sortir sa caisse à outils, finit par lui demander quand il va remettre sa chaudière en état…

Ce garçon qui est un professionnel qualifié, voire ultra certifié, lui explique qu’il ne touchera à… rien sans en référer au constructeur.

Et lui demande qui a effectué cette installation.

C’est mon beau-frère… qui s’y connaît finit lâcher le particulier.

Seconde sujet d’étonnement, installer une chaudière demande quelques qualifications, ça ne se bricole pas…!

Alors, poursuivez avec lui… s’entend il répondre par mon plombier.

…Qui ajoute (…je synthétise)…

en tant qu’installateur expert, agréé par le constructeur de votre matériel, je lui adresse un courriel avec votre numéro de série et la liste de tous les éléments manquants qui annulent la garantie car, dans la configuration actuelle, votre installation ne répond absolument pas aux réglementations en vigueur d’une installation Gaz ni aux points élémentaires exigés par le fabricant, pourtant dûment mentionnés dans le manuel livré avec ce matériel.

Il lui liste alors tous les éléments oubliés5 par le fameux beau-frère lors de l’installation, ceci expliquant pourquoi ce matériel se retrouve en panne. Et, plus grave, d’ores et déjà à changer, littéralement vrillé par cette installation assemblée en dépit du bon sens…!

Puis mon plombier repart en lui préconisant soit d’en discuter avec le beau-frère bricoleur (…mais dangereux et incompétent) pour qu’il refasse totalement cette installation… à ses risques et périls. Soit de faire venir un installateur qualifié pour refaire une installation complète dans les règles de l’art… avec une nouvelle chaudière6 dans les deux cas. Car inutile de penser ressusciter une installation cuite

Pour Apple, c’est la même chose.

Nous ne sommes plus dans le remplacement d’une télévision défectueuse par une autre ou la vérification du niveau d’huile d’un moteur…

  • Faire appel à Apple pour cette pièce stratégique qu’il faut appairer, c’est le prix de la sécurité de vos données.
  • Faire appel à mon plombier qualifié Viessmann et Qualigaz, c’est la sécurité de ma tribu…

Entre le moment où le iPhone a été déposé puis repris, nombre de scénarios sont possibles…! Ensuite, c’est, accessoirement, une porte ouverte pour réemployer un iPhone… volé.

reduc-450

Pour mémoire, mon propre iPhone deviendra une brique en cas de dix tentatives de décodage. Comme je mesure cette possibilité, mes données sont synchronisées sur mon Mac. Idem pour l’iPad. Tous ces écrans (le Mac y compris) sont localisés même si le retrait de la carte SIM sur le iPhone va couper cette localisation en cas de vol. Mais vu la taille de mon mot de passe, il semble bien parti pour finir alors comme presse-papiers…

Un dernier exemple, quand j’ai fait tomber mon 180 Macro, c’est le SAV de Canon France qui l’a réparé7 et je suis reparti avec une garantie constructeur d’une année.

Bref, je comprends que tout soit devenu trop cher. Mais ce n’est pas un simple téléphone qui est en jeu. Si c’est le cas, la bonne option est de suivre l’exemple de mon épouse qui se sert d’un antique Nokia en déplacement. Mais d’un iPad à la maison.

Je vais encore me faire des amis…


  1. …inutile de revenir dessus, connectez-vous sur vos sites d’infos préférés. 

  2. Déjà m’expliquer comment une pièce aussi sensible se retrouve chez un réparateur local ? Récupération sur la dépouille d’un autre appareil, pièce originale ? 

  3. celui qui m’a installé mon Nest — cf. urbanbike | Nest, le thermostat connecté… | 1 — et qui entretient annuellement ma chaudière, un fou de iPhone, soit dit en passant… 

  4. …déjà cette information est étonnante : généralement, on appelle le professionnel qui a installé le matériel et non un nouveau plombier… 

  5. …je glisse sur les détails (…absence du vase d’expansion, etc.), c’était même une chance qu’elle se soit simplement arrêtée avec des fuites dans tous les coins. 

  6. Pour économiser, à la louche, 1000 €, cette erreur risque de lui coûter 4 à 5 fois plus cher… 

  7. …qui fonctionne comme un charme depuis. Cf. urbanbike | Retour au 180 Macro… 

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Trouvé sur le net, noté sur…

ex. Inexten.so

cf. lien publié le 13/02/2016 à 18:46

cf. lien publié le 12/02/2016 à 20:57

cf. lien publié le 12/02/2016 à 20:55

cf. lien publié le 12/02/2016 à 20:51

cf. lien publié le 12/02/2016 à 20:43

cf. lien publié le 12/02/2016 à 10:29

cf. lien publié le 12/02/2016 à 09:39

cf. lien publié le 12/02/2016 à 09:37

cf. lien publié le 12/02/2016 à 09:36

cf. lien publié le 11/02/2016 à 21:28

Follow me on App.net

Urbanbike est hébergé par…

image

Ailleurs…

image

image