Francis Hallé, botaniste et dendrologue

Une découverte
dans | ailleurs | écouter | groummphh | potager | voir |
Billet écrit à chaud…
Non, pas d'iPad au programme. Mais une rencontre bien plus forte. Jeudi 20 mai, je bascule par hasard sur France Culture et je tombe sur une voix, celle de Francis Hallé. Je l'écoute quelques minutes mais j'ai encore une mission sur le feu que je dois terminer. Dans la soirée, je recherche le podcast de l'émission à voix nue sur iTunes et copie sur mon Mac les 4 émissions disponibles. Le samedi suivant, je récupère la cinquième émission et puis je laisse de côté, trop occupé.

Cet après-midi, tempos maussade, je me décide à écouter la première émission désormais sur mon iPhone. Et là, le choc.

Je m'envoie dans la foule les 4 autres podcasts que je ne résume pas, vous n'avez qu'à les écouter à votre tour car cela peut très bien ne pas vous toucher…!

Pour ma part, j'ai toujours été bien plus intéressé par le monde végétal que par le monde dit vivant (sic !), les animaux (comme si les plantes ne vivaient pas…!). La réduction de mes allergies en vieillissant — comme quoi cela a des côtés sympathiques — me permet enfin de mettre le nez dans la nature même au printemps. Et, armé de mon boîtier, d'explorer en photo rapproché un univers qui m'a toujours été difficile d'accès pour cause de réactions violentes.

20100529-IMG_2857_ub.jpg

Ce matin, en me baladant avec ma fille dans le parc de Versailles, nous nous sommes dit qu'il nous fallait bientôt retourner dans ce musée exceptionnel qu'est l'arboretum de chèvreloup, revisiter les arbres. Or c'est de cela dont parle avec enthousiasme Francis Hallé…

Je vous engage d'ailleurs à lire attentivement la page même de présentation de l'émission et à consulter ses nombreux liens. Hallé, c'est l'un des inventeurs du radeau des cimes avec Dany Cleyet-Marrel, Gilles Ebersolt et quelques autres.

Bref, je ne sais pas si cela vous secourra autant que moi mais j'aurais 20 ans aujourd'hui (et pas d'allergies…!); c'est réellement un domaine vers lequel je me dirigerais. Sauf qu'il risque de ne plus y avoir de terrain de recherche bientôt avec la disparition des forêts tropicales sous la pression des bucherons et autres exploitations agricoles.

Comme d'habitude, l'homme s'avère très efficace dès qu'il s'agit de foutre en l'air son environnement. Rions car nous sommes tous concernés. Ce que Hallé explique, c'est que la recherche — avec un grand R — risque de pâtir de la perte définitive de cette incroyable manne… Super, non…?

Pour finir, un extrait d'un entretien paru dans Télérama en octobre 2008.
Les forêts équatoriales représentent le sommet de la biodiversité. On y trouve le maximum d'espèces dans un volume donné, beaucoup plus que dans le milieu marin. C'est donc une formidable perte. Notre espèce y est née, et on y trouve encore nos plus proches cousins, les grands primates. Et n'oublions pas que cette disparition se double d'un génocide car il y a des hommes qui vivent là, sans détruire quoi que ce soit. Un génocide institutionnalisé pour la recherche du profit : qu'est-ce que ce monde-là ? Le cas de la Guyane me touche de près. On y détruit la forêt pour chercher de l'or, en utilisant du mercure qui pollue les rivières et pourrait avoir une influence dramatique sur les populations amérindiennes. Quand Hernán Cortés est arrivé à Mexico, que cherchait-il ? De l'or, et il avait le plus profond mépris pour les Indiens. A-t-on fait le moindre progrès depuis ?

Télérama : Considérez-vous le combat comme perdu ?
J'ai passé beaucoup de temps à tenter de défendre la forêt primaire, et je n'ai rien obtenu. Mais sur le plan éthique, se battre a une valeur. Je me considère comme extrêmement privilégié : grâce à l'expérience du Radeau des cimes, j'ai vu ces merveilles et j'aurais voulu que mes contemporains puissent en profiter. Le sous-bois de ces forêts, ce qu'on voit à hauteur d'homme, ne présente pas grand intérêt. En revanche, ces canopées sont d'une beauté spectaculaire, impossible à décrire. Une fois que vous avez vu ces couronnes d'arbres en fleurs, ces animaux extraordinaires et de toutes tailles, que vous avez entendu le concert de la faune canopéenne à la tombée du jour, au milieu des lucioles, vous ne pouvez plus y toucher. Par ailleurs, c'est une immense réserve en molécules biochimiques, un trésor planétaire qui offre des perspectives formidables pour la recherche pharmaceutique. Un jour, on aura besoin de ces molécules et on se dira : c'est bête, on les avait sous la main et on n'en a pas tiré parti.

Sans commentaire.

Jean-Marc Jancovici sur France Info

Des chroniques podcastées
dans | bosser chez soi | écouter | groummphh | mémoire | potager |
20100217_janco.png

Intéressantes chroniques que celles de Jean-Marc Jancovici qui remet, avec bon sens et explications directes, quelques faits en place…

Ce matin, j'ai reçu à deux reprises une offre pour m'encourager à passer au catalogue interactif avec la promesse suivante, 0% carbone…

20100217_carbone.png

Or, c'est un abus de langage car il n'y a pas de réelle suppression de carbone avec l'informatique. Comme le rappelle Jean-Marc Jancovici, pour fabriquer un ordinateur, il faut déjà une tonne de CO2. Puis, pour que l'info circule sur le réseau, il fallu bâtir des réseaux, mettre en place des data centers et tout ceci continue à consommer du C02…!

Je vous renvoie d'ailleurs au très bon bouquin, Green IT, pour trouver plus d'infos. Dont celle-ci…
La firme de conseil McKinsey & Company ont rapporté que les 44 millions de serveurs dans le monde consomment 0.5% de l'électricité mondiale et produisent 0.2% des émissions de carbone soit 80 mégatonnes par an l'équivalent de ce que rejette l'Argentine ou les Pays Bas.

Bref, comme aurait dit Zazie…

Les autres, c’est rien que des sales types

Jacques A. Bertrand
dans | écouter | lire |
Voix familière des Papous (une émission de France Culture qu'il faut podcaster à défaut de l'entendre dès 12:45 le dimanche), je l'entends même quand je le lis bien au chaud sous ma couette…!
Jacques A. Bertrand identifie dans ce livre tous ces emmerdeurs que nous avons croisé un jour. Ou continuons à croiser…! Si, si, vous le savez bien, le touriste, le malade, le voisin, le groupe, l'autre quoi…!
« Maman craignait que notre vieille servante ne tombât malade de surmenage », note Proust quelque part.
Le léger malaise et l'indisposition passagère (heureusement sans gravité) voisinent avec les épidémies les plus redoutables. La contagion menace. La rémission précède la rechute. Le Malade prévoit le pire. Des effets secondaires empoisonnants. Des affections nosocomiales. On lui enlève les amygdales ou des polypes au gros côlon, il ressortira de l'hôpital avec une infection pulmonaire. Enfin, comme il se dit au comptoir du Café des Boulistes, « il faut bien mourir de quelque chose ».

Tout cela contribue à rendre le Malade insupportable. D'autant plus insupportable qu'il n'est pas toujours très malade. Il est seulement mal fichu. Souffreteux. Un peu dérangé. Patraque. Oui, mon Dieu, c'est embêtant, bien sûr, d'être toujours patraque. Mais enfin, c'est bénin, non ? Ben non ! Quand ça lui arrive personnellement, à lui, rien n'est bénin. Inutile d'essayer de vous mettre à sa place. D'ailleurs vous n'en avez aucune envie, ne serait-ce qu'à cause de cette migraine persistante qui vous rend toute discussion pénible.
Le fétu de paille qu'il a dans l'oeil empêche le Malade d'apercevoir la poutre dans l'oeil de son voisin. Au royaume du bénin, l'aveuglement est roi.

Bon, on a tous un peu (mais pas trop…!) de ces autres…

Une bonne tranche de rigolade basée sur des descriptions bien senties…


Les autres, c'est rien que des sales types
Jacques A. Bertrand
Julliard
9782260017738 | 15 €

image caddie

20100116-IMG_0055_ub.jpg

iApp Radio France et Humour

Grille des podcasts revue
dans | écouter | iOS |
Cet été, nous avions évoqué l'arrivée sur vos iPhones (et sur nos Macs) de cette application pour écouter tranquillement les radios de Radio France via IP en différé.

Rien n'est plus énervant que de rater une émission de qualité comme les Papous dans la tête où d'autres pour des causes diverses… Solution, une écoute tardive au calme.

Hier, mise-à-jour de iApp Radio France à télécharger via iTunes pour le iPhone… Et le changement pour ma part fut de découvrir que le nombre de podcasts disponibles s'est étoffé…

Un conseil, désactivez tous les podcasts précédents que vous aviez coché, validez… Puis revenez à nouveau dans la liste des options offertes et faites à nouveau votre marché…

Deux exemples pour expliquer le fonctionnement : j'ai ainsi trouvé Didier Porte

20090903_rfrance_0280.PNG

20090903_rfrance_0281.PNG

20090903_rfrance_0282.PNG

Plus besoin de télécharge toute l'émission du Fou du roi pour écouter sa seule chronique. Ou encore Stéphane Guillon dans l'option "L'humeur de…" qu'il partage avec Porte.

20090903_rfrance_0283.PNG

Théoriquement, ces podcasts ne sont accessibles que les 7 derniers jours…
À vos écouteurs.

Radio France sur votre Mac

Radio en ligne
dans | bosser chez soi | écouter | iOS |
Comme le dit le slogan de Radio France, on ne se quitte plus…!
Le widget existe déjà pour l'iPhone (lire une précédente chronique) mais là, il s'installe sous OSX comme sous Windows en tant qu'application. Il suffit de le télécharger ici. Sur Mac, en 15 secondes c'est réglé et opérationnel.

Sur un portable, il tient peu de place…

20090824_rfrance_1.png

Et fonctionne comme celui sur iPhone (même ergonomie), chaque radio étant affiché dans la fenêtre…

20090824_rfrance_3.png

Bien entendu, les podcasts sont disponibles (ici, pour la copie d'écran, des émissions bretonnes…)

20090824_rfrance_4.png

Les actus sont également accessibles…

20090824_rfrance_5.png

Et le nombre de ces dernières non lues visibles dans le doc.

20090824_rfrance_6.png

Seul micro souci hier matin, deux radios superposées en terme de son…! Il suffit de quitter et de relancer pour corriger.

Monk | Biographie

Laurent de Wilde
dans | écouter | lire |
Un pianiste de jazz évoque la vie incroyable d'un autre pianiste de jazz. J'ai découvert Thelonious Sphere Monk sur l'électrophone familial il y a… Prescription…!

La musique de Monk ne m'a plus quitté avec des albums que j'ai acheté et acheté à nouveau lors des changements de format : K7, vinyl puis CD. Sur mon iPhone, du baroque, du classique et du jazz.

Pas des trucs bien récents. Beaucoup de Monk. Par lui ou d'autres.

Ce compositeur étonnant, cet interprète réellement étrange (genre : je joue, je me lève, je disparais 10 minutes et je reviens finir le morceau…) a écrit un paquet de morceaux que vous avez tous un jour entendu. Comme 'Round Midnight.
Monk au piano, c'est un univers inimitable.

Bref, si je ne devais n'emporter que quelques morceaux de musique sur une île déserte, il y aurait des choses comme Stuffy Turkey, Light Blue, Epistrophy, Ruby My Dear



Monk
Laurent de Wilde
Folio
9782070403141 | 7 €

image caddie

20090729-IMG_7521_ub.jpg
image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Trouvé sur le net, notés sur…

image

Santé : des petits fruits rouges congelés seraient responsables d'une épidémie d'hépatite A - Bioaddict

cf. lien publié le 2014-07-28 11:21:08 GMT

cf. lien publié le 2014-07-27 20:23:14 GMT

cf. lien publié le 2014-07-27 19:01:22 GMT

cf. lien publié le 2014-07-27 11:58:43 GMT

cf. lien publié le 2014-07-27 11:57:57 GMT

cf. lien publié le 2014-07-26 19:22:26 GMT

cf. lien publié le 2014-07-26 15:27:13 GMT

cf. lien publié le 2014-07-26 15:19:52 GMT

cf. lien publié le 2014-07-26 07:44:06 GMT

cf. lien publié le 2014-07-25 18:39:34 GMT

cf. lien publié le 2014-07-25 18:38:49 GMT

20 Inspiring Ideas For Minimal Home Living

cf. lien publié le 2014-07-24 19:33:53 GMT

cf. lien publié le 2014-07-24 19:30:42 GMT

cf. lien publié le 2014-07-24 19:27:14 GMT

cf. lien publié le 2014-07-24 15:57:10 GMT

cf. lien publié le 2014-07-24 15:51:07 GMT

cf. lien publié le 2014-07-24 15:50:35 GMT

cf. lien publié le 2014-07-24 14:59:27 GMT

cf. lien publié le 2014-07-24 14:52:58 GMT

cf. lien publié le 2014-07-24 11:28:08 GMT

Ailleurs… | blogroll…
Follow me on App.net
image