Hurry Cover by Marc Autret

Couverture et Java…
dans | outils |

Marc Autrait vient de concocter sur son site un JavaScript de derrière les fagots sous InDesign pour aider les graphistes de livres à construire leurs couvertures…
Son dispositif est très simple, astucieux.

Mais en lisant son billet, je retrouve quelques lignes des courriels que nous avons échangé il y a deux bonnes semaines car il m’avait interrogé sur ma manière de procéder… Je vais simplement étoffer ma façon de faire et même l’illustrer brièvement car elle ne mérite pas de longues explications tant elle est évidente.

Je glisse sur la première étape, celle où vous avez réalisé un projet qui a été accepté et qu’il faut désormais transformer en document d’exécution. Je pars du principe que vous n’avez jamais touché aux origines des coordonnées de la page, que le point (x,y) indique toujours (0,0) — je parle bien du bord gauche (et haut) du plat de couverture. D’ailleurs, pas de zèle, n’y touchez pas…!

À la création d’un nouveau document, InDesign nous mâche le travail : si vous vous devez mettre en pages un livre de 135 par 210 mm, par exemple, avec un dos provisoire de 10 mm, créez un document de 280 mm par 210… Mais comment nous repérer…? Tout simplement en spécifiant deux colonnes avec une gouttière de 10 mm. Et en plaçant toutes les marges à 0…! Pensez bien dans le même temps à spécifier un fond perdu de 4 ou 5 mm et une valeur de bloc ligne de 15 ou 16 mm…

image

Du coup, votre plat de couverture va être parfaitement délimité par des repères visibles dans InDesign…

image

Bien évidemment, si votre projet était déjà sous InDesign, c’est tout aussi simple, il suffit de changer les valeurs du document et de riper vers la droite tous les éléments de la première de couverture de manière à ce qu’ils soient au moins à 145 mm de la gauche du plat de couverture.

Bon, mais ensuite, l’épaisseur de dos change, ce qui est normal en fonction de la pagination et du papier… Cette information est transmise par les fabricants à la dernière minute car eux-mêmes ne l’obtiennent que tardivement.

Pas de panique…! C’est un jeu d’enfant à modifier.
Imaginions qu’il passe à 20 mm (soit 10 mm de plus que dans notre exemple)… Changez le format en ajoutant + 10 mm via le menu Fichier/Formats de document… pour atteindre une valeur horizontale de 290 mm…
Ensuite, via le Menu Page/Marges et colonnes…, changez l’épaisseur de la gouttière… Passez-là de 10 à 20. Oui mais les objets sur la couverture… À vous de les faire se déplacer de + ou - 5 mm en les sélectionnant — globalement ou non — et en utilisant ceci…

image

Ne restez pas interrogatif devant l’info affichée dans ma copie d’écran… Cela pourrait être n’importe quelle valeur (par exemple 145 mm) + 5 mm…!! Mais ce qui me semble important, c’est que vous reteniez l’idée, pas les valeurs…! Je reprends : dans la case adaptée (…et sachant que vous n’avez pas changé l’origine des coordonnées… bis repetita…), vous ajoutez la valeur + 5 mm (ou +5) à celle existante. Et hop, les objets sélectionnés ripent vers la droite (ou la gauche) de la valeur indiquée.

Votre esprit perspicace a déjà compris que l’entrée d’une valeur négative fonctionne aussi puisque je l’avais entrée par inadvertance en réalisant ma copie d’écran (…là je sens que j’ai perdu du monde…!)…
C’est hyper pratique car cela fonctionne dans toutes les cases de valeur de InDesign, Photoshop ou Illustrator…

Bien évidemment, cela marche aussi verticalement… Pratique quand l’éditeur où le fabricant vous annonce qu’il y a eu changement de format…! Si, si, ça arrive…!

Si vous avez des rabats à ajouter, il vous suffira d’augmenter le format horizontal de la somme des rabats — toujours via Fichier/Formats de document…… Et de changer la marge gauche et la marge droite chacune de la valeur d’un rabat via Page/Marges et colonnes….

Bref, testez cela et adoptez-le s’il vous convient. Bien évidemment, vous serez amenés à placer des petits filets pour marquer l’épaisseur de dos et le positionnement des rabats dans la zone de ligne-bloc… Filets placés pile-poil grâce aux valeurs x et y. Bien évidement, cela fonctionne pour des ouvrages reliés comme le montre cette copie d’écran…

image

D’ailleurs, ajoutez entre filets techniques la valeurs des espaces pour vous repérer et aider également les fabricants à vérifier que votre maquette correspond bien au gabarit fourni par l’imprimeur pour le façonnage…

J’ai commencé à fonctionner comme cela sous Illustrator il y a… prescription ! — avant d’adapter cela à InDesign… Mais prenez également le temps de lire ce que Marc nous propose car son script fait — en gros — ce que je réalise à la main et c’est très astucieux.
Il y a longtemps que je n’étais pas venu sur son site et comme moi, vous y trouverez des tas de trucs intelligents à lire… Heu, à quand un fil RSS…?

Bon, Marc, on se voit quand…? Il se trouve que nous sommes presque voisins (à deux, trois communes près — 2,5 kilomètres exactement…)

image

FrameMaker sous OSX…? Né sous X, ce serait naturel…

Comme le Product Manager blogue, il suffit de lui demander…!
dans | outils |

Tiens, sur les blogs de Adobe, Vivek Jain, le General Product Manager de FrameMaker, vient de lancer jeudi soir son Adobe blog, Technical Communication
J’ai laissé un commentaire en français (je fais bien l’effort de lire leurs blogs en anglais…!) où je lui demande à quand une version de FrameMaker sous OSX… Bon, au moment où j’écris ces lignes, mon commentaire n’a pas été encore validé…!
Note de 07:30 : j’ai recommencé ce matin, près de 10 heures après…

Si vous êtes comme moi un inconditionnel de FrameMaker, n’hésitez-pas à lui laisser un commentaire pour appuyer notre demande… Qui date de 2003…! Vous pouvez toujours signer la pétition sur fm4osx.org que propose notre ami Paul Findon : seulement 3670 pétionnaires au moment où je me suis connecté… Alors, rendez-nous service, allez signer.

Bien que cela a fort peu de chances de réussir, je ne désespère pas de voir Adobe nous sortir un jour un FrameMaker Like sous la forme d’une prochaine version de InDesign un peu plus musclée.

Pour mieux comprendre l’aberration de cette histoire, ce billet mais surtout ces réactions de professionnels en janvier 2004, celui-ci également. Ou encore, l’avis des compositeurs, La lettre de Colette Candille, Francis Chauvet, etc.

Hé non, nous n’avons pas désarmé…

image

Un autre regard sur la route…

Si la route m'était contée…
dans | ailleurs | lire |
Nombreux sont ceux qui rêvent de prendre la route et qui, une fois dessus ou sur le talus qui la borde, ne savent pas regarder… Or, quand on voyage, piéton ou motorisé, il est bon de prendre son temps et de découvrir les paysages que l'on traverse… Qu'ils soient urbains ou ruraux, porter son regard hors de la route (sans oublier son volant, le trafic comme d'utiliser ces rétroviseurs…!) est un moyen fantastique de ne jamais s'ennuyer, de (se) raconter des histoires, découvrir les régions ou zones traversées et de prendre conscience de leur diversité… Sans parler de l'architecture, des toits, de leurs pentes, de la couleur des pierres…

Quand je pars voir mes parents, je jette toujours un long regard sur une réserve d'eau coincée entre un pylône, deux autoroutes et la bretelle qui les relient. Depuis que cette jonction a été mise en service, le paysage s'est doucement modifié. Ce no man's land abrite — dans toutes les exceptions du terme — faune et flore sauvage. Là, loin de l'homme qui passe pourtant à quelques mètres à 50 kilomètres heure, une vie paisible se développe, les ajoncs comme les roseaux ont pris possession du plan d'eau et les canards, mouettes et autres volatiles à plume y mènent une existence… Tranquille ! À la vue de ceux qui veulent bien prendre le temps de regarder, bien sûr…

Le livre de Gilles Rabin et de Luc Gwiazdzinski est dédié à cette route là, celle de Bernard Ollivier, à cet autre regard que nous pouvons, si nous le développons en nous, porter sur cette langue de bitume ou de terre qui parcourt nos contrées… Tout et évoqué, les panneaux, le temps, les espèces qui colonisent de nouvelles oasis, les moyens de circuler, les codes, ses usages, son coût… Bref, place au livre.

À offrir à tous les férus de voyage, aux curieux comme à vous-même… Cela se lit en diagonal, on pioche dedans comme dans une boîte à biscuits. À laisser dans un endroit calme à portée de main…

Si la route m'était contée… image
Gilles Rabin et Luc Gwiazdzinski
Eyrolles
9782708136199 | 20 € | 292 pages

image

Renault et le travail at home…

Action…!
dans | bosser chez soi | signé lukino |
Nous en avions parlé au début de décembre… Et cela progresse à grands pas… Mais de quoi…? Mais du télétravail chez Renault…!
Or donc, hier, les syndicats et Renault ont signé un accord
L’objectif est de faire en sorte qu'une grande partie des équipes du tertiaire (compta, marketing, etc.) puisse — à terme — travailler de deux à quatre jours par semaine chez eux. Et toujours sur la base du volontariat. C'est le salarié qui décide de sauter le pas ou non. En effet, quitte à le répéter, nous ne sommes pas égaux devant le télétravail et nombre de personnes ne s'en sentent pas capables où n'en ont pas envie.

En décortiquant cet article, je découvre que les syndicats ont obtenu une pression réduite sur les télétravailleurs…
…théoriquement, la hiérarchie ne pourra pas exiger de pouvoir joindre un salarié plus de deux ou trois heures par jour.

Il est certain que si l'on veut que le salarié ainsi détaché chez lui bosse à fond, le mieux est de ne pas l'asticoter toutes les 10 minutes…! Bien évidemment, leurs heures de travail à la maison ne seront pas calquées sur celles de bureau. Et, plus important encore, le salarié passera une fois par semaine au minimum au bureau, histoire de garder le contact… C'est très important dans une entreprise de cette taille de continuer à se voir physiquement comme régulièrement.

Enfin, heureux télétravailleurs, l'installation du matériel à domicile sera en partie assurée par des techniciens dépêchés par Renault… Cela leur évitera des séances vécues comme des informations totalement fumeuses…!
Où encore ce genre de gag…
[img]"http://www.urbanbike.com/images/uploads/450_ctcs_26_27.jpg" border="0" alt="image" name="image" width="450" height="481" />

Mexico, ville de contrastes

Penthouse dans Colonia Anzunes
dans | archi |

Quand on survole Mexico (voir ce billet précédent) pour atterrir, on est frappé (c’est le mot…!) par l’extraordinaire concentration urbaine où la misère côtoie la richesse…
Sans rentrer dans les détails, on trouve aussi des exemples d’architecture assez étonnants comme ce penthouse, véritable villa juchée sur le toit d’un immeuble… Le rappel de la ville n’est jamais très loin, il suffit de regarder par les fenêtres ou d’entendre la rumeur incessante (je n’ose pas même évoquer la pollution)… Ce petit reportage d’Arkinetia est édifiant.

image

À noter les panneaux des façades qui s’ouvrent pour laisser passer un peu d’air.

Boisson et bulletins électroniques

Boire, certes, mais pas n'importe quoi…
dans | bosser chez soi |
Hop, je le déclare de suite, l'axe de ce billet est juste un prétexte pour vous inviter à (re) découvrir un site excellent : les bulletins électroniques…!

Jacques et moi l'avons écrit dans notre merveilleux, fantastique, extraordinaire manifeste du travailleur à domicile, il faut boire…!! Si, si, vous avez bien lu… boire…! Mais de l'eau de préférence… Celle du robinet est parfaite dans mon coin mais vous pouvez la préférer avec des bulles et en bouteille…

Pourquoi de l'eau…? Simplement pour vous hydrater sans absorber des tas de sucres en plus comme avec n'importe quel jus de fruits ou boisson aromatisée… Et cela a deux effets secondaires bien agréables : cela coupe temporairement la faim. Mais évitez de tomber dans l'extrême inverse, boire trop…! Cela vous oblige aussi à vous bouger lever — évitez la bouteille qui traîne depuis trois jours à côté de votre écran. Bref, profitez-en pour faire quelques mouvements…

Bien évidemment, vous pouvez exploiter les dernières trouvailles de la recherche scientifique, histoire de vous justifier en buvant d'autres liquides…! En effectuant quelques requêtes dans le moteur de recherche intégré des bulletins électroniques, on trouve, en effet, nombre d'informations scientifiques intéressantes suite à des communications de labos internationaux. Quelques exemples.

Vous pouvez être de parfaite mauvaise foi en prétendant que boire de la bière, c'est avant tout excellent pour combattre votre rhume des foins… Ou que cela prévient les démences… Pire, que descendre un petit ballon de vin, c'est bon contre la perte de mémoire et cela allonge même la durée de vie…! Que boire des litres de thé vert vous garantit une forte réduction des risques de mortalité cadio-vasculaire… Mais à condition de ne pas mettre de lait dedans…!

Bon. Tout ceci est certainement efficace à petites doses et avec des produits de grande qualité. Mais remarquez également que rien n'est considéré comme totalement sûr et certain dans les conclusions des billets (relisez-les…!). Par contre, nous sommes à peu près convaincus que le liquide estampillé H2O reste la valeur la plus sûre au quotidien…! Aussi pensez à la préserver.

image

Si vous avez peur que votre eau ne soit pas suffisament pure, alors secourez votre bouteille en verre et placez-la au soleil… Mais même cela n'est pas encore vérifié…! À qui se fier…?!
image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Sans oublier…!

image

les liens vers des billets proposés sur…

image

cf. lien publié le 2014-04-23 16:44:31 GMT

cf. lien publié le 2014-04-23 15:22:37 GMT

cf. lien publié le 2014-04-22 18:19:30 GMT

cf. lien publié le 2014-04-22 18:18:59 GMT

cf. lien publié le 2014-04-22 17:56:44 GMT

cf. lien publié le 2014-04-22 17:53:11 GMT

cf. lien publié le 2014-04-22 17:47:34 GMT

cf. lien publié le 2014-04-22 17:39:24 GMT

cf. lien publié le 2014-04-22 17:37:26 GMT

cf. lien publié le 2014-04-22 17:29:34 GMT

cf. lien publié le 2014-04-21 17:20:42 GMT

cf. lien publié le 2014-04-21 17:10:39 GMT

cf. lien publié le 2014-04-21 17:09:06 GMT

cf. lien publié le 2014-04-21 17:01:08 GMT

cf. lien publié le 2014-04-21 16:50:11 GMT

cf. lien publié le 2014-04-21 16:47:30 GMT

cf. lien publié le 2014-04-20 15:27:45 GMT

cf. lien publié le 2014-04-19 17:11:13 GMT

cf. lien publié le 2014-04-19 17:02:29 GMT

cf. lien publié le 2014-04-19 16:52:29 GMT

Ailleurs… | blogroll…
Follow me on App.net
image