Urbanbike

Recherche | mode avancée

Réflexions à propos de SplitView, l’écriture, x-callback-url, la vie qui passe…

Illustration entre Drafts 4 et Ulysses sous iOS

dans dans mon bocal | écrire | iOS | pratique | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Retour de voyage, décompression et furieuse envie de reprendre le collier1… Du coup, comme je suis en vacances (…ma fille est repartie au lycée…!), j’ai procédé au grand rangement de mes (trop) nombreux projets, viré à la benne des tas de dossiers, de bribes et réorganisé ce qui a survécu à mon passage…!

Pour expliquer ce qui suit, je n’arrive pas à rester inscrit dans une unique application de traitement de texte… notamment sous iOS.

En général, je démarre mes brouillons dans Drafts 4 — le bien nommé… Puis j’éparpille mes notes, premiers jets dans Day One 2, Editorial, iA Writer ou Ulysses selon mes envies, besoins… Ou projets.

Écrire dans une seule application ou plusieurs…?

En effet, mes plus gros dossiers (…mes futurs goncourt(e)s… — oui, je fais à nouveau ce mauvais jeu de mots…) se retrouvent dans Ulysses Mobile pour des raisons qui n’échapperont pas aux utilisateurs de ce prodigieux traitement de texte capable de traiter dossiers et sous-dossiers puis d’exporter un ensemble ordonné de feuillets en un unique fichier PDF, ePub ou Markdown, entre autres…!

J’aime bien ce phasage qui démarre avec un premier jet puis, quand cela me semble plus abouti, lisible, utilisable, un envoi vers un autre outil. Récemment, j’ai évoqué ce dispositif pour les notes de voyage — lire : urbanbike | Mon carnet de voyage sur iPhone…? Day One 2.

Bon, cela ne rend pas ma prose meilleure mais cela permet surtout de me relire (…ce que je ne fais jamais assez à mon goût, grosse tendance à survoler au lieu de lire à nouveau…).

Tester ses scripts d’export entre Drafts 4 et Ulysses…? Facile…!

C’est ici que SplitView (le découpage d’écran iOS qui fonctionne sur les écrans les plus récents) intervient et me permet de vérifier que je n’écorne pas les noms de mes dossiers lorsque j’ajoute une nouvelle action x-callback-url, un script…

En effet, comme je suis distrait et totalement dyslexique (ce qui fait beaucoup pour un vieillard…), c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour orthographier correctement les URL de mes actions ! En les affichant sous mon nez…!

reduc-450

  • À gauche | sous Drafts 4, mes diverses actions d’export vers Ulysses.
  • À droite | sous Ulysses Mobile, les projets (…enfin, ce qu’il en reste…!)

Dupliquer une action qui fonctionne et en changer le chemin…

Astuce de paresseux, il est aisé de dupliquer une action existante dans Drafts 4 — relire What’s new in Drafts 4? – Agile Tortoise ou urbanbike | Sous iOS, Drafts 4 intègre box.net …entre autres…!

On déplace le doigt horizontalement vers la droite sur une action et, dans la partie qui s’affiche à gauche, l’icône avec deux carrés superposés règle ce dilemme !

reduc-450

  • Suffit de remplir dans les URL à gauche ce qui est indiqué à droite comme noms de dossiers et sous-dossiers. Les blancs dans ces URL…? On les remplace par des %20, c’est tout…

Tester l’action…

Ensuite, à partir d’un fichier de test, de vérifier que Drafts 4 envoie bien ce fichier dans Ulysses, pas compliqué de suivre et de corriger si erreur il y a…

reduc-450

  • Bingo…! On peut même ajouter une option de suppression du fichier dans Drafts 4 après action… Pour ma part, c’est une option de nettoyage des apostrophes avant export…!

Heu, ça marche comment…?

Tout est indiqué dans cette page de support de Ulysses… Vous pouvez retrouver les infos plus techniques dans des billets2 précédents…

Et quelques liens vers ces traitements de texte sous iOS :


  1. Vu la modicité de ma retraite, je me suis remis en chasse pour la compléter a minima (je me suis renseigné, je peux le faire…). Je crois savoir rédiger (avec fautes, certes…), je peux jouer le rôle d’un Community Manager. Ou encore, faire la vaisselle, passer l’aspirateur, expliquer comment utiliser un iPad, un traitement de texte Markdown, former, etc. En même temps, je comprends ceux qui m’entendent chercher du taf puis disparaître en Italie… Or mon temps est compté, c’est maintenant et bien moins que demain…! 

  2. Et même dans Slice42 sous mon nom : urbanbike | Vers Ulysses Mobile via x-callback-url 

le 03/05/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Écrire dans medium ?

Chouette plateforme

dans dans mon bocal | écrire | voir
par Jean-Christophe Courte

J’ai fini par m’inscrire sur medium, histoire de suivre deux personnes que j’apprécie. D’autres suivront…

Je me suis planté dans les options, fini par trouver des chroniques en français avant de quitter les lieux, pas trop convaincu par ma première incursion. Mais je suis revenu et accède via l’application dédiée sous iPad.

Certes, nombre d’arguments militent en faveur de cette plateforme, lire Medium isn’t just startup people — Free Code Camp par exemple.

Il est clair que c’est un endroit intéressant avec, de plus, trois bons outils Markdown sous iOS et OSX, capables de publier vos textes aisément1 si vous souhaitez, à votre tour, contribuer.

Lire Comment j’ai atterri sur Medium : grâce à Ulysses… — Medium ou Je suis de retour… sur Medium — Medium, deux personnes qui contribuent à leur rythme.

Est-ce que tout ceci m’a donné envie de publier sur medium ? Non, pas encore, j’attends d’apprivoiser un peu plus le binz pour me décider. Ou pas.

Je vais continuer à lire et, de temps à autre, commenter. Ainsi ce billet Mon TOP 5 des utilitaires pour Mac — Medium.

C’est dit. Mais c’est moins catégoriquement non2 qu’il y a quinze jours…!

Ajout : en discutant avec Fred, ce dernier m’a expédié un lien sur un des ses billet de début 2013, billet que je viens de lire et que je recommande pour mieux comprendre la genèse de medium (…oui, il faut mettre une cap à Medium)… | Medium : la boîte à idées |


  1. Ulysses, iA Writer et Byword pour le moment… 

  2. s’il y avait des notes en bas de page, cela serait un verrou de moins, soit dit en passant… et une action pour poster depuis Drafts 4 (Greg…?!). Je sais, ce sont des arguments assez légers. D’autant que Editorial répond à cette option via ce Workflow : Editorial Workflow — Post to Medium 

le 02/05/2016 à 09:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Mon carnet de voyage sur iPhone…? Day One 2

Notes, clichés, géolocalisation et plus encore

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | mémoire | photographie | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Les quelques lecteurs réguliers de urbanbike se souviennent (je les ai saoulés) que j’ai abondamment évoqué1 Day One 2. Ce billet revient — je pensais faire court, encore raté…! — sur quelques options pratiques pour créer de nouvelles notes dans Day One 2 et utilisées ces dernières semaines en conditions réelles, c’est à dire en balade…

Avertissement : Oui, nous avons eu parfois des soucis de synchronisation avec le serveur dédié de Day One 2 (si, si…!) mais, au risque de nous répéter (!), nous — ma fille comme moi — avons vécu ces interruptions sans stress aucun …pour trois bonnes raisons…!

  • Nous employons Day One depuis octobre 2011 et n’avons jamais perdu quoi que ce soit… Certes, jusqu’à présent…! Ensuite, 99,9 % de nos écrits sont déjà synchronisés sur ce serveur. Et également sur nos autres écrans…
  • Même en l’absence de connexion internet ou de synchronisation correcte avec le dispositif de Day One 2, nos iPhones2 conservent l’intégralité de nos textes et images. Ça va sans dire mais c’est mieux en le rappelant…! Dès que le dispositif de synchro fonctionne à nouveau, les éléments rédigés entre temps sont exportés vers leur serveur dédié. Puis, dès connexion, atterrissent à leur tour sur nos iPads ou Macs…
  • Enfin, la qualité du développement effectué par de Bloom Built, notamment par Paul Magne, le soin accordé à tous les détails nous semble être un gage patent de sérieux…

C’est notre avis, CQFD, et nous le partageons3…!

Au pire, il est reste toujours la possibilité — depuis Day One 2 — d’exporter tous nos journaux : relire urbanbike | Exporter un journal au format texte depuis Day One 2 sous iOS.

Non, le vrai problème serait de se faire piquer (ou égarer…!) un iPhone avant cette synchronisation. Mais là, cela ne dépend plus trop des développeurs, non…?!

Comment insérer des images dans son flux Day One…?!

Je n’ai pas exploité à fond toutes les options qui suivent dont la prise de vue depuis Day One 2.

reduc-450

  • À gauche | 3D Touch est disponible pour les iPhones récents et équipés de cette option. Du coup, très simple d’ajouter une photo, mieux de se servir de la dernière photo ajoutée dans l’album.
  • À droite | Une autre option est de passer par Day One 2

reduc-450

  • À gauche | Et, au lieu de choisir une image, appuyer sur Camera…
  • À droite | Ici une vue de mon écran sous Photoshop… Certes, pas de HDR ou de mode noir et blanc à la Provoke ⚑ mais c’est parfait pour des notes photographiques… qui seront géolocalisées.

Pour ma part, je n’utilise pas comme ma fille Day One 2 dans la journée… C’est dans la soirée ou le lendemain au réveil que je rattrape mon retard en allant piocher dans les images enregistrées la veille (ou les jours précédents) dans l’iPhone et, ce, depuis Day One 2

reduc-450

  • À gauche | La méthode la plus simple est de remonter en haut de la chronologie pour atteindre l’icône de l’appareil photo…
  • À droite | Puis de choisir dans les images de l’album (oui, on accède immédiatement à toutes les images de l’album du iPhone) la ou les images d’un moment notable… Pensez bien à appuyer sur Done (…l’application n’est pas encore traduite à 100 % en français mais chaque version apporte son lot de correctifs, notamment linguistiques…) pour valider l’utilisation des photos sélectionnées…

Ensuite, à vous de saisir le texte afférent. Ou pas…

Encore une option pratique, ajouter des images sans pour autant les commenter. De fait, la date de prise de vue de l’image de votre choix est employée pour ranger chronologiquement cette entrée dans votre flux… et, bien entendu, leur localisation…

Cette manière d’aller récupérer des images via Day One 2 est la plus évidente mais elle n’est pas la seule. Elle a d’ailleurs parfois un défaut, celle de planter (sans conséquences…!!) l’application (…enfin, la version que j’emploie).

Je lui préfère — de temps en temps — et pour une seule image une autre méthode, celle qui consiste à passer par l’album (…avec un seul risque, ne pas me rendre compte que j’ai déjà employé telle ou telle image…!)…

reduc-450

  • À gauche | Cette troisième méthode consiste à faire défiler mes images en plus grand format dans l’album (…plus pratique que les miniatures dans Day One 2) puis exporter l’image que je souhaite…
  • À droite | L’image étant sélectionnée, reste à envoyer vers Day One 2 (si l’icône Day One 2 est absente, cherchez dans cette rangée l’icône Autre, appuyez dessus puis activez Day One 2, positionnez même ce dernier en haut de liste si besoin est…)

Si aucune icône d’application ne s’affiche, c’est peut-être du au fait que vous n’avez pas sélectionné d’image…!

reduc-450

  • À gauche | En validant l’envoi vers Day One 2, iOS affiche une fenêtre dans l’album qui reprend quasiment tout ce dont vous avez besoin… Vous pouvez saisir un micro note (ou plus, si vous le souhaitez…), changer de Journal…
  • À droite | ici, j’opte pour le journal nommé Balades

reduc-450

  • À gauche | Vous pouvez ajouter de suite un ou plusieurs tags…
  • À droite | Une fois la fenêtre remplie (…ou pas, j’insiste sur le fait que vous pouvez aussi publier tel…), appuyez sur Publier

Généralement, il ne se passe rien…! Logique, l’opération s’est effectuée en arrière plan…

Je ne vous cache pas que cela ne fonctionne à tous les coups… Comme j’utilise des versions beta de Day One 2 et de iOS, je ne sais qui pose problème…! Aussi je signale ces dysfonctionnements aux développeurs…

reduc-450

  • Généralement, ça fonctionne et vous retrouvez votre entrée dans Day One 2 à sa position chronologique et, dans la page complète votre photo, le texte qui l’accompagne mais aussi une carte…

Photos ou Carte…?

Si la fonction recherche est très efficace — relire urbanbike | Pratique : les deux modes de recherche sur Day One 2 — j’emploie deux autres modes…

reduc-450

  • À gauche | A | Soit je recherche visuellement sachant que Day One 2 trie les images chronologiquement…
  • À droite | B | Soit je recherche par localisation sur une carte

reduc-450

  • À gauche | en zoomant sur la carte, j’isole peu à peu les images et retrouve le point approximatif de ma prise de vue…
  • À droite | Un appui sur la position de l’image permet d’afficher la note ; ensuite, un appui sur Épingle de la carte permet de revenir sur la carte…

à propos des trois icônes en haut à gauche de la carte, la première vous permet d’afficher une vue satellite, la seconde de retrouver votre position actuelle sur la carte, la troisième de circonscrire la carte à toutes vos photos enregistrées dans cette application…

Pourquoi j’utilise Day One 2…?

Ce qui précède est une illustration de quelques options de cette application qui ne sert pas qu’aux voyages ou aux journaux d’adolescents…! C’est au quotidien que je l’emploie et ceci explique mes divers journaux qui sont autant de dossiers d’écriture indépendants…

Je ne suis pas un expert, un gars qualifié pour m’exprimer en termes doctes et définitifs… Je ne suis qu’un simple utilisateur qui, à cet instant, a confié 3529 notes écrites + 1869 photos concernant 1428 jours à cet outil de traitement de texte.

En premier lieu, Day One 2 est un excellent traitement de texte Markdown qui peut recevoir des textes balisés en provenance de Drafts 4, iA Writer et bien d’autres applications… Ceci explique aussi pourquoi il est très rapide en synchronisation texte.

Ensuite, Day One 2 est devenu, au fil des années, une part de ma mémoire (…au même titre que urbanbike…!). J’y note des tas de choses tant personnelles (voyages, événements…) que pratiques, des réflexions plus techniques, des idées…

Très souvent je démarre ma note en mode brouillon dans Drafts 4 avant de l’exporter via une action x-callback-url dans Day One 2.

J’apprécie avant tout à Day One 2 de me simplifier la vie en employant ce dispositif ante-chronologique qui range immédiatement ma note, en y accolant des informations pratiques comme le lieu de l’image ou de ma note si elle est dépourvue de photo mais également une information météo, le nombre de pas que j’ai effectué à ce moment là depuis le début de la journée, etc. D’aucuns trouveront ceci inutile, superfétatoire… Libre à eux de le penser…

Day One 2 me permet de retrouver dans la minute des événements précis, me remémorer de la période où nous nous sommes rendus dans tel coin, telle situation. C’est tellement efficace que j’ai ajouté ultérieurement des infos qui préexistaient avant mon utilisation intensive de Day One 2.

Pour conclure, si je ne devais ne disposer que d’une seule application sur mon iPhone en dehors de celles proposées par Apple — et malgré mes usages quotidiens de produits comme Ulysses, Editorial, iA Writer, Drafts 4 et autres — ce serait, sans discussion possible4, Day One 2. Tout d’abord pour cet aspect traitement de texte Markdown avec support de TextExpander. Ensuite pour cette exploitation générale des EXIF de mes images… Je me répète, Day One 2 est un prolongement de ma mémoire…

Voilà, c’est dit…

Dois-je ajouter que j’apprécie l’élégance de cette application…? Son ergonomie…?


  1. Dans la case de recherche de ce blog, entrez Day One 2. Désolé pour le nombre d’entrées…! 

  2. Aurélia utilise un iPhone 4s et moi un iPhone 6s+, ces deux écrans sous iOS 9.3 

  3. Bien entendu que c’est une répétition… Pensez à changez de site si cette manière d’écrire vous déplaît… 

  4. Et même si je regrette de ne pouvoir utiliser un autre service comme DropBox, s’il me manque un mode nuit, etc. Ah, si : je rêve de la récupération des données de Moves… avec une carte de mes pérégrinations quotidiennes. Ou entre telle et telle heure de la journée, histoire de compléter mes notes par une carte de mes déambulations… 

le 01/05/2016 à 12:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Noteshelf 11 supporte SplitView

Et synchronise vos notes en continu via DropBox

dans architecture | dans mon bocal | écrire | iOS | pratique
par Jean-Christophe Courte

Je devrais arrêter ce billet dès à présent car tout est déjà exprimé dans le titre et le sous-titre. Cette version 11 de Noteshelf ⚑ qui ne tourne que sur iPad ne partagera l’écran en deux parties qu’avec les versions les plus récentes de cet écran mobile, mais cela n’est pas une surprise.

reduc-450

  • La synchro DropBox est intéressante à condition de bénéficier d’une bonne connexion internet (c’est pourquoi je ne l’active pas chez moi)

reduc-450

  • Avec le zoom dans la zone d’écriture pour former ses lettres sans contrainte, très très agréable…

Seul point à retenir, si vous vous en servez pour prendre des notes manuscrites, l’accès aux swatchs de couleur de chacun de vos outils dans cette zone agrandie n’est disponible qu’en plein format. Bon, en même temps, je change rarement de couleur en cours d’écriture…

Bref, lire les précédents billets dans urbanbike sur Noteshelf. Manque juste un mode OCR pour me décrypter !

J’aimerais bien voir ce que cela donne sur un iPad Pro avec le crayon signé Apple. Mais sur un iPad Air 2 avec un simple stylet à pointe caoutchouc (un Bamboo Wacom), c’est hyper fluide sous iOS 9.3.x et amplement suffisant pour rédiger de petites notes manuscrites sans temps de latence.

le 16/04/2016 à 08:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

La 2.5.1 de Ulysses trie confortablement nos feuillets

Illustration sous iPhone

dans dans mon bocal | écrire | grospod | iOS | pratique
par Jean-Christophe Courte

Cette nouvelle mouture de Ulysses tant sous iOS que sur OSX est la 2.5.1. Elle apporte plus de sécurité dans les actions x-callback-url (relire ce billet urbanbike | Vers Ulysses Mobile via x-callback-url) mais sans aller jusque là, une illustration assez simple.

J’ai écrit un billet dans iA Writer ⚑ et je veux le transférer dans Ulysses Mobile ⚑, cela n’a rien de compliqué.

reduc-450

  • déjà, dans iA Writer, rester dans la partie saisie texte et choisir Share… (Partage)
  • puis sélectionnez Ulysses.

reduc-450

  • Ensuite, vous pouvez déjà apprécier le fait que les balises Markdown sont conservées, à vous de choisir dans quel dossier dans Ulysses vous souhaitez voir atterrir votre fichier…
  • Attention, vous ne pouvez pas choisir un sous dossier, vous restez au niveau des dossiers principaux (contrairement à une instruction x-callback-url)

reduc-450

  • Reste à valider.
  • Puis à ouvrir Ulysses. Tiens, tiens, on peux trier dans un dossier ?!

reduc-450

  • C’est bien pratique de pouvoir choisir entre manuel, date ou alphabétique…

Bref, si j’écris fréquemment les premiers jets dans d’autres traitements de texte, iA Writer en ce moment, tout finit par être rassemblé dans Ulysses

À suivre…

le 12/04/2016 à 19:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Illustrer une copie d’écran | 3

Et sur Mac, comment fais-tu…?

dans dans mon bocal | écrire | grospod | iOS | outils
par Jean-Christophe Courte

Bon, après les deux premiers épisodes (un et deux), parlons enfin de LongScreen mais également de… illustrator et Photoshop. En effet, les deux précédents billets restent des exercices pour ma pomme1 à partir d’un iPhone uniquement mais j’avais promis d’expliquer deux choses :

  • Mon usage sous iOS de LongScreen ⚑
  • Et comment je place des doigts et des gestes sur mes copies d’écran sur urbanbike…

Sauf que la dernière phase se déroule exclusivement sur le Mac…

LongScreen

LongScreen ⚑ me permet de replacer les copies d’écrans réalisées individuellement dans un masque simulant l’iPad ou le iPhone 6s+, dans leur contexte…

reduc-450

  • À gauche | Une option que je n’emploie pas, la suppression des copies d’écran employées (…je devrais mais je préfère tout garder temporairement car je suis distrait…).
  • À droite | le choix des écrans supportés, entre Watch et iPad Pro…

reduc-450

  • À gauche | Il me suffit de sélectionner les captures d’écran souhaitées dans l’ordre (de gauche à droite, ordre d’apparition dans la copie jumelée) puis de cliquer en haut à droite sur Merge (sur iPhone, je me limite à deux, voire trois écrans…)
  • À droite | la fenêtre des réglages qui est accessible via une icône en bas au centre… Alignement mais aussi rassemblement (Merge) sans masque, avec un masque gris ou un masque blanc (mon préféré). Enfin, en haut l’écartement des écrans et, en bas, une option pour unifier les heures de capture sur les copies d’écran…

reduc-450

  • À gauche | le rendu affiché de ce qui va être produit et en bas, de gauche à droite, l’icône d’export, l’accès aux réglages (…qui, généralement, n’ont plus trop lieu de bouger) ou la suppression de l’essai en cours si erreur de casting…
  • À droite | J’enregistre toujours dans l’album mais cela peut filer vers DropBox ou encore vers mon FTP via Transmit ⚑ sous iOS.

Certes, cela réduit de facto la surface utile de chaque copie d’écran. Mais, en contre-partie, cela me permet de mieux placer, mettre en valeur les gestes utiles (…j’en parle ci-dessous) et, essentiellement pour les applications traitées sur l’iPhone, de monter deux copies côte à côte.

Bref, de composer, même si très connoté2, une sorte de narration explicative (!) qui se déroule de duo en duo…

Et les gestes, les doigts, les pognes…?!

Bon, ce n’est pas un secret, le reste se passe sur Macintosh avec des produits classiques (mon antique CS6 fonctionne encore)…

reduc-450

  • Je me suis composé naguère une unique (et large) planche avec toutes les options qui me convenaient à partir d’un fichier vectoriel acheté jadis sur istockphoto.com, une banque d’images. J’ai transformé à ma sauce dans Illustrator ces briques de base, dupliqué, etc. Cela ne m’empêche pas d’ajouter de nouvelles options quand je suis coincé…

reduc-450

  • Reste ensuite à choisir puis à placer/dimensionner l’élement que je souhaite ajouter à des fins explicatives sur la copie d’écran ouverte, elle, dans Photoshop.

Puis à exporter l’ensemble avec un plug-in TinyPNG depuis Photoshop, cf. Optimiser les images PNG et JPG pour le web - urbanbike. En réduisant de 50 % la dimension du fichier… Et en restant généralement en .PNG transparent…

Les images sont ensuite renommées en batch avec Name Mangler 3 ⚑3 puis exportées via Transmit ⚑ vers mon serveur FTP…

Comme j’emploie ExpressionEngine, je peux rentrer dans mon texte Markdown un lien de l’image vers le dossier dédié et prévisualiser dans iA Writer ⚑ le rendu, le séquençage…

reduc-450

C’est certes rustique mais ça fonctionne pour mes besoins et vous aider à comprendre ce que j’essaye parfois d’expliquer maladroitement avec des mots…!

Voilà, voilà…


  1. Hormis une furieuse envie de voyager, je prépare (déjà) une reconversion. Vu la modicité de ma retraite (mon fils boursier a la même chose), j’ai découvert que je pouvais reprendre en toute légalité le collier pour essayer de rajouter du beurre dans les épinards. Plus exactement des épinards dans une noisette de beurre. Même si je préférais bosser de chez moi, je sens que cela va être compliqué. Or comme je suis un angoissé de nature, je me forme préventivement. À ce propos, si vous cherchez un formateur sur un outil Markdown (ah, zut, tout est déjà dans urbanbike…!), un Community Manager, un rédacteur de papiers, enfin, un vieux un peu cabossé mais avec un poil d’expérience, mon adresse courriel est en fin de billet. 

  2. …Je sais, dans connoté, il y a… noté…! 

  3. cf. urbanbike | Renommez vos fichiers avec Name Mangler 3 

le 11/04/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Illustrer une copie d’écran | 2

Depuis un iPhone, toujours…

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | iOS | outils
par Jean-Christophe Courte

Suite du billet précédent.

Comme navigateur, celui de 1password ⚑ est efficace mais, et à condition de passer du temps à configurer, je lui préfère nettement celui de iCabMobile ⚑.

reduc-450

  • Sécurisé par Touch ID, des paquets d’options (okay, partie complexe). Mais au final, accès à mon CMS et affichage en parallèle du résultat après l’envoi du texte.

reduc-450

  • les formulaires sont mémorisés, etc. Et donc les mots de passe, ce qui évite de ressaisir ces derniers.

Du coup, nouvel essai en conditions, rédaction d’un second billet dans Editorial ⚑, gestion des images avec LongScreen ⚑.

reduc-450

  • …et une variante. Garder le montage tel en PNG mais réduire drastiquement le poids en passant par le service de TinyPNG en ligne faute de trouver un vrai compresseur de PNG sous iOS.

Bien entendu, nouveau coup de Transmit ⚑, renommer les illustrations après export.

Résultat sous vos yeux. Je m’entraîne avec l’idée de ne partir qu’avec un iPhone 6s+.

Et c’est ici que 3D Touch sur les icônes de quasiment toutes ces applications s’avère divin…

À suivre.

le 10/04/2016 à 14:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?