TextExpander et notes sous Ulysses

Adopter Ulysses, c’est également modifier ses habitudes…
dans | dans mon bocal | écrire | iOS |

Avec les balises spécifiques à Markdown XL sous Ulysses (Mac ou iPad), il est intéressant d’adapter ses raccourcis sous TextExpander, sets de raccourcis qui peuvent se synchroniser entre iOS et OSX via DropBox

Prenons un exemple qui fonctionne bien, les notes

Certes, il n’est pas compliqué de saisir 2 signes + ou 2 signes % à la suite…

Mais si l’on peut ajouter un poil de confort sans excès de complexité, pourquoi se priver…? Par exemple en associant une notion de date et d’heure à sa note…

Le raccourci lié à l’extrait %%% %Y%m%d — %H:%M —> (…je vous laisse le soin de l’abréviation ad hoc) permet d’hordater sa note de la manière suivante %% 20150226 — 15:27 —>.

reduc-450

Bref, pas compliqué à mettre en place pour un résultat pratique… que vous jugerez intéressant ou non…!

Note de fin : vu que nous en sommes à la Candidate 3 tant pour Ulysses for Mac que Ulysses for iPad, comment dire…? Ça se précise…!!

iThoughts 2.8 sous iOS supporte Microsoft Project

MacPlus.net
dans | dans mon bocal | écrire | iOS |

En attendant la version OSX… iThoughts 2.8 sous iOS supporte Microsoft Project

reduc-450

Sur l’écran noir de mon iPad… | 1

Editorial
dans | dans mon bocal | écrire | groummphh |

Dans la liste des outils qui se transforment, qui s’améliorent pour notre plus grand plaisir, hormis Ulysses for iPad, il y a Editorial qui est en cours de refonte.

Je comprends parfaitement que ce rappel incessant à des outils Markdown puisse lasser prodigieusement certains lecteurs légitimement fiers de manipuler correctement leurs outils bureautiques et la myriade d’icônes associée.

Vous êtes devenus les champions de Word ou de Pages, vous en savourez chaque parcelle et, paf…! Ce perfide rédacteur d’urbanbike vient vous expliquer que ces chouettes outils bureautiques sont, certes pas mal, mais peu adaptés à l’écriture.

Comme une très grosse envie d’écharper sans autre forme de procès l’empêcheur de tourner en rond !

Pour l’avoir moi même ressenti naguère, je connais le plaisir de connaître sur le bout des doigts toutes les options d’un Microsoft Word ou d’un Adobe indesign1. J’ai souvent ragé de ne pouvoir coupler sous OSX mon fidele FileMaker Pro avec une version adaptée de Adobe FrameMaker au dernier OS de mon Macintosh. Les dieux du marketing en ont décidé autrement et cela a été la remise en cause d’une large partie de mon activité.

Aussi, j’imagine fort bien la déception de tous ceux qui viennent de maîtriser l’enchaînement de deux styles, la connaissance des principaux attributs de mise en forme des styles paragraphes et caractères…! Bien sûr que c’est utile dans le cadre de la mise en forme d’un flux de texte lors d’une mise en pages sous Indesign.

Mais pour écrire…?!

Trop souvent nous nous perdons à régler des options assez techniques au lieu de nous préoccuper de l’essentiel, ce qui sort de notre tête ! Comment nomme-on cela ? Procrastiner…?!

J’aspirais aussi à trouver un outil axé sur l’ecriture et non la mise en forme de mes textes.

WriteRoom a certainement été le premier produit (sous Mac en 2006, relire ce billet) à me faire toucher du doigt la différence entre un super outil de mise en forme comme Word et le fait de me retrouver exclusivement face à un écran pour ne faire qu’écrire. Et rien d’autre…!

Plus de distraction, plus de perte de temps en mise en forme de la martingale idéale de styles, plus de jeu sur la gestion des niveaux titre. Un écran noir, aucun menu alors. Que mes pensées qui se projetaient sur cet écran et un clavier.

Avec l’iPad, c’est encore une autre partie qui se joue ici.

Pas besoin de clavier externe même si cela est disponible, juste un clavier qui s’inscrit sur l’écran avec sa barre additionnelle de qualité, manque juste une touche Fwd delete que j’ai rajouté dans les bookmarks du menu haut de Editorial

TextExpander et TaskPaper à nouveau opérationnels, je trace ma route2

reduc-450

Merci Ole.


  1. J’ai même du écrire des bouquins sur chacun des outils… 

  2. Entre Ulysses for iPad, Byword, Editorial, Drafts 4, iA Writer et Daedalus touch, comment voulez-vous que je m’ennuie… 

Daedalus touch 1.8 optimisé iPhone 6 et iOS 8

MacPlus.net
dans | écrire | iOS |

Toujours méconnu et pourtant… Daedalus touch 1.8 optimisé iPhone 6 et iOS 8

reduc-450

2015, traitements de texte et iPad…?

Editorial mais pas que…
dans | dans mon bocal | écrire | groummphh | mémoire | vieillir |

Pour mémoire, « l’iPad n’a aucun interêt, c’est juste un écran de consultation. »

Je me souviens de ces petites phrases assassines prononcées par quelques experts autosuffisants lors de l’annonce du iPad en 2010. Je me souviens des jeux de mots sur son nom, le mépris qui a accompagné ses premiers pas.

Aujourd’hui en 2015, nous avons la chance de suivre le développement d’une belle brochette de traitements de texte qui font assaut d’intelligence et de réflexion pour nous permettre de nous dépasser sur cet… écran de consultation.

Je n’ai aucune nostalgie vis à vis de mes anciens outils, que ce soit la composphère IBM sur laquelle j’ai brisé mes ongles une décennie durant. Ou encore la grosse machine à écrire orator qui ne servait qu’à ajouter des titres aux slides et qui déplaçait la table à chaque retour chariot.

Ma machine à écrire en 2015 n’a pas de touches, pas de papier, pas de ruban, une autonomie de folie. Elle est légère, réactive, multi-claviers et se joue de balisages exotiques.

Après Ulysses for iPad qui arrive dare-dare au niveau de Ulysses for Mac, après Drafts 4 qui s’avère encore plus essentiel pour prendre des notes, après Day One qui poursuit sa mue pour devenir un épatant traitement de texte, voici Editorial qui s’enrichit à son tour d’une flopée d’options confortables.

Et je n’ose imaginer ce qui mitonnent les développeurs de Byword, TextCenter, iA Writer Pro (…je lui préfère encore et toujours iA Writer), Nebulous Notes ou encore 1Writer, voire Daedalus touch.

Écran de consultation, quelle blague quand même !

Mon iPad est devenu mon plus fidèle confident, pas une note ne lui échappe, de jour comme de nuit, à la maison ou en balade.

Sa capacité à expédier mes fragments sur iCloud ou DropBox, à les partager entre toutes les applications citées me permet de changer d’environnement selon mes humeurs.

Bien entendu, il manque encore des pièces dans ce puzzle mais ce qui est amusant est de savoir que ces pièces s’écrivent, se codent, se déploient…

2015 s’annonce bien…

Nouvelle bêta pour Editorial sous iOS

MacPlus.net
dans | écrire | iOS | outils |

En passant, Nouvelle bêta pour Editorial sous iOS

reduc-450

Comment communiquer vos notes confidentielles depuis Ulysses for iPad ?

Ou Ulysses for Mac !
dans | dans mon bocal | écrire | iOS | outils | pratique |

Suite et illustration de ce billet : Multi-formats, balises et options d’export

Une fois compris, capté, intégré la richesse de Markdown XL, il est difficile de ne pas l’utiliser…! Néanmoins, une dernière question demeure.

  • Oui mais, mes commentaires de travail, comment puis-les exporter…?

En effet, comment récupérer toutes ces informations, ces commentaires qui démarrent avec %% ou ++ ou ||…?

reduc-450

Par défaut, ces notes (sur fond bleu par exemple) ne sont pas exportées…

À vrai dire, on peut accepter de considérer ceci sous deux niveaux de commentaires :

  • ++, :: ou || sont communicables à des tiers (balises d’écriture)
  • celles de commentaires %% qui sont plus confidenteils

D’autant plus essentiel si vous ne bossez pas seul, que vos interlocuteurs ont, eux aussi, besoin de parcourir vos notes…!

  • La première solution qui nous vient à l’esprit est d’ajouter via un recherche-remplacement le caractère \ devant les balises qui se dérobent ! C’est fastidieux.

reduc-450

  • la seconde solution consiste à basculer le format Markdown XL au format Markdown (ce qui laisse les infos %% en dehors de tout)

reduc-450

  • la troisième est simplement de basculer son texte Markdown XL au format MiniMark (…mais il fait le maximum…!). Certes attendez-vous à retrouver des \ mais vos notes ont bien été transmises…

À suivre…

Note de fin : Message à Pénélope : Ulysses arrive - STOP - Prévoir un peu de temps pour la mise-à-niveau - STOP…!

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Lire les contributions… | d’urbanbike sur

image

Trouvé sur le net, notés sur…

image

cf. lien publié le 25/02/2015 à 07:40

cf. lien publié le 21/02/2015 à 11:41

cf. lien publié le 20/02/2015 à 17:12

cf. lien publié le 20/02/2015 à 14:00

Review: Artists sound the environmental alarm in “Gyre: The Plastic Ocean,” at CDC museum | ArtsATL

cf. lien publié le 20/02/2015 à 13:48

cf. lien publié le 20/02/2015 à 13:46

cf. lien publié le 20/02/2015 à 09:31

cf. lien publié le 20/02/2015 à 09:30

cf. lien publié le 20/02/2015 à 09:30

cf. lien publié le 20/02/2015 à 09:27

Urbanbike est hébergé par…

image
Follow me on App.net
image