RFI, radio, actualités et blogs sous iOS

Sur iPad et iPhone
dans | ailleurs | dans mon bocal | écouter | iOS | lire |

Quand je n’écoute pas Inter, Culture, Musique ou TSF Jazz, je suis d’une oreille attentive le flux d’informations de RFI, Radio France Internationale.

Une manière de sortir des éternelles discussions franco-françaises et de regarder comment ça se passe ailleurs

@urbanbike

Note : il y a toujours une application RFI pure radio sur iTunes si besoin…

Avec la dernière version de leur application (2.1), tout peut se faire désormais sous iOS, sur le iPad de préférence mais pas que…! Ça fonctionne sur iPhone…

@urbanbike

C’est gratuit et disponible sur iTunes… N’oubliez pas le fil Twitter @rfi que je suis (aussi…!)

@urbanbike

Indispensable pour prendre du recul et entendre du français avec d’autres fréquences, d’autres accents…

Et des infos un peu moins rances que celles que l’on nous sert complaisamment à toutes les sauces…

@urbanbike

Parfois des photos qui se télescopent (celles du bas)…!

@urbanbike

La partie radio peut être masquée…

@urbanbike

Accès aux blogs spécifiques avec retour via le gros X rouge en haut à droite…!

@urbanbike

Du coup, facile de se balader dans leur grille d’info… De partager…

@urbanbike

…et même d’aller lire les billets originaux sur les sites qui sont mentionnés (ainsi, nos amis péruviens et colombiens peuvent venir en Europe trois mois sans visa, info découverte par leur biais…)

@urbanbike

Bref, c’est bien foutu et disponible en pas mal de langues (pour la radio, c’est 12).

@urbanbike

Mérite réellement une place sur votre iPad ou iPhone.

Bonne écoute…!

Notez que leur site Apprendre le français dispose aussi d’une application sur iTunes

Sans souci

Aux sonorités d'Europe centrale
dans | ailleurs | dans mon bocal | écouter | groummphh | mémoire |

J’aime bien la rue de Montreuil à Versailles, j’ai même failli y habiter. Je m’y glisse souvent en vélo mais cet après-midi, avec la flotte qui est tombée, nous y sommes allés avec un large parapluie.

Bon, le boulanger vers lequel nous dirigions nos pas étant encore (!) fermé, le temps de passer devant le distributeur du CA juste en face puis de revenir, j’entends un accent qui m’évoque un petit quelque chose de mon enfance.

Deux femmes sur le pas de la porte d’une boutique discutent avec cette sonorité propre aux langues d’Europe centrale.

Hop, je traverse la voie pour lire le menu et le nom de l’estaminet que je n’avais pas repéré jusqu’à présent, à deux pas du torréfacteur.

La maîtresse des lieux amusée nous invite, ma fille et moi, à rentrer, ce que notre curiosité naturelle nous pousse à accepter de suite…!

@urbanbike

Un peu tard pour dîner ou prendre un café mais une discussion sympathique et brève avec cette dame roumaine qui a arrangé avec goût son restaurant au menu unique à midi, espace qui fait salon de thé et propose même des petits déjeuners aux plus matinaux.

Tout est fait pour nous retenir dont le wifi et des produits en vente dans une vitrine qui viennent d’Allemagne, de Pologne, etc.

Bref, cette note m’est essentiellement destinée, je la consigne pour ne pas l’oublier et y venir, le cas échéant avec ma fille ou des amis…

Au retour, je confie à ma fille les quelques souvenirs d’enfance qui sont remontés à la surface dont un petit restaurant yougoslave où l’on déjeunait avec nos façonniers rue Vicq d’Azir, les meubles peints de… Mais je m’égare…!

Le sans souci 49 rue de Montreuil, Versailles

Operetta…

Par la Compagnie Cor de Teatre
dans | dans mon bocal | écouter | voir |

Vu ce soir avec ma fille cet étonnant spectacle chanté de très haut niveau… Une troupe catalane de 25 chanteurs épatants…

Je copie colle l’info pour Operetta que vous trouverez sur leur site

“Operetta” propose une vision délirante de la musique chorale. Avec une bonne dose d’imagination, “Operetta” offre une chance de découvrir le genre lyrique avec la complicité de la musique a capella et de l’humour. Une généreuse introduction aux morceaux lyriques les plus populaires de Verdi, Rossini, Bellini, Mozart, Bizet, Wagner, Saint-Saëns, Moussorgski et Offenbach.

Bref, regardez s’ils ne passent pas trop loin de chez vous et allez-y…

@urbanbike

J’ai perdu le mont blanc dans la neige

Une chanson hilarante de Claude Nougaro à redécouvrir…
dans | dans mon bocal | écouter | écrire | mémoire |

J’ai hésité à ne mettre que il y avait une ville et il n’y a plus rien, un de ses textes qui m’avait le plus glacé tout minot

Mais il y a un autre texte que je trouve amusant (…à l’heure des iPads et du Markdown, je n’ose imaginer ce qu’il aurait pu écrire…!!)

J’ai perdu le mont blanc dans la neige que vous pouvez entendre dans ce disqueAvec les commentaires off de Claude…!

@urbanbike

— Non, pas celui-ci…!

Allez, quitte à me faire groumphhhher, un second (et dernier) splendide texte dédié à tous les auteurs, rédacteurs, écrivains…!

J’ai perdu le mont blanc dans la neige
Celui que tu m’avais offert
Tu n’imagines pas, Nadège,
Sur le coup ce que j’ai souffert

J’ai perdu le Mont Blanc dans la neige
En slalomant du haut d’un pic
Et maintenant, sacrilège !
Je t’écris à la pointe bic

Ce n’est pas le premier que je paume
Mais celui-là j’y tenais tant
Je le réchauffais dans mes paumes
Le suçotais entre mes dents

J’ai perdu le Mont Blanc dans la neige
Il avait dû coûter bonbon
L’ai-je perdu au télésiège
Quand je l’ai enfourché d’un bond ?

Tous mes beaux projets se désagrègent
Je comptais sur ces sports d’hiver
Pour te pondre un grand truc, Nadège,
Un vrai hit, un C.D. d’enfer

Le succès me fuit d’habitude
La chanson c’est du baccara
Mais je sentais pointer le tube
Dans sa plume quinze carats

Pour trouver mon Mont Blanc dans la neige
Je me suis mis au ski de fond
L’encre, ça se voit sur la neige
Faut dire qu’il fuyait, ce con

J’y mettrais tout le temps, Nadège
N´oublie pas que la neige fond
N´oublie pas Nadège, la neige, ça fond

Adieu…

Pour plus de textes (à redécouvrir…!!) Mais le mieux est de l’entendre chanté avec la voix de l’auteur…

Merci Claude…

Claude Nougaro

10 ans déjà
dans | dans mon bocal | écouter | mémoire |

Que se passe-t-il ?
J’y comprends rien
Y avait une ville
Et y a plus rien

Je me souviens que je marchais
Que je marchais dans une rue
Au milieu de la cohue
Sous un joyeux soleil de Mai
C’était plein de couleurs
De mouvements et de bruits
Une fille m’a souri
Et je me souviens que je la suivais…
Je la suivais
Sous le joyeux soleil de Mai
Chemin faisant j’imaginais
Un mot gentil pour l’aborder
Et puis voici
Que dans le ciel bleu de midi
De plus en plus fort j’entendis
Comme arrivant de l’infini
Ce drôle de bruit
Ce drôle de bruit

Je me souviens que les gens
S’arrêtèrent de marcher
Et d’un air étonné
Tout le monde a levé le nez
Vers le ciel angélique
Couleur de paradis
D’ou sortait cette musique
Comme accordée sur l’infini…
C’était étrange…
Est-ce qu’il allait neiger des anges
Les gens guettaient dans un mélange
D’inquiétude et d’amusement…
Et brusquement,
Il y eut un éclair aveuglant
Et dans un souffle incandescent
Les murs se mirent à trembler

Que s’est-il-passé ?
J’y comprends rien
Y avait une ville
Et y a plus rien

Y a plus rien qu’un désert
De gravats de poussière
Qu’un silence à hurler
À la place ou il y avait
Une ville qui battait
Comme un cœur prodigieux
Une fille dont les yeux
Etaient pleins du soleil de Mai
Mon Dieu, mon Dieu
Faites que ce soit
Un mauvais rêve

Réveillez-moi
Réveillez-moi
Réveillez-moi

Claude Nougaro

Aie ! toute ma musique n’est pas disponible en ligne…

Vos CD-Roms ou Vinyles sont parfois des pièces uniques…
dans | dans mon bocal | écouter | mémoire |

Vous avez le droit de vous marrer. Et même de vous moquer…!! Naïvement, je pensais encore jusqu’à hier que iTunes était un gigantesque JukeBox, que si je perdais ou rayais un de mes CD-Rom, cassais un vinyle (enfer et damnation…!), son double existait sur iTunes et donc me garantissait de retrouver mes pistes…

@urbanbike

Qu’il me suffisait de rechercher les couvertures correspondantes et hop…

Que nenni !

Hier, je me suis passé quelques CD de Bill Evans et par jeu, je les ai cherchés.

Horreur…! Je me suis rendu compte que les trois live de 1972 à Paris avec l’introduction parlée d’André Francis pour la session du 6 février à la maison de la radio n’existaient pas…

Enfin, pas sous leur version initiale : les deux CD du 6 février ont été regroupés sur cette référence

Mais quid de la session du 17 décembre 1972 du Bill Evans Trio…?

Autre mauvaise surprise, quid du label Esoldun-INA…?

Du coup, je regarde sur le site de l’INA qui possède les enregistrements initiaux. Morne plaine…

Nous sommes nombreux à rechercher (paresseusement dans mon cas) des enregistrements comme cet autre Live, celui à l’Alhambra de février 1964 du Thelonious Monk Quartet… Toujours chez Esoldun-INA qui avait un fonds exceptionnel qui semble s’être volatilisé.

Ne pas se fier non plus aux photos de couverture des albums qui sont souvent dupliquées (inversées même…!) pour des éditions incomplètes. Bref, toujours bien comparer les extraits (et les plus chères ne sont pas toujours les plus complètes, un comble)…

Tout n’est pas sombre…

Sans oublier les vinyles disparus comme celui-ci (…enfin, que je n’ai pas retrouvé, nuance)…

@urbanbike

Bref, c’est un peu dommage que la puissance des bases de données ne soit pas utilisée de manière astucieuse… Même les dates denregistrement sont mal renseignées.

Ce qui est sympathique, en revanche, c’est de pouvoir entendre le début des pistes et se les remettre dans l’oreille…!

Du coup, ayant fait quelques photos pour mémoire ces derniers temps, j’ai recherché des titres qui ont bercé mon enfance… Alors, dans le plus grand désordre…

@urbanbike

J’ai fini par retrouver cette édition de The Sheriff du Modern Jazz Quartet

@urbanbike

Ce blueNote

@urbanbike

Voire, ce Paris Jam Session

@urbanbike

Ou encore The Freedom Rider (oui, j’adore les Jazz Messengers)…

@urbanbike

Idem pour ces disques de Harry Belafonte, fin des années 50…!

@urbanbike

Retrouvé également ce Calypso… Petites madeleines sonores (…comme Nat King Cole, d’ailleurs).

À suivre…

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Trouvé sur le net, notés sur…

image

cf. lien publié le 28/10/2014 à 22:03

cf. lien publié le 28/10/2014 à 05:58

cf. lien publié le 28/10/2014 à 05:56

cf. lien publié le 28/10/2014 à 05:56

cf. lien publié le 24/10/2014 à 22:18

cf. lien publié le 23/10/2014 à 07:42

cf. lien publié le 19/10/2014 à 23:46

cf. lien publié le 19/10/2014 à 21:13

cf. lien publié le 19/10/2014 à 21:10

cf. lien publié le 19/10/2014 à 21:08

Ailleurs… | blogroll désordonnée…
Follow me on App.net
image

Contributions… | d’urbanbike sur…

image