Urbanbike

Recherche | mode avancée

Lieux d’écrivains

Ils travaillent chez eux… Mais dans quelle ambiance…?

dans bosser chez soi | dans mon bocal | voir
par Jean-Christophe Courte

Merci Cyrille pour cette info amusante du Guardian sur les lieux de travail des écrivains… De David Lodge à JG Ballard, mais peu d'endroits où j'ai eu envie de m'installer…
Fouillis complet chez Russell Hoban, excellent choix de siège chez Siri Hustvedt (ci-dessous avec un aeron — relire ce billet sur urbanbike) comme chez Alain de Botton, lumière zénithale chez Seamus Heaney, très cosy chez Jacqueline Wilson comme chez Edna O'Brien, des murs de pos'it chez Will Self

image
Info(s) pratique(s)…

Par contre, ce lieu d'écriture là, vu sur inhabitat.com, oui…!

le 11/01/2008 à 09:20 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Mac OSX programmation pour version 10.5 Leopard et compagnie…

Étienne Vautherin

dans lire | pratique
par Jean-Christophe Courte

Ce n'est pas le seul ouvrage qui vous permettra de comprendre ce qu'est un bundle ou un .plist, de mieux saisir le pourquoi des dossiers de bibliothèque de votre machine sous Apple OSX.

Mais ce livre a pas mal d'avantages — dont celui d'être écrit de manière très accessible même à ceux qui n'ont jamais mis le nez dans de la programmation, dans la moindre ligne de code…! Et ça, désolé de le souligner, c'est déjà 50 % de son intérêt…!

Si vous avez envie de découvrir comment programmer sur Mac, savoir où trouver les outils pour développer sur l'un des nombreux sites dédiés d'Apple ou autres, à quoi servent précisément ces outils (Quartz Composer, NetBeans, etc.) et vous retrouver dans les notions de base comme les FrameWorks de développement ou applicatifs (Carbon, Cocoa, Java, BSD, etc.), les API, développer un widget pour le Dashboard de votre bureau, penser web et iPhone, cerner l'étendue d'AppleScript ou d'Automator, c'est pas un mauvais choix de lecture…! Bien au contraire…!

Autre angle très agréable pour le lecteur novice, les exemples sont simples, élégants (là aussi, ça change…!) et pédagogiques, ce qui permet de mieux comprendre les propos comme le cheminement de l'auteur.

Ce dernier, Étienne Vautherin, a passé 12 ans chez Apple et a appris de ses glorieux aînés, Christophe Droulers (…que je salue au passage…), Alain Andrieux ou Neil Minkley.

Pour finir, le livre est organisé de manière confortable en 14 grands chapitres avec un index clair pour se repérer. Bref, à mon avis, un must à l'usage de tous ceux qui souhaitent se lancer dans l'aventure du développement sur Mac et découvrir qu'Apple leur offre un maximum d'outils graphiques incomparables pour ce faire… Pour ceux qui ne développent pas, c'est une manière de mieux comprendre la fantastique organisation mise en place par Apple et les changements dans la continuité, de Lisa au Darwin de Mac OSX en passant par le système 7 et l'échec de Copland, NeXT, les fameuses Yellow Box et BlueBox, UNIX… ET donc de réviser, en passant, l'histoire du Mac.

Mac OS X programmation
Version 10.5 Leopard WebKit, Cocoa, AppleScript, Dashborad, Core-Animation…
Étienne Vautherin
Collection Études, développement, intégration
Dunod
9782100500765 | 29 €

image caddie

image

Sans oublier les fichiers sources disponibles sur le net…
Note : mon exemplaire possède un cahier inversé. Rien de grave, c'est le genre de gag qui arrive parfois au façonnage et quelque soit l'éditeur. Mais cet incident n'empêche nullement de lire, juste un petit retournement à 180° sur quelques pages…!

le 11/01/2008 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Piègeàkon du jour | Hameçon peu subtil…

Première phase…?

dans bosser chez soi | groummphh
par Jean-Christophe Courte

Vous avez du le recevoir… Même pas une fausse adresse PayPal de retour, même pas un pseudo site PayPal… Un faux grossier. J'en arrive à me demander si ce premier envoi qui sert de leurre ne sera pas suivi d'un second — très bien fait — et qui prétendra, lui, prendre en compte celui-ci, genre opération en deux temps… On parie…?!

image

le 10/01/2008 à 18:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Tata Nano

1750 €… en Inde

dans ailleurs | potager
par Jean-Christophe Courte

Merci à Djoh pour cette info de première main (cliquez sur le lien pour comprendre…)…
4 personnes, 90 kilomètres/heure et quasi respect de la norme Euro 4 pour la pollution (j'ai cru entendre l'inverse ce matin sur une radio de service public…)
Les spécificités | Les photos

image

Et pour l'air comprimé, ce sera plus tard…

le 10/01/2008 à 15:05 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Télérama fait son festival | 11ème année déjà !

Dans toute la France du 23 au 29 janvier

dans voir
par Jean-Christophe Courte

Oyez, oyez… Télérama — le magazine au courrier des lecteurs incontournable, nous propose du 23 au 29 janvier de voir les 15 meilleurs films de l'année 2007. Ces films ont été, certes, sélectionnés par la rédaction de Télérama mais ajoutez-y un coup de cœur des lecteurs.
Bref, 15 films à visionner cette année dans 187 salles art & essai sur toute la France (plus d'infos à venir sur le lien qui précède).

Ces chiffres sont à rapprocher de ceux de l'an passé. Je fais un copier/coller du communiqué de presse…
Le Festival Cinéma Télérama, en constante progression depuis dix ans, a rencontré en 2007 un large succès : 260 867 spectateurs se sont pressés dans les 152 salles Art & Essai participantes.
Certains films comme "Little Miss Sunshine" en ont directement bénéficié en dépassant la barre du million de spectateurs avec 49 097 entrées dans 119 salles ou encore "Le pressentiment" qui a enregistré sur une semaine de Festival 22 935 entrées, 11 % du total de sa carrière !

Pas mal, non…? Et les prix des places…?? 3 € la séance avec le pass que l'on trouvera dans les numéros de Télérama du 16 comme du 23 janvier (…ça se trouve dans tous les kiosques, pas d'excuses…!).

image

le 10/01/2008 à 14:05 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Garden Office… l’autre nom de la cabane

Par Michael Pollan

dans architecture | bosser chez soi
par Jean-Christophe Courte

Lui aussi travaille chez lui, plus exactement dans son jardin et par tous temps. il a écrit un livre sur la couverture du quel vous reconnaîtrez ce petit bureau isolé avec superbe vue sur la campagne… Il est vrai que pour bosser tranquille, je rêve fréquemment de ce type d'isolement, un
J'espère simplement qu'en hiver, les petits coins ne soient pas trop loin de la maison, surtout avec 60 centimètres de neige…!

image

Via Shedworking, le blog d'Alex Johnson.

Par contre, sur cet excellent blog, je suis tombé sur un autre billet : je déconseille vivement ce genre de meuble… Refuser tout bricolage pseudo esthétique qui ne sera jamais adapté à votre boulot et ne fera plaisir qu'aux autres…!!!

À (re)lire sur urbanbike :
Espace de travail à domicile
eNook | Mini bureau à domicile

Pour les cabanes, cherchez vie notre moteur le terme "cabane", histoire de tomber sur des liens précédents comme :
Cabane pour travailler | 7

le 10/01/2008 à 14:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Se retrouver dans ses .pdf…

Yep! d'Ironic Software

dans bosser chez soi | mémoire | pratique
par Jean-Christophe Courte

Non ce n'est pas une exclamation (quoi que…!) mais une petite application à $35 qui devrait vous simplifier la vie. Pour ma part, je croule sous les .pdf et même si je suis relativement bien organisé avec des disques externes thématiques et des backups, il n'empêche que les .pdf croient et se multiplient…! Surtout depuis que j'ai décidé de basculer toutes mes factures en mode numérique.

Aussi Yep! se présente ainsi :
Une colonne à gauche avec les tags (mots-clés), un espace central de visualisation des miniatures — à la taille que vous souhaitez — et une colonne d'information.

image

La colonne de droite est dédiée à la gestion des attributs de chaque document… Tous les champs qui apparaissent en bleu sont soit des tags automatiques soit des tags que vous avez créés…

image

Yep! est assez bien foutu car déjà vous pouvez limiter les supports analysés et même exclure certains dossiers comme il est déjà possible de le faire avec SpotLight dans ses recherches.

image

Pour ma part, j'ai désactivé le contenu de mes dossiers Mails (…de facto, tous ceux de bibliothèque) car j'ai tendance à ranger chaque document reçu dans un dossier de mission ou directement dans celui de la compta. Mon seul souci sont les doublons possibles avec Yojimbo qui me sert énormément. Mais je préfère encore cela à l'absence d'info…!

image

Côté mots-clés, j'ai viré ceux qui étaient proposés pour construire ma propre liste. Après avoir analysé les .pdf autorisés, je n'ai plus eu qu'à renommer certains fichiers et leur affecter les mots clés adéquats.

C'est ici où l'application se comporte de manière assez "sioux" en vous proposant de piocher soit dans vos mots-clés, dans les derniers utilisés, dans ceux extirpés du fichier .pdf ou les plus populaires…

image

Attention, cette première prise en mains prend du temps et n'hésitez-pas à corriger rapidement le tir avant d'aller plus loin. Si vous brassez beaucoup de fichiers, augmentez le cache de Yep!

J'insiste sur un point qui est loin d'être neutre… L'application propose également de piloter via TWAIN un scanner à plat si vous disposez d'un tel périphérique…

image

Du coup, vous n'utilisez que Yep! pour tout archiver… Lancer la numérisation de vos documents papier puis les enregistrer automatiquement au format .pdf depuis Yep! en les dotant aussitôt des bons mots-clés… Du coup, si vous êtes un professionnel libéral ou un particulier, voilà une manière astucieuse de gérer vos archives numériques…

image

En revanche, la qualité des .pdf n'est pas superbement optimisée mais il faut faire la part des choses : simplicité d'utilisation et poids conséquent versus optimisation soignée et plus de temps consommé…

Ces nouveaux fichiers seront stockés par défaut sur votre disque de travail dans un dossier Yep Documents. Vous pouvez vous affranchir de les déposer ici et spécifier un dossier créé par vous sur un autre disque dur. Par contre, comme Yep est bien ordonné, il va créer dans tous les cas un dossier pour l'année puis le mois en cours — à la manière de iPhoto. Remarquez que c'est ici (copie d'écran) que vous pouvez décider — ou non — de réduire le nombre de mots-clés automatiques en décochant l'utilisation des mots des chemins d'accès…

image

Gardez le badge "new" car il vous permet de repérer les fichiers qui n'ont pas de mot-clés appliqués par vous-même…

Pour mémoire, ces trois points… À utiliser en pleine possession de vos moyens, le (re)nommage des fichiers depuis Yep! — en gros, Yep! fonctionne un peu comme votre Finder (ce qui explique l'idée de Leap, évoqué en fin de billet) et vous autorise certaines opérations sensibles… Ensuite, côté fichiers Acrobat, si ces derniers ont été retaillés (crop), ils apparaîtront plein cadre dans la fenêtre des miniatures mais correctement recadrés dans la prévisualisation des informations…
Une gestion de signets existe également comme dans Yojimbo qui permet de créer des .pdf des pages web qui vous intéressent…

Bien entendu, on peut aussi se déplacer dans l'arborescence de ses disques et cela remplace avantageusement Bridge en ce cas pour les .pdf…

image

Je ne vous en dis pas plus car vous le découvrirez au fur et à mesure, ce produit est assez intuitif et désormais stable. J'avais testé la première version il y a pas mal de temps pour Macdigit et ce n'était que prometteur à l'époque.

Comme ce produit s'améliore de version en version, le plus simple est de l'essayer pour vérifier s'il correspond bien à vos besoins. C'est à télécharger ici… Je l'ai adopté essentiellement pour gérer le stockage de mes pièces comptables au format .pdf puisque de plus en plus de fournisseurs ne nous envoient plus de courrier (lire la chronique à ce sujet sur urbanbike) ou que nombre de produits s'acquièrent sur le web…

Pour info : cette même équipe de développeurs met en béta version Leap, une sorte de Finder qui rappelle étrangement Yep! mais en mode tous formats et basé en partie sur la puissance de SpotLight… Je ne vous cache pas que je préfère, de loin, PathFinder (cherchez ce mot dans le moteur de recherche d'urbanbike…!) que j'utilise depuis des années sous OSX et qui s'enrichit des réflexions de ses utilisateurs à chaque version.

le 10/01/2008 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?