9 janvier en vue

Un reader à la sauce Apple…?
dans | pratique |
image

Le message est clair chez Apple… Ces trente premières années n’étaient que le commencement… Chiche…! Tout le monde y va de ses perspectives mais nous sommes de plus en plus certains de la sortie d’un grosPod communicant même si rien ne s’est passé comme nous le pensions l’an passé. Question de timing, de développement d’un OSX embarqué pour des mobiles, finition d’une suite logicielle complète pour les entreprises, peu importe. Apple joue très gros en annonçant que cette année était clé. Après les news sur les irrégularités comptables qui ont semé la joie chez les concurrents avant de virer en eau de boudin, je ne serais pas surpris du poids de la sortie d’un produit comme nous le dessinons depuis plus d’un an… D’autant qu’il se passe des choses chez Sony en petit format (ou ailleurs, ici encore…). Et ce n’est pas loin de notre histoire même si les brevets relevés par David Borel laissent envisager d’autres solutions plus compactes et élégantes… Je le cite :

2006 a été une année de forte croissance pour Apple avec 87 demandes américaines publiées, soit 30 de plus que l’année précédente (+52.6%). Cette croissance s’inscrit dans la continuité des 5 dernières années, ainsi que dans celle, plus générale, de la propriété intellectuelle mondiale. La R&D semble définitivement installée comme cheval de bataille de la Pomme
Bref, attendons mais, nul doute, Apple met la barre très haut. Et puis n’oublions pas la sortie en catimini du e-reader, de l’annonce du produit de Polymer Vision qui ressemble étrangement à cela… Bref, au moment où l’encre numérique trouve sa voie comme le rappelle le journal Le Monde
Cet affichage publicitaire de rue mis à jour en temps réel sur des écrans numériques reliés par Internet est déjà en test à Ljubljana, en Slovénie, mais aussi à Cannes et à Tokyo. A Londres, dix panneaux de 6 mètres sur 3 viennent d’être installés par l’afficheur Clear Channel. Les premières publicités ont été diffusées fin décembre.
…Il reste une réflexion autour de la lecture et, particulièrement, du livre, à inventer et à mettre en œuvre… De nombreuses personnes y pensent, de nombreux industriels, consultants et autres perspectivistes de l’édition off et online (je ne fais que citer) de tous poils… Nous également à défaut d’être de brillants experts…! Or, fort du succès du couple iTunes iPod, Apple peut créer la surprise. Rendez-vous le 9 janvier (et pas le 11 comme je l’avais écrit précédemment). Et comme d’habitude, ce sera autre chose, voir cette option qui n’est pas plus déraisonnable que d’autres si vous avez suivi dans le détail des brevets d’Apple…! Même les 30 Go de stockage du .mac sont envisagés par certains… Rumeurs, rumeurs, il en restera toujours quelque chose… NB : autres surprises, l’arrivées possible des véhicules hybrides au salon de Detroit. La réactivité de l’industrie américaine est souvent ultra rapide car pragmatique. Note du 08/01/2007 : Tiens, serions-nous dans le vrai…?!! Note du 09/01/2007 : en français ces infos et , ou encore

Architecture au Portugal

340 m2 à Ericeira… Et moi, et moi, et moi…!
dans | archi |

Je vous avais parlé de la Casa Tóló, une sorte de grande langue de béton qui court vers la mer…
L’équipe d’Arkinetia nous propose aujourd’hui un superbe reportage — comme ils savent si bien le faire — sur une maison un peu dans le même esprit. Une villa qui utilise le relief du terrain pour plonger, plus sobrement, vers la vallée…
L’architecture a été conçue par l’agence ARX Portugal. C’est à voir ici-même

image

Vous noterez les petits bassins, ci et là pour se rafraîchir, les volumes généreux, le patio… Bref, qu’est-ce que l’on fait là…?!

Toutes les photos sont de Fernando Guerra

Stuffit Deluxe 11.0.2 sur Mac

Un grand cru débuggué et Universal
dans | pratique |

Je me suis enfin décidé jeudi matin à faire une mise à jour de ma vieille version Stuffit Deluxe 9.0 en 11.0.2… Quelques bugs pénibles entachaient le bon fonctionnement de la version 9.x dont, en compression .zip, la perte des informations des typos… En gros, les fichiers des typos n’étaient compressés correctement, provoquant des quiproquos pénibles avec les imprimeurs à qui j’adressais, du coup, les typos au format .sit… Sauf que parfois je l’oubliais parfois, ce qui n’arrangeait pas les choses…!
Alors, je ne sais pas si cela fonctionnais déjà sur la version 10 que j’ai sauté, mais quelques points fonctionnent enfin dont le MagicMenu dans la barre des menus…

Mais le plus intéressant est la mise à plat de Stuffit Archive Manager qui devient beaucoup plus pratique en ajoutant les 6 formats généraux d’archives disponibles et affichant, en regard, les dossiers disponibles sur ma machine, l’application scannant mon disque pour me les présenter… Merci Spotlight qui est astucieusement mis à contribution. Pour les utilisateurs de .mac, il est possible même d’envoyer les .sitx sur son espace directement.
Du coup, visualiser leur contenu, en fabriquer de nouveaux ou décompacter se fait en un clin d’œil. Il manque juste une option de transfert d’un type de compression vers un autre, histoire d’homogénéiser de vielles archives .sit en stuffit X (.sitx)… Manque juste le “drag-and-drop” de la version précédente pour extraire des fichiers d’une archive vers le finder… Où bien, ai-je omis une procédure…?

Par contre, SEA Maker a été amélioré et vous pouvez désormais envoyer des fichiers auto-décompressables avec un écran de bienvenue, histoire de personnaliser vos envois…! Mais cela ne fonctionne QUE pour vos contacts sous OSX (10.3 et plus).
Autre point intéressant à prendre en compte, les images au format. jpg sont désormais compressibles avec des résultats souvent étonnants. Côté sécurité, vous pouvez encrypter vos archives de manière robuste, ce qui n’est pas négligeable même si l’astuce du .dmg sous OSX reste accessible à tous sans frais.
J’oubliais : Stuffit est désormais parfaitement traduit en français, doc comprise, et cela contribue aussi au confort d’utilisation…

image

Quelle compression choisir…? Le .zip est le plus universel, comprendre qu’il y a des tas d’outils pour décompresser vos archives par la suite… Mon dossier test de 87 Mo avec des images .psd a été compressé à 42.9 % en .zip, 40.3 % en .sit (via DropStuff) et 40.3 % en .sitx…
À chacun sa stratégie…

Dernier point, utilisez impérativement Stuffit Archive Manager pour créer vos archives et non en glissant votre tombereau de dossiers sur DropStuff qui lui est fait pour compresser qq fichiers et les expédier ailleurs (FTP, .mac ou courriel)…

Loblolly House

Mais qu'est-ce que l'on fait là…? (bis)
dans | archi |

Encore une maison en bord de mer (Chesapeake Bay dans le Maryland, USA) conçue, ici, par les architectes de KieranTimberlake Associates. Comme le rappelle inhabitat, c’est une des constructions préfabriquées les plus étonnantes qui soit visible actuellement… Et en parfaite adéquation avec l’environnement, les matériaux étant produits dans des lieux géographiquement proches. Un article plus ancien de ce blog donne toute l’information nécessaire sur la modélisation même de cette maison. Et nombre de jeunes architectes ou étudiants en architecture pourraient y grappiller bien des idées…

image

Un petit montage de deux photos pour vous inciter à cliquer ici pour en savoir plus…

Photo numérique sous-marine

Guide pratique, guide expert…
dans | lire |

Hormis se déplacer ces prochains jours vers les mers chaudes du globe à la manière de Bernard Moitessier évoqué hier, vous avez largement le temps de vous préparer pour vos prochaines photos en bord de mer. Après lecture de ce guide, ce seront peut être des photos du littoral mais prises avec un caisson étanche, un masque, un tuba et des palmes à quelques mètres sous l’eau au milieu des poissons…! Enfin, ce qu’il en reste…

Bon, si vous avez un gros reflex, il existe bien des caissons adaptés à votre coûteux boîtier mais il est certainement plus raisonnable de penser à investir dans un compact numérique pour démarrer…! C’est l’intérêt de ce guide de débroussailler pour le plus grand nombre les caractéristiques de ce milieu atypique où le mot “humidité” règne en maître…!

Un guide expert des mêmes auteurs aborde plus en profondeur (c’est de circonstance) les problèmes techniques plus pointus. C’est pourquoi ce guide pratique, fort abordable et à la thématique simplifiée, répond parfaitement aux questions des photographes amateurs qui trouveront en un seul ouvrage une vue synthétique de leur futur univers. Cette seconde édition est accompagnée d’un CD-Rom avec des utilitaires essentiellement pour PC (un seul pour Macintosh) et une petite série de photos filigranée des auteurs.

La photographie numérique sous-marine
Guide Pratique
Isabelle et Amar Guillen
Éditions VM
9782212672756 | 19,90 €

Guide Expert
Isabelle et Amar Guillen
Éditions VM
9782212672671 | 19,00 €

Sans oublier — dans la même collection — l’excellent Photographier les animaux d’Erwan Balança, chroniqué ici-même

image

Non, à droite, ce n’est pas une cloche de plongée…

Vagabond des mers du sud

Bernard Moitessier
dans | ailleurs | lire |
En écoutant récemment à la radio une interview des années 1950 de Georges Carpentier, un boxeur français qui avait combattu Jack Dempsey en 1923, un sportif à la diction élégante et au français précis — je passe sous silence l'écrivain invité à cette émission que j'avais pris au vol et qui se moquait du français "trop parfait" de ce vieux monsieur alors qu'il n'hésita pas à employer deux fois en une minute l'expression "quelque part…" (j'adore ces donneurs de leçons goncourisés…), j'ai aussitôt fait le rapprochent avec l'écriture fine de Bernard Moitessier que je lis en ce moment.
J'ai mis à nouveau le nez dans Vagabond des mers du sud, un ouvrage qui semble n'avoir pas pris une ride depuis sa première édition en 1960…

Bon, faut être un peu, beaucoup, passionnément fondu de mer et de marine à voile pour lire ce récit où la manière de bien capeyer occupe l'auteur et ses camarades de mer pendant pas mal de pages tout comme l'usage du bout-dehors où la réalisation d'une dispositif de trinquettes jumelles, l'adaptation du gouvernail automatique emprunté à Marin Marie. Car Moitessier passe du coq à l'âne, est toujours en alerte, raconte ce qu'il voit, décrit ses traversées, expose ses réflexions et rend tout captivant avec un style fluide et précis…

Passionnant car Moitessier évoque les années 50 de l'après guerre où tout semblait possible… Dont faire le tour du monde avec quasiment rien en poche. Le récit commence par son premier naufrage en 1952 aux Chagos. Il relate ensuite la construction de son second bateau en bois à Maurice avoir failli finir dans la gueule d'un requin en faisant de la chasse sous-marine ; évoque son activité de pécheur à Saint-Brandon comme son métier de charpentier de marine à Durban ; explique en détail sa technique pour calfater sous l'eau avec du coton sec (si, si…!), chasser sa pitance au lance-pierre à Capetown, etc. Avant de partir pour les Antilles, toujours avec quasiment rien en poche…! Chaque étape prend du temps car il faut trouver un job pour se renflouer… financièrement.

À l'heure où certains ne raisonnent plus qu'en terme de "droits", en exigeant que la société les assistent en permanence, Moitessier leur adresse un fantastique bras d'honneur avec une vie précaire et totalement assumée, une prise de risques continue, le tout assorti d'un message on ne peut plus clair : agissez par vous même, prenez-vous en main…! Pas mal comme ligne de conduite en 2007…

Définir d'un mot ce livre est impossible : c'est une étonnante leçon de vie, un manuel de navigation, un guide de débrouillardise car Moitessier est toujours partant pour apprendre (…tour-à-tour charpentier, soudeur, tresseur de cordages de récupération, plombier, aménageur continuel de son espace intérieur, etc.), une réflexion poussée sur les bateaux conçus pour de tels voyages, des astuces pour tout marin un peu curieux comme pour les architectes navals. Bref, le récit d'un homme simple et libre, pudique, naviguant à l'instinct, prenant la vie comme elle se présente, opportuniste, actif et ouvert aux rencontres. Et solide face aux naufrages…

Pour ceux qui l'auraient oublié, Moitessier est ce très grand marin qui envoya paître la course en solitaire qu'il gagnait en 1969 pour regagner directement Tahiti après un tour et demi de voile en solitaire… Son bateau de l’époque, le Joshua, est désormais classé monument historique, point qui aurait fait bien rigoler cet anti-conformiste…

Bref, au même titre que les récits de voyage d'un Bernard Ollivier, d'un Redmond O'Hanlon, ou encore de Patrick Leigh Fermor, c'est une écriture agréable, plaisante que vous entraîne à tourner les pages sans vous arrêter tant ce sont de nouveaux univers qui s'ouvrent à nous. Alors si vous avez un petit (…ou un gros) coup de déprime, c'est un remède souverain à la mélancolie…

À lire et à relire…

Vagabond des mers du sud image
Bernard Moitessier
Arthaud
9782700396102 | 20 €

image

Postino

Un lecteur de fils RSS en français
dans | pratique |

Si vous ne savez pas encore ce qu’est un agrégateur, c’est le moment de le découvrir sur Macintosh… D’ailleurs le développeur de Postino a fait très fort en ce début de nouvelle année en proposant des licences gratuites le 1er janvier… Bon, l’opération est close mais cela a permis au produit de se faire remarquer…!

Pour ma part, utilisateur d’une application concurrente (NetNewsWire, également en VF), j’ai installé Postino provisoirement sur ma machine et j’ai trouvé nombre de similitudes avec mon fidèle NNW… C’est un peu normal, tous les agrégateurs listent les fils et les sites…!

Mais il faut reconnaître que cette application a un côté sympathique… Ce que je retiens, c’est l’intégration du moteur de Safari pour visualiser directement les sites dans la fenêtre de Postino et une interface assez sobre qui permet de se retrouver très vite dans l’application. Coté réactivité, NNW semble plus fluide sur ma machine. Cette appréciation n’engage que moi car, là, on nage dans un univers assez subjectif.

Alors essayez gratuitement pendant 30 jours l’application sur votre machine. Et pour les flux RSS, pas de souci, Postino est livré avec une sélection des meilleurs sites dans divers domaines.

image

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Lire les contributions… | d’urbanbike sur

image

Trouvé sur le net, noté sur…

image

cf. lien publié le 30/07/2015 à 21:36

cf. lien publié le 30/07/2015 à 21:34

ESCAPE Traveler

cf. lien publié le 30/07/2015 à 21:32

cf. lien publié le 30/07/2015 à 21:26

cf. lien publié le 30/07/2015 à 21:23

cf. lien publié le 30/07/2015 à 10:50

cf. lien publié le 29/07/2015 à 22:31

cf. lien publié le 29/07/2015 à 22:28

cf. lien publié le 29/07/2015 à 22:27

cf. lien publié le 29/07/2015 à 22:26

Urbanbike est hébergé par…

image
image
Follow me on App.net
image