TomTom 1.2 met ses cartes à jour sous iOS

MacPlus.net
dans | ailleurs | dans mon bocal | iOS | mémoire | pratique | voir |

Outil de voyage, lointain comme proche… TomTom 1.2 met ses cartes à jour sous iOS

note de fin : l’abonnement Traffic sur 12 mois est toujours disponible pour le moment…

reduc-450

Tristesse des selfies

J'y étais, j'y étais… : je suis sur la photo…!
dans | ailleurs | dans mon bocal | groummphh | voir |

C’est ce billet sur MacPlus, Le concept déprime : une perche à selfie faux compagnon, qui m’incite à poursuivre. Notre première envie à Rome fut de revoir la fontaine de Trevi.

Colossale (!!) erreur…!

  • la fontaine est en travaux et rien de plus hallucinant que de découvrir une queue de touristes traversant un échafaudage metallIique affublé de photos1 de la fontaine… en activité…!
  • revenir quelques décennies plus tard dans un lieu que l’on a apprécié peut être source de désillusion. Dixit ma compagne…
  • la troisième tient en un mot : selfies.

Entre les vendeurs de perches à selfies omniprésents (…à la centième proposition de vous en fourguer une, comme une envie irrépressible de… biiiiip…), les couples ou les personnes qui s’immortalisent devant ces échafaudages, je…

Rien.

reduc-450

Mais cette mode de l’autoportrait avec monument ou fresque comme décor nous a accompagné sur tous les spots. Je me souviens de cette asiatique en robe rouge et grosses lunettes de soleil qui n’a cessée de se prendre sous toutes les coutures devant chaque bosquet ou fontaine de la Villa d’Este.

reduc-450

Ou dans la pinacothèque du Vatican comme ci-dessus…

reduc-450

Bref, comme ce qui comptait uniquement n’était pas de vivre le lieu ou l’instant présent mais de prouver à tous, une fois revenu chez eux, qu’ils y étaient bien passés…

reduc-450

Bon, je photographie bien des bicyclettes, alors je la boucle…

À suivre…

(notes photographiques réalisées à l’iPhone 5s ou au Canon EOS M)


  1. les grilles de protection de l’échafaudage ornées de photos mytiques du film La dolce vita avec Mastroianni et la voluptueuse Anita Ekberg. 

Tivoli | Dolce Vita

Villas mais également pâtisserie artisanale
dans | ailleurs | archi | dans mon bocal | voir |

Un autre jour, j’évoquerais la Villa d’Este, voire la Villa Adriana1. Ou nos déambulations dans Rome2 ou Turin, nos près de 19 kilomètres quotidiens… Mais, quitte à égrener quelques notes de voyage, autant démarrer sur une rencontre savoureuse…!

Se rendre au moins deux jours à Tivoli pour visiter les alentours, riches en Villas et jardins est à planifier. Se souvenir que l’usage de Tomtom pour circuler tant à Rome que sur les routes est indispensable. Surtout par temps de pluie3…!

En quittant notre hébergement — chaudement recommandé4via les ruelles tortueuses qui mènent vers le centre ville, nous sommes passés devant la vitrine joliment garnie d’une toute petite pâtisserie malheureusement fermée alors. Au retour de notre périple dans les jardins de la Villa d’Este5, nous avons poussé sa porte.

reduc-450

Un premier test (!) de quelques pièces pâtissières le soir même pour un coût modique et — nom de Zeus…! — quel plaisir de déguster cette fabrication artisanale fraîche et parfumée… Pas de pièces mécaniquement identiques mais une véritable explosion en bouche à chaque fois…! Que demander de plus.

Bon, inutile de préciser que nous sommes repassés le lendemain après nos déambulations sur le site de la Villa d’Hadrien6. Une première fois juste pour nous rassurer sur le fait qu’il était bien ouvert un lundi après-midi…!

reduc-450

Après un grand tour dans la vieille ville, nous sommes revenus pour nous charger de quelques autres échantillons7 (sic !) à déguster comme unique dîner en attendant un passage pluvieux particulièrement costaud8.

Je laisse aux éternels sceptiques, pisse-vinaigres le soin de glousser dans leur coin. Nous étions ravis d’échanger dans un mélange d’italien, espagnol, français, anglais mâtiné de gestes et rires avec ce pâtissier modeste qui a aussitôt appelé son épouse, plus à l’aise que lui en français.

Ce sont deux calabrais venus chercher du travail dans le Latium. Et, manifestement, bien acclimatés. Il faut rappeler que la crise est bien visible en Italie… Mais vous n’êtes pas obligé de le savoir.

reduc-450

Pasticceria La Dolce Vita
Via Colsereno 6 - 00019 Tivoli

Bref, un conseil, si vous passez à Tivoli, glissez une tête dans leur boutique…

Note pratique pour Tivoli : un discout existe Viale Roma juste avant la place qui donne accès à la Villa Gregoriana (…se visite bien entendu mais évitez les chaussures trop légères, sentiers très escarpés). Intérêt de ce magasin…? Il est aussi ouvert le dimanche soir quand tout est fermé. Et pensez à vous garer sur des places sans bandes bleues ni jaunes le long de la rivière à la hauteur de l’hopital.


  1. Eh oui, notre fille n’aura pas tous les ans 18 ans… 

  2. Pour Rome, je ne ferais aucun commentaire sur le B&B que nous avons testé : entre l’absence de petit déjeuner pour cause d’arrivée tardive de la dame sensée les réaliser, les fils électriques quasi à nu dans la salle de bains (…n’évoquons pas le sèche-cheveux collé à la paroi de la douche) ou l’exiguïté de la chambre. Mais bonne situation dans Rome (pas loin de la gare), lits confortables, magasin d’alimentation correctement achalandé à deux blocs et fenêtre sur rue calme. 

  3. L’avantage de la pluie est de se rendre compte à quel point les routes sont défoncées, vu le nombre de flaques…! Et pensez câble et allume-cigare-USB (toutes les voitures de location n’ont pas de sortie directe USB pour récharger votre iPhone). 

  4. B&B Catillo, accessible également via la Viale Roma par un parcours un poil labyrinthique d’escaliers. Douches agréables, lits impeccables (…même si je ne comprendrais jamais l’intérêt de traversins en lieu et place d’oreillers plus moelleux) et vrai petit déjeuner. Recommandé. Bon, l’environnement (…comprendre : les vis à vis proches) peuvent étonner si vous n’avez pas trop idée de l’urbanisme anarchique qui règne dans ces villes anciennes. 

  5. Villa d’Este, Tivoli, (Roma) - Italia - Sito Ufficiale 

  6. Villa Adriana 

  7. À chacun sa notion du voyage mais la gastronomie nous a toujours semblée essentielle. Sans oublier les marchés, boutiques d’alimentation ou enseignes plus grosses… Mangez local… 

  8. Les orages et les pluies peuvent être assez violents, le parapluie est de rigueur comme la veste avec capuche…! 

En 2015, butinez comme des fous…!

Ouvrez les yeux, préservez la flore et la faune qui nous entoure…
dans | dans mon bocal | écouter | groummphh | mémoire | potager | voir |

Pas la peine de faire un grand discours, tout le monde prend peu-à-peu conscience que nous sommes en train de saccager la planète…

reduc-450

Les plus cyniques se disent que c’est foutu et autant se faire un maximum de fric… Les plus conscients proposent des solutions de bon sens. Dont démarrer enfin un long cycle de décroissance (…qui ne rime pas avec un prétendu retour au moyen-âge), gâcher moins, consommer le strict nécessaire, cesser de piller la nature qui ne se renouvellera pas indéfiniment… au lieu de finir dans le mur en l’épuisant et en la polluant…

Bref, sur ces bonnes paroles, bonne année à tous et, rassurez-vous : la terre s’en remettra…
L’espèce humaine, non…!

Emmenez tout Venise sur votre iPhone

MacPlus.net
dans | ailleurs | archi | dans mon bocal | iOS | voir |

Voyagez léger… Emmenez tout Venise sur votre iPhone, rédigé par votre serviteur sur MacPlus

reduc-450

Potager au repos

Derniers légumes, derniers fruits…
dans | ailleurs | dans mon bocal | potager | voir |

@urbanbike

Quelques tours de roue pour nous1 rendre au @potagerduroi qui ouvre parcimonieusement ses portes jusqu’au printemps prochain.

@urbanbike

C’est le moment du nettoyage, les vieux fruitiers sont arrachés et des tranchées sont ouvertes pour planter de nouveaux producteurs. C’est aussi le repos mérité de la terre.

@urbanbike

Nous avons croisé un seul couple au sein de ces neuf hectares soudainement silencieux. Un rayon de soleil est venu apporter un agréable coup de chaleur sur les figues vertes encore visibles (…comprendre, pas à la portée des visiteurs…), sauvées par leur position dans les hautes branches.

@urbanbike

Tout au fond, un splendide néflier, lourd de ses fruits, attend les premières gelées.

@urbanbike

Il y a quelques jours, j’avais croisé des visiteurs furieux d’avoir réglé leur entrée et ne pas être en présence d’un joli petit jardin fleuri propre en ordre. J’ai essayé d’expliquer que ce n’était pas un jardin remarquable mais bien un potager en mode production, un conservatoire de fruitiers. Pas un lieu où la moindre feuille qui tombe est prestement retirée…!

@urbanbike

Mon interlocuteur n’en démordait pas et aurait souhaité un espace plus petit et mieux entretenu.

@urbanbike

Il faut se souvenir que le potager du roi est non seulement un lieu de production (…avec des effectifs en baisse), mais aussi une école, l’école de paysage (avec des étudiants qui vivent le cadre2 parfois différemment).

À titre personnel, je trouve dommage que les jardiniers professionnels, certes débordés par leurs tâches , ne soient pas plus sollicités par les étudiants dont le job futur est certes de paysager mais pourraient profiter de l’aubaine pour discuter de l’introduction de plantes productives dans leurs projets.

@urbanbike

Bref, un lieu magique (avec de moins en moins de jardiniers pour l’entretenir), une école nationale supérieure depuis 1976 et un lieu de visite sans oublier des cours de jardinage dans la cadre de la formation continue. Un lieu vivant…!

@urbanbike

Donc l’opposé d’un potager décoratif comme il en existe au-delà du château. Ici, des hectares de cultures diversifiées avec une boutique prise d’assaut3 en saison.

@urbanbike

Le manque chronique de personnel se fait sentir car il serait possible de fournir nettement plus de clients avec la surface disponible des carrés… s’il y avait plus de monde.

@urbanbike

Ce potager offre des facettes passionnantes en toutes saisons. Il faut conserver les yeux grand ouverts pour s’en rendre compte. Et, ça, ce n’est pas toujours gagné…!

@urbanbike

Note de fin : le potager réduit ses jours d’ouverture jusqu’à avril 2015…


  1. …Comprendre Miss @autislande et votre serviteur. Images @autislande ici au 100 macro, @urbanbike au 135… 

  2. …avec soirées étudiantes décontractées. Et parfois quelques souvenirs peu décoratifs…! 

  3. Et queue qui se forme à l’extérieur trente minutes avant son ouverture. Une chronique sur ce que j’ai vu un de ces quatre…! 

Voyager léger avec un iPhone, Day One et iMoves

Mot d'ordre : ne plus se charger inutilement…
dans | ailleurs | écrire | iOS | mémoire | vieillir | voir |

Certes, j’ai emporté le Canon EOS M, mais il est clair que j’aurais pu (du…?!) ne me charger que du iPhone. Je ne regrette pas le M que j’ai employé exclusivement avec son 18-55 de série, optique reconnue dans lightroom.

J’y pense pour de brèves balades en solitaire quand le reste de ma tribu est au loin. J’ai un sac à dos léger qui va sur ses 18 ans (…un bel âge) et qui s’y prête bien, de quoi embarquer quelques t-shirts, un vêtement de pluie, du linge de rechange. Et un iPhone.

sans oublier une bonne paire de chaussures. Mes ecco ultra-légères et aérées m’ont soulagé de ma tendinite, j’ai pu ainsi galoper dans les villes escarpées sans trop grimacer.

Dans mon iPhone, quelques applications…

Côté application de prise de vue, celle signée par Apple et Provoke. Sans oublier, flickr pour poster quelques images quand le réseau est disponible.

Et basta.

Day One sur iPhone

Je l’ai déjà écrit, je suis un utilisateur inconditionnel de Day One qui me permet de commenter avec du balisage Markdown mes balades.

Fin juin, j’ai suivi le programme mis en place par ma compagne tant en termes de destination que d’hébergement. Et la période s’y prêtait merveilleusement. Juste avant le début des grandes vacances, alors que les étudiants planchent sur leurs examens, il est donc possible de baguenauder dans les villages sans être bousculé par des hordes de touristes…!

Le iPhone me permet de réaliser quelques images emblématiques des lieux rencontrés (ou situation annecdotique comme cet écran XP), reste à les utiliser ensuite comme autants d’entrées dans Day One.

@urbanbike

  • Soit je laisse juste l’image comme entrée sans texte et cela me permet de récupérer les infos de date, heure, localisation et météo
  • Soit je complète avec un bout de texte que je peux amender au fur et à mesure avec d’autres données (site internet, etc.)… Voire corriger les fautes de frappe ultérieurement en me relisant…!

Mieux encore, ma fille a réalisé des photos dans des endroits où je n’ai fait que prendre le temps de regarder (…ou, plus souvent pris des images avec le M), pas de souci : via Messages, nous partageons nos images, ce qui nous permet à l’un et l’autre de disposer de plus d’iconographie pour nos écrits…

L’un et l’autre avons, hors connexion, tapoté nos impressions mais nous avions nos iPads pour ce faire.

À la réflexion, le iPhone pourrait amplement suffire. Mais je reconnais qu’une version avec un écran un poil plus grand ne serait pas déplaisant pour ce type de déambulation. Avec une autonomie multipliée en conséquence…

— Météo, localisation en prenant en compte les infos de chaque image…

@urbanbike

— Une action facile… mais ne pas oublier le compteur de pas de l’iPhone 5 dont les informations peuvent être ajoutées globalement (en bas, à droite au-dessus de la carte) dans chaque billet…

@urbanbike

— Pour les circuits tordus, iMoves se charge de suivre mon parcours sans besoin d’expédier mes infos à un serveur et de produire, à ma demande, une simple carte…

@urbanbike

…Carte évidemment produite par iMoves GPS tracker avec les EXIF idoines et donc relue, reconnue par Day One.

Bon, et si je rédigeais un billet par village rencontré, histoire de partager quelques options de balade…? France, Italie…?

À faire dès que j’aurais un peu de temps…

@urbanbike

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Lire les contributions… | d’urbanbike sur

image

Trouvé sur le net, noté sur…

image

cf. lien publié le 20/05/2015 à 16:31

cf. lien publié le 20/05/2015 à 06:24

cf. lien publié le 20/05/2015 à 06:20

cf. lien publié le 20/05/2015 à 06:18

cf. lien publié le 19/05/2015 à 06:12

cf. lien publié le 18/05/2015 à 22:19

cf. lien publié le 18/05/2015 à 22:18

cf. lien publié le 18/05/2015 à 22:16

cf. lien publié le 18/05/2015 à 22:12

cf. lien publié le 17/05/2015 à 22:05

Urbanbike est hébergé par…

image
image
Follow me on App.net
image