Comic Life

la BD sur le web
dans |
image

John Nack, de chez Adobe, signalait hier cette petite application assez déjantée de chez plasq… Je ne fais que relayer son existence, n’ayant pas souhaité pour des raisons de temps (!!) tester Comic Life 1.2. Mais dans la série, je fais de la BD avec mes images retraitées dans Photoshop, c’est assez amusant. Bon, de là à y consacrer beaucoup de temps, pourquoi pas… Cela peut susciter des vocations, qui sait ?! Je vous engage à consulter la page des exemples…!

Littérature pour les nuls

650 pages à mettre entre toutes les mains
dans | lire |
image

Donner le goût de lire n'est pas chose facile… Jean-Joseph Julaud signe un nouvel opus qui devrait inciter à lire ou à redécouvrir des auteurs considérés injustement comme difficiles.
Classés chronologiquement, en partant du moyen-âge, il nous montre la place de ces grands textes dans le contexte de leur époque. Le tout avec beaucoup d'humour… Ainsi les chroniqueurs Villehardouin ou Joinville sont présentés comme des envoyés spéciaux, ce qui n'est pas faux !
Du coup, ces clés de lecture facilitent l'exploration des textes réputés compliqués et donnent envie d'aller se coltiner à la langue et aux idées…

Ce qui est intéressant avec ce type d'ouvrage, c'est qu'on peut l'aborder de diverses manières… En mode scolaire ou pirate (!), l'inventaire de ceux que l'on a pas eu le temps de lire est prodigieux !
Car Jean-Joseph Julaud ne s'arrête pas aux seuls auteurs convenus, installés ou "panthéonisés"…! Entre Malraux et Céline, voici Henri Calet… Entre Sade et Restif de La Bretonne, hop, un tour chez Prosper de Crébillon, etc.
Ppur mieux saisir qui est qui, Jean-Joseph Julaud nous ajoute plein de petits encadrés biographiques, des anecdotes, des informations de toutes natures, rendant immédiatement l'auteur plus familier, développant le contexte historique ou économique de son temps…
Bon, vous l'aurez compris, ce livre est un excellent tremplin vers la lecture, prouvant que l'on peut être classique et étonnamment moderne… A déposer dans un endroit stratégique chez soi pour le consulter à tout instant…

La Littérature française pour les nuls
Jean-Joseph Julaud
Éditions First
EAN : 9782754000611
22,90 €

Lecteurs: tout public
Pérennité : excellente !
Jargon : pas de jargon

image

Papier électronique

En passe de devenir une réalité
dans | groummphh |
image

Nous avons parlé du Readius mardi dernier ainsi qu’en juin en évoquant les propos de Bruno Rives. C’est la première démonstration de ce que peut être la révolution du livre dans les années à venir. Hier, en emportant mon gamin et trois de ces copains à l’école (covoiturage), je leur décrivais cette invention et nous étions tous d’accord pour rêver — pour eux ! — d’un produit de ce type au lieu de se balader au quotidien avec tous leurs livres de classe dans leur cartable… Bref, nous imaginions un rouleau de papyrus numérique qui soulagerait leur dos et embarquerait tous leurs livres de cours. Et eux de penser que ce serait peut être plus intéressant qu’un ordinateur portable (ils ont tous accès à un micro chez eux)… Hier soir, je lisais le dernier numéro de LivresHebdo, le 616, et je suis tombé sur l'édito de Christine Ferrand qui ne dit pas autre chose :

(…) dans moins de dix ans, il sera possible de tenir entre les mains quelque chose qui ressemblera à un livre, souplesse et pages comprises, mais dont le contenu pour être modifié ou remplacé d'un simple clic. C'est un tournant majeur de l'économie du livre qui s'amorce.

Pour ma part, je ne pense pas qu'il soit nécessaire que le livre électronique doive être une modénature des ouvrages que nous compulsons tous les jours, le papyrus numérique, souple et enroulable me semble assez astucieux car on peut le déployer à notre guise et du coup avoir une surface de lecture variable, comme une carte routière…
Par contre, cette révolution technique va provoquer une crise assez grave qu'évoque d'ors et déjà Christine Ferrand.
Si je reconnais, difficilement, que cela va avoir nombre d'atouts (je pense aux mes gamins à à leurs "vieux" et lourds ouvrages encombrants… Là, la mise à jour des programmes scolaires pourra se faire à tout instant…), j'aime le papier et je ne suis pas le seul comme le démontrent nombre de commentaires.
Sauf que je reconnais aujourd'hui que Bruno a bien raison de dire que cela va déferler très vite. Pour ma part, cela ne me convient pas, j'aime le papier… Mais en même temps, mon boulot est déjà du "pur numérique" et que mon travail finisse dans un "papyrus numérique" ou imprimé, cela nécessitera quelques adaptations.

Comment éviter la débâcle ?!
En (re)pensant le livre de plus en plus comme un superbe objet, papier, qualité d'impression, mise en page, format… mais en acceptant qu'une grande part de ce qui est aujourd'hui diffusée change de support… Je ne vais pas vous faire la liste de toutes les professions qui vont être touchées — et devoir s’adapter ou disparaître — par cette avancée technologique mais cela va va décoiffer.
Bref, la révolution est en marche. Pas facile pour moi qui suis un graphiste de couvertures de livre.
Nous aurons l'occasion d'y revenir. Mais même ce blog est en lui même une mutation de notre manière d’accéder à l'information…

Pour finir, vous pouvez consulter le blog de Bruno Rives.
Note : je vois ce matin que je ne suis pas le seul à avoir relevé l'édito de Christine Ferrand. Merci à NetNewsWire, mon outil de flux RSS…!

La Superette

Promotion sur le web d'artistes
dans |
image

Pour info, le site de l’agence d’illustrateurs La Superette a fait peau neuve. Ce site a ouvert ses portes en avril 2003 à l’initiative d’Effi Mild et de Laurent Zorzin. C’est un prolongement quasi naturel de leur activité de galeriste, activité démarrée en 1996 (déjà !) avec la création de l’Art’s Factory. Bref, une manière efficace de présenter les travaux d’une vingtaine d’artistes et d’illustrateurs. À noter, les rencontres avec le monde de la publicité. Il y en a pour tous les goûts et on est pas obligé de toute apprécier…

50 ans

Citroën DS
dans |
image

Tout savoir sur la DS, c’est encore possible jusqu’au 1er Novembre à la cité des sciences à Paris ! Ou parcourir le Wiki qui lui est consacré. Citroên présente quelques photos sur son propre site. Et un dernier lien ici qui reprend un peu le discours que nous pouvons entendre aujourd’hui à la radio ou ailleurs… Allez, pour finir, cet essai de la DS effectué en août 2005… Bon anniversaire !

Suite CS2 [13]

InDesign et index
dans |
image

Le problème quand on réalise un index pour un ouvrage en tant qu’auteur est de se souvenir des mots que l’on a indexé. Ou encore de créer une liste de mots que l’on doit absolument traiter et donc référencer. Certes, il est facile de compiler son index à chaque fois que cette question se pose mais c’est pas toujours très simple. C’est ce que l’on fait dans Word ou dans FrameMaker. La solution proposée par InDesign est des plus simples…

Généralement, on parcourt son texte pour y ajouter des markers via l’équivalent clavier Commande-U… Dès lors, une zone de dialogue permet de construire sa hiérarchie et, également, de voir — en partie basse — quels sont les termes déjà entrés.
image

L’air de rien, c’est déjà très pratique. Une autre façon de procéder est d’entrer ou, mieux, d’importer tout d’abord une série mots clés dans la palette d’index de InDesign avant de s’y référer ensuite.

Mais InDesign permet également de laisser affichée en toutes circonstances une palette avec l’index au complet, de visualiser toutes les entrées à ce stade.
À quoi cela sert ? Tout simplement à ajouter des entrées alternatives, du style Modem-Routeur, voir LiveBox.
Si InDesign propose toute une série de référence comme Voir, Voir aussi, etc. Une option permet de créer sa référence croisée personnalisée.
Comme l’index complet apparaît dans cette palette, il est dès lors hyper simple et facile de le consulter, l’amender (par simple cliquer/glisser…!!) et de s’assurer que tous les termes sont inclus, etc.
L’ntéret est une lecteur immédiate de son index en toutes circonstances, de visualiser les renvois avec ou sans les numéros de page (en activant soit Référence, soit Rubrique en haut de cette palette)
image

J’oubliais, l’accès à cet index est un peu planqué : Menu Fenêtre/Texte et tableaux/Index
La génération de l’index permet de disposer de styles propres à ce dernier et de définir avec précision ce que l’on veut voire apparaître, sous quelle forme, attribuer des caractéristiques différentes à chaque niveau, etc.
image

Du coup, l’index est alors créé dans le bloc ou page que l’on souhaite, avec l’habillage stylistique défini. Et, bien évidemment, compilé à tout moment depuis la palette d’index via les icônes en bas de celle-ci…
A noter que l’on peut attribuer aux numéros de page un style courant mais sur des références d’index précises, changer le style en utilisant un format de caractère différent au moment de la création de cette référence. Pratique pour une gestion de groupe de pages :
Santé 141 - 144
image

Du coup, il est aussi facile d’afficher ou de supprimer à la fin toutes les rubriques importées mais non utilisées dans l’index, très, très pratique, comme d’en dupliquer certaines. Ou de changer le texte des niveaux, c’est-à-dire forcer le passage en capitales de la rubrique sélectionnée ou de toutes les rubriques de même niveau, etc.
Mieux encore, d’effectuer des recherches exclusivement dans cet index, toujours en passant par cette palette spécialisée.

Bref, cette gestion d’index est assez fabuleuse et mérite que l’on y passe du temps.

J’en arrive parfois à penser que c’est même plus simple d’utiliser InDesign directement que de passer préalablement par Word. D’autant que l’on peut travailler son texte seul dans une fenêtre autonome (Commande-Y), hors mise en pages…

Je fais une croix à regret sur FrameMaker qu’Adobe n’a pas maintenu sous OSX, mais qui sur certains plans est ici dépassé. Sauf que sous FrameMaker, on peut gérer plusieurs index avec des markers spécialisés.
Bref, espérons ceci sous InDesign 5 peut être à défaut d’attendre une hypothétique version 8 de FrameMaker sous OSX ?!

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Sans oublier…!

image

les liens vers des billets proposés sur…

image

cf. lien publié le 2014-07-20 20:15:33 GMT

cf. lien publié le 2014-07-20 13:27:50 GMT

cf. lien publié le 2014-07-20 12:24:55 GMT

cf. lien publié le 2014-07-20 07:43:27 GMT

cf. lien publié le 2014-07-19 18:52:35 GMT

cf. lien publié le 2014-07-19 12:59:51 GMT

cf. lien publié le 2014-07-19 12:55:42 GMT

cf. lien publié le 2014-07-19 11:48:24 GMT

En 2013, 288 millions de tonnes de plastique ont été fabriquées dans le monde, dont une grande partie finira comme déchet en mer. La mer Méditerranée est réputée la plus polluée par les déchets de plastiques.

cf. lien publié le 2014-07-19 08:51:55 GMT

Seelenkiste - allergutendinge

cf. lien publié le 2014-07-19 04:57:27 GMT

cf. lien publié le 2014-07-19 04:46:30 GMT

cf. lien publié le 2014-07-18 18:10:34 GMT

cf. lien publié le 2014-07-18 18:08:51 GMT

cf. lien publié le 2014-07-18 18:08:15 GMT

cf. lien publié le 2014-07-18 12:40:12 GMT

cf. lien publié le 2014-07-17 20:21:45 GMT

cf. lien publié le 2014-07-16 08:36:27 GMT

cf. lien publié le 2014-07-16 08:24:42 GMT

cf. lien publié le 2014-07-16 08:21:37 GMT

cf. lien publié le 2014-07-15 21:03:28 GMT

Ailleurs… | blogroll…
Follow me on App.net
image