À propos…

La force d’un blog[1] est d’évoquer tous les sujets souhaités sans se soucier d’une quelconque ligne éditoriale, de contraintes hiérarchiques, de ménager des susceptibilités, l’heure de parution… Ou suivre quelques statistiques pour attirer plus de lecteurs…

Ici pas de traduction en français des billets parus quelques heures/minutes plus tôt sur les excellents Daring Fireball, MacRumors, Re/Code, iMore ou MacStories, juste du vécu en mode partage.

Sommaire

du rédacteur…

urbanbike, alias Jean-Christophe Courte, habite en France à deux pas de Paris.

Pour expliquer la suite, je vais employer fréquemment la première personne. Si vous faites une allergie à ce type de propos, il est encore temps de changer de page.

J’ai ouvert ce blog en septembre 2003 et en suis, de facto, le principal contributeur tant pour le contenu que pour les photos.

Merci à mes amis Hisako, Régis, Volker, Dominique (…et à l’aventure de MacDigit), Lukino, Vincent, Joël, Laurent, Gabs pour leurs contributions passées… et futures…!

Ces dernières années, urbanbike s’est mué en une page web infinie (…qui finira avec le dernier râle de l’auteur) listant de manière décousue et selon mon humeur les sujets qui m’intéressent.

du financement…

Ici, la réclame est inexistante… Seuls des liens à la fin des chroniques de livres vous conduisaient vers une librairie en ligne appartenant au groupe d’édition eyrolles.

Depuis le 27 juin 2015, des liens vous conduisent vers des liens “Apple” marqués d’un ⚑ et qui permettront — en théorie — de récolter quelques cents.

Hormis cela, urbanbike est à 100% financé par moi-même[2].

de la pub…

De fait, la véritable question à se poser est pourquoi pas de pub…? 
Si vous aimez les sites clignotants façon arbre de Noël du 1er janvier au 31 décembre, c’est votre choix. Pas le mien[3].

des billets…

Personne ne me paye pour rédiger un billet sur tel[4] ou tel produit [5](…livre, appareil photo[6], application, etc.).

Soit cela m’intéresse et je suis ravi de partager mon sentiment (en mode brut de fonderie avec force subjectivité et erreurs…) ;
soit… rien !

En résumé, le fait de me fournir un produit, un livre, un code pour une app n’offre aucune certitude d’obtenir en retour un billet et, inversement si cela le mérite, rarement la rédaction d’appréciations enthousiastes, angéliques ou lénifiantes.

de l’emprunt d’un billet…

Si un billet ou une image vous a particulièrement intéressé et que vous souhaitez l’utiliser, le reproduire en totalité ou en partie (images comprises) sur votre blog, faites-le… …à la seule condition de créditer/citer urbanbike et placer un lien vers le billet original depuis votre site. C’est simple, élégant, courtois, classe[7] et fortement apprécié…

Pour info, il m’est arrivé de participer à des sites de (nettement plus) grande audience et mes textes sont toujours accessibles. J’y suis cité même si j’ai cessé[8] cette amicale collaboration.

de la CNIL…

Ce site n’est pas déclaré à la CNIL pour les raisons expliquées par la cet organisme lui-même…!

Précision : cliquer sur un lien Écrire à… génère l’envoi d’un courriel hors du CMS d’urbanbike et adressé au seul rédacteur du billet.

Les adresses courriel ne sont pas enregistrées dans une base de données ou revendues. Elles ne servent qu’à vous répondre comme ceux qui m’ont déjà écrit l’ont vérifié. Oui, oui, je réponds quand on m’écrit gentiment.

des commentaires…

Il n’y en a pas. Je m’en suis expliqué quelques fois dont ici encore, vous pouvez m’écrire, voir le point qui suit…

me joindre…

Dans la colonne de droite, il y a un lien sous Contact du site…, en fin de chaque billet, il y a un lien Écrire suivi du nom du rédacteur. Sinon, Twitter via @urbanbike ou App.net via @urbanbike si vous avez besoin de plus de 140 caractères…

Non, pas de page auto alimentée sur Wikipedia sur ce site ou ma personne…

Voilà, voilà. (Mise à jour du 15 janvier 2016)

Jean-Christophe Courte


  1. Relire urbanbike | Urbanbike n’est pas un blog spécialisé  ↩

  2. Aussi, tout don en nature (…sanglier, poulet, confiture de figues ou de coings, flacon de rouge qui tâche…) est le bienvenu dès lors qu’il passe anonymement par courriel.  ↩

  3. Notez que vous n’avez pas de mouchards (…hormis un dispositif propre à Twitter pour le décompte des gens qui me suivent), plus de lien vers Google Analytics. Bref, pas d’outil pour vous tracer.  ↩

  4. Les livres chroniqués sont, soit issus de ma bibliothèque, soit d’une sélection de ceux reçus en service de presse. M’expédier un livre n’est pas l’assurance d’une chronique en retour (…certains s’en sont lassés bien avant moi). Par contre, je n’hésite pas à évoquer un bouquin épuisé, souhaitant vous inciter à écumer les librairies de votre quartier à la recherche des derniers exemplaires…!   ↩

  5. Autre point, genre cela va sans dire mais c’est mieux en le disant. Si vous rencontrez un souci quelconque avec un produit cité sur urbanbike (livre, appareil photo, application, site internet, boutique, entreprise, etc.), nous ne pouvons rien faire pour vous : au moment où ce dernier a été évalué, nous avons émis un avis, une recommandation qui nous semblait adaptée (et le binz fonctionnait…!). Maintenant si vous rencontrez un problème avec l’éditeur, le distributeur, votre configuration matérielle, le transporteur, le formateur, la boutique en ligne, etc. (…rayez les mentions inutiles) ou de votre incapacité à vous en servir, nous en sommes désolés. Comme pour nous, tout ce que vous entreprenez est à vos risques et périls. Merci néanmoins de nous en informer.   ↩

  6. C’est particulièrement visible en photo : Laurent utilise du Nikon, Lukino de l’Olympus (avec quelle maestria, voir son vieux billet en Espagne sur le Roi et lui…!) et moi, des produits Canon. Oui, les fabricants nous prêtaient de temps à autre (et de moins en moins…!) une optique, voire un boîtier. Ceci n’est pas un secret car cela est mentionné dans le billet même.   ↩

  7. Je déplore que cette coutume ne soit pas naturelle et ait besoin d’être rappelée…  ↩

  8. Lire urbanbike | Mais qu’est-ce que tu fais chez MacPlus…? | 2  ↩

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Pour mémoire…

Article 6, I, 4° de la Loi 2004-575 du 21 juin 2004 :
"Le fait, pour toute personne, de présenter aux [hébergeurs du site] un contenu ou une activité comme étant illicite dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion, alors qu'elle sait cette information inexacte, est puni d'une peine d'un an d'emprisonnement et de 15 000 € d'amende."

Espace édité à titre non professionnel au sens de l’article 6, III, 2° de cette même Loi.

Éditeur…

Jean-Christophe Courte (si, si, un humain)

image

Contact du site…

.(JavaScript must be enabled to view this email address)

Hébergement…

Monarobase Sarl

image

Petite bande…