Techniques de la mosaïque | 2

Inspiration tous azimuts
dans | dans mon bocal | lire |

Suite du billet précédent sur les techniques de la mosaïque
Une fois l’atelier trouvé et aménagé, les éléments rangés dans leurs petits pots sur des étagères et bien à portée de main (…le coup du pot perché en haut des rayonnages n’est assurément pas un bon plan), les outils pour tailler les tesselles éprouvés et testés (on comprend mieux l’intérêt des lunettes, des gants et l’investissement dans un aspirateur industriel…!), reste à imaginer ce que l’on va créer…
Entre la table bistrot revisitée avec un motif issu du fond des âges, un seuil de maison en galets, le sol d’une terrasse transformée par un dessin inspiré de l’antique, les exemples ne manquent pas. Et comme c’est le début des beaux jours, c’est le moment de gamberger…

Avant de se lancer sans retenue, il n’est jamais inutile de (re)faire un tour aux sources et de découvrir des fresques anciennes. Où de découvrir ce qui se crée en ce moment dans ce domaine.
Les deux livres que je vais évoquer sont exhaustifs chacun dans leur période. Difficile de les départager car je les trouve complémentaires à bien des égards.

Le livre d’Elaine M. Goodwin me plaît particulièrement car il est dans la ligne de toute une tradition historique européenne et au delà. Le Mexique précolombien ne fait l’objet que de trois paragraphes dans sa petite histoire des mosaïques, ce qui est un peu court. Heureusement, dans les sources d’inspiration, l’auteur fait référence à un très beau pectoral aztèque pour l’une de ses démonstrations.

C’est d’ailleurs l’une des clés de ce livre, 16 sources d’inspirations pour inciter le lecteur à s’essayer à des techniques, étape par étape, avec des photos explicites et parfois avec plusieurs rendus finaux comme pour l’exemple du sol de salle de bain inspiré d’un pavement jordanien du 6° siècle. Bref, c’est très stimulant. Une partie technique précède tout cela et vous y trouverez les manières de couper à la marteline (indispensables avec un tranchet pour couper de grosses pièces…) comme les diverses manières de poser en Opus…
Ouvrage de référence sur 144 grandes pages en quadri.

image

Autre ouvrage de référence, celui de Tessa Hunkin, radicalement orienté vers les mosaïques contemporaines. Plus important, 160 pages, mais au même format, ce livre donne aussi beaucoup à voir de réalisations de par le vaste monde…! Un monde certes très anglo-saxon.
C’est une des richesses de ce livre, j’ai découvert des tas d’artistes comme Helen Bodycombe ou Marcelo de Melo

La partie historique fait une large place aux Arts and Crafts (Morris, Ruskin) jusqu’à nos jours en passant par le Bauhaus et l’art nouveau. La partie technique est réduite à l’essentiel bien que complète. Par contre, les sources d’inspiration sont nombreuses, une quinzaine de modèles contemporains, du figuratif à l’abstrait en passant par des objets.

Vous comprenez mieux désormais pourquoi il m’est difficile de trancher entre ces deux ouvrages qui, de fait, se complètent…!

La mosaïque
Motifs et modèles inspirés par six mille ans d’histoire
Elaine M. Goodwin
Eyrolles | 9782212110135 | 30 €

Mosaïques contemporaines
Techniques et créations
Tessa Hunkin
Eyrolles | 9782212112979 | 30 €

image

OSX 10.5 en octobre

La faute à l'iPhone…
dans | pratique |

Et c’est bien logique…! Et c’est tant mieux…!
Le iPhone n’est pas qu’un téléphone, qu’on se le dise. Nombre de personnes le réduisent uniquement à cette activité et c’est une erreur. le iPhone, c’est aussi OSX embarqué et il est normal que les développeurs de léopard déploient leurs ressources sur cet appareil qui est l’arbre qui cache la forêt.
Je trouve cette information passionnante car elle, plus que tout, démontre que l’avenir de l’informatique telle que nous la consommons est en train de se dévoiler… Outil de communication, le grosPod sera un produit di-ffé-rent.
Relire les billets d’urbanbike à ce sujet : GrosPod, an 1 ou Êtes-vous prêt pour le grosPod…?

image

Suivre le soleil depuis son canapé…

Et donc changer de paysage
dans | archi |

Ce n’est pas à proprement parler nouveau. Voici deux exemples d’appartements (via Treehugger) qui poursuivent le soleil…
Le premier est une “grosse” maison au Canada. Le second un immeuble (carrément…!) à Dubai… Bon parfois, on peut se poser la question vu l’intérêt du paysage…

image

Plus les pieds sur terre et le nez au bord d’une piscine, cette notice sur une maison mexicaine à Oaxtepec avec des volumes très purs.
Pour mémoire, Noticias arquitectura propose une série de descriptifs très chouettes de nombreux bâtiments…

Techniques de la mosaïque | 1

Un savoir millénaire
dans | dans mon bocal | lire |

Je me souviens (à la Perec…!) des heures passées, tout mouflet, dans l’énorme salle de bains de mon oncle Cyrille Fabbri — rue Serenne à Orléans. Bien que saisi par la température polaire qui y régnait (…on chauffait peu en ce temps là), j’étais fasciné par les mosaïques incroyables qu’avait réalisé mon oncle sur les murs. Je changeais d’univers, j’étais dans l’océan au milieu des sirènes, entouré de poissons aux écailles superbes… C’était éblouissant… Italien, il était venu en France dans les années 30 et avait épousé une sœur de ma grand-mère.
Je me souviens également des fresques contemporaines de Diego Rivera à Mexico, des fresques byzantines de la basilique de Saint Vital à Ravenne. Ou encore du masque de jade Maya retrouvé à Palenque (dans le Yucatan) que j’ai pu admirer au Musée d’anthropologie de Mexico ainsi que des masques couverts de mosaïque retrouvés à Teotihuacan… D’ailleurs, pour mieux saisir d’ailleurs la finesse du travail des artisans, je vous engage à jeter un œil sur le site d’Alain Truong. Ou de faire un tour quai branly

Revenons à nos tesselles…!
Si vous avez envie de faire de la mosaïque, il vous faut impérativement trouver un endroit bien éclairé et vaste. Non pas exclusivement pour faire des panneaux et des compositions mais tout simplement pour ranger toutes les boîtes ou bocaux qui contiendront morceaux de pierre, coquillages, pâte de verre, émaux, céramique, porcelaine, marbre, faïence; billes de verre, ardoises, bouts de assiettes brisées, verre et compagnie que vous vous devrez d’entreposer pour réaliser vos compositions. Et cela tient de la place, c’est lourd à déplacer…!

Et puis dans cet atelier, il doit aussi y avoir un endroit pour couper, trancher, casser en petits fragments les éléments précédents…! Il vous faut un point d’eau pour se laver les mains et préparer les ciments et colles, un autre pour poser les outils de travail, les sacs de ciments, les bidons de colle et de produits hydrofuges, les gants.

Et des lunettes de protection ! Ayant bossé, jeune étudiant, sur le chantier d’un vaste espace de jeux pour enfants à Cachan (avec Yann Liebard), je me souviens avoir pris un éclat — heureusement sans gravité — dans l’œil. Bref, on bosse avec des lunettes…!
L’atelier doit être vaste car il faut tourner autour de ses réalisations et, selon la méthode de montage sélectionnée (directe ou indirecte, avec aspérités de surface ou sans…?!), il faudra avoir la place pour retourner les panneaux… Optez pour un atelier avec une revêtement de sol qui ne risque rien (genre lavable au jet), dans un coin isolé — de préférence au rez-de-chaussée d’une maison… Car une fois réalisée, chaque composition pèse son poids…! Pensez aux kilos qu’il vous faudra déplacer. Et là, vous regretterez l’escalier en colimaçon si poétique…!

Toutes ces infos sont en partie expliquées dans un ouvrage, Techniques de la mosaïque. Ce livre de la collection Atout Carré offre un bon résumé pratique des savoir-faire de base. Ici, on est plus dans le comment faire, la partie histoire de la mosaïque étant juste effleurée… Par contre, toutes les méthodes utilisées, les règles de base, les manières de couper, les outils indispensables sont montrés par des photographies et c’est un très bon bouquin d’initiation, pas cher, dans une collection éprouvée. À s’offrir pour comprendre dans quoi vous vous lancez si vous en rêvez depuis des années…!

Techniques de la mosaïque
Emma Briggs
Eyrolles | 9782212116830 | 26 €

image

Note : Je prépare un second billet sur deux autres livres beaucoup plus “beaux-livres” sur le même sujet, livres que je n’arrive pas trop à départager et qui sont plus ancrés, l’un comme l’autre, sur des travaux qui s’inspirent des fresques anciennes comme des créations contemporaines.

À suivre…!

Acrobat 8 Professional

PDF/A supporté
dans | outils |

Acrobat Professional, comme son nom l’indique, est essentiellement destiné à tous ceux qui ont besoin de créer des fichiers au format .pdf, cette version étant composée de deux applications, Acrobat et Distiller. Pour l’installer sur son Mac, vous devez disposer d’OSX 10.4.3, d’au moins de 512 Ko de RAM et d’un bon 1 Go de libre sur votre disque dur.

Attention, si vous commandez une suite CS 3, Acrobat 8 Professional est désormais intégrée dans toutes les suites CS 3 SAUF dans la Production Premium

Ce court billet est placé sous l’angle de l’utilisation de Distiller pour produire des .pdf pour l’impression et d’Acrobat pour les contrôler. Voir les billets précédents sur urbanbike sur ce sujet.

L’installation sur Mac s’effectue par un simple déplacement de dossier dans votre dossier applications. Ensuite, au lancement, Acrobat vous demande de rentrer le numéro de série qui se trouve au dos du boîtier contenant le DVD d’installation.
J’ai commencé par lancer Distiller et ce dernier a récupéré immédiatement les infos de mes versions précédentes, c’est-à-dire l’emplacement de mes dossiers de typos comme celui des dossiers In et Out.
Ensuite, j’ai jeté un œil dans les préférences des sets de distillation disponibles dans Acrobat 8 et modifié les profils de sortie qui sont paramétrés pour l’impression aux USA.
Plus simplement, j’ai remplacé le profil U.S. Web Coated (SWOP) v2 par le Coated FOGRA27 (ISO 12647-2:2004), ce qui a entraîné la création d’un nouveau set que j’ai renommé pour l’utiliser comme set par défaut lors de tout lancement.
Lors du premier lancement, Acrobat vous demande s’il peut créer une nouvelle imprimante virtuelle nommée Adobe PDF 8.0, acceptez sans réserve car vous l’utiliserez ensuite dans vos sets d’impression dans InDesign ou Illustrator. En effet, grâce à cette imprimante, vous pourrez générer des fichiers .ps qui seront transformés en PDF par Distiller.

Coté ergonomie, Distiller n’a pas franchement changé…

image

Le format PDF/A est désormais mis en avant et vous en saurez plus en lisant la nouvelle édition de l’ouvrage de Thierry Buanic sur le PDF qui devrait arriver prochainement. Cette norme produit des fichiers un peu plus lourds que le PDF/X mais s’impose désormais dans le monde de l’impression. L’objectif est d’assurer la conservation à long terme des fichiers archivés sous ce format. Il concerne donc l’archivage électronique des documents comme les bibliothèques numériques. Pour en savoir plus… Ou encore ici, chez Adobe.

Par contre, Acrobat a légèrement changé mais, sans faire le tour du propriétaire, j’ai malheureusement constaté qu’il est toujours impossible d’additionner ou de soustraire des valeurs dans les champs relatifs aux dimensions (ici dans recadrage)…

image

Pire, sous prétexte d’amélioration, un pop-up remplace les cercles d’option qui étaient beaucoup plus pratiques pour accéder en un seul clic aux diverses options de marges… (ci-dessous, Acrobat 7)

image

Hormis ce genre de détail qui fâche, l’interface générale est plus claire. Pour le moment, tous les plugs-in ne sont pas encore disponibles mais déjà certains éditeurs ont d’ors et déjà proposé des mises à jour comme Enfocus pour PitStop (relire le billet sur la version 7). Je l’ai installé et c’est impeccable.

image

À noter que la vérification d’un .pdf à la norme PDF/A est disponible avec un rapport complet à l’écran, bien utile pour les fabricants…

image

Bref, l’outil est plus abouti (enfin, pour mes premiers tests en production…), un poil plus ergonomique et il me semble toujours important de basculer sur des versions majeures dès lors que l’on traite beaucoup de .pdf par jour.

Ce que je retiens également, c’est une fonction d’optimisation des .pdf plus accessible (dans les options avancées…), une très forte réduction de ces phénomènes de lignes blanches dues aux bounding boxes des objets postscript, phénomènes assez marqués lorsque l’on utilise des motifs…

J’ai également essayé l’export au format texte qui évite quasiment de passer par l’excellent TextLightning. Mais également l’export d’un .pdf réalisé à partir de Word à nouveau au format Word.

Comme d’habitude, il est normal de réfléchir avant de passer à l’acte car une mise à jour n’est jamais indolore. Maintenant, il faut considérer ce que cela nous apporte en terme de productivité comme de confort. Pour Distiller, c’est plus simple , avec comme : la certitude de ne pas produire des fichiers avec force images en RVB, des pantones en couleurs d’accompagnement et autres joyeusetés qui énervent toujours les fabricants comme les imprimeurs…

image

À suivre…

A building with a mission

Les sens en éveil
dans | autisme |

Les enfants ou ados autistes développent un attachement très fort à l’endroit où ils vivent. Ils y retrouvent leurs habitudes et y passent beaucoup de temps vu que, le plus souvent, ils n’ont pas d’autonomie pour aller et venir comme ils le souhaitent. Il y a quelques mois, le New York Times visitait (lien vers un fichier .pdf) l’école St. Coletta à Washington lors de l’inauguration de nouveaux bâtiments résolument différents. Après six années de travaux.

Pour mieux comprendre la démarche, voici comment se présente St. Coletta.

We are often asked about our approach to teaching children with autism.
The approach is essentially the same as that for teaching any child.
We do not subscribe to the theory that there is a typical autistic child nor do we engage in the search for a “magic bullet,” some new innovation, that will “unlock” the autistic child. Our approach to each child is a very individual one.
Most of all, we try to be humanistic and inclusive. We accept each student for who they are and work with them using various approaches, focusing on strengths rather on weaknesses. These approaches include using picture communication, sensory diets, positive behavior intervention and construction of environments. It is through accommodations and intensive, often one on one, support that children become successful members of the group.

Et pour la petite histoire, le journaliste rapporte que l’architecte, Michael Graves, a contracté une infection pendant les travaux l’obligeant temporairement à circuler en chaise roulante… Inutile de dire que les installations dédiées à ces véhicules ont été précieusement améliorées.

image

Salon du livre 2007

La plus grande librairie de France
dans |

Ces quelques lignes transmises par Tim (de ReedExpo, l’organisateur) — sans copier coller de toute l’info du communiqué de presse :

De l’avis de tous, visiteurs, auteurs, éditeurs, le Salon était, cette année, encore plus chaleureux et plus convivial avec des lieux d’animations complètement repensés, des lieux de débats au cœur de l’actualité, des innovations comme le speed booking, de magnifiques expositions et un studio de lecture.
Les visiteurs ne s’y sont pas trompés et le salon enregistre une augmentation de la fréquentation de 6 % par rapport à l’année précédente (sur cinq jours au lieu de six).

Côté chiffres bruts :
• 185 000 visiteurs pour cette 27ème édition contre 174 000 en 2006…
• Avec une soirée nocturne inédite, le vendredi a compté 30 % de visiteurs en plus !
• De même le week-end a été un franc succès, avec 24 % de visiteurs en plus le samedi et 15 % le dimanche. On compte 10 % d’entrées payantes supplémentaires, et cela tout en offrant une entrée gratuite pour les enfants et les étudiants (présence d’enfants multipliée par 3).
• À noter, une meilleure accessibilité au Salon avec notamment le nouveau tramway T3…!
Revoir notre billet en images sur le salon avec photos du tramway le soir.

image

image du monde végétal — close-up
logotype d'urbanbike

Images végétales sur…

image

Lire les contributions… | d’urbanbike sur

image

Trouvé sur le net, noté sur…

image

cf. lien publié le 27/05/2015 à 11:47

cf. lien publié le 27/05/2015 à 11:45

cf. lien publié le 27/05/2015 à 11:44

cf. lien publié le 27/05/2015 à 11:43

cf. lien publié le 27/05/2015 à 11:40

cf. lien publié le 27/05/2015 à 11:39

cf. lien publié le 27/05/2015 à 11:38

cf. lien publié le 27/05/2015 à 11:33

cf. lien publié le 27/05/2015 à 11:31

cf. lien publié le 27/05/2015 à 11:30

Urbanbike est hébergé par…

image
image
Follow me on App.net
image