iMoves GPS tracker 1.0.7 disponible

Une application… à la carte ! Et muette…
dans | ailleurs | brompton | dans mon bocal | iOS | mémoire | pratique |

Bon, je me suis déjà exprimé sur iMoves GPS tracker qui a remplacé feu Moves sur mon iPhone. Aucun regret.

Pour mémoire, iMoves GPS tracker, gratuit pour des usages de moins de 15 minutes, ne balance aucune information à quelque serveur que ce soit, bon à savoir !

C’est, entre autres, ce point qui me l’a fait adopter car lors du rachat de Moves, les hésitations dans la communication des développeurs - liés désormais à Facebook - sur les utilisations (…ou non !) des infos filées à leurs serveurs ont eu raison de ma sympathie pour leur produit…! Absence de cohérence dans le discours, volte-face, c’est bon.

À l’inverse, les données enregistrées par iMoves GPS tracker sont conservées dans votre iPhone. Ce sont vos données et c’est uniquement vous qui pouvez les partager, soit par mail (via un fichier GPX), soit via une photo (avec EXIF inside)…!

@urbanbike

C’est d’ailleurs la création d’une carte (800 par 800 pixels) pour chaque parcours que je trouve pratique dans cette 1.0.7 (pas 1.7, JC, pas 1.7…), fonction que j’avais testé dans la version beta.

Du coup, chaque carte peut donner lieu à la création d’une nouvelle entrée dans mon journal de bord personnel qui tutoie les 2000 sur Day One et c’est époustouflant.

En effet, souvent je n’ai pas eu le temps de faire une image emblématique de l’événement que je souhaite retenir. Par contre, comme je lance iMoves GPS tracker assez régulièrement pour des parcours précis, je récupère en fin d’activité le fichier mais, surtout, j’enregistre la carte dans mon album.

Image du parcours qui me permet donc de créer une entrée dans Day One avec la date de début du parcours et sa localisation car iMoves GPS tracker modifie les EXIF de l’image astucieusement. Et je récupère du coup la météo et une adresse de localisation moins ésotérique.

C’est pourquoi je recommande chaudement iMoves. Je suis totalement accro à cette fonctionnalité.

Bref, à l’heure du big data, iMoves GPS tracker propose une alternative individuelle. Se souvenir que cette application a été développée par un gars en premier lieu pour son propre usage. Puis que c’est devenu après coup une app dans itunes.

Non seulement le dialogue est possible avec le développeur mais les ajouts effectuées entre la 1.0.6 et cette 1.0.7 sont exactement ce que j’attendais.

  • carte de parcours qui peut filer dans l’album
  • comptage des pas sous iPhone 5s
  • version en français !

Et d’autres petites choses…

@urbanbike

Dont des points intermédiaires avec quelques infos…

@urbanbike

L’export de la carte comme du fichier GPX est de votre responsabilité…!

@urbanbike

L’auto-pause fonctionne de mieux en mieux et je peux du coup conserver une liste de tous mes déplacements…

@urbanbike

Bref, j’ai désormais un outil de suivi de mes déplacements, une mémoire de poche que je suis le seul à utiliser comme bon me semble.

le plus simple, c’est de tester iMoves GPS tracker vu que son téléchargement est gratuit. Faites le tour du pâté de maison, un aller et retour à la boulangerie pour vous faire une idée avant de l’acquérir à prix d’or !!

Importer une carte dans Day One…

Suffit d’aller chercher l’image générée… Immédiatement les EXIFs sont reconnus…

@urbanbike

Reste à écrire la news (…de bon ou mauvais goût) qui va avec…

@urbanbike

Depuis cette capture d’écran, lu les résultats qui sont… bons.

Ensuite…?

Je pense que son développeur ne va pas s’arrêter en si bon chemin et nous proposer à terme un système d’enregistrement quotidien avec découpage automatique des parcours.

Si je me balade chez moi, iMoves GPS tracker sera capable de ne rien enregistrer. Mais des que je vais sauter sur mon vélo pour me rendre à la poste, passer à la boulangerie ou encore filer au potager du roi, tchaaaacccck lancer un nouveau parcours autonome.

Note de fin : Parfois, lorsque l’on exporte une carte d’un parcours vers l’album, cette dernière s’affiche inversée. Le plus simple est de fermer le parcours enregistré dont la carte est défaillante, d’ouvrir un autre parcours, de le refermer à son tour puis de revenir sur le parcours souhaité pour que l’application ait le temps de recalculer la carte le process. Rien de dramatique, juste un souci avec la gestion de la carte en appelant Plans, le bug semble lié à iOS.

Ouuuuuuuppps, j’avais écrit 1.7… Noooon, c’est la 1.0.7 (besoin de vacances…!!)

C Bag ou Cabas sur un Brompton…?

Ça dépend du temps, assurément !
dans | ailleurs | brompton | dans mon bocal | pratique |

Question posée par courriel par Hervé et pas facile à trancher.

Je suis plus enclin à employer un Cabas. J’avais déjà évoqué en 2009 les trois accessoires utiles sur un brompton. Mais c’est un simple avis qui répond à mes usages.

photos illustratives pas terribles prises à l’iPhone sous un ciel clignotant (soleil, nuage, soleil, nuages…). Bref.

@urbanbike

Le cabas, c’est basique, pratique et idéal pour un usage quotidien. Le mien est garni à demeure d’un sac jaune/vert fluo assez moche, plié, mais de grande contenance. Cela me permet d’enfourcher des baguettes toutes chaudes quand je file chez mon boulanger, passer à l’improviste faire quelques courses sans jongler avec des provisions dans les bras. Et, accessoirement, protéger ma selle quand il pleut…!

@urbanbike

Rappel, ça se clipse sur un bloc ad hoc

@urbanbike

Quand je file au @potagerduroi, j’y place un Crumpler contenant ma boite à pixels, sac que j’attache à l’armature du cabas via un mousqueton pour éviter tout souci (chute ou vol à l’arraché).

@urbanbike

Mais le C Bag, même s’il propose une moindre contenance, a plein d’avantages (relire cette ancienne chronique sur urbanbike) d’autant que je n’ai plus grand chose à trimbaler. Il offre quelques poches intérieures et extérieures.

@urbanbike

@urbanbike

L’autre intérêt, c’est ce sur-sac jaune/vert fluo qui permet de conserver l’ensemble bien au sec.

@urbanbike

Bon, la large bretelle de transport n’est pas amovible sur le C Bag.

C’est taillé pour trimballer un Macintosh portable, je devrais songer à l’utiliser en mode plus léger avec juste un iPad et quelques fringues de rechange pour rejoindre hors saison mon île. Soupir…!

@urbanbike

Avec le cintre S, petit souci avec la câblerie qui reste coincée par la poignée de Cabas comme du C Bag

@urbanbike

Bien la dégager en tirant légèrement dessus et redonner un peu de mou, histoire de ne pas se retrouver entravé quand on vire à droite…!

Bref, pas de solution miracle et, comme par hasard, après cette série d’images, je suis parti sous le soleil chercher du pain et revenu… sous la flotte. C’est là où le sac additionnel moche rend un fier service…!

Note de fin : pensez à voter…

iMoves GPS tracker à l’usage | 3

Encore en béta, l'intégration avec Day One (illustration)…
dans | ailleurs | brompton | dans mon bocal | iOS | mémoire | pratique |

Ce qui est chouette quand on discute avec un développeur ouvert comme Bruno, c’est de voir en quelques jours des idées prendre forme pour la bonne et simple raison que tous les ingrédients étaient déjà en place…

Depuis que j’ai acquis et testé iMoves, je suis entré en relation avec son auteur par Courriel. J’avais évoqué à nouveau mon envie de retrouver la carte de mes trajets dans Day One…!!

C’est fait et ce sera dans la prochaine version qui devrait pointer son nez à la fin de la semaine prochaine sur iTunes au plus tôt…

Plutôt que de vous saouler, une série de captures d’écran en me basant sur la béta de ce matin (plus frais, y’a pas…!)

@urbanbike

J’ai d’abord exporté depuis iMoves (lien iTunes) dans mon album un de mes derniers trajets en vélo (cf. Parcours hier avec le S6L).

Reste ensuite à simplement créer un nouveau billet dans Day One en partant d’une image de l’album…

@urbanbike

Je sélectionne dans l’iPhone cette fameuse carte (…générée par la dernière version de iMoves et enregistrée dans l’album — l’option n’existe que dans la future version), je peux corriger la date et l’heure mais Bruno intègre dans l’image produite par son application toutes ces informations EXIF (dont l’adresse de l’emplacement de départ)…

@urbanbike

Adresse que vous retrouvez en bas de la copie de gauche ci-dessus…

Day One permet de visualiser la carte complète (format carré)…

@urbanbike

Depuis 10 jours, je ne cesse de tester cette option qui se met progressivement en place et je ne vous dit que ça… Suite dans la version finale…

Patience (rappel, c’est une béta que j’emploie) mais déjà un très grand bravo au développeur de iMoves…!

Brompton : l’occasion qui fait le larron…

À la découverte du cintre S…
dans | ailleurs | brompton | dans mon bocal |

Ma vie est passionnante…

Cela fait des mois (années…?) que l’on y songe. Dans une petite voiture (comme dans une plus grande), trimballer des vélos est toujours une épreuve. Certes, il existe des galeries de toit, des systèmes d’accrochage sur hayon…

Hormis un effet aérodynamique nul qui pousse à une consommation excessive, la peur que ça se détache, l’aspect hyper discret, les suppléments quand vous prenez un ferry, voir un vol pendant que vous faites une pause, tout dépend du modèle embarqué…

@urbanbike

Et celui qui précède, bien que relativement confortable en ville (…écrivez-moi si cela vous intéresse de le récupérer…), c’est aussi un encombrement certain tant dans un garage qu’accroché dans une voiture (je n’évoque pas même l’idée de le rentrer dans une voiture).

Bref.

C’est ma moitié qui pense tout haut que c’est ballot que nous n’ayons pas trois trucs pliables à défaut de voiture (…oui, notre vieux mazout est définitivement en rade depuis trois mois et donc va partir à la casse prochainement). De plus, pas question de racheter un véhicule neuf.

Illico, j’expédie un courriel aux Vélos Parisiens. Et Sébastien de me répondre aussi sec (…ou presque…!).

Oui, il a une occasion en Brompton mais un peu spéciale car c’est un S6L… Comprendre un cintre plat S et non rehaussé comme les M.

Bon état sauf que …un peu spécial… Viens l’essayer.

@urbanbike

Avant que ma douce change d’avis, je fonce à la gare…

@urbanbike

File à Paris (…photos avec Provoke)…

@urbanbike

Brave les enfers souterrains…!

@urbanbike

Remonte à la surface (…oui, la station Vaneau est à 100 mètres de leur boutique)

@urbanbike

Me faufile au 3 rue de l’Abbé-Grégoire…

@urbanbike

Et… mais c’est quoi ce “Les vélo”…? Ah, filtre bleu inside

@urbanbike

En couleurs, c’est mieux… Les vélos parisiens…!

Le temps de faire un aller et retour pour le tester dans la rue…

Note : je comprends que l’on puisse se lasser car c’est quand même un autre style en terme d’usage et de poussée sur les pédales… J’ai hésité 5 minutes. Mais bon, désormais, si l’on veut bouger léger, par le train ou en louant une petite voiture, c’est idéal…

Alors, juste le temps d’ajuster une broutille, retrouver mon code, repartir à fond sur le Brompton vers les Invalides via la piste cy-cla-ble défoncée, passer le contrôle du RER…

@urbanbike

Le replier…

@urbanbike

Voyager dans le wagon sans gêner quiconque avec mon bagage à main…

@urbanbike

  • Remonter dare-dare à la maison, lui ajouter un sac et repartir faire des courses (oui, mon petit personnel (sic…!) m’a envoyé quelques messages précis et donc je suis allé aquérir un baltiki ici…!)…

@urbanbike

Tiens, il y a même une pompe…!

— Alors, ce cintre S…?

Heu, plus sportif car la position du cycliste est nettement plus penchée… Dépassé (merci iMoves qui calcule ma vitesse maximum) ma vitesse habituelle en pointe pour le coup, même avec le sac en place… Ma tendance naturelle m’aurait porté vers un cintre H mais voilà, ça bouscule mes habitudes…!

Bon, l’idée est de prendre désormais le train sur de courtes distances et d’aller pédaler sur les bords de Seine, etc.

…Ou circuler en ville, la grève des bus est reconduite.

Ben quoi, je suis pressé, dégage…

Cyclistes, le soir, faites gaffe aux retours du turbin…!
dans | brompton | dans mon bocal | groummphh |

Je viens de faire un tour à la boulangerie comme pratiquement tous les soirs pour aller du pain pour ma tribu.

Au retour, un petit camion de chantier me coupe la priorité sur un rond-point. Sympa, les gars, il est vrai que je ne fais pas le poids sur mon vélo. Mais bon, il y avait juste la place, pourquoi pas.

Mais le plus dingue est l’attitude de la voiture qui suivait ce dernier et qui se retrouve derrière moi.

Plus pressée encore, elle déboite sans visibilité.

Ce qui est ballot, c’est que nous sommes en ville dans de petites rues et l’astucieux automobiliste manque se faire un autre vélo, de face, qui venait de repartir d’une intersection.

Et gag, comme on circule mal dans ces rues, me voilà 10 secondes plus tard à sa hauteur pour l’agonir de remarques alors qu’il ou elle est bloqué au stop par le camion de chantier précité.

Question : c’est quoi le jeu…?

Arriver au plus tôt chez soi en renversant le maximum de cyclistes alors que, désolé, en ville, très souvent à ces heures là, nous sommes plus fluides…?

Je me suis énervé mais je me rends compte qu’une fois de plus cela ne sert à rien. Ces deux véhicules sont repartis pied au plancher dans une rue où deux véhicules ont du mal à se croiser…!

Est-ce que, dans ce nouveau jeu, les cyclistes ont aussi le droit de jouer ? On a le droit à quoi comme armes…?! Les conducteurs ont leurs voitures ou camions, on peut riposter avec des pistolets… à eau…?!

Comme sa fenêtre était ouverte, je l’aurais bien fait pour rafraîchir ses ardeurs d’apprenti chauffard…!

Plus 24 % pour les vélos qui se plient…!

Un clin d'oeil à destination de ceux qui ne veulent pas en vendre ou les réparer
dans | ailleurs | brompton | dans mon bocal | groummphh | pratique | signé vincent |

Je cite cet extrait de ce billet excellent de Olivier Razemon dans le Monde d’hier (…c’est tout frais, merci @f1oren de… La Réunion…!).

+ 24%, c’est le boom du vélo pliant, qui demeure toutefois un marché confidentiel avec 29300 unités écoulées. Les Brompton, Strida et autres Mobiky séduisent toujours davantage de citadins qui passent ainsi sans difficulté, dans la même journée, du vélo au train ou au métro. Ces objets, repliables en quelques secondes, peuvent être transportés comme des bagages à main. On peut même les emporter dans un avion.

…J’ajouterais dans un coffre de voiture (deux dans le mien)

Je me marre…

Lisez l’intégralité de l’article cité…

J’ai encore interrogé ces dernières semaines quelques réparateurs dans ma ville et, malheureusement, totale frilosité avec toujours les mêmes explications qui me dépassent… (trop cher, pas adapté à notre clientèle, trop fragile, gnagnagna…!).

Mais oui.

C’est ce que disaient les fabricants de… (mettez la technologie qui vous convient, genre bougies) lors de l’arrivée de… (placez ici celle qui a remplacée la précédente, ici, électricité)…

Bon, tant mieux, je vais continuer à me rendre sans déplaisir aux Vélos Parisiens pour faire réviser annuellement mes Bromptons à défaut de me faire dépanner localement…!

L’occasion de faire la bise à Sébastien et à sa bande de orfèvres du vélo pliant…!!

À propos du Brompton…!

Pour en savoir plus sur mon vélo, qu’il est beau (sic !) et pliant… Et résistant…!

@urbanbike

@urbanbike

Note de fin : voir impérativement la vidéo de Vincent ici-même (en fin de son billet sur urbanbike…!!!)

Et, à la demande Vincent, deux liens qui sont autant de claques aux idées reçues…
Le premierdixit Vincentcompile quelques photos assez croquignolettes (certaines datent probablement d’avant l’invention d’Internet… voire de la bougie!)… Marrant de se dire que c’est ce genre d’images qui m’a convaincu d’acheter un Brompton (même pas certain que le site Web de Brompton existait à l’époque…)
Le second : citer le Vélocio du Brompton, j’ai nommé Alex Mumzhiu

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Sans oublier…!

image

les liens vers des billets proposés sur…

image

cf. lien publié le 2014-07-20 20:15:33 GMT

cf. lien publié le 2014-07-20 13:27:50 GMT

cf. lien publié le 2014-07-20 12:24:55 GMT

cf. lien publié le 2014-07-20 07:43:27 GMT

cf. lien publié le 2014-07-19 18:52:35 GMT

cf. lien publié le 2014-07-19 12:59:51 GMT

cf. lien publié le 2014-07-19 12:55:42 GMT

cf. lien publié le 2014-07-19 11:48:24 GMT

En 2013, 288 millions de tonnes de plastique ont été fabriquées dans le monde, dont une grande partie finira comme déchet en mer. La mer Méditerranée est réputée la plus polluée par les déchets de plastiques.

cf. lien publié le 2014-07-19 08:51:55 GMT

Seelenkiste - allergutendinge

cf. lien publié le 2014-07-19 04:57:27 GMT

cf. lien publié le 2014-07-19 04:46:30 GMT

cf. lien publié le 2014-07-18 18:10:34 GMT

cf. lien publié le 2014-07-18 18:08:51 GMT

cf. lien publié le 2014-07-18 18:08:15 GMT

cf. lien publié le 2014-07-18 12:40:12 GMT

cf. lien publié le 2014-07-17 20:21:45 GMT

cf. lien publié le 2014-07-16 08:36:27 GMT

cf. lien publié le 2014-07-16 08:24:42 GMT

cf. lien publié le 2014-07-16 08:21:37 GMT

cf. lien publié le 2014-07-15 21:03:28 GMT

Ailleurs… | blogroll…
Follow me on App.net
image