Ulysses III 1.2 sous OSX en bêta…

Rapide zoom sur une option de la prochaine version…
dans | dans mon bocal | écrire | outils | pratique |

J’utilise le traitement de texte Daedalus touch depuis l’achat de sa première version en mai 2011 et, bien entendu, son application compagnon sur OSX depuis avril 2013, c’est-à-dire Ulysses III.

J’apprécie de pouvoir utiliser leur système de corde à linge ainsi que je le visualise naïvement, dispositif qui me permet de modifier l’ordre de mes fragments de texte à tout instant pour constituer au final un seul document.

C’est un mode plan sur un seul niveau, ces derniers sont juste marqués par le nombre de # que je place devant mes titres, Markdown oblige.

La facilité d’écriture est liée au fait que j’emploie quasi exclusivement l’iPad comme machine à écrire pour la saisie brutale de mes textes (…enfin, pas si brutale, Daedalus touch est d’un confort exceptionnel avec sa barre additionnelle Markdown…!).

Or mes fragments demandent souvent à être ajustés… Telle saisie aurait méritée de tenir en deux notes ; ces trois bouts de texte, à l’inverse, mériteraient d’être regroupées en un seul ensemble.

Et votre serviteur de jouer du couper/coller et de la suppression des fragments soudainement vides…

Joindre des notes ou scinder un texte…

Dans la bêta version de la 1.2 qui m’a été fournie, ce sont pas les styles (splendides…), l’export au format ePub (…salivez, c’est remarquable) ou la gestion des tags ou encore des dates dans la colonne des fragments qui m’inspire mais bien cette très simple option de jonction ou de segmentation de mes textes…

Ceux qui écrivent régulièrement apprécieront, je le crois, ce petit dispositif qui est d’un confort absolu à mes yeux…

C’est d’une simplicité déconcertante, une fonctionnalité qui m’a sidéré dès que j’ai eu cette nouvelle mouture sous les doigts… Oui, pourquoi masquer ici mon enthousiasme…?!

@urbanbike

il suffit de placer son pointeur à l’endroit souhaité et…

@urbanbike

Bingo…!

Inversement, facile de sélectionner les feuilles à joindre…

@urbanbike

Et tchaaaaaac…! Les deux fragments se retrouvent comme dans la première copie d’écran (Rappel, ce que vous voyez sont des copies d’écran issues d’une version bêta, la francisation est en cours…)

C’est ce que j’apprécie chez les développeurs de Ulysses III, cette volonté de dépasser la simple page portant un seul document à l’écran mais bien de proposer un carnet par projet, projet qui sera alimenté par les pages que vous allez ajouter à votre rythme. Et, désormais, joindre par regroupements successifs…

À suivre, plus que jamais…

Le traitement de texte TextCenter passe en 1.2.3

Peu de changement à première vue
dans | écrire | iOS |

C’est ce que j’apprécie dans TextCenter même s’il faut un peu chercher dans les coins pour comprendre pourquoi son développeur a eu telle ou telle idée.

  • Et une fois compris, bon sang mais c’est bien sûr !

Bon, j’avais noté le fait que, clavier visible, via un simple pincement vertical il était désormais possible de passer du thème jour au thème nuit.

Mais l’idée la plus épatante est la suivante : la petite option KU dans la barre additionnelle est simplement géniale.

@urbanbike

…Ou comment occuper temporairement la surface de la barre d’espacement de manière efficace.

@urbanbike

  • Vous ne pigez pas…? Jouez plus fréquemment au jeu des sept erreurs…!!

Bon, je file…

À suivre.

Et bon anniversaire à un certain @ggete…!

Quix pour muscler votre navigateur sous OSX ou iOS…!

Depuis 2010, indispensable sur mon Macintosh comme sur mon iPad
dans | écrire | groummphh | mémoire | outils |

Je reste un inconditionnel de quix depuis que je l’ai découvert… Son bookmarklet vient d’être remis à jour (j’avais signalé que ça foirait et @quixapp m’a répondu après l’avoir constaté et corrigé…)…

Pour info, cela fonctionne également dans Safari sur iPad et le gros avantage est son aspect universel, quelques commandes à se souvenir même cela reste très orienté vers les services de Google.

Attention néanmoins sur iPad à conserver des doigts fins pour l’atteindre…!

Souvent, je demande ainsi à traduire des sites qui m’intéressent en français et là, il me suffit de saisir tr dans la fenêtre de dialogue. Et hop.

@urbanbike

Traduction…!

@urbanbike

Il vous reste à apprendre les quelques commandes indispensables (ou utiles) qui rendront votre vie d’internaute plus agréable…

@urbanbike

Comme map

Le nom de la ville étant sélectionnée…

@urbanbike

Tadaaaa…

@urbanbike

Bon, je vous laisse découvrir toutes ces commandes

Alternatives sur iPad

Sur l’iPad, J’emploie :

…soit une action dédiée dans Drafts,

@urbanbike

Recherche d’un terme et hop…

@urbanbike

…soit un workflow sur Editorial.

Le gros intérêt de ces deux options est d’effectuer ma recherche sur DuckDuckGo qui reste un outil fabuleux pour garantir un poil d’anonymat.

@urbanbike

Et hop… réponse…

@urbanbike

Mais sur Macintosh, je reste un fondu de Quix…!

Nebulous Notes 7.1.1. Intègre TextExpander sous iOS…!

Merci Philip…
dans | dans mon bocal | écrire | groummphh | iOS | outils |

Rhaaaaaaa…!

À peine ai-je ironisé sur l’absence de TextExpander dans la version 7.1 de Nebulous Notes que j’ai eu un tweet du développeur en retour.

Et dès jeudi soir, une version 7.1.1 est arrivée avec les équivalents à la sauce TextExpander…! Tadaaaaaa…!

@urbanbike

Ne pas oublier, néanmoins, de les activer et de lancer le dispositif pour les mettre à jour !

Du coup, Nebulous Notes reprend sa place pleine et entière dans mes outils d’écriture avec Editorial et quelques autres traitements de texte mais dans l’ensemble, si vous écrivez sur un iPad, vous avez une belle collection de crayons…!

Ce bref billet pour saluer cette réactivité.

@urbanbike

Et juste insister sur un autre point, la sychro sous DropBox qui indique qui est chargé ou non…

À noter que Byword sous iOS a également été mis à jour pour corriger quelques bugs et que TextCenter ne devrait plus tarder non plus. Et, qui sait, Editorial avant fin 2020…!! Ou une version de Writer Pro sous iOS avec Markdown et moteur syntaxique qui soit plus véloce que la version 1.1 sous OSX testée hier… À plus de 8000 caractères, j’ai abandonné — vu le délai d’attente de l’affichage de mon propre texte. Nb : c’était même plus rapide sous iA Writer sous OSX également… Comme un souci.

Le retour de Writer Pro en version 1.1 sous OSX…

…avec du vrai Markdown…
dans | dans mon bocal | écrire | groummphh |

Depuis la mi-décembre 2013, les premiers acquéreurs de Writer Pro (…ceux de la première heure) avaient légitimement de quoi bouillir pour des raisons évoquées dans ce billet. Je ne parle pas des menaces (…éteintes depuis, tant cela devenait grotesque) vis à vis des autres développeurs. Bref, un assez mauvais démarrage pour une équipe qui avait séduit avec iA Writer sous iOS et OSX

La version 1.1 de Writer Pro sous OSX (17,99 €) vient juste de sortir et… enfin…!

Son principe est toujours identique avec des affichages différents selon le degré d’écriture (…et/ou de corrections) du texte…

@urbanbike

@urbanbike

La typo change alors, obligeant astucieusement l’auteur à se relire vu que le contexte typographique est modifié (ce que vous pouvez faire comme un grand en changeant la typo par défaut dans votre habituel traitement de texte Markdown ou MultiMarkdown…)

Enfin, presque…!

@urbanbike

Bon, si l’on y trouve un très chouette mode nuit pour écrire avec une luminosité réduite, un affichage en demi-teinte des liens Markdown et des commandes pour les appeler au clavier, aucun équivalent pour placer une URL ou une image…!!

C’est bien connu, les vrais écrivains ne s’abaissent pas à mettre des URL — d’autant que certains font directement un copier coller de paragraphes complets de Wikipédia dans leurs œuvres, ceci explique cela…!

Certes, toujours possible de baliser au fil de de l’eau mais c’est moins confortable que sur des applications concurrentes sous OSX comme l’excellent Ulysses III. Ou MultiMarkdown Composer, voire Byword qui, eux, sont déjà MultiMarkdown.

Du coup, il est temps de (re)découvrir TextExpander et employer quelques équivalents claviers pour suppléer ces manques qui sont d’un autre âge…

Contrairement à ce que pensent les développeurs, qui sait si un auteur comme Hemingway n’aurait pas utilisé des liens et des images dans ses textes…?!

En passant, ce qui suit est un formulaire rudimentaire qui s’ouvre dans une fenêtre pour mettre vos liens en pied de page…

[%fill:name%][%fill:reference%] %|

[%fill:reference%]: %clipboard

Quelques lenteurs…

Étrange, cette version 1.1 saccade dès que je dépasse les 2000 signes sur mon Macintosh (coïncidence, certainement) ou que je corrige mon texte existant… Indispensable de désactiver la correction automatique même si cela ne suffit pas… Ou pensez à taper sur votre clavier plus lentement…! Je galèje…

Du coup, j’ai viré temporairement le bout de code que j’indique plus tôt dans ce billet et même redémarré mon Macintosh… Mais non, c’est par moments… Plus amusant, le Mode Read arrive à planter l’affichage du bout de code qui précède…

Note de fin : pour ajouter mes copies d’écran, je suis repassé dans Byword qui… Allez, considérez ce billet comme un rappel de l’existence de Writer Pro… Décidément, je ne serais jamais un vrai écrivain…

Je vais tester à nouveau plus au calme dans la soirée…

À quoi carburent mes écrans | 3

Un point traitements de texte…
dans | dans mon bocal | écrire | outils |

Depuis ce billet, il est passé de l’eau sous les ponts…! Le nombre de produits a drastiquement chuté et j’ai commencé à éliminer sévèrement ce qui ne me servira plus, ma condition de pre-retraité pesant de tout son poids.

Les trois seules choses qui m’occupent sont, dans l’ordre, ma petite tribu, un peu d’écriture et quelques photos.

Pour la photo, l’emploi de l’application appareil photo ne mérite pas d’être mis en avant, mes images iphonesques sont ensuite traitées sous Adobe Lightroom.

Ma tribu n’a pas besoin d’application spécifique même si j’apprécie énormément Messages pour communiquer avec ma fille, transit pour lui rappeler l’heure de passage de son bus et, au risque de choquer tous ceux qui pensent que l’on est trop espionné, Mes amis qui me permet de suivre en direct livre ses déplacements (et réciproquement…!).

Reste les outils pour prendre des notes et écrire.

Comme je m’en suis déjà expliqué, façon de parler, j’emploie deux flux, l’un pour écrire des trucs plus personnels qui finiront à la corbeille, le second pour rédiger des petites chroniques d’humeur sur urbanbike.

flux personnel

Mes outils sont toujours les mêmes :

  • Ulysses III sur Macintosh
  • Daedalus touch sur iOS en attendant éventuellement une version Mobile de Ulysses développée par l’équipe autour de Marcus et Max.

Dans ce cadre ci, la synchro est assurée par iCloud.

flux des chroniques

C’est ici que cela devient plus aléatoire car cela dépend en fait de mon humeur. Un peu comme si je choisissais un matin d’écrire au crayon de papier et le lendemain un simple Bic ou un style à plume, un rotring

Ici, c’est DropBox qui assure la gestion de mes notes pour éviter qu’elles ne s’éparpillent dans quinze dossiers, un seul est donc à leur disposition ainsi qu’aux outils que je vais évoquer par la suite.

Par contre, pour ces deux flux, j’emploie des Raccourcis avec le dispositif (légèrement en rade en ce moment) d’Apple. Et avec plaisir depuis hier matin sans hoquets et partout où cette application est supportée, TextExpander. Le principe est simple, un équivalent au clavier permet de remplacer ce dernier par un mot ou une phrase.

Alors ? Comme je ne suis pas un professionnel de l’écriture, je me contente de tapoter sur des outils rudimentaires qui ajoutent quelques balises comme des * ou des #.

Pas de mise en forme de mes notes, que ce maquillage léger à base d’astérisques, de Citrus et de lait d’amende. Très reposant car n’irrite pas les doigts comme me l’a appris @dukown (sic…!). Mieux, offre aux textes ainsi saisis une taille sylphide…!

Bref, je résiste à ces produits professionnels, tel Microsoft Word, désormais disponible sur mon iPad — la référence worldwide en terme de traitement de texte — en location annuellement. À noter, mais je peux me tromper, que ce coût annuel est supérieur à l’ensemble de mes outils Markdown, tous écrans confondus que je traine depuis des années.

Mes derniers tournevis sont…:

  • Editorial que je trouve remarquable avec des workflows épatants mais, jusqu’à présent, que sous iPad. Et en stand-by depuis août, Ole nous avait promis une version pour fin février sans préciser l’année. Mais elle arrive incessamment en version 1.1 et pour iPhone de plus, avec du TaskPaper inside…!
  • TextCenter sous iOS qui s’améliore de version en version et que j’ai employé pour son fond gris foncé lors de l’écriture de ce billet.
  • Byword qui reste un splendide outil, notamment sous OSX avec des ajouts constants de Jorge et Rùben.
  • iA Writer sous iOS et OSX qui reste un très bon outil pour écrire sans se poser de question, vu qu’Oliver oublie de proposer une barre additionnelle pour le Markdown. Il semble que cela sera corrigé sur Writer Pro que j’ai abandonné pour le moment.
  • Nebulous Notes sous iOS même si TextExpander n’est plus connecté (un tweet de Philip me rassure sur ce plan, retour prévu…!)
  • Day One qui a statut un peu particulier car il emmagasine tant des notes personnelles (sorte de journal intime) que mes billets et qui s’ouvre désormais à de la publication en ligne (superbe évolution conduite par Paul, un produit basique à priori à son lancement, quel succès…)
  • Drafts véritable tour de contrôle pour dispatcher mes écrits même si TextCenter commence peu à peu à prendre le relais dans certains cas, ce tant que la barre additionnelle de Drafts restera aussi rustique (Greg emploie la même sous Phraseology, ce que je trouve dommageable aux deux produits). Mieux, TextCenter sait s’ouvrir dans Editorial et pousse la précision jusqu’à employer le titre du fichier original, ce qui m’évite d’avoir à recommencer (merci Marco).
  • MultiMarkdown Composer sur OSX qui est très impressionnant également et que Fletcher fait évoluer en y ajoutant les dernières options du MultiMarkdown.
  • et puis…

J’aurais pu ajouter à cette liste d’autres applications mais bon, on va dire que c’est mon top ten.

Voilà, vous savez tout (…ou presque !!).

À suivre…!

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Sans oublier…!

image

les liens vers des billets proposés sur…

image

cf. lien publié le 2014-04-16 17:56:43 GMT

cf. lien publié le 2014-04-16 17:54:18 GMT

cf. lien publié le 2014-04-16 17:53:30 GMT

cf. lien publié le 2014-04-16 17:34:13 GMT

cf. lien publié le 2014-04-16 17:25:39 GMT

cf. lien publié le 2014-04-16 17:24:55 GMT

cf. lien publié le 2014-04-16 17:23:59 GMT

cf. lien publié le 2014-04-16 17:23:15 GMT

cf. lien publié le 2014-04-15 17:58:00 GMT

cf. lien publié le 2014-04-15 17:54:31 GMT

cf. lien publié le 2014-04-14 19:04:12 GMT

cf. lien publié le 2014-04-14 17:35:44 GMT

cf. lien publié le 2014-04-14 07:58:43 GMT

Accès à une vidéo…

cf. lien publié le 2014-04-13 19:39:05 GMT

cf. lien publié le 2014-04-13 12:31:59 GMT

cf. lien publié le 2014-04-13 12:26:30 GMT

cf. lien publié le 2014-04-13 05:44:02 GMT

cf. lien publié le 2014-04-13 05:39:46 GMT

Le Terminal et ses usages - AYA

cf. lien publié le 2014-04-12 18:21:52 GMT

cf. lien publié le 2014-04-12 05:57:43 GMT

Ailleurs… | blogroll…
Follow me on App.net
image