30 workflows pratiques pour Editorial sous iOS

De l'intérêt d'ajouter des scripts utiles dans ce traitement de texte (Mise à jour)
dans | dans mon bocal | écrire | iOS | pratique |

Peu à peu, Editorial s’est imposé sous mes doigts comme mon traitement de texte au quotidien pour rédiger sur iPad mais aussi sur iPhone. Rappel des options de cet outil, côté workflow

C’est sous iPad qu’il déploie le mieux ses qualités, plus d’espace sur l’écran… Et maintenant que TextExpander est à nouveau supporté, facile (…façon de parler) d’écrire de longs billets avec plein de références tout en balisant en Markdown, voire en MultiMarkdown (la version 2.9 de ExpressionEngine commence à intégrer des éléments qui m’intéressent mais… patience).

Je ne vais pas revenir sur son format TaskPaper (voir cette chronique sur urbanbike) mais juste revenir sur l’usage de petits workflows, ces mini-scripts qui aident le rédacteur.

J’avais écrit un premier billet, urbanbike | Workflows à l’usage sous Editorial mais c’était à l’époque de mes premières découvertes. Avec un an de recul (…et quelques moments de doute, voire de franche détestation tant cela boulversait mes propres certitudes), pas mécontent de m’être accroché, d’avoir attendu deux trimestres le retour de TextExpander pour cause de changement d’API.

@urbanbike

  • Ne pas confondre Workflows (ci-dessus) et Snippets. Les premiers sont de véritables programmes qui peuvent se retrouver (ou non…!) dans la barre de menus en haut sur une ligne — sous la forme de bookmarks — et dans l’ordre que vous souhaitez, avec une icône (à puiser dans un gros catalogue…) que vous leur attribuez…

@urbanbike

  • les seconds (les Snippets) des Raccourcis astucieux qui sont accessibles depuis la barre additionnelle du clavier…

@urbanbike

Trente workflows pratiques

J’utilise les workflows qui suivent que je trouve fort pratiques à l’usage :

@urbanbike

J’aurais pu (du…?!) en ajouter encore une dizaine mais le plus intéressant est de vous inciter à tester les bouts de code disponibles, souvent redondants, dans le Workflow Directory.

  • Pour finir sur un chiffre rond (…ruse !), j’ajoute Editorial Workflow — Open in… pour ouvrir le texte en cours dans un autre traitement de texte au lieu d’employer des scripts d’export dédiés à un outil. À vous de tester et de ne conserver que l’essentiel…

Car, pour finir, un peu d’hygiène !

Sauvegardez vos workflow avec Editorial Workflow — Workflow Backup…, vos snippets avec Editorial Workflow — Snippets Backup… (il existe des scripts qui combinent ces deux sauvegardes mais ce n’est pas mon truc).

Mais, surtout, faites régulièrement le ménage, virez les workflows que vous n’utilisez manifestement jamais…! Vous les retrouverez accessoirement sur ce site dédié mais inutile de tout conserver sur votre écran pour le jour improbable où vous pourriez peut-être en avoir besoin !

Bref, faites des choix.

Enfin, si vous utilisez régulièrement TextExpander et/ou les snippets de Editorial, vous pouvez vous éviter nombre de workflows redondants, notamment sur les dates ou le balisage d’URL. Voire même pour les notes en bas de page… Mais à vous de choisir le mode le plus pratique pour arriver à vos fins…

@urbanbike

Ne pas oublier qu’en dehors de la partie saisie (voir les premières copies d’écran de ce billet), Editorial propose une preview de votre texte…

@urbanbike

Un navigateur interne avec — bon sang, mais c’est bien sûr — les bookmarks que vous installerez en relation avec ce navigateur Web…

@urbanbike

Et une puissante fonction de recherche dans vos propres fichiers .txt déposés dans DropBox

Je m’arrête là car j’avais bien dit que je n’évoquais que les workflows (ben voyons, je dérape toujours…!).

Pour mémoire, Editorial - 5,99 €


Avec l’iPhone, Editorial ne permet pas d’afficher la barre additionnelle pour y loger des workflows (pas d’option dans les infos de chaque workflow à ce sujet, CQFD). Du coup, mieux vaut se limiter à ceux d’export. Ensuite il faut apprendre à changer d’état entre Preview et Browser (on appuie sur le bouton PREVIEW et, oh, miracle…).

Par contre il y a des Workflows à n’employer que sur iPad comme Editorial Workflow — Sidebar Preview…! En cause, la possibilité d’ajouter une fenêtre…

@urbanbike

Ce script vous permet de voir la preview de votre texte en cours… Vous imaginez sans difficulté que sur un iphone, comme un gros souci. D’ou cette mention : NOTE: This workflow is designed for iPad only.

Voilà…

Alors ? Tu en penses quoi ?!

iOS, OSX, etc.
dans | ailleurs | dans mon bocal | groummphh | mémoire | potager |

J’en pense rien.

Et rien, c’est déjà quelque chose (clin d’œil posthume à Raymond…).

Je veux bien tester une application de traitement de texte mais ne suis pas enthousiasmé par un Operating System. Bref, n’attendez pas de billet sur tel point super cool de iOS ou de OSX. Naaaaaan…!

Ma vie est déjà assez bousculée pour ajouter un tombereau de problèmes en sus…!

Certes, je serais payé pour cela avec une machine dédiée, oui.

Mais, là, en tant que simple utilisateur, j’attends les surprises (ou pas) qu’offriront les versions finales. Plus question de jouer des démineurs comme avant.

J’ai des préoccupations nettement plus essentielles à mes yeux. Tiens, avec ma fille, je suis allé en vélo au @potagerduroi.

@urbanbike

@urbanbike

J’ai mis une heure à retrouver le nom de cette boule bleue butinée par les abeilles (…echinops… petit hérisson)…

@urbanbike

J’ai reconnu la bardane qu’Anne-Marie de @potagercarres nous avait indiquée hier.

@urbanbike

Pour mémoire, j’apprécie les cartels disposés dans le potager, cartels que je photographie pour identifier ensuite les végétaux…! Ici de la sauge sclarée

Puis, en rentrant, mis quelques plombes à développer sous lightroom les images avec mon antique portable à pédales qui fatigue aussi.

Mon objectif personnel est d’arriver à identifier les trucs qui poussent dans ce potager, compléter (et corriger) mon bout de thesaurus pour accoler les bons termes, indications aux photos que je publie dans @photager. Et comme j’ai peu de mémoire, le jeu va durer jusqu’à mon dernier souffle…!

À ce propos, ma liste sous Tree gonfle doucement. Je regrette juste de ne pas disposer d’une version sous iOS de ce chouette outliner.

Bref, pas d’OS à ronger…!

@urbanbike

Note de fin : la nature est une fine calligraphe…

Les seules surprises de ma part seront d’autres billets avant octobre… si je suis inspiré… Pour le moment je laisse la place à mon alter ego, @dukown…!

MultiMarkdown | Sur quelles applications utiliser Definition…?

Une balise mieux supportée mais insuffisamment…
dans | écrire | outils | pratique |

Rappel : c’est une option qui ne fonctionne qu’avec des outils de traitement de texte supportant le balisage MultiMarkdown (et non uniquement Markdown)

J’aime bien les définitions… Je pense que c’est lié à mes années de pensionnat (période lointaine sans internet…!)…

En MultiMarkdown, cela se balise comme ceci …

Terme
:   Définition 1
:   Définition 2
:   Etc

Contrairement aux notes imbriquées, les définitions sont supportées par nettement plus d’applications. Ainsi Byword, MultiMarkdown Composer, Writer Pro ou Editorial par exemple.

Un exemple…? Si j’écris :

Urbanbike
:   Espace personnel depuis 2003…
:   Quelques copains invités… 

L’export de ce contenu au format HTML le transforme ainsi…

<dl>
<
dt>Urbanbike</dt>
<
dd>Espace personnel depuis 2003…</dd>

<
dd>Quelques copains invités…</dd>
</
dl

Comme MultiMarkdown est un balisage en développement (contraitement à Markdown), à tester impérativement sur vos outils avant d’adopter une balise…!

MultiMarkdown | Notes de bas de page imbriquées (ou inline footnotes)

Pas encore déployées partout mais demandées d'urgence…!
dans | écrire | outils | pratique |

Rappel : MultiMarkdown est une version évoluée de l’excellent Markdown dont un cours en 8 jours (…8 heures ou 8 minutes…) est à votre disposition sur urbanbike, la fameuse méthode @dukown…!

Les notes en base de page sont très utiles. En MultiMarkdown, la note est détachée de l’appel de note…

Or, MultiMarkdown est un balisage qui évolue et dans la version 4.5.3 — lire la doc complète au format PDF —, la bonne idée de Fletcher T. Penney est de les imbriquer.

Bon sang, mais c’est bien sûr…! Plus facile d’écrire :

Texte[^Note complète] 

Au lieu du balisage MultiMarkdown de base…

Texte[^AppelDeNote]

[
^AppelDeNote]Note complète 

Le gain est évident, on oublie l’appel de note qui est immédiatement calculée lors de l’export dans le format souhaité (HTML, PDF, etc.).

Et on ne recherche pas 10 kilomètres plus loin la note déconnectée de son contexte…

Attention : tous les traitements de texte ne supportent pas encore cette option bien pratique à mes yeux. Le seul qui le supporte pour le moment sous OSX est bien entendu MultiMarkdown Composer, le traitement de texte de Fletcher T. Penney, le développeur de MultiMarkdown. Raison de plus pour inciter nombre de très bons traitements de texte (…Ulysses III, Byword, Editorial sous iOS, etc.) à ajouter cette option dans leurs prochaines versions…

Noooon, le télétravail serait devenu tendance…?!

À prendre en mode ironique
dans | bosser chez soi | dans mon bocal | groummphh |

Il y a quelques jours, je suis tombé sur ce billet qui narrait le développement du télétravail chez Peugeot. Chouette…!

Je cite (mais le lien précédent vous conduit à l’article complet) :

Deux formules sont possibles : soit le salarié définit un ou plusieurs jours fixes par semaine durant lesquels il travaille de chez lui ; soit son activité exige une plus grande flexibilité, auquel cas les jours de télétravail peuvent être décalés.

Il y a dix ans, ces propositions étaient inimaginables…!

Selon PSA, ce mode de travail permet une « diminution de la fatigue et du stress liés au temps de transport », une «meilleure conciliation de la vie professionnelle et personnelle » et un « gain de concentration et d’efficacité »

Enfin !

Cela fait une vingtaine d’années que j’ai expérimenté avec les premières liaisons RNIS, des Mac et des fax le télétravail. Et même si je suis désormais hors course professionnellement, ce n’est pas faute de l’avoir écrit. Dont sur urbanbike et feu macdigit.

Pour les lecteurs qui fréquentent ce site depuis peu, rappelons que Lukino et moi-meme avions publié en 2005 un livre intitulé Comment travailler chez soi (Eyrolles) et basé sur des billets publiės initialement sur urbanbike en… novembre 2003.

Bref, dans ce pays, avoir raison trop tôt revient à se faire railler dans le meilleur des cas.

Joël, notre éditeur d’alors, avait mille fois raison quand il nous avait proposé, sous la forme d’une boutade, de l’écrire dans la langue de Woody Allen. Lui est parti s’installer dans le Minnesota et a suivi le basculement de cet univers bien qu’il ait changé de voie.

De fait, dans le monde de l’entreprise, ce changement est loin d’être dans toutes les têtes. Je suis heureux pour le millier de personnes de PSA qui bossent désormais à distance et ont une vie plus équilibrée en s’évitant le stress quotidien des transports par exemple.

Mais je sais d’expérience que la résistance au changement est forte, que le confort du personnel est rarement un objectif. Plus grave, que nombre de décideurs pensent toujours et encore que c’est un gadget. Il est bien certain que d’accroître le profit des actionnaires est la seule chose qui vaille. Ou de distraire les profits en les optimisant.

Heureusement, notre bref-seller — splendidement illustré par Jacques — est disponible sur urbanbike… à défaut de s’être écoulé à des milliers, millions d’exemplaires.

Malheureusement, je suis un récidiviste…!

J’ai commis un bouquin (deux éditions successives chez Dunod) avec, comme thématique, Travailler avec un iPad. Autant de succès que le télétravail : le iPad reste un gadget dans la tête de certains…!

je résumé avec ce mini-télescopage : se trouver dans les locaux de l’entreprise face à un gros ordinateur revient à travailler sérieusement.

À l’inverse, bosser chez soi sur un iPad n’est pas professionnel.

Ne pas dire à ces experts de tous poils que l’on écrit fort bien dans son lit ou dans sa cuisine. Et bien plus efficacement que coincé dans un bureau impersonnel entre deux réunions soporifiques et s’être tapé une heure d’embouteillages le matin pour s’y rendre.

En 1984, quand nous avons acquis avec Béatrice notre première machine avec souris et cet incroyable écran graphique, mêmes réactions…!

  • Mais pourquoi avez-vous acheté ce Lisa, ce n’est pas une machine sérieuse (tiens donc… même argument il y a 30 ans…!), vous auriez dû prendre des Victor, enfin des PC…

Note de fin : pour finir ce billet, pourquoi ne suis-je pas surpris de ne pas avoir été contacté illico pour une mise à jour de notre bouquin sur le télétravail…?!

Nb : billet écrit avec Editorial en Markdown sur un vieux iPad 3 retina. Nul, CQFD.

Écrire en Markdown sur son smartphone, c’est possible…

Ou pourquoi suis-je passé à Editorial sur mon iPhone…
dans | dans mon bocal | écrire | groummphh | iOS | pratique |

C’est une excellente question et je vous remercie d’avoir oublié de me la poser…! De fait, je vous taquine, je profite du temps maussade pour m’interroger à ce propos et faire une légère entorse à mon programme de non écriture…!

Je n’ai pas l’occasion de me balader en toutes circonstances avec un iPad. Le seul truc qui reste quotidiennement dans ma poche me sert pour téléphoner, prendre des photos, anticiper les passages pluvieux, échanger des messages avec mes mômes, lire l’actu via Twitter, me diriger en région parisienne sans faire trois fois le tour du périphérique est un petit rectangle épais nommé iPhone.

Dès le départ, il me servait à prendre des notes mais pas toujours avec bonheur…

J’ai testé nombre de traitements de texte, de iA Writer à Nebulous Notes en passant par Byword, TextCenter et quelques autres sur cet écran. Or, Editorial est désormais utilisable sur iPhone depuis la version 1.1.

Je me retrouve parfois avec une idée de billet à démarrer mais, de plus en plus, une tâche à ajouter dans une liste de trucs à faire impérativement (enfin, le plus vite possible… et, surtout, à ne pas oublier…!). Au lieu de jongler entre diverses applications dont l’excellent Fantastical ou en utilisant Rappels, j’ai opté pour Editorial sur iPhone depuis des semaines.

Je n’en ai pas causé jusqu’à présent car, à force de me fréquenter depuis plus de 6 décennies, je sais également que je suis capable de m’enthousiasmer pour un produit avant de le laisser tomber quelques jours plus tard, trouvant mieux ou constatant que la super bonne idée d’hier est, en définitive, assez (heu…!) pénible (euphémisme) à mettre en œuvre quotidiennement.

@urbanbike

Les seuls traitements de texte maintenus sur mon iPhone sont Day One et Daedalus Touch. J’ai quand même conservé Drafts et Byword par fidélité. Notez néanmoins que tous ces produits supportent l’excellent TextExpander et sont tous Markdown, voire supportent x-callback-url (non, je ne reviens pas dessus, c’est quelque part dans urbanbike).

@urbanbike

Or Editorial me permet, lui, de gérer deux types de documents (voir ci-dessus…!)…

Pour mémoire, j’emploie donc :

  • Daedalus touch sous iPhone pour poursuivre la rédaction de mes petites nouvelles dans mes diverses piles (…projets dont un qui va être assez saignant, ou comment on glisse de faits à une suite de nouvelles)…
  • Day One reste mon journal de bord avec ajout de cartes à la mode iMoves GPS tracker ou photos géolocalisées prises avec ce même iPhone… Une sorte de mémoire anté-chronologique
  • Pour le reste, c’est donc Editorial qui est passé en première ligne. Avec une barre additionnelle efficace pour le balisage Markdown (certes Byword également mais sur ce plan, Drafts est toujours en retard) mais, surtout pour son usage de TaskPaper et de workflow (oui, je me répète).

Certes Editorial sous iPhone ne propose pas d’accès à un navigateur comme c’est le cas pour la version iPad mais peu importe !

@urbanbike

Ici, j’appelle le workflow Titre qui me permet de rentrer le nom à venir de mon fichier… Et d’ajouter en sus (et à mon insu) la date du jour et l’heure… Comme pour ce fichier nommé 20140720-1736-editorial-iphone.txt

Bref, je peux employer des workflow de folie même si je fais attention à ne pas installer ceux dédiés à l’écran de l’iPad avec gestion de fenêtres supplémentaires (…genre cadre en survol avec preview Markdown).

Ce basculement a clairement eu lieu quand les options de TaskPaper ont été ajoutées sur la version iPad.

Du coup, j’emploie le même produit pour démarrer mes billets ou les amender avec du balisage Markdown et des workflows. Et je gère ma palanquée de trucs à faire avec un fichier au format TaskPaper. Sur iPad et iPhone avec coloration de mes tâches selon les degrés d’urgence, coloration que j’ai retrouvée dans… Mais ceci est un autre sujet.

Dans tous les cas, ces mêmes fichiers via DropBox sont lus…

  • Soit par Byword sur Macintosh (fichiers .txt),
  • Soit par l’excellent FoldingText sous OSX (voir cette chronique sur urbanbike) pour les formats .taskpaper, outil également développé par Jesse Grosjean qui a définitivement remplacé ma vieille version de TaskPaper.

Mais comme c’est l’iPhone qui m’accompagne partout, retrouver ces listes de trucs à faire est simplement démentiel. Sans oublier le workflow de gestion d’archives comme dans FoldingText (les tâches terminées sont déplacées en fin de liste).

Parfois, je me dis que la version OSX de Editorial existe quasiment avec ce produit entièrement réécrit depuis la version 1.0 et qui se bêta teste en ce moment en 2.1 avec options de calcul.

Les autres points sont, bien entendu, l’échange aisé de fichiers entre iPhone et iPad via DropBox, la possibilité d’écrire un billet en local puis de le balancer via un x-callback-url vers Drafts, Daedalus touch, gérer des notes en bas de page, etc.

@urbanbike

Si TextExpander est dispo (…Avec vue dans les bulles au-dessus du clavier des options possibles), il est également facile de se créer des petits snippets dans Editorial (cf. copie d’écran de droite)…

Pondre un multi-tweet depuis Editorial sous la version iPhone via le workflow idoine. Bref, retrouver la puissance de ce traitement de texte sur un mini-écran a du bon !

Bref, mis bout à bout, tous ces petits plus rendent son usage sous iPhone incontournable à mes yeux (et mes doigts, enfin à mon index gauche…!)

Alors, quelques images complémentaires…

@urbanbike

Thèmes jour ou nuit…

@urbanbike

Gestion de listes avec suivi de leur achèvement (avant après)…

@urbanbike

Besoin d’insérer une url dans un billet…? Je vais dans Safari sur iPhone récupérer via Copier l’url souhaitée…

@urbanbike

Et je déclenche le snippet ad hoc (voir plus haut dans ce billet) pour coller dans les balises idoines mon URL. Et en restant dans l’iPhone…

Certes, je pense qu’il est plus facile de l’utiliser quand on en a déjà eu l’usage sur iPad. Après, à quelques limitations près (preview, navigateur interne, etc.) que de la puissance brute.

D’aucuns vont me maudire une fois de plus.

Sachez que mes émoluments de pré-retraité à la recherche de Paul Jobs (Pôle-Emploi… je décrypte mes vannes désormais) ne me permettent plus de balancer quelques sesterces dans la nature comme les années précédentes, juste pour essayer un produit après avoir lu son descriptif promettant monts et merveilles… Donc, je me concentre sur ce que j’ai en stock dans iTunes ou je demande un code comme pour WritePlan

Editorial sur iTunes… 5,99 € (iPad et iPhone)

Note de fin : ce moment où je me relis et me dis que je n’ai pas fait court…!

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Trouvé sur le net, notés sur…

image

Santé : des petits fruits rouges congelés seraient responsables d'une épidémie d'hépatite A - Bioaddict

cf. lien publié le 2014-07-28 11:21:08 GMT

cf. lien publié le 2014-07-27 20:23:14 GMT

cf. lien publié le 2014-07-27 19:01:22 GMT

cf. lien publié le 2014-07-27 11:58:43 GMT

cf. lien publié le 2014-07-27 11:57:57 GMT

cf. lien publié le 2014-07-26 19:22:26 GMT

cf. lien publié le 2014-07-26 15:27:13 GMT

cf. lien publié le 2014-07-26 15:19:52 GMT

cf. lien publié le 2014-07-26 07:44:06 GMT

cf. lien publié le 2014-07-25 18:39:34 GMT

cf. lien publié le 2014-07-25 18:38:49 GMT

20 Inspiring Ideas For Minimal Home Living

cf. lien publié le 2014-07-24 19:33:53 GMT

cf. lien publié le 2014-07-24 19:30:42 GMT

cf. lien publié le 2014-07-24 19:27:14 GMT

cf. lien publié le 2014-07-24 15:57:10 GMT

cf. lien publié le 2014-07-24 15:51:07 GMT

cf. lien publié le 2014-07-24 15:50:35 GMT

cf. lien publié le 2014-07-24 14:59:27 GMT

cf. lien publié le 2014-07-24 14:52:58 GMT

cf. lien publié le 2014-07-24 11:28:08 GMT

Ailleurs… | blogroll…
Follow me on App.net
image