Autisme et Paris Hilton

Du gène dans Google, de la gêne ailleurs…
dans | autisme | groummphh |

Google vient de publier son Zeitgeist 2006. Il y a une chose qui m’a sauté immédiatement aux yeux, c’est le huitième terme recherché sur les News…
Hormis la sempiternelle Paris Hilton en tête des requêtes, le mot autism est dans cette liste… Incroyable…!

Tiens, et si parfois l’on voyait émerger une vraie question de temps à autre dans ce fatras…?

Notez que ce mot n’apparaît que chez Google, lire le billet publié sur abondance pour découvrir le top ten des requêtes sur les autres moteurs de recherche…

Mais cette information arrive au moment même où les journaux (Le Figaro ou Le Monde) évoquent, avec des infos convergentes, une origine génétique possible de l’autisme via une approche différente.
Hormis le fait que l’on découvre peu-à-peu de nouvelles explications car il semble y avoir tellement de formes d’autisme, petit extrait de l’article du Figaro :

Il y a 100 000 autistes en France dont 40 000 enfants et adolescents pour qui les structures de prise en charge sont notoirement insuffisantes. Au grand désespoir des parents qui vivent encore trop souvent un calvaire. Avec de nombreux spécialistes, ils militent aussi pour un dépistage précoce de ce trouble, au mieux avant l’âge de 24 mois, afin de pouvoir démarrer au plus tôt des programmes de stimulation cognitive, émotionnelle sociale, qui permettront à leurs jeunes enfants de sortir de leur prison intérieure.

Et puis je lis, dans ce même article, ce bout de phrase prononcé par le patron de l’équipe de recherche, Thomas Bourgeron, ce qui me ramène instantanément à Paris Hilton :

…le mérite de cette découverte revient à Christelle Durand une jeune chercheuse qui, à bac + 8, gagne royalement 1 100 euros par mois et qui n’a pu continuer à être payée que grâce à une bourse de la Fondation France Télécom.

Juste pour rire — comme on dit quand on est un peu énervé…, la Demoiselle Connue — pas de faute d’orthographe, il faut bien un “u” — a dépensé récemment 700 000 € pour la garde-robe de son chien…
30 années de salaire sous-payé de Demoiselle Durand, charges comprises…

image

Quel rapport…? Aucun. Mais dans ces moments là, je ne suis pas mécontent d’être client de l’opérateur historique.

NB : je viens d’écouter la chronique de Guy Carlier à l’instant (mercredi) et je partage sa conclusion du jour…!

La page verte

De livres en livres, d'arbres en arbres…
dans |

L’Histoire retiendra le nom de Random House.
Une décision prise en neuf petits mois. Plusieurs millions d’investissements en approvisionnement. Un premier palier de production fixé à 30 % en seulement quatre années. Une prise de conscience traduite dans les actes. Et des lecteurs prêts à payer jusqu’à 1 dollar de plus si…

image

…le livre passe au vert.
Oui, le livre n’a jamais été aussi propre dans les mains du papetier et de l’imprimeur. Oui, l’impression des livres n’est pas la plus consommatrice de papier. Oui, la vague numérique fait vraiment bouger les lignes et capte l’attention. Mais encore, Random House (attention, ce lien dirige vers un .pdf) a bien choisi de se pencher sur la matière première à l’origine du livre, nos arbres.

Je ne peux mieux illustrer cette histoire en rappelant que la population de la planète est passée à 6.5 milliards en 2006 pour atteindre 8 milliards en 2025, soit demain matin…
Sachant que la demande en papier de la Chine s’envole, se cumule à la nôtre et que nos arbres ont toujours besoin de dix ans pour arriver à maturité, les éditeurs sont au pied du mur. Les trois principales forêts d’approvisionnements sont concernées : Canada, Asie et Europe du Nord.

Heureusement, beaucoup a déjà été fait : une norme et un accord professionnel existent. Et les défauts du papier recyclé ou certifié, cités à juste titre à une époque, perdent de leur pertinence. Les derniers Harry Potter utilisant du papier certifié se sont aussi bien vendus que les premiers, imprimés sur papier blanc. Toute la collection Babel d’Actes Sud est depuis peu imprimée en papier recyclé. Barnes and Noble vient de lancer la collecte pour recyclage des tonnes de journaux invendus dans ces 800 magasins. Les initiatives se multipliaient, il manquait le premier pas d’un poids lourd du secteur. C’est fait.

Le livre, plus respectueux des forêts, s’adapte encore une fois à son temps. Le Petit Prince serait fier.

Privé de droit de vote

Inside USA
dans | groummphh |

Ce n’est pas que je ne veux pas voter pour l’élection présidentielle. C’est plus triste que ça : j’habite trop “loin” de la France visiblement. À Minneapolis Saint Paul, USA.
“N’a pas voté”, acte I
Choix 1 : 12 heures de voiture aller et retour pour voter au consulat français de Chicago, le plus proche de cette vaste Amérique.
Choix 2 : me rendre en France dans les mois précédents chaque élection pour faire établir une procuration.
Je fais donc une croix sur les choix 1 et 2.
“N’a pas voté”, acte II
J’ai passé un été aux Etats-Unis il y a une dizaine d’années. J’étais totalement coupé de ma famille, de mes amis, de la vie en France. Je dépendais — ne riez pas — du courrier tous les six jours pour l’affectif, du fax pour les urgences, et du journal Le Monde de temps en temps pour lire dans ma langue. Grâce à internet, les 500.000 français vivant aux USA ou les 1.500.000 dans d’autres pays ne se sont jamais sentis aussi proches de la France que depuis ces cinq dernières années : banque, radio, news, webcam, skype, photos… à portée de clic. Ceux en mesure de voter hors de France sont pourtant loin d’être quantité négligeable quand le rapport de force politique entre la droite et la gauche à l’élection présidentielle est généralement de 50/50.
Cela fait au moins sourire quelqu’un : ma femme. Américaine, elle a voté depuis Paris pour la dernière élection présidentielle. L’administration américaine lui ayant fait parvenir une enveloppe sécurisée à renvoyer. Tous les documents nécessaires étaient à l’intérieur…

image

Installer matériel et connexions | 6 | Fixe ou portable, un téléphone « pro »

La chronique du Lundi
dans | bosser chez soi | signé lukino |
image

Si vous ne souhaitez pas être importuné à dix heures du soir par un client, optez pour une ligne professionnelle séparée.
Rappel : installez une nouvelle ligne pour votre activité professionnelle. Cela évitera à votre petite famille de piaffer d’impatience quand vous discuterez longuement avec un client. Certaines mises au point de projets ou des corrections peuvent excéder une bonne heure…

À ce propos, comparez les appareils et choisissez un combiné sans fil à la norme DECT pour éviter les interférences avec votre Micro. Testez le raccrochage de ce combiné sur sa base : certains jolis modèles ont une fâcheuse tendance à glisser hors de leur support ! Pensez également au casque téléphonique si pratique pour continuer à travailler avec vos deux mains sur le clavier… Vérifiez que le téléphone de vos rêves possède une sortie adaptée.
Une autre option est le mobile. Si vous vous déplacez régulièrement entre votre domicile, vos clients et votre entreprise, c’est même recommandé. Cela vous évitera de séjourner à la maison. Attention à ne pas trop l’utiliser, le débat reste vif sur les conséquences sanitaires.
Le plus économique demeure le téléphone IP. Même les appels vers les portables sont à coût réduit. D’ailleurs, pensez impérativement à changer le code de votre routeur internet le jour de l’installation : celui-ci arrive pré-programmé avec un code constructeur identique pour tous. Comme vous devez entrer votre mot de passe messagerie, profitez-en pour sécuriser votre routeur. Sinon, autant laisser les clés sur la porte de votre maison.

image

Cet extrait est tiré de Comment travailler chez soi

grosPod | 8ème épisode

Rumeurs autour d'un simple boîtier plat
dans | pratique |

Fin octobre, je l’attendais… Fin août, Joël l’attendait également…
Mais quoi…?

Avec un système OSX en permanente évolution, rien n’empêche Apple désormais de sortir un grosPod, un zinzin communicant qui servirait de téléphone, messagerie (mail), lecteur de films embarqués, bloc-notes (TextEdit fait fort bien l’affaire), etc.

Apple a le goût du secret et rien ne les empêche de nous surprendre. Oublions dix secondes ce que nous savons, ce qui vient d’être rappelé… Et posons-nous la question différemment…
Qu’est-ce qui nous ferait craquer ces prochaines semaines pour 500 dollars…? Pas un Zune incompatible avec Vista…? Quoi donc…?

J’aimerais un écran plein format qui soit proche du format A5 (14,8 par 21 cm) ou un poil plus petit — proche donc du format des livres — on a pas inventé mieux en définitive ; que je puisse afficher du contenu aussi bien à l’italienne qu’à la française en fonction de mes besoins/envies ; un boîtier pas trop épais de 2 à 4 centimètres.
En somme, un truc pas trop lourd que je puisse glisser dans une grande poche, un sac avec une autonomie d’une journée… Un boîtier qui démarre vite grâce à un système de veille mais qui soit aussi sécurisé par un login et un mot de passe en cas de perte. La possibilité de visualiser des films, des photos, de lire sous acrobat des bouts de documentation, des sites internet, mon courrier (et aussi d’y répondre), d’embarquer mon carnet d’adresses, de prendre des notes, de jouer — seul ou non — une partie d’échecs… Pour cela du WiFi ou un autre dispositif, un clavier tactile à la demande…

La qualité d’écran, je la connais… La résolution de plus en plus fine des dalles RVB permet d’avoir un affichage très fin en nombre de pixels. Et, contrairement à nombre de fabricants qui essayent de nous vendre des produits fermés, Apple dispose d’un système d’exploitation…

Alors, ajoutons-y une option téléphonie puisque les opérateurs nous proposent du Edge (…et pourquoi pas avec France Télécom qui propose depuis peu LiveBox et Portable… Apple).

Enfin, pourquoi ce truc aurait la forme d’un téléphone alors que l’on peut ajouter tout simplement des écouteurs et un micro …comme sur un grosPod donc…! Même que c’est meilleur pour notre santé…

C’est tout cela qui nous tient en haleine depuis des mois… Car il est clair que même si les portables sont des outils formidables, ils restent encombrants et surpuissants par rapport aux besoins de nombre d’utilisateurs.

Or un simple écran avec deux trois connecteurs, un casque téléphonique, un clavier tactile et une connexion sur le réseau remplirait 95 % de mes besoins… Pour le reste, professionnellement, je conserverais ma station de travail pour bosser… Et pour le nomadisme, rien de plus simple que de tout synchroniser avec mon .mac… Une housse protectrice pour le trimballer et hop !

Réponse demain matin, en janvier ou jamais… Mais plus le temps passe, plus cela semble possible… Avec OSX.

22:30 : Rien à voir mais la vraie vie télescope mes réflexions. J’espérais m’être trompé en lisant cette info dans mes RSS avant d’aller me coucher à propos de Bruce Fraser… C’est le monde de la photo numérique qui est en deuil. Et c’est bien la réalité

Sadly, I must tell you all that Bruce passed away yesterday, December 16th, 2007 at home with his wife Angela and good friend Stephen Johnson.

Fraser dont le dernier livre est disponible en Français depuis moins d’un mois et qui devait recevoir un prix le 10 janvier prochain…
Groumphhh.

Clef USB

Et perte de données…!
dans | bosser chez soi | pratique |

Patrick Legand, auteur de Sécuriser enfin son PC a perdu sa clef USB…
Et il le raconte avec humour tout en nous expliquant comment faire pour se prévenir des indélicats qui trouverait cette clef…!

Pour ma part, j'utilise une technique que m'a enseigné Dominique Chiron et propre à l'univers Apple…

C'est d'autant plus simple que nous avons tous l'outil pur le faire dès lors que nous sommes sous Mac OSX…
En effet, dans le dossier Utilitaires situé dans Applications se trouve Disk Utility (Utilitaire de disque.app)… Cette application n'est pas là que pour formater ou réparer des autorisations de disque…

Au départ, il suffit de cliquer sur Nouvelle image… L’utilitaire va afficher une fenêtre via laquelle vous allez sélectionner un emplacement sur votre disque (généralement le bureau…) pour créer un nouveau volume sous un nom que vous allez définir.
Ensuite, via les trois pop-ups, vous allez :
- sélectionner la taille souhaitée (celle de votre clé USB ou d'un CD-Rom)
- Choisir impérativement un chiffrement AES-128
- Opter pour une image disque en lecture et écriture…

Une fois cela réalisé, vous allez devoir entrer deux fois le même code d'accès (assez long si possible)… Par sécurité, évitez que ce code soit mémorisé dans votre trousseau sur votre machine.
Une fois toutes ces conditions remplies, l'image-disque sera affichée sur votre bureau et vous pourrez y copier tous des fichiers à concurrence de la taille définie par vous-même…

Une fois cela effectué, il suffit de fermer la fenêtre de ce disque et vous retrouvez sur votre bureau un fichier .DMG qu'il vous suffira de copier dans votre clé USB…
Besoin d'ajouter ou de mettre à jour des fichiers…? Il suffit de double-cliquez sur le .DMG et un dialogue vous demande d'entrer votre code…
Comme vous êtes en lecture et écriture, vous pouvez ajouter, supprimer, modifier du contenu à tout moment… En cas de perte de la clef (ou d'un CD-Rom), pas de trop de souci, vos données sont encryptées…
Par contre, si vous perdez le code, tant-pis pour vous…!


image

Béta 3 de Adobe Photoshop

Tout est à retenir…
dans | outils |

Je ne vais pas vous écrire un panorama complet de cette application que j’utilise depuis BarneyScan… Des tas de sites (excellents) publient en ce moment même d’excellentes vidéos, des articles, des .pdf — bref, des essais sous toutes les coutures — et je vous engage fermement à les consulter.
Pour ma part, ce que je retiens de ma première approche, c’est l’alternative proposée à la solution monobloc d’Adobe Photoshop LightRoom. Parfaites interactions entre Bridge (superbement revisité), CameraRaw et Photoshop… Bon, c’est une béta et n’attendez pas de stabilité tous azimuts…

Bridge a mûri et semble fonctionner en parfaite osmose avec ses petits camarades… J’ai bien aimé la prévisualisation (ainsi que les options liées dans les préférences) tout comme la loupe qui m’a fait penser à… Tsss…!

image

CameraRaw reste l’outil parfait avec une intégration intelligente de ces nouvelles fonctions via une interface qui ne dérangera pas les habitués…

image

L’interface de Photoshop a bien évoluée aussi (en gros, c’est astucieux et parfait en production… d’autant que la version 3 utilise d’ors et déjà mes propres équivalents claviers de la CS2…!). Il faut passer par Window / Workspace / What’s New in CS3…

image

Vous pouvez visualiser toutes les différences en bleu dans les menus ce qui vous permettra d’aller très vite sur de petites choses comme l’option d’export vers Zoomify…!

image

Bien évidemment, il y a plein de petits plus dans tous les coins (Refine Edge, les courbes avec leurs présets, etc.) et c’est à nouveau l’auto-formation qui se poursuit…!

Bon, conclusion rapide…
Oui, l’application est plus rapide sur mon vieux G5, plus moelleuse…! Le rendu des images est parfait et les développeurs d’Adobe méritent un coup de chapeau pour cette béta qui s’insère sans dommages (pour l’instant…!) avec la suite CS2…
Est-ce que je suis un potentiel client de la CS3…? Pour le moment, je réponds très, très favorablement…

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Lire les contributions… | d’urbanbike sur

image

Trouvé sur le net, noté sur…

image

cf. lien publié le 04/07/2015 à 22:53

cf. lien publié le 04/07/2015 à 22:50

philip jodidio documents the japanese house reinvented

cf. lien publié le 04/07/2015 à 07:35

A bad week for fracking, another black eye for natural gas

cf. lien publié le 04/07/2015 à 07:33

cf. lien publié le 02/07/2015 à 11:56

cf. lien publié le 02/07/2015 à 11:53

Man Simplifies into Off-Grid Micro Cabin Life in California

cf. lien publié le 01/07/2015 à 22:15

cf. lien publié le 28/06/2015 à 15:45

cf. lien publié le 27/06/2015 à 16:15

cf. lien publié le 26/06/2015 à 13:19

Urbanbike est hébergé par…

image
image
Follow me on App.net
image