Retour | 5

Spleen again
dans | ailleurs | groummphh |

Je copie/colle mon billet de l’an passé…

Cela fait plus de 20 ans que je me fais du mal (…plus encore, depuis les années soixante si je regarde dans mon rétro d’enfant) à quitter cette île à la fin de l’été…

@urbanbike

S’arracher…

@urbanbike

Replier…

@urbanbike

Appareiller…

@urbanbike

Manœuvrer…

@urbanbike

Rentrer1

@urbanbike

Et puis je dois rendre le Canon EOS-1D X ainsi que le Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à qui de droit.

@urbanbike

Je me suis déjà remis au Canon EOS M…

Pourquoi ai-je besoin de TextExpander…?!

Ça va sans dire mais c'est mieux en l'expliquant
dans | dans mon bocal | écrire | iOS | pratique |

Cela fait des années que j’évoque TextExpander tant sur OSX que sous iOS mais je ne vous ai pas expliqué ce qui motive mon usage immodéré de cette application.

Je ne vais pas revenir sur mes déboires avec Raccourcis, le module d’Apple même s’il y a matière1.

De fait, j’emploie à tour de rôle et selon mon activité un iPad, un iPhone et un vieux Macintosh de 20092. L’idée, surtout sous iOS, est d’accélérer ma saisie grâce à TextExpander.

Si je dois saisir plusieurs fois dans un billet le nom de l’application Daedalus touch, je vais juste saisir ,da. Si c’est Byword, ce sera ,by, etc. Idem pour le nom de mon 100 macro, ,c100 me permet d’obtenir instantanément Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM.

Et comme je balise exclusivement en Markdown, mes équivalents comportent des *.

Ça, les lecteurs réguliers d’urbanbike (il y en a !) le savent et je viens de les saouler à nouveau.

Cela n’est pas la seule raison

Elle a resurgi tout à l’heure quand j’ai lu cet excellent tutoriel3 sur FoldingText et sur la manière d’ajouter des équivalents pour spécifier une portion de texte comme étant du code.

Mais bon sang, cela fait des lustres que j’emploie sur tous mes traitements de texte Markdown le même équivalent ad hoc et sans bricoler les ressources de chacun d’entre eux…!

De fait, j’emploie TextExpander et donc, que ce soit sur iOS ou OSX, pour afficher – par exemple – une portion de code, j’emploie l’équivalent ,cod en ayant préalablement copié la sélection (qui se retrouve donc dans mon presse-papiers).

J’ai souvent besoin de laisser une information dans un billet en cours d’écriture. J’emploie ,poc pour obtenir ceci <!-- ★ 20140830 — 20:33 --> : un commentaire qui ne sera pas affiché mais qui m’indique la date et l’heure (de la saisie de l’équivalent, éléments calculés par… TextExpander) de ma dernière intervention. Rien ne m’empêche d’ajouter dans ce <!-- ★ 20140830 — 20:33 – une note -->

Bref, comme vous pouvez l’imaginer, c’est très souple, facile à mettre en œuvre, cela permet d’automatiser nombre de choses et, surtout, de ne me souvenir que d’un unique équivalent clavier que ce soit sur iPad ou Macintosh. Un unique équivalent quasi universel pourrais-je ajouter.

Pour un type distrait (et qui radote à propos de TextExpander), c’est idéal.

Pour mémoire…

Et mes sets d’équivalents TextExpander sont synchronisés via DropBox dans mon cas.

À suivre !

Bosser debout chez soi ? | 3

Mais quid de la monture ?
dans | bosser chez soi | dans mon bocal | groummphh | pratique |

Vendredi matin, sur la route, je me suis souvenu que j’avais oublié l’essentiel dans cette histoire. Et un courriel dans la soirée de Marc, fidèle lecteur, m’a convaincu que, bon sang, mais c’est bien sûr…!

Si la surface de travail et sa hauteur par rapport au sol sont importants, que dire de notre monture, du siège, du fauteuil sur lequel nous passons un temps certain…!

Naguère (en 2005), j’avais raconté comment j’en étais arrivé à m’endetter pour m’assoir quotidiennement sur un Aeron. Je vous renvoie directement à ce billet sur urbanbike | Un siège aérien.

Ce fauteuil de bureau que j’utilise toujours m’a sauvé dans quelques circonstances pénibles dont en 2007, lire sur urbanbike | Travailler en Mode sciatique. Lire également sur urbanbike | Chaises de bureau, Herman Miller en tête à propos d’un article qui m’avait conforté dans mon choix.

C’est comme la selle d’un vélo, quitte à passer du temps sur deux roues, autant que la selle soit aérée, souple et confortable. Pourquoi une Brooks ? Relire mes arguments dans urbanbike | Tous en selle…!, arguments qu’il est facile de transposer à un siège de bureau d’autant que l’on fait nettement plus de kilomètres (sic !) sur ce dernier.

Pour en savoir plus sur :

Bref, levez-vous et regardez avec attention le siège sur lequel vous êtes assis. Pour vous convaincre, je n’hésite pas à convoquer Montaigne et cette splendide vérité… Sur le plus haut trône du monde, on n’est jamais assis que sur son cul, ce qui me permet de vous inciter à regarder d’un autre œil ce trône…!

Bosser debout chez soi ? | 2

L'expérience de l'ami Olivier
dans | bosser chez soi | dans mon bocal | pratique |

J’ai recu un courriel d’Olivier qui bosse à deux pas de Beaubourg (je vous laisse deviner…!)… Je vire juste les infos personnelles et vous livre le contenu quasi tel (l’avantage d’un texte bien construit) et les images de son cru… Je lui laisse la parole.

Il y a deux ou trois ans, j’avais mal au dos et me trouvais « affalé » sur ma chaise. J’ai fait un essai de 6 mois sur un caisson que je trouvais à la bonne hauteur pour moi (1,13 m). Les débuts ont été fatiguants, mais au bout de trois mois, c’était beaucoup mieux : beaucoup plus mobile, je me suis trouvé plus… « dynamique ».

Je m’en sers toujours comme « station d’installation et de dépannage »

@urbanbike

Étant convaincu, j’ai fait la demande au service concerné d’un bureau en hauteur. Quelque mois plus tard, j’ai eu la surprise de recevoir ce bureau, réglable en hauteur électriquement…!

@urbanbike

@urbanbike

J’ai trouvé ça « gadget » au début mais, après plusieurs semaines d’usage, je me suis surpris à changer de hauteur plusieurs fois par jour…

De plus, cela a modifié en partie mes relations sociales, je m’explique : dans mon job, les gens viennent me voir quand il y des éléments qui clochent ou s’ils ne savent pas réaliser un truc précis. Or avec ce dispositif, mes explications sont plus faciles à transmettre (…ou à recevoir) car tout le monde est à la même hauteur… Effet de bord positif à souligner.

Merci Olivier pour cet excellent retour d’expérience…! Et à bientôt dans ton sous-marin…

Byword 2.2, ExpressionEngine 2.9, Markdown, workflows…

Mercredi pluvieux mais riche en nouveautés…!
dans | dans mon bocal | écrire | pratique |

Je n’insiste pas sur cette nouvelle à propos de TextExpander et lue hier soir chez @viticci.

Sinon, très content d’être passé de la 2.8 à la 2.9 d’ExpressionEngine qui supporte Markdown mieux que je l’imaginais…

C’est du Markdown Extra écrit par Michel Fortin, proche du MultiMarkdown. Lire les précisions en français sur son site… Avec des tableaux1, des notes de bas de page (…un régal à mes yeux). Il faudrait que j’essaye les Abréviations2.

Content également d’avoir chargé la version 2.2 de Byword sous OSX plus puissante même si l’export vers tumblr me semble indispensable dans une prochaine version (le blog de Byword fonctionne sur cette plateforme de plus). Idem sous iOS.

J’ai jeté un oeil également sur Textastic pour OSX même si Sublime Text est une alternative assez etonnante avec une librairie très fournie… dont ce Markdown​Editing lu sur SitePoint3.

@urbanbike

Mais bon, comme mes besoins sont nettement plus limités, je persite sans honte dans l’usage de Byword sous OSX et de Editorial sous iOS…!


  1. Voir cette partie 

  2. Même si cela serait épisodiquement utilisé, c’est le principe qui est intéressant… lire cette partie 

  3. Dans ce billet qui evoquait Editorial… 

Bosser debout chez soi ?

Debout, couché, assis !? Ou sortir…
dans | bosser chez soi | dans mon bocal | écrire |

C’est une discussion qui est relayée en ce moment sur twitter avec, comme principal animateur, @fbon et son pupitre pour écrire debout, ses liens vers des solutions intéressantes. Et comme il pleut, je tapote ce billet sur mon iPad, allongé sur mon lit.

Lukino et moi-même avions naguère rappelé que travailler chez soi1, c’est également la possibilité de quitter son bureau, marcher, courir ou pédaler pour aller chercher du pain, récupérer les mômes à la sortie de l’école, bouger.

Avec mon iPad, j’écris parfois debout dans des lieux étranges, sur le plan de travail de la cuisine à côté du grille pain, dans la salle de bains (si, si…), sur un meuble qui a une hauteur suffisante.

Mais, souvent, j’écris adossé par deux ou trois oreillers.

bref, quand je sens que j’ai trop peu bougé (et que ma fille n’est pas là pour me bousculer…!), hop, je sors le Brompton et direction telle pointe (le Skeul généralement…) ou le @potagerduroi. Bon, quand elle est là, c’est presque le même programme…!

Cela a pas mal d’avantages :

  • Acheter du pain ou des courses en passant2
  • Être réceptif à des idées qui traversent nos pensées
  • Faire quelques images qui vident la tête des tracas
  • M’aérer…!
  • Me dépenser physiquement, CQFD
  • Revenir détendu pour poursuivre mon boulot (d’écriture)
  • Trouver des réponses à des interrogations précédentes
  • Voir du monde accessoirement, une rencontre et hop, discussion impromptue…

Rien à voir, je viens de trier la liste qui précède avec ce script du jour, Editorial Workflow — Sort Selection dans Editorial sur l’iPad et parfait.

Bref, sortir de sa tanière !

Relire notre vieux billet d’alors urbanbike | De très bons motifs pour continuer | 1 | Inventer votre mode de vie (de 2007) et surtout, goûter le dessin de Lukino même si, sur cette version pour le web, on ne voit malheureusement pas le vélo qui partait dans la marge à fond perdu…!

Une autre solution est de faire… autre chose. En vrac, le ménage, la cuisine pour le repas suivant, passer l’aspirateur, arroser les plantes, mettre le linge sale dans la machine à laver, mettre à sécher le linge, ranger la vaisselle propre dans les placards.

Et en profiter pour croquer un morceau de chocolat…


  1. Relire cette partie souvent ignorée de urbanbike, notes sans commentaires | Travailler chez soi, le livre. 

  2. Et quoi de plus simple, au lieu de revenir à vide, lire urbanbike | Faire ses courses en Brompton… 

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Trouvé sur le net, notés sur…

image

cf. lien publié le 31/08/2014 à 23:02

cf. lien publié le 31/08/2014 à 22:53

cf. lien publié le 31/08/2014 à 22:53

cf. lien publié le 31/08/2014 à 22:24

« J’assiste à des réunions concernant les ventes de produits dérivés où pas une minute n’est passée à essayer de savoir comment nous pouvons aider les clients. Il s’agit seulement de savoir comment on peut en tirer le plus d’argent possible »

cf. lien publié le 31/08/2014 à 22:08

cf. lien publié le 30/08/2014 à 21:09

13 Static Site Generators to Help You Build Your Ultimate Website

cf. lien publié le 30/08/2014 à 18:02

» Switching to Markdown for scholarly article production The Occasional Pamphlet

cf. lien publié le 30/08/2014 à 17:59

cf. lien publié le 30/08/2014 à 17:56

cf. lien publié le 30/08/2014 à 13:55

Ailleurs… | blogroll désordonnée…
Follow me on App.net
image