Pirate Bay House | 1

Mais qu'est-ce que l'on fait là…?
dans | archi |
image

En chargeant les derniers fils RSS hier soir avant d’aller me coucher, je suis tombé sur cette gourmandise livrée par Inhabitat… Découverte accompagnée d’un gros (énooorme) soupir…! Plus de deux semaines se sont écoulées depuis mon retour de semi-vacances (certes, je bossais deux à trois heures tous les jours mais en bord de mer dans une atmosphère pure et vivifiante…). Or même l’effet détente et perte de poids s’est estompé. L’environnement urbain ne m’incite guère à décoller de mon écran, à me lever et à aller me balader dans les environs immédiats de ma maison… Alors que, là bas… Bouhouhouuuu…! Aussi, quand je tombe sur ce type de petite maison minimaliste en bois et verre, avec ses larges terrasses sur une vue imprenable en bordure d’océan, je ne sais pas si cela vous arrive, mais j’ai comme une énorme envie de tout plaquer, de prendre femme et enfants sous le bras et de disparaître dans un coin moins photogénique (quoi que…). D’aller nous installer en pleine nature (mais avec une ligne ADSL !)… Bref, je vous recommande donc à l’instar des deux délicieuses rédactrices de Inhabitat d’aller visiter le site des architectes Stuart Tanner et de cliquer adroitement dans l’interface tout en flash pour vous rendre sur ce petit bijou (Work/Commercial/Pirate Bay)… Sans aller jusqu’à cet excès (…encore une fois, quoi que…), leur petite extension en bois de la Ellis House est elle un pis-aller acceptable…? En fait, non, pas de demi-mesures…! Note : Quand à l’annonce d’Apple de ce matin, j’avoue que je ne pronostique plus rien, pas même un grosPod vidéo téléphonique… Padawan propose aPhone, ce qui est assez rigolo…

Il y a 5 ans

La journée du Mardi 11 septembre 2001
dans | groummphh |
image

Le matin, je ne m’en souviens pas trop, juste de la lumière solaire qui tombait en abondance dans le bureau. Une très belle lumière d’ailleurs… J’étais encore rue du Mont-Thabor à Paris. C’était une journée calme, pas trop chargée en terme de boulot… Et puis j’ai eu un coup de fil de Joël, à l’époque éditeur à Paris, qui m’a annoncé en 20 secondes ce qui venait de se passer puis il a raccroché… J’‘ai ouvert la radio et je suis tombé sur France-inter où l’information passait déjà en boucle. Alors j’ai appelé Bruno à New-York, un ami architecte d’intérieur qui, lui, venait de voir des fenêtres de son agence l’appareil passer et percuter les tours… Après…? Après, il n’était plus même question de bosser, nous avions tous les oreilles rivées sur les infos. J’ai essayé de joindre Bruno à nouveau mais il était sorti dans la rue pour aider les sauveteurs… Nb : bout d’image emprunté au billet de Corine Lesnes

Retour sur WhiteRoom

Écrire plein écran | 2
dans | pratique |
image

Début juillet, j’avais écrit une petite note sur cette application… Depuis le développeur de WhiteRoom a fignolé son produit. Le texte peut être exporté maintenant sans souci et ouvert ailleurs ensuite (…comprendre un autre traitement de texte), sans signes diacritiques, imprimé… J’ai changé la couleur du texte en fonction de mon humeur du moment, défini le texte en Andale Mono 18 pts… Je m’en sers pour préparer des fragments pour un prochain bouquin avec Lukino comme rédiger des notes. Bref, souple, simple, efficace… Le seule chose qui me manque, c’est une gestion plus fine de l’espacement des lignes qui sont un peu collées… Mais c’est l’œuf de Colomb ce truc… Au lieu de me flinguer les yeux sur une page blanche, le fait de pouvoir travailler avec un fond de couleur ou carrément noir dans mon cas, permet d’être dans un mode beaucoup plus reposant… Comme une sorte d’écran de téléscripteur ! Pour le rédacteur compulsif que je suis devenu, c’est très agréable car cela me conduit à me concentrer bien mieux sur mon texte tout en laissant ProLexis me faire les bonnes suggestions orthographiques quand nécessaire (et des fautes de frappe, j’en commets toutes les 15 secondes…)… D’ailleurs WhiteRoom me rappelle l’époque où j’utilisais une machine à écrire (une seule typo, une seule taille, une seule graisse…!) hors cette souplesse exemplaire en terme de correction. Du coup, je me demande si ce n’est pas l’amorce d’un retour vers des produits plus rudimentaires et plus proches des exigences de l’utilisateur que l’habituel feu d’artifice de fonctionnalités — généralement inemployées. Il sera bien temps, après avoir travaillé son texte, de le mettre en forme ailleurs et non pendant la rédaction… Bref, cette ersatz numérique de machine à écrire me séduit par ce retour aux besoins primaires d’un rédacteur…! Pas de palettes, pas de règles, pas de menu, rien qui n’attire l’oeil hormis le texte qui court de haut en bas sur l’écran… Pas même les icônes du Doc… Tout est masqué même s’il est aisé de ramener la fenêtre à une taille réduite en utilisant la touche escape… Ou de découvrir les autres applications masquées via F9. Bref, je vous engage vigoureusement à essayer ce produit gratuit et minimaliste qui s’avère être une excellente avancée pour tous les forçats (volontaires ou non !!) du clavier…!

L’après 11 septembre et les buildings

Super, le concours continue…
dans | groummphh |
image

Je viens de lire un court billet de Jean-Philippe Defawe, rédacteur en chef du Moniteur-Expert, billet avec lequel je suis assez en phase… Quelques notes ci et vite griffonnées témoignent de ma stupeur devant ce concours international de bites d’immeubles de grande hauteur… Sujet au vertige, c’est même une souffrance quand je dois me rendre dans une tour en rendez-vous client…! Certes, comme le dit Jean-Philippe, les organisateurs d’attentats ont en apparence perdu mais le résultat est que l’on se fout complètement des gens que l’on va parquer dedans, on minore les risques de ces bâtiments — même si le cinéma adore le thème des courageux pompiers qui risquent leur peau (c’est ce qu’ils font au quotidien dans des opérations moins spectaculaires)… On construit et pas question de se laisser dépasser… Bref, les seuls qui gagnent de l’argent sont bien les promoteurs. Souhaitons que les fondations ont été bien pensées… Mais ceci est encore une autre histoire. Pour ceux qui lisent l’espagnol, cet article de Luis Fernández-Galiano où il rappelle simplement que l’on pensait abolir les tours comme les frontières au XXI° siècle et que c’est bien l’inverse qui se passe…

La globalización técnica y simbólica sigue levantando edificios en altura que portan un mensaje impositivo y optimista, mientras a ras de tierra el mundo se craquela con innumerables vallas limítrofes y cortafuegos informáticos que procuran impedir el tránsito de las personas y las ideas.
Les tours comme marques de la réussite économique et du pouvoir, mais c’était déjà le cas en Toscane à San Gimignano dès le XI° siècle… Note : si quelqu’un a la traduction de l’article de Luis Fernández-Galiano, qu’il n’hésite pas à me l’expédier car mon espagnol est resté assez scolaire…! Note : dans la série rien à voir, ce panneau de signalisation à Beijing en Chine… La réalité dépasse la fiction…!

Champion(s) Suite

Soutenez Martin Gaveriaux…!
dans | groummphh |
image

J'ai publié fin août un billet qui n'a rencontré aucun écho. Martin Gaveriaux, l'un des meilleurs compétiteurs français en RS:X, part sur le site du championnat du Monde de planche à Voile Olympique 2006 le 17 septembre. La compétition aura lieu du samedi 23 au 30 septembre à Torbale, ville du Lac de Garde (Italie).
À 21 ans, Martin, bien que qualifié — voir sa fiche — n'a trouvé que deux sponsors…!
Aussi n’hésitez pas à l'aider même avec de petites sommes (de 50 à 100 euros et plus si affinités) si vous avez une activité qui vous permet de le faire car les besoins d'un véliplanchiste n'ont strictement rien à voir avec la course automobile…!! Martin est élève ingénieur (INSA-Rennes, département Génie Mécanique et Automatique), passionné, excellent et se prépare également pour les jeux olympiques de 2008. Vous pouvez le joindre par .(JavaScript must be enabled to view this email address) (redirection que je changerais à ma guise). Voici ce qu'il m'écrit :

Le championnat se déroulera en plusieurs étapes:
- 3 jours de qualifications les 23, 24 et 25 septembre
- 1 jour de repos le 26 septembre
- 3 jours de finales les 27, 28 et 29 septembre
- "Medal Race" pour les 10 premiers concurrents
Ce sera une belle épreuve, nous sommes environ 140 participants masculins et 70 féminines. Étant très importante, la flotte masculine sera divisée en deux groupes comme lors du Championnat d'Europe au mois de juin dernier.
En attendant de trouver d'importants partenaires financiers, je recherche actuellement des aides moindres (de l'ordre de 300, 500 ou 1000 euros) afin de financer un déplacement en hémisphère sud cet hiver pour m'entraîner dans des conditions ventées et avec une compétition internationale en Australie pour clôturer le tout. J'ai actuellement une réservation qui tient jusqu'au 20 septembre, c'est pourquoi je suis assez pressé par le temps…
Je suis actuellement performant dans le petit temps mais je dois progresser dans le vent, ce déplacement en hémisphère sud me donnerait l'opportunité d'être plus polyvalent et mieux préparé pour les épreuves du printemps et de l'été 2007, un moment important en vue des Jeux Olympiques de 2008. C'est pourquoi ce déplacement est au coeur de mes préoccupations en ce moment avec bien évidemment le Championnat du Monde dont la pression va commencer à monter dans les jours qui viennent.

Bref, c'est assez hallucinant de voir qu'un filet de voix médiocre peut être propulsé en tête des ventes musicales alors qu'un sportif de haut niveau est obligé de faire la manche pour payer ses entraînements…
Aussi il faut soutenir le planchiste Martin…!… N'hésitez pas à reprendre cette info.

Purin d’orties ou produits chimiques

À qui profite ce genre de sketch…?
dans | potager |
image

Depuis que je suis tout minot, j’ai appris de mes grands parents certains trucs qu’ils tenaient eux-mêmes de leurs propres parents, etc. Dont des choses toutes bêtes que nombre d’entre-vous connaissez également… Des savoir-faire de cuisinier, de pâtissier, de jardinier par exemple… Eh bien sachez que sur ce dernier point, certains savoirs semblent devenu répréhensibles depuis Juillet 2006… Si, si…! Cela semble risible sauf que nous pourrions tous être condamnés si nous évoquons ces recettes millénaires… Et là, cela n’a plus rien de drôle. Je vous engage à lire ces nouvelles digne du père Ubu… J’ai déjà ici évoqué les problèmes rencontrés par l’association Kokopelli, et par extension, par nous tous… Gamin, j’ai toujours vu les amis de mes grands-pères utiliser du purin d’ortie dans leurs potagers… Or, si j’ai bien tout compris, ces produits ne sont pas homologués et donc n’ont pas le droit d’être évoqués même si l’INRA ne s’y oppose pas, jusqu’à preuve du contraire… Cela me rappelle ce qui s’est passé pour la chanvre au milieu du siècle dernier, plante qui était cultivée pour ses vertus alimentaires pour nourrir les animaux et pour tresser des cordages avant d’être interdite au prétexte que cela pouvait se fumer (je résume à grands traits…)… Là, ce qui commence à apparaître (…il y a trois jours à la radio, m’indique Dominique) c’est un savant dosage d’informations pseudos scientifiques qui mêlent pesticides, cancer, jardin amateur et recettes non conformes… En gros, tout ce que nos parents ont fait pendant des générations deviendrait soudainement caduc et même dangereux… Et le message qui est véhiculé ressemble, en substance, à achetez de bons produits manufacturés et conformes… N’est-on pas en train de faire la part (trop) belle aux produits industriels …et donc homologués, CQFD. Et comme l’indique l’association Kokopelli (je les cite) :

Est ce que tout cela veut dire que tout jardinier qui utilise ou donne ou conseille, par exemple, du purin d’ortie (non homologuable par les services de l’Etat) est passible de deux années de prison et de 75 000 euros d’amende ?
Ce qui m’hallucine, c’est que les firmes qui font pression pour interdire ces coutumes ancestrales bien d’chez nous sont peut être parentes avec celles qui vont interroger les chamans des peuples en voie de disparition, ça et là… C’est ce qui se passe au Brésil où le savoir de ces bibliothèques ambulantes est récupéré au profit — non des peuples indigènes, mais des industriels…! Alors imaginons le pire… On commence aujourd’hui par discréditer/débiner/noircir (prenez le terme qui vous convient) le savoir-faire de nos jardiniers sous de vagues explications qui toucheraient à la santé public… En gros, les potagers familiaux deviendraient même des lieux suspects (…lieux qui ont nourris des générations de personnes notamment pendant quelques événements récents où l’industrie était en panne ou fabriquait des armes), tout cela du fait de pratiques soudainement non conformes… D’ailleurs, cela se voit, regardez la gueule des légumes qui en sortent. Des trucs pas calibrés pour un sou, même que leur goût est trop prononcé… De là à ce que l’on nous explique demain matin que nous risquons notre peau en achetant des produits de petits maraîchers sur les marchés où à la ferme… Il y a qu’un pas…! Et puis, après-demain, on nous expliquera que cuisiner chez soi, c’est hyper dangereux et même carrément malsain. Et qu’il faudrait bien mieux acheter — pour notre santé — de la nourriture préparée en usine, de la bouffe homologuée quoi… Allez, je galéje… Quoique… image Note : j’ai trouvé la recette du purin d’orties pas mal de fois via Google dont ici, , ou encore sur Wikipedia… L’avantage du net est d’être transfrontalier… L’un de ces sites écrit :
l’ortie est un précieux allié des jardiniers soucieux d’environnement. Le purin d’ortie s’avère être un engrais puissant qui apporte aux plantes un supplément d’azote et de sels minéraux. C’est aussi un répulsif efficace contre les acariens et les pucerons.
Environnement, c’est peut être cela qui cloche…?! Note : Gilles me souffle par courriel que l’on est pas loin de Soleil Vert… J’ai hésité à faire ce parallèle mais, à terme, on en prend doucement la direction (film à voir ou revoir)… NB : Dans la série rien à voir (comprendre, pas envie d’écrire un billet spécifique à ce sujet), à lire, La hausse du pétrole fait chuter la circulation en France… Et à essayer, la nouvelle version (1.6) de LightZone (Merci André de me corriger…!). Ou, pire, la disparition annoncée du rhinocéros noir d’afrique. Après la disparition du rhinocéros blanc de Bornéo et sa recherche par O’Hanolon — même si le livre est fabuleusement drôle, il n’empêche que l’objet de ce périple était bien la recherche du dernier rhinocéros blanc… Sans succès. Enfin, pour finir et sous l’angle du livre Effondrement, un dernier billet à lire ce matin, Comment l’Afrique de l’Est est devenue aride… Non, je ne suis pas dépressif…
image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Trouvé sur le net, notés sur…

image

cf. lien publié le 13/09/2014 à 18:26

cf. lien publié le 13/09/2014 à 18:25

cf. lien publié le 13/09/2014 à 18:24

Best of #biciclette

cf. lien publié le 13/09/2014 à 18:22

cf. lien publié le 13/09/2014 à 18:22

cf. lien publié le 13/09/2014 à 18:20

Autre grand classique : le retrait d’office sur votre compte, pour des PV…

cf. lien publié le 12/09/2014 à 20:24

cf. lien publié le 12/09/2014 à 17:58

cf. lien publié le 12/09/2014 à 08:26

Seafront Hotel Design Geared Towards Cyclists - PSFK

cf. lien publié le 12/09/2014 à 08:22

Ailleurs… | blogroll désordonnée…
Follow me on App.net
image

Contributions d'urbanbike sur | MacPlus